mercredi 29 août 2012

Kadalys : pourquoi j’y crois...

Des nouvelles marques, j’en vois tous les jours, et au bout du compte, peu retiennent mon attention. Il y a du chemin à faire pour être au top tant niveau produits que packagings sans même parler ensuite de la distibution pour être sûre de trouver les produits facilement (et c’est ce qui fait le plus souvent défaut). Là, j’ai eu un vrai coup de coeur en testant l’huile multi-usages, particulièrement fine, vite absorbée et à l’odeur super addictive (mais délicate). C’est d’autant plus inattendu que les produits sont bio et que les odeurs en bio, même si elles sont meilleures qu’avant, se ressemblent toutes. Côté actifs, c’est aussi une nouveauté puisque c’est la banane qui déploie ses bienfaits (et non, ça ne sent absolument pas la banane). A tester d’urgence quand on aime les huiles ! Elle pourrait même détrôner les éternelles stars de la pharmacie tant elle est efficace. Elle coûte 39 euros et il y aura bientôt un site pour la trouver (allez chez Kadalys, on se dépêche !!!) sinon, c’est en pharmacies dans celles qui l’ont...

Lire la suite!

dimanche 26 août 2012

Je rempile...

Ce blog est né il y a 5 ans au mois d'août. Chaque année je me dis que celle-ci sera sans doute la dernière, que je ne suis pas sûre d'avoir le courage de continuer à l'alimenter en plus de mes journées extra-longues. Chaque année je me dis aussi que j'ai d'autres choses à écrire et que je ne peux pas tout faire, il faut choisir. MAIS chaque année, vous êtes de plus en plus nombreuses à me lire. Alors, chaque année, je me dis aussi que là, ça y est, je vais apprendre à parler le html pour de vrai, que je vais m'acheter un autre appareil photo, un vrai, que je vais mettre des liens de ouf, que je vais totalement refaire le look et même ajouter des dessins que j'aurai fait moi-même car je fais ça aussi à mes heures perdues (où ça des heures perdues ?). Donc, comme chaque année, je rempile... Merci mes lectrices (et quelques rares lecteurs égarés). Je songe même à inaugurer une nouvelle rubrique. Ce sera : grâce à ce blog qui me prend beaucoup de temps, vous avez échappé à toutes mes autres publications possibles : “manuel de survie à l’usage de ceux qui partagent leur territoire avec des ados” (avec nombreux tests, par ex “à quel moment peut-on exiger le rangement de la chambre”) ; “je cuisine bio, léger, bon et rapide (2 recettes seulement mais très très bien expliquées)”, “bien orienter ses enfants : un boulot à plein temps” (sans jamais s’adresser au conseiller d’orientation) et “peut-on gagner sa vie en écrivant” (achetez le livre et vous le saurez) et qui sait, un bon best-seller de rentrée... Ca, j’y pense à chaque fois qu’un livre d’Olivier Adam sort car nous avons eu le même éditeur lui et moi pour notre premier roman (oui, et lui il a eu du succès et moi, un peu moins...).

Lire la suite!

mercredi 22 août 2012

Erborian et l'Occitane : le mariage de l'été

...Et c'est une bonne nouvelle pour la petite marque franco-coréenne (on pourrait même dire francoréenne, ça serait joli). Erborian possède, à mon humble avis, un gros potentiel et aurait eu tort de rester toute seule dans son coin. Pour se battre dans la jungle de la distribution, mieux vaut avoir un groupe solide derrière soi et L'Occitane est un partenaire idéal (déjà associé à Melvita et au Couvent des Minimes, du beau linge !) surtout que les créatrices de la marque restent aux commandes. Contrairement à ses milliers de fans, ce que je préfère chez Erborian, ce n'est pas sa BB cream mais la ligne Yuzu, et plus spécialement la crème de nuit et l'hydratant corps. J'ai hâte de voir les fruits de cette future collaboration !

Lire la suite!

samedi 18 août 2012

quoi, de l’huile de castor ???

Celle-la, je l’ai entendue dans le bus. Une fille disait à une autre qu’il y avait dans certains produits de beauté des extraits de castor, que c’était vraiment dégueulasse et tout et tout. Je n’ai pas osé les interrompre... Donc, je le fais ici, on ne sait jamais, ça pourra servir à toutes celles qui se sont un jour posé la question. Donc, non ,“castor oil” dans la composition, ce n’est pas du castor pressé à froid mais de l’huile de ricin. Et pourquoi ça s’appelle castor oil ? Parce qu’il y a longtemps, c’était vraiment extrait des glandes du castor mais on l’a remplacé par de l’huile de ricin. Et comme c’est le même type de corps gras, on a conservé le nom de castor oil en anglais. C’est quelque chose qui arrive dans les compositions des produits, idem avec l’ingrédient “spermaceti” ou “blanc de baleine” qui était auparavant un corps gras provenant des baleines et qu’on utilisait dans la composition des rouges à lèvres. Il a été remplacé par de l’huile de jojoba ou d’autres corps gras identiques mais apparaît parfois encore sous ce nom. Voilà, c’était mon post S.P.A...

Lire la suite!

mercredi 15 août 2012

Les solaires à la une de Libé...

Ok, je suis peut-être ramollie du cerveau au mois d'aout mais il m'a fallu relire 5 fois le papier de Libé pour comprendre les résultats de l'étude... Et encore, je ne suis pas vierge sur le sujet, cela fait 25 ans que j'assiste à des conférences sur les solaires. Si vous avez le tableau sous les yeux, les produits les meilleurs sont ceux qui n’ont pas trop d’écart entre l’indice revendiqué et l’indice réel (ou dont l’indice réel est supérieur à celui affiché, gage de sécurité) car cela prouve qu’il n’y a pas de différence entre ce qu’ils annoncent comme indice et la réalité. Cela dit, l'étude est intéressante parce qu'elle évalue les produits solaires avec une méthodologie différente de celle qui existe et avec laquelle sont testés tous les solaires actuellement. C'est bien, parce que ça pointe du doigt les faiblesses et les failles des tests actuels. C'est bien aussi pour l'avenir et pour éventuellement revoir le protocole de ces tests. Le seul souci véritable pour moi c’est que cela remet fortement en cause les solaires bio (que j’utilise peu contrairement à tous les autres produits bio). Mais, à mon avis, tout ça est trop technique et maintient les consommateurs dans l’illusion que le produit solaire doit être comme une arme absolue contre le cancer de la peau. Hélas, non... Savoir si un produit a un indice de 20 ou 50 n’est pas une priorité absolue car la différence entre les indices qui vont de 20 à 50 n'est pas si énorme, et l'idée n'est justement pas que les consommateurs se livrent à des calculs hallucinants quand ils vont à la plage. On devrait absolument privilégier le bon sens. Ma peau est claire ? Je dois savoir qu'il me faut une protection forte et que je dois la réappliquer souvent et après chaque baignade et que je ne dois pas m’exposer entre 12 h et 16 h et rester sous un parasol. Et là, que l’indice soit de 20 ou de 50, on ne brûle pas, c’est garanti ! Après, je ne sais pas pour vous, mais moi, quand je prends un coup de soleil, je sais que c’est parce que j’ai “déconné” et ce n’est pas la faute d’un produit solaire trop peu dosé mais parce que j’ai été assez dingue pour l’oublier à la maison alors que je partais en rando par exemple... C'est pour cela que je préfère l'approche d'Esthederm qui ne met pas d'indices sur ses produits mais uniquement des recommandations. Si on arrive à ce que font les américains, c’est à dire considérer les produits solaires comme des médicaments, les consommateurs se sentiront en totale confiance au soleil et c’est une véritable erreur.

Lire la suite!

dimanche 12 août 2012

J’ai la peau super sèche et pas d’argent en ce moment...

Une fois n’est pas coutume, je ne vais donc pas te parler de crèmes douces et moelleuses qui fondent sur la peau, je sais que tu adores ça aussi, mais tu n’as plus un rond, je comprends. Puisque tu veux vraiment dépenser peu, mon conseil c’est de te jeter sur les huiles, que ce soit pour le visage comme pour le corps. Il en faut tellement peu qu’elles sont d’un excellent rapport qualité/prix. Tant qu’à faire, autant les choisir bio et aller faire son petit marché chez Naturalia ou Mademoiselle Bio. L’huile d’argan, en qualité alimentaire est absolument divine pour la peau. Le beurre de karité est génial aussi. Bien aussi les huiles d’onagre et de bourrache. Tu peux en acheter deux ou trois et les alterner pour apporter des nutriments différents à ta peau. Attention, certaines peuvent rancir, il ne faut pas investir dans des grandes contenances. N’oublie pas le monoi sur les cheveux et le corps après la douche, pas très cher pour les services rendus et l’odeur d’été, si sympa. Et puisqu’on est en été, n’oublie pas de te protéger du soleil. Pour dépenser moins, n’achète qu’un seul produit solaire, un indice 50 en tube géant, qui te fera le visage et le corps. Les marques vendues en grandes surfaces sont parfaites, surtout celles qui sont prévues pour les peaux sensibles comme le lait 50 de Mixa, sans parfum (rarissime en grandes surfaces). Enfin, mon dernier conseil pour faire des économies d’enfer, c’est de remplacer le gel douche par du savon tout bête à l’huile d’olive, c’est moins cher et ça dure beaucoup plus longtemps dans la salle de bains !

Lire la suite!