dimanche 28 juin 2009

tu connais un bon mascara waterproof, pas trop désséchant ?

Pour moi, ils se valent tous, quelle que soit la marque, et, sincèrement, ce n’est pas le genre de formule que j’apprécie. Je n’aime pas le résultat maquillage obtenu : les cils sont cartonnés et artificiels. De plus, il faut les démaquiller avec un produit huileux que je hais et, malgré cela, on y passe des plombes. Les mascaras résistants (comme le Double Wear d’Estée Lauder) sont mieux car au moins ils se démaquillent à l’eau chaude. C’est d’ailleurs assez strange car ils s’émiettent ! Mon top, c’est la teinture de cils et sinon, rien, on laisse ses cils tranquilles et on les maquille le soir. La journée, sur la plage, on garde bien sagement ses lunettes de soleil (ça fait bien ricaner mon mec parce que je me baigne avec !), comme ça on évite du même coup de choper des rides supplémentaires sur le contour de l’oeil. Il existe d’ailleurs des produits solaires spécifiques pour le contour de l’oeil, mais je n’aime pas trop l’idée des filtres solaires (irritants) sur cette zone fragile et je préfère les lunettes bien larges. Pourvu que la mode ne nous fasse pas le coup de remettre au goût du jour les mini-lunettes de soleil !!!!

Lire la suite!

zéro conservateur


Tiens, pour une fois, on ne va pas trop parler formule puisqu’il ne s’agit pas d’un nouveau produit proprement dit, mais emballage et techniques de conservation. Résumons les épisodes précédents : depuis quelques années, les conservateurs -dont les parabens- sont accusés des pires maux et tous les fabricants cherchent à les éliminer. Pas facile, car sans conservateurs, la formule ne résiste pas aux assauts des microbes et devient très vite inutilisable. Pour s’en passer, les fabricants remplacent les conservateurs (les parabens surtout) par des ingrédients qui font office de conservateurs dans les formules. Ce sont des alcools, des huiles essentielles ou encore certains tensio-actifs. Autre possibilité pour s’en passer : la stérilisation UHT (ce que fait par exemple Dermatherm) mais qui limite les possibilités de formulation. Bref, on contourne souvent le problème sans parvenir à le résoudre totalement. C’est là (pour ceux qui ne se sont pas déjà endormis !) que le produit dont je vais vous parler intervient. Sa formule, beaucoup la connaissent déjà, c’est Tolérance Extrême d’Avène, jusqu’à présent sans conservateurs mais conditionné en monodoses, ce qui était sans risques puisqu’on le gardait trois jours maximum. Mais les monodoses, ça gâche beaucoup d’emballage. D’où la mise au point du nouveau procédé (baptisé DEFI pour Dispositif Exclusif Formule Intacte). C’est un tube, banal en apparence, qui cache un système super pointu pour permettre au produit de rester totalement stérile. Je vous montre la chose sur la photo : le produit sort par une espèce de menbrane qui se soulève sans laisser repartir le produit en arrière. De plus, il n’y a pas de “conduit” qui amène le produit et où il stagne comme sur les flacons “airless”. Le système, qui a nécessité huit ans de développement (quand même !) est archi breveté de partout et c’est une exclusivité mondiale. Ce conditionnement n’aura donc aucune PAO (le petit dessin d’un capot qui se soulève et indique le nombre de mois d’utilisation) puisque sa formule reste stérile jusqu’à la fin du tube, même longtemps après ouverture. Patience, les produits n’arrivent qu’en septembre sur les comptoirs des pharmacies. Ce qui est drôle, c’est qu’Avène a supprimé les conservateurs au départ pour satisfaire les exigences des peaux sensibles car les parabens peuvent être irritants. Entre temps, c’est devenu un autre débat avec le bio, donc, d’ici à ce que chez Pierre Fabre (le groupe qui possède Avène), on développe une ligne bio, à mon avis il n’y a pas des kilomètres (enfin si j’étais eux, c’est ce que je ferais !). Dernière performance, le prix reste inchangé par rapport aux conditionnements précédents : 15,20 euros le lait nettoyant et 16,90 euros la crème.

Lire la suite!

mercredi 24 juin 2009

peau foncée ou peau claire : a-t-on besoin de produits différents ?


Pas forcément mais il faut reconnaître les spécificités des peaux noires et métissées qui sont super sèches et deviennent ternes et grises quand elles sont déshydratées. C’est l’objectif des nouveaux produits pour peaux mates et foncées signés Mixa et dont la magnifique Sonia Rolland fait la promotion. Le lait corporel, à base de beurre de karité et de beurre de cacao, est bien nourrissant, confortable et émollient et possède un léger effet satinant pour justement “dégriser” la peau. Ca se voit à peine comme effet, mais c’est mieux, ça reste discret. C’est la première gamme pour peaux noires (le mot n’est même pas prononcé) et métissées en grandes surfaces en France (!). Un petit mot sur l’odeur gourmande, assez présente, qui ressemble pour moi un peu à celle des produits Palmer’s au beurre de cacao, très prisés des peaux noires dans les pays anglo-saxons. Je ne suis pas sûre qu’elle plaira cette odeur, trop typée à mon goût pour un lait corporel, mais bon, on verra... Reste ensuite la question de l’image et de la représentativité. Evidemment que je suis à fond pour voir de plus en plus de filles noires dans les pubs pour cosmétiques, mais ce que j’adorerais, c’est les voir vanter des produits qui s’adressent à toutes et pas “seulement” aux noires. Car, après tout, Sonia Rolland, avant de devenir l’ambassadrice de cette gamme, utilisait déjà des produits Mixa et depuis longtemps, c’est elle qui le dit ! Le lait corporel coûte 4,60 euros pour un grand format, moins cher donc que le Palmer’s (à 6 euros) qui est sa concurrence directe, mais beaucoup moins facile à trouver en France.

Lire la suite!

solaire amincissant : après tout...

c’est vrai qu’au début, j’ai poussé un hurlement façon “on nous prend vraiment pour des cons”, mais, à bien y réfléchir, ce n’est pas si bête que ça, l’idée d’associer des actifs amincissants à un produit solaire. Evidemment, c’est juste pour celles qui croient au pouvoir des produits amincissants, les autres passent leur chemin. Donc, partant du principe qu’il faut se tartiner de crème solaire toutes les deux heures si on ne veut pas griller et qu’un produit amincissant doit être appliqué deux fois par jour si on veut avoir une chance qu’il fonctionne : autant rentabiliser le tartinage et appliquer sa crème double emploi “solaire-amincissante”. Pour celles qui s’embêtent vraiment sur la plage, profitez-en pour la masser conscienceusement (attention, cependant, le malaxage de cellulite en public n’est pas hyper glamour). Les solaires amincissants sont très en vogue en Italie, où on n’a peur de rien pour éliminer la pasta accumulée sur les hanches, et c’est la raison pour laquelle on en trouve chez Somatoline, les amincissants Italiens. Il y en a aussi chez Lancaster. Les produits sont un peu plus chers que des solaires classiques mais au finish, moins chers qu’un solaire plus un amincissant. Du point de vue de la formule, c’est limite crédible (mais quand on achète des amincissants, on est prête à croire pas mal de trucs, non ?) car on mélange dans le même tube deux types de principes actifs, les uns (les amincissants) sont prévus pour pénètrer le plus loin possible dans la peau tandis que les autres (les filtres solaires) doivent au contraire rester en surface.

Lire la suite!

dimanche 21 juin 2009

biofun !


C’est pile ce qui manquait au bio : du produit fun... Là, ils sont trois et ce sont les nouveaux gels douche Bio Beauté by Nuxe. Parfums gourmands un peu régressifs et tubes orangés, ils n’ont rien à envier aux cochonneries chimiques qu’on adore ! Mandarine Pressée, Abricot Biscuité, Pêche Caramélisée : on est dans les senteurs de fruits mais rayon pâtisserie. C’est très réussi, surtout que la formule est bien meilleure que les gels douche bio existants, souvent trop liquides et peu moussants. Ceux-ci sont des gels épais avec une mousse très onctueuse mais pas décapante et surtout ils ne coulent pas dès qu’on ouvre le tube. Ils s’autogélifient sans ajout de gélifiant grâce à l’association de trois tensio-actifs végétaux issus du beurre de mangue, de l’huile de coco et du fruit du babassu. Ils sont vendus 9,90 euros dans les pharmacies et parapharmacies. Il en faut peu, ce qui est préférable pour faire durer le tube un peu petit de 150 ml...

Lire la suite!

qu’est ce que je risque si j’utilise un autobronzant ouvert depuis plus de 6 mois ?

Pas grand chose à vrai dire si le produit a été bien conservé. La date limite d’utilisation est surtout là pour prévenir les risques encourrus à utiliser un produit vraiment trop vieux (1 mois ça va, deux ans non !). En réalité, un autobronzant qui a un peu dépassé sa date, si sa texture est toujours la même, comme son parfum, sera sûrement toujours aussi efficace. En revanche, si la texture est déphasée - le produit ne sort plus en crème bien fluide mais en huile puis en eau- ou que son odeur s’est modifiée, jetez-le sans états d’âme. Il ne vous fera pas forcément des boutons verts sur le visage mais sera plus difficile à étaler et ne vous procurera pas un résultat optimum. Au prochain achat, préferez des unidoses d’autobronzant, pas chères et idéales quand on se sert de ce produit une ou deux fois par an... Et évitez les grands formats en bio s’il s’agit de produits que vous n’utilisez pas tous les jours !

Lire la suite!

mercredi 17 juin 2009

A partir de quel âge utiliser une crème anti-taches ?

Ce n’est pas forcément une question d’âge mais de type de peau. Par exemple, toutes les peaux très pigmentées (de méditerranéennes jusqu’à métissées et noires) sont concernées par les problèmes de taches car les marques de petites écorchures ou boutons laissent des traces, parfois à vie, sur ces épidermes. Il donc primordial pour elles d’utiliser une crème anti-taches plutôt qu’une crème anti-rides qui ne sert pas à grand chose sur une peau foncée. Ces crèmes contiennent bien sûr un filtre solaire mais aussi des principes actifs qui inhibent la production de mélanine pour unifier la peau. Quand il s’agit de taches sur une peau claire à partir de 50 ans, cela signifie souvent qu’on a abusé du soleil, il y a désordre pigmentaire. Un petit tour chez le dermato s’impose car il existe certains traitements pour éliminer les taches, tout en ayant bien conscience que, seule l’application d’un écran solaire “50 +” toute l’année, évitera leur réapparition. Dans certaines marques, la crème anti-taches s’appelle “éclaircissante”, c’est nul comme appellation mais les produits sont identiques. Evidemment, ils n’éclaircissent pas (et heureusement) mais ils limitent les dégâts du soleil et donc l’apparition des taches qui y sont directement liées.

Lire la suite!

dimanche 14 juin 2009

tatouages au henné noir = gros ennuis

Comme tous les ans ou presque l’AFSSAPS fait une recommandation au grand public afin d’éviter les tatouages éphémères au henné noir. En effet, on trouve souvent dans le produit un colorant très allergisant qui peut causer de sérieux dommages. C’est pénible sur le moment et ça dure ensuite toute la vie puisque dès qu’on est à nouveau en contact avec la molécule, on risque à nouveau une réaction très forte. Normalement, on ne trouve plus ce genre de tatouages sur les plages européennes mais, c’est l’époque des vacances et souvenez-vous bien que tous les pays n’ont pas une réglementation aussi stricte. Cela dit, par précaution, refusez systématiquement les tatouages éphémères, même si la personne vous assure qu’il n’y a aucun composé nocif dans ses produits. Souvent, les gens sont de bonne foi mais tout le monde n’est pas chimiste et il n’y a aucune possibilité, pour les autorités sanitaires, de contrôler le matériel de personnes qui se déplacent sur les plages ! J’ajoute, et ça, c’est mon truc perso, que si on veut se faire un dessin éphémère pour une soirée ou autre, on peut tout à fait le réaliser directement sur la peau avec un eye-liner feutre ou un crayon noir waterproof. Ok, ça ne tient pas trois jours mais une soirée, c’est déjà pas mal. C’est joli, sans danger et ça console les petites filles dont les méchantes mamans ont refusé le tatoo ! Les effets indésirables de ces tatoos noirs vont du simple eczéma à la réaction allergique nécessitant une hospitalisation. Elle ne survient pas forcément tout de suite après le tatouage mais après plusieurs jours. Autre réjouissance : cette réaction allergique peut se croiser avec d’autres et conduire à des allergies de contact avec d’autres substances comme certains colorants ou caoutchoucs...

Lire la suite!

mercredi 10 juin 2009

Emulsion Légère bio, Novexpert


S’il y a bien un truc que l’on regrette souvent quand on passe de la cosméto traditionnelle à la cosmétique bio, ce sont les textures. On a été habituées à des textures divines, souples, fondantes et le bio n’offre pas souvent des crèmes aussi travaillées. C’est normal car c’est plus difficile à faire avec des ingrédients bio. Mais, qu’on se le dise, ce temps-là est révolu, ne vous faites plus refiler des crèmes épaisses et grasses sous prétexte qu’elles sont bio. La preuve avec cette émulsion pour peaux normales et mixtes, vite absorbée et toute douce, un pur bonheur à base d’algue brune, de thé vert et de poudre de bambou matifiante. Elle est hydratante et anti-oxydante et c’est le principal pour une action préventive efficace du vieillissement cutané. Le tout dans une formule hypoallergénique, bio et pas trop chère (18,90 euros). Le bio hypoallergénique est ausi une nouveauté car beaucoup de produits bio ne convenaient pas, jusqu’à présent, aux peaux sensibles et/ou allergiques. Et pour répondre à votre courrier sur le sujet, non, ce blog n’est pas uniquement destiné à faire le point sur les nouveaux cosmétiques bio. Je teste beaucoup de nouveaux produits mais il se trouve qu’en ce moment (un gros moment qui dure depuis plus d’un an) le marché le plus porteur est celui du bio et c’est là que sortent les nouveaux produits les plus intéressants !

Lire la suite!

vendredi 5 juin 2009

la boutique Bobbi Brown

Enfin, il était temps ! Primo, qu’elle existe et secundo, que j’aille y faire un tour... Elle est située au 1 bis rue des Francs Bourgeois dans le marais à Paris, au carrefour stratégique de toutes les boutiques de mode les plus redoutables du quartier (voui, c’est dur de ne pas regarder les vitrines en sortant). Mais, me direz-vous, pourquoi se galérer au fond du marais pour se trouver une ombre à paupières ou une poudre ? Parce que c’est Bobbi (désolée mais ses produits ne peuvent pas se comparer aux autres) et que, de plus, la boutique propose toute la gamme ce qu’il est difficile de trouver dans d’autres points de vente. Allez-y pour les palettes d’ombres à paupières nude, aux teintes subtiles mais pas fades; pour les poudres libres et compactes avec une pointe de jaune qui donne bonne mine et pour les gloss tous plus sublimes les uns que les autres ! Evidemment l’endroit est joli et agréable et on peut y suivre des cours de maquillage. Si on vient à quatre, ça coûte 35 euros par personne; en individuel, c’est plus cher. C’est assez efficace comme leçon car on vous maquille une moitié du visage et vous devez reproduire l’autre (pas la peine toutefois de prévoir ça avant un rendez-vous important, il faut y aller cool !). Pour celles qui veulent être jolies le jour de leur mariage, c’est là aussi qu’il faut aller pour être vraiment sûre de ne pas finir maquillée comme une drag queen !

Lire la suite!

mercredi 3 juin 2009

je sens l’été...


... et ce n’est pas compliqué : il me suffit d’ouvrir ce flacon car, cette odeur me file illico des images de dîner à la lueur des bougies dans le jardin, de retour de plage avec le sable qui colle aux pieds et de murs chauffés à blanc par le soleil. Après, évidemment, ces trucs là sont très perso mais c’est quand même bien une odeur de méditerrannée, mélange de figue et de senteur de maquis. Ce flacon, c’est Bronze Goddess d’Estée Lauder : le visuel de la pub ne me parle pas plus que ça, mais j’avoue : quand je sens un parfum, je ferme les yeux et je me fous bien alors du flacon, de la marque et de tout le marketing autour si l’odeur me touche. Vendue comme une “Eau Fraîche”, il faut malgré tout la porter à petite dose car malgré sa faible concentration elle est assez présente. Elle existe aussi en version huile sèche (à 40 euros contre 52 euros pour l’eau fraîche), ce qui est un bon moyen de se parfumer en été (c’est à dire plutôt le soir après une douche et après la plage que le matin après le petit dej...). Bon, avec tout ça, ça serait assez bien si l’été pouvait durer de maintenant jusqu’au 15 septembre, qu’on ait vraiment le temps de les porter, nos vêtements d’été, nos maquillages d’été et nos parfums d’été...

Lire la suite!