dimanche 28 novembre 2010

Baume Gourmand Corps, Caudalie


L’hiver est la saison des produits super hydratants et, cette année, ce sont les baumes pour le corps qui occupent le devant de la scène. Il en sort toutes les semaines de nouveaux alors que les crèmes pour les mains sont toujours celles de l’année dernière. Du coup, j’en teste beaucoup, pour mon plus grand plaisir ! Le petit nouveau a été concocté par Caudalie. Pas de doute, c’est bien un baume... Il sort en tortillon très compact de son tube et là, on se dit que, question étalage, il va y avoir du boulot. Contre toute attente, pas du tout ! C’est même facile à étaler et, au moins, pas de risque de le faire couler sur le carrelage... Au menu de ce régal bien hydratant : du beurre de pépins de raisin, de l’huile de pépins, de la vinolevure, actif hydratant qu’on trouve dans tous les soins Caudalie et du beurre de karité bio. Son odeur, plutôt légère est très craquante : elle m’évoque la pêche de vigne. Deux mots sur le beurre de pépins de raisins que Caudalie intègre pour la première fois dans un soin. Je pensais que Caudalie avait fait le tour complet du raisin (les pépins, la pulpe, les sarments, les pieds de vigne, les feuilles...) mais non, puisque là, c’est l’huile de pépins qui, une fois hydrogénée, donne un beurre très onctueux et satiné. Sans être bio, le produit est formulé sans parabenes, sans phénoxyethanol, sans phtalates ni huiles minérales. Il coûte 22,40 euros pour 200 ml et s’achète en pharmacies

Lire la suite!

Nars me fait chavirer !


Gros coup de foudre pour ce godet de pure fraîcheur qu’est le nouveau blush Nars. Pour celles qui ne connaissent pas la marque, je résume vite fait : il s’agit de produits mis au point par François Nars, un maquilleur star. Ses produits ne se trouvent pas partout (chez Colette quand même !) mais il a un bon paquets de filles accros à ses textures absolument inouies. Bon, je ne suis pas toujours d’accord avec les choix artistiques radicaux de la marque en matière de couleurs. Mais là, je suis comme une dingue avec ce nouveau blush. Il est rose pâle : vous me direz, quoi de plus banal pour un blush... Mais, justement, ce sont les couleurs les plus simples qui sont les plus difficiles à mettre au point. Car ce rose pâle là, réussit l’exploit de ne pas être mièvre et de vous apporter un vrai coup de frais sur le teint. Il faut dire qu’habituellement les blush rose pâle sont irisés ou légèrement nacrés (et c’est moche). En plus, comme il est clair, il donne du relief et apporte un joli bombé à la pommette, façon “moi, j’ai pas besoin d’injections...”. Sa texture est mate : on l’effleure sur les joues et zou c’est fini. Son petit nom, c’est “Sex Appeal”, tout un programme, et il coûte 29 euros. Attention, à celles qui essayent les produits, j’en connais une dans mon entourage qui a essayé des rouges à lèvres mats et qui est quasi en transe quand elle parle de Nars...

Lire la suite!

mercredi 24 novembre 2010

Baume Corps Soyeux, Bioscreen


A y est ! Il fait froid et la peau commence à en ressentir les effets. Désormais, il faut penser à mettre de la crème sur les mains, du baume sur les lèvres et, éventuellement, à passer à la vitesse supérieure en matière de soins corps. C’est ce que je fais tous les matins depuis cinq jours, en testant le Baume Corps Soyeux de Bioscreen. Pour moi, la texture est impeccable. C’est un baume épais mais qui reste souple, et qui pénètre rapidement sans savonner (c’est souvent le souci numero 1 des produits corps bio). On le prélève facilement, directement dans le pot et il n’en faut qu’une grosse noix pour tout le corps, ce qui compense le prix assez élevé du produit. On trouve dans sa composition des huiles d’avocat, de sésame, de l’extrait de nénuphar et du gingko biloba qui est, en quelque sorte, la signature de Bioscreen. L’odeur n’est pas renversante, il faut le dire mais elle est davantage neutre que particulière. Et comme les parfums autorisés dans le bio ne contiennent pas de fixateurs, l’odeur ne reste pas plus de quelques secondes sur la peau. Comme quoi, ce qui est un inconvénient pour les parfums bio peut se transformer en avantage sur les produits visage ou corps ! Le pot coûte 45 euros pour 200 ml et s’achète en pharmacies, enfin j’imagine car le site est particulièrement mal gaulé, on n’y trouve pas mention du circuit de distribution (ou alors tellement bien caché que je ne l’ai pas vu ?) www.bioscreenorganics.com

Lire la suite!

dimanche 21 novembre 2010

True Colors : naissance d’une vraie marque


Saluons la naissance de cette nouvelle marque qui, même si elle se positionne sur un créneau multi-ethnique, possède une telle offre pour les peaux métissées et noires qu’il serait dommage de passer à côté. Surtout que des marques de maquillage pour peaux noires, il y en a assez peu sur le marché, il y a encore de la place ! Le principe de True Colors, c’est de proposer du maquillage à toutes les femmes dont la couleur de peau va du marron au noir, mais aussi quelques produits à leurs copines plus claires. Déjà, c’est assez original, dans la mesure où la plupart du temps, ce sont les marques “blanches” qui déclinent quelques produits pour les peaux noires. Là, on va dire que l’offre est d’abord centrée sur le métissage mais convient aussi aux peaux claires (la preuve avec moi !). Les packs violets, sobres et chics sont plutôt pas mal mais mon gros coup de coeur, ce sont les textures. Croyez-moi, elles valent le déplacement : j’en tripote toute la journée des maquillages et là, j’ai palpé de la super qualité. Aussitôt adoptés ! Tout m’a plu. Les couleurs des ombres sont superbes, vibrantes et ultrafines, à moduler à volonté. Elles se travaillent à sec ou mouillées pour un effet intense. Celle de la photo est ma préférée, c’est un prune très lumineux. Les produits teint sont aussi géniaux : comme la poudre compacte Secret Touch, qui s’utilise à sec pour matifier ou humide comme un fond de teint compact. True Colors propose même un gel matifiant sans silicones, comme je n’en ai encore jamais testé (mais il est si bien qu’il va sûrement faire des petits dans d’autres marques !). Deux mots sur la créatrice de la marque, Fatou Sarr. Elle a déjà fait un bon bout de chemin dans des marques de maquillage ethnique et connaît à fond le marché. Elle est enthousiaste et super pro à la fois, ce n’est pas si fréquent ! True Colors se vend dans les parfumeries sélectives, mais les prix ne sont pas excessifs (20 euros l’ombre à paupières, 33 euros le Secret Touch). On peut trouver cette nouvelle marque dans les parfumeries Colorii mais il y a d’autres adresses de points de vente sur leur site : www.truecolorsparis.com

Lire la suite!

samedi 20 novembre 2010

rien à sentir...

C’est moi ou bien c’est le désert en ce moment ? Des lustres que je n’ai pas senti un truc original, il n’y a que des déclinaisons de déclinaisons. Belle d’Opium d’YSL, Parisienne en version extrême toujours chez Saint Laurent, Kenzo qui n’en finit plus de retravailler ses jus dans tous les sens, à tel point qu’on ne sait plus où est l’original (je ne comprends plus rien à leurs gammes). Idem pour les autres jus, retravaillés jusqu’à la moelle et même jusqu’à en perdre leur âme. Certains sont réussis mais là n’est pas le problème. Quand on veut trouver un vrai nouveau parfum, faut s’accrocher. Sans compter que les rares nouveautés sont loin d’être à la hauteur. Sincèrement, je n’ai même pas envie d’aller sentir le nouveau Calvin Klein qui décroche la palme de la pub la plus nunuche avec Diane Kruger (Beauté Blog en a parlé). La beauté est à l’intérieur... oui, et c’est pour ça qu’on choisit une des plus jolies filles pour le dire, ha ha !!! Et le nouveau Galiano, Parlez-moi d’amour, avec Taylor Momsen (qui ça ?) en égérie, sent la rose jusqu’à l’écoeurement. La crise y est sans doute pour quelque chose : on se réfugie dans les valeurs sûres et, du côté des marques, on capitalise à fond les noms déjà bien connus du grand public. Avec des lancements qui coûtent des millions, pas question de laisser l’audace parler. Les jus sont consensuels pour pouvoir plaire à la gamine de Singapour comme à la rombière de Mexico. Le point positif pour moi, c’est que, désormais, la quête de la senteur originale se mérite ! Ca peut même durer des mois... Il faut aller sniffer les parfums installés dans de micro stands aux grands magasins et même aller oser chercher son parfum ailleurs que dans une parfumerie (dans les boutiques mi beauté mi déco comme Durance par exemple). Ou se balader le nez au vent dans les quartiers mode des grandes villes pour repérer les nouvelles boutiques qui souvent acceuillent une ou deux marques de parfums confidentielles. Ou pousser la porte de magasins atypiques comme celui qu’a ouvert Jovoy, rue Danielle Casanova, près de la rue de la Paix à Paris, et où on trouve des marques qui n’ont pas beaucoup de visibilité ailleurs. S'arrêter chez Jo Malone où il y a toujours des senteurs à (re)découvrir. Au jardin Retrouvé ou chez Maître Parfumeur et Gantier. Ou bien encore casser sa tirelire pour aller renifler les collections exclusives de Chanel (rue Cambon), de Guerlain (sur les Champs-Elysées), d’Hermès (rue du faubourg Saint Honoré) ou de Dior (avenue Montaigne). Peut-être va-t-on retrouver le chemin de la vraie parfumerie ?

Lire la suite!

mercredi 17 novembre 2010

Sanoflore : miel mais pas trop


Je songe à écrire un jour le Grand Guide du Baume pour les lèvres. Sérieusement, je pense pouvoir tenir 200 pages à détailler les inombrables variétés de textures, de saveurs et de rendus de ces produits totalement fétiches et indispensables pour moi. Il paraît que c’est une addiction puisque je porte même du baume sur mes lèvres la nuit. En même temps, ce qui me rassure, c’est que je sais qu’on est beaucoup dans ce cas, - pitié, dites-moi que je ne suis pas seule... Voici donc le petit dernier : le Baume Lèvres Nourricier de Sanoflore. Il est à base de beurre de karité, d’huiles de macadamia et de tournesol mais aussi d’huiles essentielles de ciste (régénérante) et de gingembre (apaisante). Au finish, c’est un baume facile à étaler, il a un rendu mat, et ne sent que vaguement le miel. C’est un point positif pour moi car je ne suis pas addict au miel : un peu j’aime bien, trop ça m’écoeure vite. Il est délicieux à manger car formulé avec des ingrédients alimentaires et of course, il est bio. Son prix est de 4,90 euros (on a donc vraiment le droit de craquer) et il s’achète en pharmacies.

Lire la suite!

offrir un soin

Voilà typiquement le genre de cadeau que l’on hésite à se faire mais qu’on a un plaisir inoui à recevoir ! Que ce soit pour Noël ou pour un anniversaire, offrir un soin à une copine ou à sa maman, pas de doute, c’est toujours bien. Encore que... J’en connais deux ou trois qui, tout simplement, détestent ça, pour des raisons parfois un peu obscures, mais toujours très perso (je ne veux pas que des mains non intimes me touchent / j’ai peur d’avoir mal, etc). Mieux vaut se renseigner quand même donc un minimum avant de s’engager. Pour savoir où aller, le plus simple est de choisir les valeurs sûres. Les grandes marques de soins de spa ont des protocoles de massages et de soins très au point et il n’y a pas de mauvaises surprises. Je vous conseille les yeux fermés Nuxe ou Decléor mais aussi celui que j’ai testé plus récemment, le spa des Cinq Mondes, pour un soin du visage absolument formidable (le soin aux 5 fleurs). Rien n’est laissé au hasard : choix de la musique, gestes habiles de l’esthéticienne et table de soins chauffée pour un moment de relaxation totale. D’ailleurs, si vous n’êtes pas très sûre du goût de la personne à qui vous l’offrez, offrez plutôt un soin visage, moins stressant pour les non-initiées, qu’un soin corps. En revanche, si vous êtes sûre, foncez pour le soin corps ou le massage, puisque par définition c’est ce qu’on ne peut pas faire soi-même et c’est ça qui est génial. Conseillez aussi à la personne à qui vous offrez le soin de ne pas programmer celui-ci n’importe quand. Il faut prévoir un moment de détente sans avoir besoin de retourner travailler ensuite. J’ai toujours trouvé que le soin à l’heure du déjeuner n’était pas une bonne idée. Mieux vaut l’effectuer en fin de journée et rentrer sagement se faire une soirée au calme. Si c’est un soin visage, ne pas se remaquiller ensuite pour laisser la peau profiter au maximum des soins. Le truc qui tue, c’est de prévoir le soin un jour où l’on a décidé de sortir le soir. Généralement, après un soin, visage ou corps, on est tellement détendue qu’on a surtout envie de dormir ! Pour avoir un ordre d’idée de prix, comptez environ 80 euros pour un soin visage et 100/130 euros pour le corps. Bonne idée aussi, les centres de formation de massage thaï comme l’Espace France Asie dans le 8 eme à Paris? Je vous déconseille totalement les coffrets cadeaux, ce n’est pas beaucoup moins cher et, pour avoir expérimenté la formule, j’ai eu de grosses déconvenues : quand vous appelez pour prendre rdv en précisant que c’est un coffret, comme par hasard, il n’y a pas de place au moment où vous le souhaitez !

Lire la suite!

dimanche 14 novembre 2010

Velours d’Or, Guerlain


J’ai longtemps été une fille marron. Du marron légèrement kaki, avec du brun très foncé presque noir au ras des cils, voilà ce qu’était pour moi le mix idéal en matière d’ombres à paupières. Faut dire que c’est très joli sur les yeux bleus, surtout quand on a la peau claire. Ca fait ressortir le bleu de l’oeil et c’est toujours naturel. Et puis, l’hiver dernier, j’ai eu une révélation (tardive certes...) pour le violet et depuis, je ne m’en lasse pas. A tel point que je ne porte plus du marron qu’un jour sur dix ou presque. Pourtant le violet était une couleur que j’exécrais, cataloguée baba, écharpe saturée de patchouli et cie. Ca peut paraître exotique à certaines, mais quand on l’a vraiment vécu, on a le droit d’être dégoutée. J’avais des circonstances atténuantes car, pendant mes jeunes années (a long time ago), le violet était monolithique. C’était de l’aplat de couleur sans vie qui éteignait toutes les couleurs d’iris. Rien à voir avec les violets d’aujourd”hui, qui, si on sait les choisir, ne ressemblent évidemment plus à ça. Ils sont profonds et vibrants et, surtout, ils s’acoquinent au noir et au gris pour un effet smoky facile à porter. Ceux-là sont mes tops de la saison, même si, au départ, ils font partie d’une collection de maquillage de Noël. Créés par Guerlain, il s’agit de quatre ombres à mixer toutes ensemble ou à porter séparément. Il y a un violet léger, presque gris clair, que l’on pose sur toute la paupière et un violet tirant vers le prune pour composer la nuance plus foncée du smoky. Les deux violets sont des nuances satinées, un peu scarabées, leur couleur est délicatement changeante selon la lumière. Le noir, très mat, sert lui, à souligner le regard, au ras des cils tandis que l’or se porte en touches par dessus dans un esprit fêtes (optionnel pour moi mais pourquoi pas !). C’est joli pour un maquillage de jour et franchement sublime quand on l’accentue pour un maquillage du soir. La palette coûte 47 euros. Les couleurs sont jolies sur les yeux bleus et bruns, et magnifiques sur les yeux verts.

Lire la suite!

mercredi 10 novembre 2010

Je suis enceinte, est-ce que tu as une bonne crème anti-vergetures à me conseiller ?

...et si possible pas trop chère car j’ai bien l’intention de me tartiner matin et soir.
Bon, allez, je n’irai pas par quatre chemins : si tu es enceinte, tu cherches évidemment un produit super safe pour toi et ton bébé, aussi je te conseille vraiment de te tartiner avec un produit bio. Après tout, cela t’évitera de lire la composition en détail de tous les produits disponibles en pharmacies et ailleurs. Pourquoi suis-je aussi radicale ? Parce que, ce produit, tu vas l’utiliser en très grande quantité (2 ou 3 cuil à soupe par jour !) et ta peau l’absorbera, alors, autant que ce soit une composition exempte de produits chimiques. Pour le côté “pas cher”, mon conseil, c’est de te tartiner avec du beurre de karité pur et bio. C’est très bon marché et très efficace pour assouplir la peau. Les huiles de germe de blé et d’argan sont aussi formidables pour cet usage. Ok, c’est un peu grassouille sur la peau mais ça vaut le coup. L’huile d’amande douce est bien aussi mais certains gynecos la déconseillent car elle peut être source d’allergies chez certaines personnes. En même temps, on la retrouve dans la composition de 80 % des crèmes anti-vergetures, alors... Il y a peu de crèmes bio anti-vergetures sur la marché, Melvita en propose une : Prevention Vergetures à 25 euros environ. Maintenant, entendons-nous au sujet des vergetures. Il s’agit d’une rupture des fibres élastiques dans le derme. Or, les crèmes et les huiles assouplissent prinicipalement l’épiderme (au dessus donc). De fait, les crèmes ne peuvent prétendre totalement les éviter, tout au plus, on espère qu’avoir une peau extra souple limite les ruptures. Aucun produit ne garantit donc un résultat à 100 %. Les vergétures arrivent sur une peau distendue mais d’autres facteurs (comme un taux trop élevé de cortisol dans le sang) interviennent dans leur formation. D’ailleurs, l’injustice est flagrante, certaines femmes ne mettent aucun produit et n’en ont pas, tandis que d’autres se crèment religieusement et ont des vergétures... On peut juste se dire qu’elles en auraient eu davantage sans crème ! Il y en a aussi dans la marque Erbaviva (chez mademoisellebio) mais je ne connais pas bien le produit. Les filles qui ont de bons produits à conseiller, n’hésitez pas à faire part de vos expériences...

Lire la suite!

dimanche 7 novembre 2010

Philosophy : so cute...


Même si la plupart du temps, j’ai des envies assez design pour la salle de bains, j’ai aussi parfois des crises de régression avec de mignons produits qui sentent la guimauve, la cerise ou le pain d’épices. Et nous sommes sûrement beaucoup à avoir ce genre d’envies ! Philosophy a bien compris notre ambivalence (certains appellent ça la girouettattitude), puisque cette marque américaine joue sur les deux tableaux. D’un côté, des produits sérieux dans des emballages sobres et chics et de l’autre, des produits de fifilles, très craquants avec leurs illustrations à la Norman Rockwell comme celui que je vous montre en photo. Jusqu’à présent, il fallait aller aux Etats-Unis pour les rapporter mais, mondialisation oblige, c’est désormais chez Sephora. Ca perd de son charme pour les voyages mais bon.... En tout cas, pour moi, c’est la marque idéale pour les cadeaux, un peu à la façon de Crabtree and Evelyn. Hum oui, les cadeaux, va falloir commencer à y penser... Je râle quand même pour le nom de la marque : Philosophy, rien que ça ! Oui, la modestie n’a jamais etouffé les fabricants de cosmétiques. Have a Cherry Christmas coûte 19 euros. Philosophy propose aussi un parfum mais, c’est ce qui m’a le moins séduit dans l’ensemble des produits de la marque.

Lire la suite!

mercredi 3 novembre 2010

Eau Micellaire aux cinq fleurs, Cinq Mondes


Celles qui n’aiment pas les eaux démaquillantes leur reprochent généralement leur manque d’efficacité sur les maquillages tenaces. Moi y compris, puisque finalement, je les utilise uniquement le matin pour un nettoyage rapide d’une peau déjà parfaitement démaquillée la veille au soir. Celle-ci est la première que j’apprécie aussi le soir. Elle démaquille vraiment, c’est à dire qu’elle élimine tout le maquillage sur le visage et les yeux (waterproof compris) comme le ferait un lait. Concoctée par la marque de spa, Cinq Mondes, elle contient des extraits de fleurs tropicales et des agents nettoyants sous forme de micelles pour un démaquillage en douceur. Elle est bio, comme beaucoup de produits de la marque et elle sent bon, mais pas trop fort non plus. L’odeur ne reste pas sur la peau. Son seul défaut ? Son prix, 29 euros, un peu chéro pour une eau démaquillante. J’ai testé d’autres soins Cinq Mondes et j’ai été assez bluffée par la qualité des textures. Moins par le look des produits qui font un peu vieillots. En gros, je ne m’attendais pas à trouver des produits aussi techniques dans ces emballages...

Lire la suite!