mercredi 27 avril 2011

à la recherche du vernis fluo


Ce printemps, ma beauty fixette, c’est le vernis fluo. J’en essaye des wagons mais je suis rarement satisfaite, c’est toujours trop rose et pas assez fluo. Ou trop fluo et pas assez portable. Mais ça y est, je crois que j’ai enfin trouvé le bon. C’est Dior qui l’a fait et je ne sais pas pourquoi, mais il est dans un flacon légèrement coloré et, du coup, on voit mal sa vraie couleur à l’intérieur (pigments trop fragiles ?). Autre bizarrerie, il est vendu en duo avec un top coat. Il faut dire qu’en l’appliquant, j’ai réalisé qu’il était presque mat. C’est la deuxième fois que j’essaye un vernis fluo qui est mat, je me demande s’il y a une explication technique à la chose. Cela dit, rien n’empêche de le porter tel quel, c’est même plutôt joli. Sauf que la formule n’est pas très couvrante, je prévois d’en mettre peut-être trois couches pour avoir un résultat bien opaque : moi je n’aime pas trop quand on voit l’ongle par transparence mais bon... Dans la même mini collection, il existe aussi un orange électrique très sympa “Aloha”. Le duo vernis + top coat coûte 30,61 euros

Lire la suite!

dimanche 24 avril 2011

la première colo bio est arrivée


Et ce n’est rien de dire qu’elle était attendue ! Signée K pour karité, LA marque bio dédiée aux cheveux, elle est bien certifiée Ecocert. Ne vous attendez pas forcément à des miracles, c’est une coloration temporaire qui s’estompe en 6 à 8 shampooings. Parfaite donc pour les filles qui se lavent les cheveux une fois par semaine, mais moins pour celles qui le font tous les deux jours... Autre point critique : la couverture des cheveux blancs. Impossible de les planquer en totalité avec une colo de ce genre. Pour moi, la vraie révolution, c’est que la formule ne contient pas de henné. Car des colorations naturelles, il y en a déjà sur le marché mais aucune sans henné, il y a donc souvent un reflet rouge. La plus connue (et de l’avis des utilisatrices, une des meilleures) étant celle de Logona, certifiée BDIH mais on y trouve effectivement du henné. Celle de K pour karité est garantie sans. Au menu de cette formule, des plantes tinctoriales : campêche, sorgho, roucou, garance et indigotier. Alors, c’est vrai que le sorgho est rouge aussi, mais bon, ce n’est pas du henné... Cette coloration existe en 8 couleurs et coûte 20 euros. On peut l’acheter dans les parapharmacies dépositaires de la marque ou sur le site internet kpourkarite.com. Enfin, ça c’est quand ça fonctionne car je n’ai jamais réussi à sélectionner le produit sur le site (alors que tout le reste de la gamme de capillaires, oui...).

Lire la suite!

samedi 23 avril 2011

JLoréal

La nouvelle est tombée il y a quelques jours : Jennifer Lopez va devenir la nouvelle égérie L’oréal Paris, en particulier pour la laque Elnett. Ouais, bon... En fait de nouvelle, j’étais absolument persuadée que Jenny from the block faisait partie depuis des lustres de la dream team. Trop d’égéries tue l’égérie ? J’ai hâte de voir comment L’Oréal va exploiter l’image de Jlo. La marque n’a pas fait que des choix heureux dans sa gestion de stars. Il y a eu une autre Jennifer, -Aniston- et les photos étaient franchement ratées. La mignonne Jen était moche. Je dis ça et puis si ça se trouve, elle a fait vendre plein de produits... Pour l’instant, personne pour moi n’arrive à la hauteur de Doutzen qui pourrait me faire acheter n’importe quel maquillage tellement elle est photogénique et semble crée pour porter n’importe quel makeup. Les derniers visuels où elle est en lunettes (je veux les mêmes !) sont irrésistibles ! Et tant qu’on y est, je ne comprends toujours pas le choix de Kate Winslet pour l’image de Lancôme... Je n’ai pas envie de lui ressembler mais peut-être que je ne suis pas dans la cible visée ! Et non, je ne vous mettrai pas de photos de Jenny, vous allez en manger dans tous les magazines pendant des mois, remerciez-moi !

Lire la suite!

mercredi 20 avril 2011

Hyal-Defence de Filorga : comme un sérum


Tout doux, vite absorbé, bien repulpant, facile à doser, conditionné en tube airless, pas d’odeur, lissant mais pas déssèchant... Pour moi, il a tout pour plaire ce soin. Destiné à protéger l’acide hyaluronique naturellement présent dans la peau, il contient un mix d’antioxydants, des actifs anti-inflammatoires et le NCTF, la formule anti-âge maison de Filorga. On l’applique comme un sérum, avant la crème de jour ou de nuit. Moi, je l’ai utilisé pendant un mois et j’ai vraiment apprécié son effet sur ma peau. Je vous refais un post dans dix ans pour vous dire si ça m’a vraiment empêché de vieillir... En attendant, sage comme une image, j’ai résisté à l’appel du soleil sur le visage mais j’ai exposé mes pieds...Peut-être que je devrais les enduire de crème anti-âge ? Il coûte 49 euros et s’achète en pharmacies (d’ailleurs, difficile de le louper, il y a des produits géants dans les vitrines des pharmacies).

Lire la suite!

dimanche 17 avril 2011

le rose mat : joli et pas Barbie


C’est tout bête mais une couleur, selon sa matière, peut vraiment évoquer des choses très différentes. C’est ce que je constate avec le Rouge à Lèvres Pur Mat de Nars. Son aspect mat contrebalance totalement sa teinte rose vif, habituellement connotée fifille nunuche. Très chargé en pigments, “Carthage” c’est son petit nom, est un rouge super confortable malgré sa matité. Généralement, les mats déssèchent les lèvres mais celui-ci est particulièrement hydratant. C’est superbe sur un visage nu, avec une peau pâle et un maquillage des yeux franchement soft. Il va sans dire qu’on ajoute pas de gloss par dessus... Il coûte 26 euros et s’achète chez Sephora

Lire la suite!

samedi 16 avril 2011

la crème avec du vrai caramel dedans !


Entre soin et maquillage, c’est une crème de jour anti-âge bio qui fait la peau légèrement dorée. Signée Novexpert, elle ne contient pas d’autobronzant mais des extraits naturels de caramel et de cacao. On y trouve aussi des micro-pigments soft focus, ceux qui floutent les rides et autres imperfections. C’est pile la crème pour filer en douceur vers l’été et laisser les fonds de teint dans les placards. D’ailleurs, on a l’impression de ne rien porter sur la peau. Elle existe en deux nuances, une pour peaux claires, une autre pour peaux normales ou mates. J’ai testé celle pour les peaux claires et c’est parfait pour moi. Pas de nuance orangée en vue. Il ne faut pas se fier à la couleur quand elle sort du tube, elle paraît un peu foncée mais ça se fond tout de suite à la peau. Sa texture est toute fine, très vite absorbée, moi j’adore mais j’ai la peau mixte. Les peaux sèches auront peut-être besoin d’un hydratant avant. Finalement, ce qui me plaît le moins, c’est peut-être son odeur de caramel. Mais on ne va pas chipoter, c’était présent à l’application mais je ne l’ai pas sentie ensuite sur le visage. Cherry on the cake : elle intensifie le bronzage (le vrai cette fois) grâce à des extraits de caroube. Elle coûte 19,90 euros et s’achète en pharmacies. Parfaite aussi pour les hommes...

Lire la suite!

mercredi 13 avril 2011

tu connais un bon institut à Paris ?

Maintenant oui ! Et ce n’est pas forcément une question facile car, bien sûr, il y a les instituts des grandes marques mais ils sont souvent chers et assez impersonnels (et intimidants, soyons réalistes). Quant aux instituts de quartier, pourquoi pas, mais il faut connaître les bonnes adresses. Certains sont tops, d’autres n’ont pas vu un coup de peinture depuis 20 ans et on a droit, pour le même prix, aux conversations des cabines voisines. Il faut aussi pouvoir supporter le blabla de l’esthéticienne qui essaye de vous vendre des produits alors que vous venez pour un moment de détente... J’en ai testés quelques uns pour des épilations et ça ne m’a pas donné envie de revenir pour un soin visage. Celui-ci n’est pas vraiment un institut de quartier et pas non plus un institut de prestige, même si la qualité des soins y est la même. L’institut en question n’est pas une boutique mais un petit appartement en rez de chaussée, pas très loin de Malesherbes, où officie seule, Christelle Tirel, l’esthéticienne. C’est calme, super clean, on s’y sent bien et on vient pour les doigts de fée et le travail très pro de Christelle. Oui, car le point important du concept, c’est qu’on est sûr d’avoir affaire à elle seule et qu’elle connaît parfaitement son travail. Elle utilise les produits SkinCeuticals (une référence pour moi) ainsi que Phytomer mais, elle n’essaye pas de les placer. Ca n’a l’air de rien mais c’est un vrai soulagement ! Côté prix, c’est correct et c’est typiquement le genre d’adresse qu’on a envie de partager (la preuve...). Elle a un site www.escale-essentielle.fr et son numéro de téléphone est le 01 71 60 31 89

Lire la suite!

dimanche 10 avril 2011

J’ai entendu dire qu’on pouvait se laver les cheveux avec de l’après-shampooing uniquement, tu en penses quoi ?

J’en pense que c’est parfait quand on n’a pas les cheveux sales. Par exemple, si on a les cheveux super secs et que le fait de les laver les rend soyeux, brillants et faciles à coiffer, alors, oui, ça peut être une bonne idée. Surtout, si on les a lavés la veille. Car, soyons clairs, l’après-shampoing, vu qu’il ne contient aucune substance détergente, ne peut pas laver les cheveux. L’expérience risque d’être franchement désastreuse pour les cheveux gras ou même ceux qui ont un léger excès de sébum. Dans la même idée (laver sans décaper) on peut aussi tester un des nouveaux shampooings sans sulfates (tous les shampooings bio et Pureology). Les formules sont bien plus douces et les cheveux ne seront pas plus mous qu’avec seulement un après-shampooing...

Lire la suite!

Chubby : ton nouvel ami


Bien gros et bien gras : pour certains c’est une qualité... la preuve avec ce nouveau crayon pour les lèvres. Clinique nous le présente comme un baume à lèvres hydratant teinté. Pour ma part, je le trouve davantage présent niveau couleur qu’un baume teinté. Bon, vous savez que les baumes teintés, c’est mon rayon et là je suis dans des variations subtiles. Précisement, je l’aime parce qu’il est plus coloré que tout ce que j’ai testé jusqu’à présent. Deux heures après application on a encore de la couleur sur les lèvres, sans qu’il soit toutefois aussi présent qu’un rouge à lèvres. La formule est hydratante sans être collante. Et énorme avantage sur tous les crayons jumbos existant sur le marché : on n’a pas besoin de le tailler, il suffit de tourner la base pour faire apparaître ou disparaître la mine... ça change tout. Il est dispo en 6 couleurs mais certaines sont tellement proches qu’il est bien difficile d’en choisir une sans les essayer directement sur la bouche ! Le Chubby Stick coûte 17 euros. La nuance de celui sur la photo est “Chunky Cherry”

Lire la suite!

mercredi 6 avril 2011

mes griffes en vichy


Ouais, je sais, c’est d’un kitch achevé. N’empêche que c’était très rigolo de parader en ongles vichy pendant quatre jours ! Ok c’était moyen pour la crédibilité mais bon, j’ai aussi des pendentifs avec des lapins blancs et plein de trucs limite auxquels je ne vais pas renoncer pour une bête question d’âge, alors... En fait, les ongles vichy sont des patchs de la collection printemps de Sephora. Ca se pose en quelques minutes, ce ne sont pas des faux-ongles mais juste des films colorés bien adhésifs. On peut les émiminer avec du dissolvant comme un vernis classique et la tenue est plutôt bonne, même si on a toujours les pattes dans l’eau quand on est à la maison comme moi. Il y a aussi des motifs léopard, liberty, dentelle, pois etc. Ce sont les petits frères des patchs qui existent déjà en couleurs classiques ou en french manucure. Ca coûte 9 euros et c’est assez facile à poser...

Lire la suite!

dimanche 3 avril 2011

Les shampooings volumateurs, c’est uniquement du marketing ou ça marche vraiment ?

Comme pour beaucoup de cosmétiques, c’est un peu les deux ! La promesse marketing est bien plus alléchante que ce que le produit apporte véritablement. Mais, ça on est un peu habituées... Cela dit, ne jetons pas la pierre aux responsables marketing car, ce sont eux qui titillent les services recherche et dévelopement pour mettre au point des formules correspondant à nos besoins les plus précis. Dans le cas du shampooing volumateur, malgré les extraits de plantes (à 0,001%...) ou de poudre de perlimpim, pas d’ingrédient magique au menu, c’est plutôt l’idée de faire une formule en éliminant tous les principes actifs trop riches. Oui, les cheveux en quête de volume sont rarement des cheveux très secs. Souvent, c’est l’addition excès de sébum + cheveux raides qui fait le tif super raplapla. Exit donc les silicones, les huiles etc. La formule du shampooing volumateur ressemble donc davantage à une formule “sans” qu’à une formule “avec”; mais il faut aussi qu’elle soit douce et nettoie correctement le cheveu. Subtil équilibre que peu de marques réussissent à obtenir. Il va sans dire qu’il faut éviter, sur ce type de cheveu, de tomber dans le pot de masque ou d’après-shampooing. C’est sur les pointes uniquement, même avec des après-shampoings soi-disant “volumateurs”. Et n’oubliez pas que la coupe de cheveux compte aussi car un mouvement bien placé peut améliorer le résultat.

Lire la suite!