mercredi 30 mai 2012

pourquoi certaines filles stockent leur vernis au frigo ?

Parce qu’elles pensent que ça les conserve mieux. Mais, sincèrement, ça ne sert strictement à rien. Les vernis se conservent très bien à température ambiante, ils sont formulés pour ça. Il faut juste penser à ne pas les laisser traîner en plein soleil et à bien les reboucher après usage. Cela étant dit, il est tout à fait normal de ne pas pouvoir les maintenir en bon état plusieurs années d’affilée, après tout ce sont des résines et des solvants et ce n’est pas fait pour durer éternellement. On peut toujours essayer de les ranger tête en bas, comme des pots de peinture, mais le plus simple est encore de les acheter en mini-format pour avoir moins de regrets quand on les jette ! Quant à l’idée de leur ajouter une goutte de dissolvant pour les fluidifier s’ils sont devenus pâteux, j’ai essayé plusieurs fois et ça n’a jamais fonctionné ! Il existe des diluants pour vernis mais c’est cher pour un résultat incertain. Et tant que j’y suis (au rayon trucs et astuces !), si vous voulez un bon soin pour cuticules très peu cher, appliquez sur le contour de l’ongle une goutte d’huile d’olive, massez, attendez trois minutes et repoussez doucement les peaux. Tout ça parce que je vous sens à fond en ce moment sur le vernis, toutes à vous demander quelle couleur choisir. Oui, je sais c’est dommage de n’avoir que deux mains et deux pieds, avec quatre, on aurait encore plus de possibilités...

Lire la suite!

mercredi 23 mai 2012

Le dépistage du mélanome c'est demain ou... dès que vous pouvez !

Bonjour, c'est la rabat-joie de service ! Et j'assume car le sujet est trop grave pour qu'on le prenne à la légère. Donc, si vous loupez le dépistage national organisé demain jeudi 24 mai (www.dermatos.fr) n'hésitez pas à prendre rdv chez le demrato... Le nombre de mélanomes double tous les dix ans et il est directement lié à l'exposition au soleil et aux cabines UV, dont on se demande bien pourquoi on a autorisé leur implantation alors même qu'on savait parfaitement quels étaient les risques... Evidemment, maintenant, pour les interdire, c'est plus coton, il y a les centaines d'emplois supprimés et la levée de boucliers serait immédiate. D'ailleurs, les magasins de cabines de bronzage font aussi une promotion auprès des journalistes, avec des communiqués sur le fait que, finalement, faut pas charrier, les cabines UV, si on les maîtrise bien, ce n'est pas dangereux. C'est faux et toutes les études scientifiques sérieuses à ce sujet font consensus. La galère dans cette histoire c'est que les vieux (après 35 ans) sont plutôt bien au courant des dangers mais les jeunes font la sourde oreille. Le bronzage reste, envers et contre tout, à la mode. A nous donc, de faire le forcing pour éduquer et il y a du boulot (cf les copines de ma fille qui se tartinent de graisse à traire !!!! Un truc que je croyais disparu des rayons depuis 20 ans, quelle gourde je fais...). Et puis, un dernier conseil : ne vous croyez pas protégée quand vous passez votre journée au soleil avec une crème IP 50. Se protéger vraiment du soleil quand on a la peau fragile, c'est rester à l'ombre le plus souvent possible. La crème, c'est pour limiter les dégâts, pas pour les empêcher. C'est comme la ceinture de sécurité en voiture, ça n'empêche pas l'accident mais ça en limite la gravité.

Lire la suite!

dimanche 20 mai 2012

les capillaires Bio Beauté by Nuxe

C’est du bio et en capillaire, le bio doit encore convaincre. Il faut déjà se faire une raison, les capillaires bio ne sont pas aussi agréables à utiliser que les non-bio. Je n’ai pas dit que le résultat était moins bien mais pendant l’application, on a moins de glissant, on sent ses cheveux tourner à la paille et quand on n’en a pas l’habitude, c’est limite flippant. Mais, au final, le résultat est, pour moi, aussi satisfaisant ou presque que le non-bio. J’ai testé le shampooing purifiant et le masque nutritif sur les pointes. Le shampooing mousse très bien mais il est assez liquide, attention à ne pas en mettre la moitié dans la baignoire, ça peut agacer... Bonne rinçabilité aussi. Comme c’est un produit purifiant, il n’a vraiment pas d’action cosmétique sur la fibre, mais il est tout frais sur le cuir chevelu, le dégraisse et globalement c’est ce qu’on lui demande. D’ailleurs, c’est peut-être dans la catégorie shampooing que c’est le plus facile à formuler car faire un masque sans utiliser ni silicones ni huiles minérales (aujourd’hui, la moitié des masques vendus sont à base de paraffine -sous produit pétrolier- l’autre moitié à base de silicones...) relève pour moi du défi cosmétique ! Résultat du test : là encore, le produit n’offre pas beaucoup de glissant et de souplesse mais les cheveux sont bien nourris, et surtout pas artificiellement. Oui, car les masques classiques donnent l’illusion de nourrir mais les produits utilisés (et cités plus haut) sont très illusoires. Ca glisse, ça brille mais les cheveux s’apauvrissent au fil des utilisations car les silicones ou les huiles minérales ont une fâcheuse tendance à déssecher en surface à long terme. Mais, hélas, difficile de se laisser convaincre quand la matière du cheveu n’est pas aussi souple qu’avec un bon gros pot de masque Garnier ou autre. Même moi, pourtant affublée de cheveux uniquement secs sur les longueurs, j’ai du mal. Au finish, les deux produits sont bien mais la sensation au moment de leur utilisation est tellement différente que ça en rebutera plus d’une. Ca vaut le coup d’essayer quand même... Les prix vont de 10,90 pour le shampooing à 22 euros pour le masque. Et puis ça ne gâche rien, j’aime beaucoup le look des produits, parfois les associations de couleurs chez Nuxe me laissent perplexe mais là je suis fan.

Lire la suite!

dimanche 13 mai 2012

Eluage emulsion, peaux normales à mixtes, Avène

Ok, les peaux mixtes vieillisssent moins vite que les autres mais, un jour ça finit aussi par leur arriver et des anti-âge qui leur sont spécialement dédiés, il n’y en a pas tant que ça. Surtout s’appuyant sur une technologie éprouvée. Ici, la formule est une combinaison de fragments d’acide hyaluronique destinés à relancer la synthèse d’acide hyaluronique naturel dans la peau. On y trouve aussi du rétinaldéhyde qui favorise la production de collagène et d’élastine. Tout ça n’est pas nouveau mais ça fonctionne plutôt pas mal sur les rides. La vraie nouveauté, c’est la texture, fondante, vraiment adaptée aux épidermes saturés en sébum. Cela fait deux semaines que je la teste et, contrairement aux autres crèmes anti-âge ciblées peaux mixtes, qui souvent, sont juste plus légères (en réalité pleines d’eau), celle-ci est totalement différente, onctueuse avec un léger effet tenseur, mais pas riche. Peut-être parce qu’en plus de ses principes actifs anti-âge, elle contient des microsphères matifiantes qui absorbent le sébum. Bonus : l’odeur est super agréable, c’est franchement rare dans cette marque (oui, habituellement, je lâche très vite ces produits dont l’odeur ne me procure aucun plaisir...) Elle coûte 28,80 euros. Petit détail qui a son importance, la composition peut être légèrement irritante pour les peaux sensibles (la faute au retinaldéhyde), il faut alors ne l’utiliser qu’un jour sur deux.

Lire la suite!

mercredi 9 mai 2012

les bra(d)s m’en tombent

Quoi ? Qu’ouis-je ? Qu’entends-je ? Qu’esgourdai-je ? La rumeur se répand comme une traînée de poudre : oui, Brad Pitt sera le prochain “héros” (je cite le communiqué officiel) de la nouvelle publicité Chanel N°5. Alors, quoi ? Plus de Catherine Deneuve ni de Carole Bouquet, d’Audrey Tautou ou de Nicole Kidman pour le fleuron de la parfumerie française ? J’imagine juste la scène chez les Brangelina,” Chérie, Chanel m’a proposé d’être le prochain visage de leur pub” “Oh, super, c’est pour succéder à Gaspard Ulliel ?” “Euh, non, c’est pour prendre la suite d’Audrey Tautou”... Allez, grouillez-vous chez Chanel, on a hâte de voir ce que ça donne. Et niveau stratégie, le buzz est tellement énorme que le salaire de Brad est probablement déjà amorti.

Lire la suite!

dimanche 6 mai 2012

Le shampooing sec, sa vie son oeuvre

J'essaye de trouver une explication au grand come back du shampooing sec : après l'anniv de l'ancêtre (le Klorane, qui existe depuis 30 ans) et l'arrivée de Batiste (plein de parfums, plusieurs couleurs mais super difficile à trouver) on dirait que tout le monde s'est dit "tiens, et si nous aussi on sortait un petit shampooing sec". Du point de vue des marques, ça sert à animer le marché et faire un peu de buzz, mais nul doute que, sauf miracle absolu, le produit lancé cette année aura disparu des rayons l'an prochain. Le marché à conquérir, c'est celui des 20/30 ans, la génération qui n'a pas encore essayé ce type de produit (et qui sera bien sûr déçue et c'est pour cela que le produit disparaîtra). Car le shampooing sec est un micro-marché : le marché de celles qui vont passer quelques jours à l'hosto, le marché des coiffeurs de studio pour faire des chignons et le marché des filles comme moi qui ont les cheveux qui regraissent vite (on dit “sans volume” pour faire plus classe) et qui l'utilisent en dépannage trois fois par an. Bref, pas de quoi rentabiliser le rayonnage occupé en supermarché. Ah, dans tout ça j'allais presque oublier de dire lesquels étaient sortis : donc, on en trouvera un chez Garnier (toujours très suiveurs !) et chez Syoss de Schwarzkopf mais il y en a aussi sous la marque Sephora et puis chez Ojon, LA marque très sélect de capillaire chez Sephora aussi. Niveau technique, je n’ai pas remarqué que les formules étaient soudain devenues miraculeuses, déceptions en vue..

Lire la suite!

mercredi 2 mai 2012

J'ai testé la peau super sèche

... Et c'était une vraie nouveauté pour moi qui ait la peau mixte sur le visage et un peu sèche sur le corps. La raison est toute simple, je suis allée passer mes vacances dans le sud ouest des Etats-Unis entre Las Vegas et Santa Fe, là où se conjuguent deux phénomènes dingos pour la peau, la sécheresse intense du climat (avec ensoleillement hallucinant) et l'altitude élevée car on est rarement à moins de 1500 m dans la région des canyons. En 15 jours, ma peau plutôt mixte s'est considérablement déssechée. Sur le visage, elle est passée de mixte à normale (moins de brillance) et sur le corps, de sèche à extra-sèche. J'avais beau mettre des litres de lait corporel, elle était comme plissée sur mes bras. Et encore, je ne me suis pas véritablement exposée au soleil... Aux grands maux, les grands remèdes, en rentrant, j'ai pensé qu'il me fallait un vrai traitement sur plusieurs jours. Il me restait un vieux fond de Lipikar baume La Roche Posay. On ne peut pas nier, c'est riche, tellement qu'il ne passe plus dans la pompe du flacon... Je le récupère en rapportant le fond jusqu'au bord tant bien que mal et, miracle, en trois jours, ma peau est redevenue acceptable. Et qu'on ne me dise pas qu'il faut boire beaucoup d'eau, j'ai bu des litres tous les jours. Bref, tout ça pour vous dire que ce bon vieux Lipikar fait des miracles, même pour les cas désespérés. Et finalement, je garde ma peau mixte et je ne l’échange pas contre une peau sèche (pour les cheveux, en revanche, si je pouvais changer siouplait !!!!).

Lire la suite!