dimanche 29 janvier 2012

Turnaround, Clinique, la suite...


Résumé des épisodes précédents : Clinique a fait, il y a quelques années, une gamme géniale (comme d'habitude je pèse mes mots...) mais, selon moi, pas assez connue qui s'appelle Turnaround. On y trouve un masque visage rénovateur qui a deux actions (grains et peeling) mais aussi mon produit coprs préféré de tous les temps, le lait corps rénovateur. Il ne me sert pas au quotidien mais je l'utilise deux ou trois jours par mois pour zigouiller les petites aspérités / micro-granulés de la peau (là où le gommage n’est pas assez efficace). Alors, évidemment, quand j'ai appris que Clinique élargissait la gamme Turnaround, j'ai regardé ça de plus près. Bingo ! Le sérum “Concentré Révélateur d’éclat” est en passe de devenir un nouveau best. Destiné aux filles qui trouvent qu’elles ont le teint terne, il peut, en fait, rendre service à tout le monde, selon la cadence à laquelle on l’utilise. Moi qui n’ai pas trop le teint terne, par exemple, c’est un jour sur trois. Son effet exfoliant à base d’actifs kératolytiques est aussi idéal pour les peaux mixtes qui ont toujours un petit bouton à se reprocher. Bref, il apporte tout ce qu’il faut pour une peau bien lumineuse. Pas de surépaisseur en vue, c’est light à souhait quand on l’applique. Ce que j’adore, c’est que, finalement, on n’est pas obligée de lâcher sa crème favorite puisqu’on peut mettre ensuite n'importe quel hydratant. La merveille coûte 49 euros

Lire la suite!

mercredi 25 janvier 2012

Une n’a pas froid aux yeux...


...et continue sur sa lancée en proposant des ombres à paupières Sfumato intenses. Il y en a trois, un vert foncé, un outremer et un gris foncé et, contrairement aux précédentes “Sfumato” qui étaient hyper naturelles et très nude, celles-ci sont bien chargées en pigments et donc parfaites pour se faire un smoky. Et un smoky certifié Ecocert, je n’osais même pas en rêver ! Elles coûtent 16,90 euros et ça les vaut, surtout compte tenu de la longévité de la chose, même après trois semaines d’utilisation intensive, je n’ai toujours pas laissé de creux dans le godet, dingue, non ?

Lire la suite!

vendredi 20 janvier 2012

la psycho des crèmes amincissantes

Ca y est, à peine les derniers marrons glacés engloutis et déjà les nouvelles crèmes amincissantes débarquent ! Copines ou collègues, toutes celles qui ne travaillent pas dans le secteur de la cosmétique ont la même question à poser : “mais, dis-moi (sous entendu, toi qui es dans le secret des dieux) est-ce que ça marche vraiment ?”. Comme dab, ma réponse : oui ça marche mais ça fait perdre 3 millimètres là où tu veux perdre 5 centimètres. C’est l’occasion de se pencher sur ce qui motive les filles à racheter, année après année, des produits dont elles n’ont jamais tiré véritable satisfaction. Bon, ok, on est toutes maso, mais quand même ! D’autres que moi se sont penchés sur la question et leur raisonnement est assez pertinent. En fait, il semblerait que l’on achète une crème minceur comme on joue au Loto, pour tenter sa chance. En se disant, si jamais ça pouvait marcher, il ne faudrait pas que je loupe ça. Et comme au Loto, pour gagner, il faut jouer... Encore plus fort, la plupart des acheteuses ne finissent pas le tube et, du coup, se disent que, si ça n’a pas marché, c’est de leur faute car elles n’ont pas suivi le protocole jusqu’au bout ! Bien sûr, avec ce raisonnement, impossible d’acheter une crème de l’année précédente : on est toujours prête à parier que cette saison enfin, on trouvera le saint graal. Pire : les filles qui utilisent à longueur d’année un produit amincissant (il y en a) se disent que si elles arrêtent, ça va être la cata. Peau d’orange puissance 10 ! Mais, bon, je confirme quand même qu’un bon massage est efficace pour dégommer la cellulite et que, quand on utilise un produit, on se masse... Alors forcément, c’est toujours mieux que rien !

Lire la suite!

dimanche 15 janvier 2012

Atelier Cologne : addiction en cours


Normalement, c’est un secret que je ne devrais pas partager car vous allez, vous aussi, tomber dans une dépendance terrible et, peut-être, m’en vouloir. Enfin, vous êtes prévenus. Elle s’appelle Orange Sanguine, c’est une cologne absolue créée par Ralf Schwieger pour la marque Atelier Cologne. Explication : une cologne absolue, ce n’est pas une petite senteur légère mais une eau de cologne à laquelle on a ajouté d’autres notes pour lui apporter davantage de solidité et de caractère. Concentrée à 15 %, alors que les colognes habituelles sont de 4 à 6 %. Vu le nom, on y trouve forcément de l’orange sanguine et de l’orange amère, puis du jasmin et du géranium en note de coeur et enfin des bois, des fèves tonka et du bois de santal en fond. C’est merveilleusement délicat et tonique à la fois et puis, ça tient plus longtemps qu’une cologne “normale”. Quand on aime, on ne compte pas, donc ça sera 95 euros les 200 ml (avec vapo). Le souci, ce n’est pas que vous allez trouver ça cher, c’est juste que si quelqu’un s’approche du flacon et en vaporise quelques gouttes pour le sentir, vous allez lui sauter dessus et le lacérer... Cet objet du désir et sa nombreuse famille (il y en a 5 en tout pour l’instant mais un petit nouveau verra bientôt le jour) s’achète dans quelques parfumeries et au Sepho des Champs-Elysées mais le plus simple est de filer sur le site www.ateliercologne.com.

Lire la suite!

mes taches brunes me pourrissent la vie, comment m’en débarrasser ?

Alors, outre le fait qu’il est important d’aller voir un dermato pour résoudre le problème et éventuellement les faire flashouiller par laser et cie, on peut aussi adopter des soins spécifiques. Tous les soins “blanchissants” sont bons à essayer mais je conseille particulièrement ceux vendus en pharmacie (par exemple Mela-D de La Roche Posay, Clairial de SVR). Le seul souci, c’est qu’il faudrait ensuite, pour éviter leur réapparition, ne plus s’exposer (jamais...) le visage au soleil (même à travers une vitre) et utiliser tout le temps un écran solaire 50 +. Or, ces produits, même bien formulés, sont toujours légèrement blanchissants et comme les peaux concernées par les taches sont souvent des peaux bien pigmentées, elles ont une fâcheuse tendance à se “griser” avec les écrans solaires. Pas top, et, de plus, pas toujours facile à étaler, un vrai casse-tête... C’est là que le joker intervient : un bon fond de teint SPF 20, est un véritable bouclier contre les taches, pensez-y ! Mais n’oubliez pas la case dermato, ça peut tout changer !.

Lire la suite!

dimanche 8 janvier 2012

chez Armani, un mascara qui tue


Certaines marques vous vendent le mascara qui peigne les cils, chez Armani, ils font mieux, ils l’ont vraiment mis au point ! Ainsi que vous ne le voyez pas sur la photo (car je suis mauvaise...), le “Eyes to kill” possède une brosse très Picasso, comme si elle était de face et de profil à la fois, avec un côté “poils longs et larges” et un côté “poils courts et serrés”. Au début, ça demande un petit coup de main, mais on arrive vite à se faire les cils bien volumineux, qu’on peigne avec le côté raccourci pour une finition au top, pas de paquets. Des cils magnifiques, bien rangés et assez naturels. Le prix tue aussi, je vous l’accorde (arghhh, 32 euros !) mais l’objet mérite le détour, comparé à la foultitude de mascaras qui promettent la lune et vous emmènent à La Courneuve. Bon, je suis très déçue qu’Armani ait choisi Megan Fox comme égérie (je ne la trouve pas assez classe pour la marque...) mais je dois reconnaître que côté technique, ils assurent.

Lire la suite!

Fifi Chachnil, là où je ne l'attendais pas


Divine surprise du parfum signé Fifi Chachnil pour le Club des Créateurs. Je m'attendais à du sucré, trop girly pour moi et puis, finalement, je l'aime tellement que je le porte. Oui, moi qui ne jure que par les parfums de niche, vendus à des prix obscènes dans deux boutiques et demi, je craque pour cette senteur à 30 euros, disponible par correspondance (non, je ne suis pas une poule de luxe c'est juste que j'adore les jus qu'on ne sent pas partout !). Celui-ci part sur de l'agrume en note de tête, pour ensuite balancer sur la rose (que je ne sens pas trop dans ce jus et tant mieux, la rose me fait généralement fuir) et finir sur un accord tabac qui vient calmer les frous-frous. Mais à bien y regarder, l'univers de Fifi est comme ça, féminin et sexy mais pas mièvre. Je passe sur le flacon, qui ne me parle pas mais bon...et le visuel de la pub un peu trop inspiration Lolita Lempicka, on aurait pu avoir mieux ou au moins, différent. Cela dit, j'en profite pour signaler que le Club des Créateurs revient en force ces derniers mois. Déjà, les nouveaux packs des rouges à lèvres Agnès b ainsi que leurs textures veloutées sont super réussis. C'est pas mal parce que ces dernières années, le club, c'était surtout du Maybelline en plus cher (mais à grands coups de promo saoulante sur leur site) et par correspondance.

Lire la suite!

dimanche 1 janvier 2012

la question à laquelle j’ai vachement de mal à répondre

“tu connais pas un bon dermato ?”. C’est la question qui me tombe dessus à intervalles réguliers. Des dermatos, oui, j’en connais plein, mais de là à en conseiller un... J’en connais, par exemple, qui sont spécialisés dans les lasers, au moins avec eux, c’est clair, ils rentabilisent les machines (hyper chères), donc le moindre truc se règle au laser. Et je ne sais toujours pas si c’est une bonne chose. Il y a des dermatos spécialisés dans les peaux noires, je les connais aussi et je les recommande souvent, de toute façon ce n’est pas compliqué car, eux, ils sont si peu nombreux qu’en avoir un tient déjà du miracle. Il y a les dermatos stars, ils ne font plus que des injections et comme ils piquent tout le gratin parisien, il est hors de question de leur demander de griller les verrues plantaires des gosses. Ne riez pas, c’est arrivé à une consoeur qui avait eu le malheur de demander. Bon, après il y a les dermatos qui foutent la trouille, c’est souvent des filles, elles ont tout essayé sur elles et elles n’ont pas su s’arreter à temps. C’est flippant de leur confier sa peau. J’ai aussi en rayon les dermatos qui ne touchent pas votre peau. Ils sont prêts à vous injecter ce que vous voulez où vous voulez, mais ils répondent à la demande sans rien proposer. Et pour cause, ils sont restés derrière leur bureau et n’ont pas regardé votre visage. Forcément décevant. Et puis ceux qui ne regardent pas vos grains de beauté. Ils sont nombreux aussi et moi, ça me scandalise autant qu’un gynéco qui ne ferait pas de palpation. Bon, il y a aussi le problème du prix. Vous payez 28/30 euros chez un dermato “basique” pour les verrues et autres pendulum. La consultation dure dix minutes mais vous trouvez ça presque normal puisque de toute façon, le généraliste est quasi au même prix. Le jour où vous avez besoin d’un avis compétent sur vos rides, vous allez voir un dermato plus chic. Mais la consultation dure dix minutes aussi et c’est 70 euros. Bizarre, non ? Total que, quand une copine me demande si je connais un bon dermato, je reste souvent bouche bée. Ne m’en veuillez pas... c’est que suis en train de mentalement consulter mes fiches !

Lire la suite!