dimanche 31 mai 2009

Yves Rocher et le bio : suite


Après avoir lancé des soins bio l’année dernière, Yves Rocher poursuit l’aventure bio en proposant trois nouveaux gestes : deux lotions pour le visage et un démaquillant yeux. J’ai testé les trois produits, ils sont plutôt pas mal. L’eau démaquillante pour le regard est un poil juste au niveau démaquillage des fards tenaces mais c’est forcément le cas de tous les démaquillants yeux bio. Il y a deux lotions, l’une pour le réveil, l’autre pour le coucher. Bien aussi mais, la notice de la lotion du réveil n’est pas très explicative. On se demande s’il s’agit juste d’une eau florale ou d’une eau démaquillante. Pour la lotion du coucher, c’est plus simple, il y a déjà un lait démaquillant dans la gamme et le produit vient donc compléter l’offre. Odeurs (assez présentes) et textures ne sont pas révolutionnaires mais c’est bio et à des prix Yves Rocher, c’est à dire 9 euros le démaquillant yeux et 11 euros les lotions pour un format généreux de 200 ml et avec un spray. Cela dit, je ne m’extasie pas non plus outre mesure sur les lotions visage bio, c’est le produit le plus simple et le plus facile à certifier car la plus grande partie de la formule est constituée d’eau florale, comme qui dirait le b.a.ba du bio.

Lire la suite!

mercredi 27 mai 2009

Hello Flawless ! Benefit


Si vous lisez régulièrement ce blog, vous devez commencer à savoir que je suis dingue de poudre, (parce que ma peau grasse ne peut pas s’en passer ), alors, voici en exclu ma dernière chouchoute. Comme tous les produits Benefit, elle a un nom bien décalé et impossible à mémoriser qu’on pourrait traduire par “salut, sans défaut !”. Pourquoi je l’adore ? Parce qu’elle fait tout ! Presque fond de teint les jours où l’on a besoin d’un truc couvrant (on la passe alors avec l’éponge fournie dans le boîtier), et poudre de finition toute transparente au pinceau. La texture est très matifiante et les teintes contiennent toutes une pointe de jaune qui donne bonne mine et corrige vite fait les rougeurs. Cherry on the cake : son SPF 15 ce qui est parfait pour maintenant, là (enfin, non pas aujourd’hui mais peut-être demain...). Elle coûte 32 euros, c’est assez cher mais c’est un bon produit pour le sac : boîtier résistant, grand miroir, éponge ET pinceau à l’intérieur. Le tout se trouve aux Galeries et au Printemps. Pour info, la marque Benefit a été créée par deux maquilleuses de San Francisco et ça se voit : c’est toujours plein d’humour et très en raccord avec la ville de la contre-culture américaine.

Lire la suite!

comment gérer fond de teint et protection solaire ?

Difficile de porter les deux en même temps, il faut choisir son camp ! Première solution : on a décidé de préserver sa peau et de ne pas s’exposer plus de deux minutes (on traverse la rue au soleil point barre) et, dans ce cas, on choisit un fond de teint avec des filtres solaires. Presque tous les fonds de teint vendus en parfumerie, surtout dans les marques américaines comme Clinique ou Estée Lauder, mettent des filtres (généralement SPF 15) dans leurs fonds de teints. Très bien aussi le Teint Eclat Mat SPF 15 de Clarins ou le 25 de Bobbi Brown. Deuxième solution : on choisit de s’exposer (ou on n’a pas le choix) et dans ce cas, on préfère un produit solaire avec plein d’ingrédients dedans qui le font presque ressembler à un fond de teint. C’est à dire qu’il s’agit d’un produit solaire très sophistiqué qui va vous laisser une mine éblouissante et pas de grosses traces blanches. L’idéal pour cela, c’est le Grand Ecran Solaire Visage SPF 30 de Sisley. Perso, je ne trouve pas que cela soit la solution miracle et je prèfère fuir le soleil ou porter une casquette mais ça peut quand même rendre service quand on a des activités extérieures et qu’on ne veut pas ressembler à une endive... Maintenant, le truc à ne pas faire : appliquer les deux, le solaire haute protection avec un fond de teint par dessus. On peut essayer, on ne sait jamais le résultat peut être acceptable mais, la plupart du temps, la texture du produit solaire contrarie celle du fond de teint et celui-ci ne tient plus aussi bien. Pour moi, évidemment, la question ne se pose pas beaucoup, vu que 1) on ne bronze pas beaucoup derrière un ordi... 2) c’est pas avec le temps de -bip- qu’il fait aujourd’hui que je me pose la question des filtres solaires ou pas...

Lire la suite!

samedi 23 mai 2009

vraiment utile : le livre de la beauté noire

Parce que les soucis de beauté des peaux noires et métissées ne sont pas exactement les mêmes que ceux des peaux blanches, et parce que les dermatos spécialisés dans les problèmes des peaux noires sont peu nombreux, voici, pour apprendre déjà à se débrouiller seule, la réédition du guide du docteur Khadi Sy Bizet “Le livre de la beauté noire” (en poche chez YG Publishing, 8,50 euros) . On y trouve entre autres deux gros chapitres bien fournis sur les taches qui sont un réel problème pour toutes les peaux très pigmentées ainsi que sur les cheveux crépus et toutes les misères qu’on leur fait subir pour arriver à en tirer quelque chose (promis, plus jamais je ne me plaindrai de mes cheveux plats !). Elle y donne une foule de conseils pour bien s’occuper de sa peau et ne pas commettre d’erreurs : ne pas commencer le défrisage trop jeune à cause des risques d’allergies et aussi parce que cela abîme terriblement le cheveu, comment faire pour que le tressage ne soit pas traumatisant pour le cuir chevelu, quels types de produits choisir pour venir à bout des taches (ou les prévenir). Le livre est plein de bon sens, scientifiquement étayé et regorge d’anecdotes. Maintenant mon conseil à moi avec une spéciale dédicace à Alexia, Colin, Hugo, Marion : sur vos peaux, le moindre bouton de moustique peut se transformer en tache à vie, donc interdiction absolue de tripotage et/ou arrachage de boutons d’acné même si c’est difficile de résister, je sais...

Lire la suite!

mercredi 20 mai 2009

cosmos, mais qu’est ce que c’est ?

C’est le nom du nouveau label européen pour les cosmétiques bio. Pourquoi Cosmos ? Parce que “Cosm(etic) O(rganic) S(tandard)”. Ce label est très attendu par les fabricants de cosmétiques bio car il leur permettra de vendre leurs produits dans toute l’europe sans devoir relabelliser dans chaque pays. L’harmonisation est donc pour bientôt mais les débats ont été houleux, à tel point que les fabricants allemands, qui n’ont pas la même vision du bio, ont organisé leur propre label : “Natrue” (avec un nom super bien trouvé, bravo !)... Les discussions portent sur les pourcentages d’ingrédients bio et/ou naturels mais c’est assez confus pour les consommateurs. Les premiers produits labellisés Cosmos arriveront d’ici la fin de l’année avec une période de transition jusqu’en 2012 pour que tout le monde ait le temps de revoir ses formulations selon les nouvelles directives. Concrètement, pour le consommateur, les changements sur les produits ne vont pas être évidents à voir, surtout que l’on gardera le label Cosmebio car il commence à peine à être reconnu par les consommateurs... Ce serait dommage de le remplacer ! Cela dit, il est logique que l’harmonisation soit difficile car on est passés en quelques années d’un petit nombre de fabricants (pris à l’époque pour des illuminés par la cosméto conventionnelle) à des enjeux colossaux avec un marché en pleine expansion et le seul, d’ailleurs, qui affiche une forme olympique dans la cosméto...

Lire la suite!

dimanche 17 mai 2009

qu’est-ce qu’une solution micellaire ?

C’est l’autre nom d’une eau démaquillante. Le nom semble plus “savant” qu’eau démaquillante mais, du point de vue de la formulation, c’est la même chose ou presque, ça varie selon les différentes techniques des laboratoires qui en préparent. Les micelles sont de minuscules particules (invisibles) en suspension dans un détergent (par exemple une eau démaquillante avec des tensio-actifs) et sur lesquelles les salissures, qu’elles soient huileuses ou aqueuses vont se fixer et donc être débarassées de la surface de la peau. C’est ce qui se passe aussi quand on fait une lessive et que la saleté reste en suspension dans l’eau : c’est possible grâce aux tensio-actifs qui forment des micelles. Avec uniquement de l’eau ça ne marche pas aussi bien, vous l’avez sans doute déjà constaté... C’est donc aussi la raison pour laquelle une eau démaquillante n’a pas la même composition qu’un tonique ou qu’une lotion qui, elles, ne contiennent pas de tensio-actifs et ne sont donc pas équipées pour “laver” la peau. Pour info, le mot détergent s’utilise aussi bien quand on parle de poudre à récurer que de pain dermatologique dont le nom véritable, soit dit en passant, est “syndet”, c’est à dire “synthetic detergent”.

Lire la suite!

de l’huile pour le visage ?

C’est une bonne idée et il y en a déjà beaucoup sur le marché. En ce moment, il y a même une marque japonaise (DHC), qui s'implante en France et qui vend une huile pour le visage qui coûte 35 euros. C'est pas mega cher, me direz-vous. Oui, effectivement, ce n'est pas cher mais c'est tout simplement un flacon d'huile d'olive vierge bio, sans rien d'autre dedans... 35 euros les 30 ml : pour la même somme vous pouvez en acheter une de super bonne qualité en magasins bio (9 euros le litre chez Naturalia, à transvaser dans un flacon pompe acheté chez Muji ou autre). Sans doute que c'est d'un exotisme terrible au japon, mais ici... Notez que, au moins, c’est que des bonnes choses dedans !!!! C’est déjà ça... Pour sa défense, la marque précise qu’elle utilise l’huile issue des premiers pressages ce qui en fait un produit rare et plus cher. Ils appellent ça la “Flor de aceite”. Si quelqu’un (qui ne travaille pas chez eux of course) peut m’en dire plus, je suis toute ouïe, car j’ai beau chercher à quoi cela pourrait correspondre, je ne trouve pas. A ma connaissance, seul un producteur espagnol en propose mais je ne suis pas une spécialiste de l’huile d’olive. Maintenant, d’un point de vue strictement chimique, rien ne la différencie d’une huile d’olive premiere pression à froid vierge extra (comme celle que je mange...). Et si l’idée d’utiliser l’huile d’olive sur vos cheveux ou votre peau vous tente, sachez qu’il existe des huiles d’olive désodorisées pour éviter de sentir la salade...

Lire la suite!

mercredi 13 mai 2009

Poudre Compacte Effet Soleil, Lift’Argan


On ne peut pas dire que l’offre en matière de maquillage bio soit pléthorique, c’est donc toujours un plaisir de tester les trop rares nouveautés. Bonne pioche avec cette terre de soleil bio d’une couleur ni trop orange ni trop marron, facile à appliquer car elle n’est pas très couvrante et facile à porter car sa couleur va à toutes les carnations. Bref, c’est le bon produit, même si l’emballage est très ordinaire, limite cheap. Le prix est raisonnable (20,20 euros) et on la trouve en pharmacies. En revanche, je vous déconseille totalement les deux gloss de la même marque (Rose des Sables et Terre de Sienne) qui sortent en même temps. Ils donnent un résultat métallisé assez moche. Et souvenez-vous que la terre de soleil s’applique sur les points de relief du visage, pas sur l’ensemble du visage (donc pas du tout comme une poudre normale). Rien n’empêche celles qui ont la peau grasse (c’est mon cas) de se poudrer le visage juste avant pour le matifier puis de poudrer à la terre de soleil en toute légèreté. Un jour peut-être une démo de maquillage quand je serai devenue une bête en informatique (pas demain la veille...)

Lire la suite!

dimanche 10 mai 2009

le come back du monoi


Pour celles qui n’étaient pas nées dans les années 80, un bref rappel historique (attention, un dinosaure vous parle...) : le monoi, ce n’est pas seulement une odeur, c’est une préparation traditionnelle polynésienne. Il s’agit d’une macération de fleurs de tiare dans de l’huile de coco. La fleur de tiare (gardenia tahitiensis) qui ne produit pas d’huile essentielle apporte son odeur et ses propriétés à l’huile par le procédé de la macération. C’est un produit basique mais génial pour hydrater la peau et les cheveux. Il y a eu un gros malentendu à l’origine concernant son utilisation car les européennes l’ont détourné en produit solaire. C’est dommage car le produit n’est pas du tout fait pour ça (les Tahitiennes n’ont pas besoin de bronzer... elles sont déjà rôties à point de naissance) et, du coup, le monoi est passé de mode. Cette saison, il fait son grand retour mais en version ultra chic. Jugez plutôt : on le trouve dans sa formule originale chez Nars (Body Glow) et on s’en inspire chez Dior et Guerlain. Pour Guerlain, le produit s’appelle “L’Huile du Voyageur” (gamme Terracotta, 46 euros), c’est une huile sèche, légèrement irisée, dont l’odeur est vraiment très proche du monoi. Elle possède un SPF 8 mais moi, je vous la déconseille au soleil, ce n’est pas un indice assez protecteur. C’est plutôt un plaisir à s’offrir le soir après la plage ! Et là, waouuuu... Ca peut faire son petit effet puisque ça satine la peau tout en la parfumant. Oui, c’est un peu sucré mais c’est ça qui est bon ! En plus, la formule contient des principes actifs qui prolongent et intensifient le bronzage, tout bénef ! Même sur ma peau peu bronzée, c’est joli... Les produits Nars se vendent chez Sephora et au Bon Marché. Précision sur le Monoi : la recette originale bénéficie d’une appellation d’origine et on le reconnait à sa petite fleur de tiare au fond du flacon.

Lire la suite!

mercredi 6 mai 2009

grosse détox de silicones

Bonne nouvelle pour les cheveux fins : on commence à sortir de l’ère du tout silicones. Ces substances qui apportent glissant et démêlage instantané aux cheveux difficiles sont trop alourdissantes pour les cheveux fins. C’est le syndrome du cheveu qui est brillant et magnifique dans l’heure qui suit le shampooing mais perd de sa légèreté et se retrouve ultra raplapla à la fin de la journée (et bien gras le lendemain). Sur les cheveux de nature sèche, les silicones donnent une impression de cheveu sain alors que cet ingrédient n’apporte qu’un effet nourrissant en surface. Les cheveux secs sont donc plus faciles à coiffer mais plus secs à long terme si on n’a pas appliqué en plus de véritables soins. Il était bien difficile, jusqu’à présent, de trouver des shampooings sans silicones quand on n’avait aucune notion de formulation (pour info, ce sont les substances avec des terminologies en “ones” comme dimethicone par exemple), ça va nous faciliter la vie de le voir écrit en gros sur les emballages. Déjà sur le marché : la nouvelle gamme cheveux fins Fructis de Garnier, sans silicones; une autre nouvelle gamme de L’Oréal Professionnel, “Série Nature” au cacao est également sans silicones ainsi que les shampooings Provost (vendus par La Scad, filiale de L’Oréal). Evidemment, comme d’habitude quand un mouvement est lancé, on voit désormais fleurir sur toutes les pubs cheveux la mention “sans silicones” comme si c’était la nouvelle recette du succès. Avec l’idée de jeter aux orties ce qu’on a adoré il y a 10 ans ! C’est plutôt une bonne nouvelle aussi pour l’environnement car les silicones ne sont pas biodégradables mais... ne vous réjouissez pas trop vite, il y a encore beaucoup de silicones dans les après-shampooings... Si vous voulez les éviter totalement, préférez les shampooings bio. Ne vous attendez toutefois pas à des résultats miraculeux, il y a encore pas mal de boulot sur le capillaire en bio.

Lire la suite!

samedi 2 mai 2009

Créaline H2O, Bioderma


Non, bien sûr ce n’est pas un nouveau produit, c’est même une star absolue des comptoirs de pharmacie depuis quelques années. Ce qui est nouveau dans son histoire, c’est que cette eau démaquillante, géniale pour les peaux sensibles, existe désormais en format 125 ml, tout petit et facile à emporter dans ses bagages pour un week-end ou en vacances. Sa soeur, la “Sébium H2O” pour les peaux grasses et/ou ados est aussi dispo en petit format. Elle coûte 4,50 euros et contrairement à beaucoup d’autres produits mini, on peut la recharger soi-même... Et c’est aussi parfait comme format pour celles qui ne l’ont jamais essayé et ne veulent pas investir tout de suite dans le grand modèle.

Lire la suite!