dimanche 31 octobre 2010

qu’est ce que c’est, les aquaporines ?

Maud, voici ma réponse à ta question concernant les aquaporines, dont effectivement on entend beaucoup parler depuis quelque temps en cosmétique. Les aquaporines, ou AQP pour les intimes, sont des molécules entre les membranes des cellules (de la peau entre autres) qui forment des espèces de tunnels dédiés au passage de l’eau. On en connait à peu près 500 variétés différentes mais, ce sont les AQP 3 qui sont primordiales dans la peau. Elles permettent de conserver le bon équilibre hydrique en contrôlant l’apport d’eau à l’intérieur des cellules et, sur une peau qui vieillit, on constate que les aquaporines ne remplissent plus correctement leur rôle. De là à ce que la cosmétique se jette sur cette formidable découverte (récompensée par un prix Nobel de chimie décerné à Peter Agre en 2003), il n’y avait évidemment qu’un pas, allègrement franchi en moins de deux... Ne nous y trompons pas, malgré le mot aquaporine utilisé à toutes les sauces, il n’existe pas de formule qui vous apporte davantage d’aquaporines que ce que vos cellules possèdent déjà. L’idée, c’est de stimuler vos aquaporines existantes avec des ingrédients triés sur le volet. En gros, on part du principe que si votre peau est sèche, c’est que vos aquaporines déconnent. C’est forcément vrai, mais si par exemple, votre peau est sèche parce que vous ne mettez pas de produits assez gras dessus, il n’est pas certain que stimuler vos aquaporines changera radicalement la donne. Il ne faut jamais perdre de vue les solutions les plus basiques... En tout cas, la vedette absolue de ce combat, c’est la grenade. Brave fruit qui est bon pour tout et qui peut réveiller des aquaporines un peu feignasses. On la trouve désormais dans un nombre considérable de produits visage mais aussi en jus, en poudre ou en compléments alimentaires. Bon, rien ne vous empêche de la manger en fruit, tout simplement... et si d’autres contributeurs plus calés en chimie que moi veulent ajouter leur grain de chlorure de sodium, qu’ils ne se gênent pas !

Lire la suite!

mercredi 27 octobre 2010

Tolériane Teint Mineral : bien, mais...


Le minéral, en matière de maquillage, tout le monde en use et en abuse. Mais là, on a envie de dire stop ! Pour exemple, le nouveau fond de teint compact de La Roche Posay qui contient, certes, des pigments minéraux mais... aussi du talc, des silicones, de la paraffine. A la grande différence des fonds de teint en poudre 100 % minéraux, qui eux, ne sont justement composés QUE de pigments minéraux (sans rien autour) et peuvent convenir aux peaux les plus sensibles. Je ne dis pas que celui de La Roche Posay ne convient pas aux peaux sensibles mais je trouve qu’il joue un peu trop sur la confusion qui règne dans les rayons maquillage avec le minéral à tort et à travers. Et que ce soit une marque comme la Roche Posay, pour laquelle j’ai une super haute estime (et tous les dermatos qui la prescrivent aussi sûrement), qui le propose, ça m’agace énormément ! Pour faire simple, on va dire que le véritable intérêt des pigments minéraux, c’est quand il n’y a que ça ! Heureusement, c’est un très bon fond de teint compact, franchement sympa sur les peaux mixtes, super léger et bien matifiant. Il fait un joli grain de peau et, de plus, il est sans parfum et sans conservateur, c'est déjà ça ! Il est disponible en trois nuances et coûte 17 euros environ en pharmacies.

Lire la suite!

dimanche 24 octobre 2010

Pulpe de vie : du bio pour les anti-bios ?


J’avais déjà jeté un coup d’oeil sur cette marque mais je devais être dans une période sombre car j’avoue que les emballages ne m’avaient pas plus parlé que ça. Je trouvais ça trop fun pour être honnête, trop youplaboum pour une marque bio. Mea culpa ! Aujourd’hui, j’ai testé les produits et j’adooooore ! Les textures sont fines, ne sentent pas les huiles essentielles (d’ailleurs, il n’y en a pas dedans), et les prix des produits ne dépassent pas 25 euros ! C’est du bio qui séduira les déçues du bio et toutes celles qui n’osent pas franchir le pas du bio car elles sont trop accro aux produits futiles ! Les formules sont réalisées avec des extraits de fruits et de légumes locaux. Idem pour les huiles et les eaux florales qui entrent dans la composition des produits. Toute la chaine de fabrication (packs, impression, production) est 100 % française. Pour l’instant, la marque propose 6 produits (on attend la suite avec impatience) dont le lait corporel nacré au pamplemousse “Lumière Gourmande” qui est un pur régal. Mais j’aime aussi beaucoup Sucré Frappé, le duo masque et gommage (au pamplemousse aussi). Les produits sont en vente chez Mademoiselle bio et sur le site de la marque www.pulpedevie.fr

Lire la suite!

mercredi 20 octobre 2010

comment faire pour avoir les cheveux brillants ?...

...Les miens sont ternes le lendemain du shampooing, me dit Sylvie.
Pour apporter une réponse complète à Sylvie, on va commencer par faire le check-up de tous les soins qu’on leur prodigue ou pas car, bien souvent, si les cheveux sont ternes ce n’est pas de leur faute (les pauvres) mais de la votre ! On commence par le rinçage du shampooing qui doit durer au moins trois minutes, les cheveux doivent crisser sous les doigts. Un jour, en donnant ce genre de conseil, je me suis fait disputer par une dame très écolo qui m’accusait de gaspiller l’eau inutilement. C’est vrai, ça use beaucoup d’eau de bien se rincer les cheveux mais il n’y a pas d’autre solution à part de choisir de ne pas les laver. C’est d’autant plus important qu’en plus du problème de la brillance, un mauvais rinçage laisse des résidus de shampooing, irritants pour le cuir chevelu (gratouille garantie). A part le rinçage, il y a aussi le problème des produits coiffants, surtout les “fixation forte” qui cartonnent le tif et le laissent bien terne. Ne pas en abuser ou mieux, carrément s’en passer ! Préférez les produits “fixation normale”. Autre piste : les soins. Un cheveu mal soigné est fatalement plus terne qu’un cheveu bien nourri. Les pointes méritent une attention particulière si les cheveux sont longs car elles sont usées. Attention aussi aux produits plein de silicones, ils finissent par déssecher le cheveu car ils le font briller sans le nourrir. On a donc une action sur la brillance à court terme mais l’inverse à long terme. Les produits sans silicones sont de plus en plus faciles à trouver puisque beaucoup de marques très diffusées les enlèvent de leurs formules (Fructis, Provost, Yves Rocher). La couleur a aussi son importance : plus on décolore et plus le cheveu ternit car il devient ultra poreux. Ceux-là doivent être soignés non-stop pour rester beaux. La coupe joue également un rôle car les cheveux aux pointes toutes effilées sont bien ternes. Enfin, ne tournons pas autour du pot, le cheveu qui devient terne le lendemain du shampooing est souvent un cheveu qui se salit très vite, autrement dit, un cheveu gras et là, le mieux est de laver ses cheveux tous les jours ou tous les deux jours. Bon, si après tous ces conseils, tu as encore les cheveux ternes, Sylvie, tu as le droit d’investir dans des gammes capillaires “spéciale brillance” mais, n’en attend pas de miracles...

Lire la suite!

samedi 16 octobre 2010

happy birthday BBE !


Le dossier envoyé par Clarins pour célébrer les 30 ans du Baume Beauté Eclair vient de me faire réaliser que, mince alors, moi aussi j’ai pris 30 ans dans les dents depuis que j’ai découvert ce produit. Dans les années 80, c’était quand même mon best friend pour sortir le soir. J’économisais mes petis sous pour l’acheter et avoir toujours une bonne réserve car je n’envisageais pas une soirée sans lui ! Evidemment, je l’ai moins utilisé ces dernières années car je sors beaucoup moins (= couchée avec les poules). N’empêche qu’il est toujours aussi bien et que je l’adore, et pas uniquement par nostalgie. Il hydrate juste ce qu’il faut mais avec un petit effet tenseur qui fait tenir le maquillage jusqu’au bout de la nuit. Et tout ça dans une formule créée en l’an -20 avant les silicones. C’est le produit à mettre, par exemple, quand on a prévu une sortie après une journée de travail. On se démaquille soigneusement, on attend cinq minutes puis on enchaîne Baume beauté Eclair et queqlues touches de fond de teint et de poudre. Et hop, fraîche comme un gardon ! Par ailleurs, le BBE est d’un bon rapport qualité-prix (32 euros le tube) car on en utilise peu. Enfin, sauf si on fait la fête tous les soirs ou qu’on l’utilise comme soin de jour pour être au top devant la machine à café du bureau... Bon, pour l’occase, Clarins s’est fendu d’une petite déco “Swarovsky” sur le bouchon. On s’en fout royalement mais ils font quand même bien de nous rappeler que ce produit culte est toujours aussi efficace !

Lire la suite!

mercredi 13 octobre 2010

bon boulot pour Bio Beauté!


Après une première ligne aux odeurs peu convaincantes, la marque bio de Nuxe a revu sa copie en matière de démaquillants. Voilà donc les petits nouveaux : toute une ligne à base d’eau d’orange. Moi, je ne pouvais pas espérer mieux puisque toute la gamme sent l’orange et qu’il suffit qu’on parfume un produit à l’orange pour que j’en tombe raide dingue dans la seconde ! D’ailleurs, visiblement, chez Bio Beauté en ce moment, on met le paquet côté odeurs : gels douche, laits pour le corps, baume pour les lèvres : tout est délicieux... C’est bien vu car s’il y a bien une grosse déception sur le soin bio, ce sont les odeurs des produits. Tout sent pareil, y compris en grandes surfaces et tout sent fort car on ne peut pas zapper les huiles essentielles. Mais, outre les odeurs, j’ai aussi adoré les formules qui n’ont rien à envier aux démaquillants non-bio (et c’est bien le but du jeu, non ?). Lait, lotion, eau démaquillante, gel moussant : tous les gestes démaquillants sont prévus et c’est plutôt sympa car nous sommes nombreuses à mixer les produits. Mention spéciale à L’Eau Démaquillante, très douce mais efficace. La bonne surprise vient aussi de la contenance des flacons : de 150 ml sur l’ancienne gamme, ils sont désormais à 200 ml et les prix ont fondu. Ils vont de 12,90 à 13,50 euros.

Lire la suite!

bouche rouge = gros stress ?

Oui, moi aussi, j’ai bien lu tous les derniers magazines où j’ai vu que la mode revenait aux vraies bouches rouges, très années cinquante (merci Mad Men). A force, je suis tentée, surtout que les rouges les plus récents ont des couleurs hallucinantes. Des oranges purs, des rouges qui claquent, ça fait envie. Et, alors que ce n’est vraiment pas ma came au départ (je suis une fille très nude...), je me lance un soir. Evidemment, avec ça sur les lèvres, on ne passe pas inaperçue, c’est agréable... ou pas. Mais pour finir, quand au cours de la soirée je vais faire un tour dans la salle de bains, je collapse devant le miroir. Oui, ces lèvres rouge vif sur l’extérieur mais naturelles au centre, c’est bien moi. On dirait une vieille petite fille qui a mangé de la confiture sans se débarbouiller ensuite ! Conclusion, le rouge vif, c’est comme les hauts talons : c’est des trucs de dame, pas pour les filles qui veulent courrir après les bus ou boire une bière avec des potes... Et, ouais, comme je suis journaliste beauté, j’aurais du m’en douter et faire le truc dans les règles de l’art, c’est à dire l’appliquer en deux fois, pincer les lèvres dans un mouchoir ou même vérifier discrètement l’état des lèvres après l’apéritif... Mais, autant je peux passer dix minutes sur un chignon (qui tient toute la journée) autant me remaquiller toutes les dix secondes, je n’y arrive pas...

Lire la suite!

dimanche 10 octobre 2010

maman et bébé


Je devrais inaugurer une rubrique “posts nunuches” car là, oui, j’avoue, j’atteinds le fond ! Donc, l’info, c’est que Sinful Colors (en exclu aux Galeries Lafayette) propose désormais ses vernis en version mini. Sont pas cro-mignons ? Bon, au delà de la mignonitude du bébé vernis, c’est quand même des formules top (sans toluène, ni formaldéhyde ni phtalates etc) et, le mini-format est idéal pour celles qui changent de couleur comme de tee-shirt. Les bestioles coûtent 3,50 euros et c’est une bonne nouvelle pour les fans de couleurs insolites : il y en a plein ! La prochaine fois, j’ajoute des chatons en porcelaine sur la photo ?

Lire la suite!

du blush à lèvres !


Pour celles qui n’osent pas se faire la bouche rouge années 50 pour laquelle il est nécessaire d’être dans une forme olympique, voilà une alternative parfaite proposée par Une, la marque de maquillage bio. C’est super tendance aussi puisqu’il s’agit d’un rouge à lèvres mat, mais, celui-ci a un énorme atout sur la concurrence : il est facile à poser et agréable à porter une journée entière. Sincèrement, sa texture ne ressemble à rien de connu en rouges à lèvres. Un peu baume, un peu coloré et un peu mat, voilà comment on pourrait le définir. Il fond sur les lèvres en laissant juste un voile de couleur naturelle, mais sans brillance. La matière déposée est très fine, on ne la sent pas, contrairement à certains rouges mats qui peuvent vite paraîtrent pâteux. Casual Matt existe en 8 teintes et coûte 16,90 euros.

Lire la suite!

mercredi 6 octobre 2010

est-ce que je peux utiliser ma crème de jour pour le contour des yeux ?

C’est Anne qui se pose la question car jusqu’à présent elle ne s’était pas rendue compte qu’il y avait des crèmes spécifiques pour le contour des yeux. Non, elle ne vit pas sur la planète Mars mais elle est peu impliquée dans les produits de beauté (c’est elle qui le dit, pas moi, je précise !!!!). Anne, voici ma réponse : en principe, il est préférable d’utiliser une crème spécifique pour le contour des yeux car c’est une zone un peu différente du reste du visage. Elle est beaucoup plus fine et se marque davantage mais aussi plus apte à gonfler si on l’hydrate trop. Les cernes sont aussi un souci qu’on ne trouve pas ailleurs (enfin si vous êtes normale...). Et la proximité de l’oeil favorise les irritations; donc exit le parfumage si c’est possible. Mais si ta crème de jour te convient sur le contour des yeux, il n’y a pas de contre-indication. Moi, je préfère utiliser une vraie crème contour des yeux car j’ai fait une fois une expérience malheureuse avec une crème de nuit un peu trop riche. Le lendemain matin, j’avais les paupières gentiment bouffies... On ne m’y reprendra plus ! Et comme c’est un produit important pour moi -je suis née avec des cernes- je suis très sensible aux contours des yeux des marques de luxe. Je trouve ceux vendus en grandes surfaces pas terribles, exception faite toutefois, depuis quelques mois, du vibreur collagène de L’Oréal.

Lire la suite!

le beurre de karité : pensez-y !


C’est quand même un ingrédient de choix dans la plupart des cosmétiques. Il est naturel, relativement facile à travailler et pas hors de prix. Il apparaît dans les compositions de produits comme “butyrospermum parkii” ou shea butter en anglais. Guettez-le ! Surtout quand on vous vend une crème à la poudre de perlinpinpin et que son ingrédient principal est ce bon vieux beurre de karité ! Vous le verrez dans un nombre considérable de produits, même ceux qui ne revendiquent pas des ingrédients naturels. Sinon, vous pouvez aussi l’utiliser pur (ou presque). Ici, par exemple, il est pur à 95 % et mélangé à des huiles végétales, de la cire d’abeilles et des parfums naturels (miel, rose, abricot... miam). Les emballages alu de L’Occitane sont comme toujours super mignons et, ce qui ne gâche rien, le beurre de karité L’Occitane provient d’une filière bio certifiée ESR (échanges équitables, solidaires, responsables) au Burkina Fasso. Le beurre de karité est solide et il a un point de fusion entre 30 et 38 °, ce qui signifie qu’il fond dès qu’on l’applique sur la peau. Ces boîtes alu coûtent 11 euros.

Lire la suite!

dimanche 3 octobre 2010

fond de teint : la couleur juste et juste la couleur

Voilà la suite de ma saga fonds de teint avec un petit topo sur comment choisir la bonne couleur. Déjà, un grand principe : ne vous fiez jamais à la couleur que l’on voit au travers du flacon ou du pot. Cela ne veut rien dire car tout dépend, pour le résultat, de la charge en pigments. Evidemment, un fond de teint cacao ne conviendra pas à une peau claire. Mais, il faut vraiment se méfier. Certaines textures paraissent super foncées et se révèlent beaucoup plus pâles à l’application. C’est, par exemple, régulièrement le cas avec les fonds de teint minéraux. Autre source de confusion, la couleur annoncée par le fabricant. “Miel”, “Sable”, “Doré” : ce n’est pas parce que “Miel” vous va dans la marque truc que ce sera la même chose avec “Miel” dans la marque Machin. Il n’y a pas d’harmonisation des couleurs. Donc, pour trouver la bonne couleur, il n’y a pas d’autre possibilité que l’essayer. Tentez déjà de repérer si la gamme comporte deux types de nuances, des beiges et des rosés. Perso, je trouve que les nuances rosées sont toujours moches. Alors, que les beiges, surtout avec une pointe de jaune, réchauffent le teint et donnent une bonne mine très naturelle. Attention aux formules avec beaucoup de filtres solaires (genre SPF 20), car les filtres -surtout s’il s’agit comme souvent de filtres minéraux- “grisent” le teint. Du coup, c’est très couvrant et le très couvrant n’est pas ce qui se fait de plus joli. Au passage, je précise que quand on a un truc à planquer (bouton etc), c’est avec un correcteur beige qu’il faut planquer pas avec un fond de teint. Mais alors, où essayer le fond de teint ? La main, le bras, le cou ? Toutes les vendeuses sont sûres de détenir le secret mais, moi, je suis désolée, la couleur de la peau de mon bras (blanche marbrée) ne correspond pas à celle de mon visage. Pas plus que ma main ou mon cou. Donc, je n’ai pas trouvé mieux que tester directement sur la joue. En pratique, cela signifie qu’il faut déjà déblayer le terrain et trouver 1, 2, ou 3 couleurs entre lesquelles on hésite. La bonne couleur, c’est celle qui ne se voit plus une fois qu’on l’a étalée. Vous allez me dire, ça nécessite une expédition sans être trop maquillée. Je confirme, ça se fait un samedi matin chez Sephora ou Monoprix et pas un samedi soir... Et c’est encore mieux de regarder le résultat à la lumière du jour. Pour celles que les questions d’hygiène tracassent, il n’y a pas de risque à se coller sur la joue un produit qui est prélevé d’un flacon pompe; si c’est dans un pot où tout le monde peut mettre ses doigts, on évite... Et si vous avez des questions complémentaires, je suis toujours là !

Lire la suite!