mercredi 31 août 2011

la bb cream est-elle faite pour moi ? Ou pour vous ?


Tout le monde en parle, toutes les marques en sortent une et toutes mes copines me demandent si ça vaut le coup d'essayer une bb cream. Car, nous sommes ainsi faites, à la recherche du graal qui nous fera le teint parfait en deux minutes le matin et on n'aura plus jamais sale gueule et les poules auront des dents, ça sera top ! Donc, on redescend doucement de son petit nuage : non, ce produit là n'existe pas, il est juste dans notre imagination. En revanche, voici deux ou trois choses concrètes sur la bb cream pour savoir si vous devez l'essayer oui ou non. D'abord, la bb cream c'est un produit qui fait à la fois cache-misère pour les imperfections, fond de teint pour l'unification, soin comme une crème de jour et produit solaire grâce à un bon SPF. Pour avoir essayé les différentes propositions qui existent sur le marché, je peux déjà dire que, perso, je trouve la plupart des formules d'origine trop couvrantes. Le résultat manque de naturel. On peut aimer, moi pas : c'est le teint un peu artificiel qu'adorent certaines asiatiques. Evidemment, les labos ont mis au point pour l'Europe des formules plus light mais là, on a exactement le même résultat avec un fond de teint flouteur bien gaulé (et il y en a des dizaines sur le marché). Côté soin, tous les fonds de teints ou presque peuvent être aussi hydratants que des crèmes aujourd'hui, et, au vu de la dose de silicone présente dans les formules de BB cream, on ne peut pas espérer tant d'hydratation que ça (les silicones, c'est toujours un poil déssechant à la longue). Sur la photo, c’est celle de Garnier, Soin Miracle Perfecteur (hum, modeste avec ça...). Elle est bien, mais pour moi c’est juste une crème teintée avec un peu de silicone. Le filtre solaire 15, c’est ce que proposent quasiment déjà tous les produits de maquillage pour le teint. En conclusion, je ne suis pas si séduite que ça par ces formules (je préfère, et de loin, le Hyaluronic Glow By Terry) même si je ne les trouve pas nulles non plus. Au finish, la bb cream est peut-être idéale pour celles à qui le mot fond de teint fait peur, celles qui pensent qu'il faut bac + 6 en makeup pour l'utiliser correctement et qui, du coup, seront clientes en pensant acheter une crème de soin et pas un maquillage.

Lire la suite!

lundi 29 août 2011

un petit cours de colo pour la rentrée...

Allez, une bonne idée pas chère, ça n’arrive pas si souvent et ça mérite qu’on la signale. Elle est signée Jean-Marc Joubert. Pour celles qui ne le connaissent pas, c’est un coiffeur qui a plusieurs salons (4 à Paris). Depuis quelques mois, il vend aussi sa propre ligne de coloration à domicile. Et son idée, dans la continuité de cette nouvelle gamme, c’est de donner des conseils aux femmes qui veulent colorer elles-même leurs cheveux. Ca se passe lors d’ateliers de coloration dans un de ses salons, 9 rue du louvre à Paris, tous les premiers lundis à partir de septembre. Avec l’aide de coiffeurs, on y apprend comment choisir la bonne couleur, les conseils d’application, bref tout ce qui fait qu’on va pouvoir faire sa couleur en ayant moins la trouille de se rater. On paye dix euros pour y participer et cela dure une heure. Evidemment, pour l’instant, ce n’est accessible qu’aux parisiennes mais, que les coiffeurs de province n’hésitent pas à s’y mettre ! Ce que j’aime bien aussi, c’est que cela casse un peu le traditionnel fossé entre les colorations maison et les colorations coiffeur : aujourd’hui, on peut avoir envie des deux et même les alterner. Vouloir seulement retoucher ses racines sans nécessairement prévoir le rendez-vous chez le coiffeur longtemps à l’avance et réserver la séance coiffeur à des opérations plus compliquées. Précision : je n’ai pas asssité personnellement aux ateliers (donc, inutile de me disputer si c’est nul...) mais je trouve que l’idée est déjà très sympa. Toutes les infos sont aussi sur le site www.jeanmarccoloriste.com.

Lire la suite!

mercredi 24 août 2011

Bobbi Brown loves me et c’est réciproque


Fallait pas, Bobbi... Une collection rien que pour moi, quel magnifique cadeau ! Oui, Bobbi c'est mon amie, je la connais tellement bien et on est si proches que maintenant, je suis un peu sa muse... Ben oui, franchement, ça saute aux yeux. Quand j'ai découvert le visuel des maquillages Bobbi de l'automne, je me suis dit : waouhhhh, mais c’est moi en mieux ! (plus jeune, plus jolie, sans cernes et avec un meilleur photographe). Je ne sais pas si Bobbi vous parle à vous mais c’est sûr qu’elle me parle à moi ! Comme dab, c'est juste parfait dans les couleurs, tout est toujours raccord avec ma palette perso, avec ce qu'il faut de modernité pour ne pas trop se répéter. Au programme, du taupe réchauffé, associé à du brun foncé sur les yeux, un soupçon de blush rose foncé un peu glowy sur les joues pour casser le côté strict de la fille à lunettes et des lèvres quasi nude, c'est à dire avec un rouge à lèvres qui imite les lèvres nues en plus joli, c'est subtil. Et, par ailleurs, je trouve génial qu'elle ait prévu un visuel de maquillage avec des lunettes. Je n'avais jamais vu ça avant (peut-être que c'est arrivé mais je ne m'en souviens pas). On reparle des produits plus en détail dans les prochains jours mais je suis tellement Bobbi addict que je me demande si je peux encore être objective ! Et ce n’est pas si souvent que je me retrouve à faire ma crétine un matin dans la salle de bains pour me prendre en photo sans qu’on voie mes bras tendus...

Lire la suite!

samedi 20 août 2011

Soleil : je continue ma croisade

Après avoir harcelé les amies de ma fille, je me suis attaquée cet été aux stagiaires ! Je sais c'est mal, mais que voulez-vous je ne peux pas m'en empêcher, surtout quand j'entends des horreurs du style "moi c'est indice 15 pendant trois jours et monoi tout le reste de l'été” (peau blanche, yeux bleus, plein de grains de beauté) ou ma petite stagiaire de 3 eme (peau blanche, taches de rousseur, yeux verts), confondante de naïveté : "oui, mais nous les jeunes, on VEUT être bronzées"... Evidemment, je lui ai dit que nous aussi, les vieilles, on VEUT être bronzées ! Mais qu'il fallait choisir entre être bronzée et risquer sa peau. Voyez, il y a du boulot, je suis étonnée que les campagnes de prévention contre les risques liés au soleil ne passent pas davantage (cela dit, celles pour les clopes ne passent pas non plus, donc, faut pas rêver). Peut-être qu'une photo de fille de 40 ans qui a abusé du soleil versus une qui s'est protégée serait plus parlante que les sempiternels "portez un chapeau et évitez de vous exposer entre 12 h et 14 h". Car, en Bretagne nord, si on ne s'expose pas entre 14 et 16 h, on va à la plage en manteau et, appelez-moi si vous voyez un ado avec un chapeau destiné à protéger sa tête du soleil. Mon best de l'été : une fille de 17 ans qui arrive à la plage avec un chapeau de paille qui collait pile poil à la tendance mode de l'été. Et qui POSE son chapeau à côté d'elle pour s'exposer (accessoirement il lui sert aussi de vide-poches pour déposer son portable). L'hallu ! Sans parler de la jeune fille rousse en face de chez moi qui se met sur son balcon face au soleil pendant deux à trois heures minimum... J’ai parfois envie d’écrire une énorme pancarte “tu ne peux pas bronzer car tu n’as pas de mélanine foncée, tout ce que tu obtiendras c’est de rougir (et de brûler) mais ça fait long sur un écriteau...

Lire la suite!

jeudi 18 août 2011

hyaluronic face glow, By Terry


Difficile de s’y retrouver entre tous les nouveaux produits teints : base de comblement, bb cream, fond de teint, illuminateur et j’en passe. Même les journalistes beauté ont du mal à suivre ! Donc, celui-la, quand je l’ai vu, je me suis juste dit “tiens, à quel moment on le met ? entre la crème de jour et le fond de teint ?” Et puis je l’ai essayé (il n’y a finalement que ça qui compte) et je ne peux -presque- plus m’en passer. Pour moi, il remplace avantageusement un fond de teint car il colore très légèrement mais, au bout du compte, il fait surtout ce dont nous avons besoin passés 40 ans : il comble les rides, unifie le teint, floute les imperfections. La petite couleur dorée/rosée, c’est le cadeau bonux, sympa mais même pas essentiel. D’ailleurs il n’y a que 3 nuances. C’est super facile à étaler, rien à voir avec un fond de teint car ça ne fait pas de démarcations. Pour celles que son prix pourrait effrayer, il faut savoir qu’on en met très très peu, c’est la condition de la réussite. Il coûte 48 euros et est en exclu chez Sephora pendant tout le mois d’août.

Lire la suite!

mardi 16 août 2011

la chaussure hydratante


Bon, on va régler tout de suite le problème esthétique, ces sandales (chaussons ?) sont hyper moches. Pour les vendre, il faudrait déjà améliorer leur look de mémère. Concentrons-nous sur la promesse de chaussures hydratantes. En gros, on les met chez soi et hop, on a les pieds tout doux bien hydratés. Je suis super cliente, pile dans la cible car j'ai les pieds très secs en été, malgré des applications quand j’y pense régulières, de crème. J'ai porté pendant quatre heures ces claquettes. La semelle est un peu molle et c'est elle qui doit hydrater car elle contient un gel émollient qui diffuse de l’huile de noix de coco. Verdict : ça marche, mais le souci, c'est que les talons, surtout là où la corne se forme, ne sont pas assez en contact avec la semelle hydratante. Les mêmes avec une petite remontée à l’arrière seraient sûrement plus efficaces (mais encore plus moches ?). Pourtant, le talon est légèrement incurvé (en cuvette) pour assurer l’hydratation de cette zone ultra-sèche mais ça ne suffit pas. Petit bémol aussi sur l'hydratation des doigts de pieds car, après une heure, on ressent comme une sensation d'humidité. Or, l'humidité, c'est carrément interdit sur les doigts de pieds. Bref, il y a de l'idée mais on est encore loin du produit idéal. C’est Scholl qui la vend (mais pourquoi, en plus, marquer Scholl en gros sur la chaussure ???) au prix de 39 euros. .

Lire la suite!

mercredi 10 août 2011

Les produits coiffants font leur révolution...


...et personne ne le sait car ils ont toujours les mêmes pubs nazes et les mêmes ados clonés sur les stars du moment (actuellement, c'est le look Justin Bieber avec mèche cache-boutons qui fait fureur). Vous me direz, c'est normal que ça ne me parle pas, ça fait longtemps que j'ai passé l'âge ! N'empêche... Bref, avec tout ça, voilà que quelques réelles innovations pointent le bout de leur museau. Il y a de l'anecdotique comme le gel coiffant en poudre Taft de Schwarzkopf, pas mal du tout et à peine plus gros qu'une salière de camping, ce qui est déjà une révolution sur les étagères de la salle de bains. Pas mal aussi le gel fixation ultra forte sans alcool de F. Provost, et sûrement un -peu- moins désséchant que les autres. Enfin, mon préféré, le Clean Fix de Vivelle a carrément DEUX innovations. On lui a ajouté des principes actifs (anti-gras, anti pelliculaire) et ça, on se demande pourquoi personne n'y a pensé plus tôt... Surtout l’actif antipelliculaire qu'il est intéressant de laisser longtemps en contact avec le cuir chevelu. Cela dit, généralement, on applique le gel sur les cheveux et pas directement sur le cuir chevelu, mais je chipote... Mais, la vraie innovation, c'est la texture : figurez-vous qu'elle ne colle pas. Au début, elle ressemble à du gel normal puis, en quelques secondes, elle se transforme en eau. Et là, miracle, même pas besoin de se laver les mains ! Avouez que ça va changer la vie de ne plus avoir les mains toutes poisseuses. Cette merveille coûte 4,35 euros. Le produit promet aussi de ne pas faire de résidus après application. Désolée, je n'ai pas pu tester, je n'avais pas de jeune sous la main, ils sont tous en vacances...

Lire la suite!

dimanche 7 août 2011

la valise de la journaliste beauté

Ca fait toujours rire mes copines mais, en bonne beauty addict, mes produits de beauté prennent plus de place dans la valise que mes vêtements. Et à quoi ça ressemble, vu de près, une valise de journaliste beauté ? On y trouve déjà tous les soins fétiches dans leur version mini, plus tous les produits pratiques -tubes extra plats, doses d’essai, pinceaux téléscopiques etc- glanés tout au long de l’année. Il y a aussi toutes les nouveautés qui vont sortir en septembre et qu’on n’a pas eu le temps d’essayer avant de partir. Mais on ne peut pas uniquement compter sur eux car s’ils sont nuls (collants, poisseux, trop gras, pas assez gras...) on passe ses vacances à pester. Tout ça est valable pour le visage, le corps et les cheveux. On ajoute à la valise tous les solaires et après-solaires à tester et on arrive facile à 10 kilos de cosmétiques. Tout ça pour, au finish, passer 15 jours en état de pure sauvagerie beauty, en tournant avec un vieux fond d’eau micellaire matin et soir, une crème contour des yeux et -quand même- le sérum Night Repair de Lauder en perfusion. Zéro maquillage et même pas assez de soleil pour tester tous les solaires ! Oui, mais vous savez bien... C’est quand on n’a pas ses produits sous la main, qu’ils nous manquent... Donc, mes cosmétiques ont pris l’air de la campagne, ils sont merveilleusement reposés de n’avoir pas eu à bosser... En même temps, je fais la même chose avec les fringues, je tourne avec trois tee-shirts et une jupe. Arriverais-je un jour à partir les mains dans les poches ou presque ?

Lire la suite!