mercredi 29 avril 2009

la nouveauté a un prix

Et ce prix, c’est ce qui fait faire du chiffre aux fabricants de produits d’hygiène et de beauté. En effet, le marché français ne recrute plus beaucoup de nouvelles consommatrices, nous sommes devenues des expertes en cosmétiques et en utilisons déjà beaucoup. Pour croître et faire des bénéfices, les fabricants doivent donc augmenter le prix de leurs produits. Or, quoi de plus facile quand il s’agit de nouveautés, puisque par définition, il n’y a pas de comparaisons possibles avec ce qui existe déjà. C’est la raison pour laquelle le marché est littéralement assailli et submergé de nouveautés en tout genre et qu’il ne se passe pas trois minutes sans qu’un nouveau gel douche ou mascara pointe le bout de son flacon. Evidemment, ces nouveautés peuvent aussi être le fruit de nouvelles techniques et apporter un réel avantage, dans ce cas tant mieux, mais, ce n’est pas tout le temps vrai. Alors, ouvrez l’oeil et sachez distinguer les nouveautés intéressantes des autres ! Les gros délires en matière de prix portent souvent sur de toutes petites sommes, celles justement sur lesquelles on ne fait pas trop attention. J’ai ainsi vu dans les rayons il y a deux semaines, un nouveau dentifrice même pas bio et pas d’une technologie révolutionnaire qui coûtait juste trois fois plus cher que le Colgate à la chlorophylle de base. Idem sur les brosses à dents où l’on passe allègrement de 1,25 euro à 3,50 euros selon les modèles... Surtout qu’en ce qui concerne l’hygiène dentaire, ce n’est pas tellement la forme de la brosse qui compte mais la façon de s’en servir et la régularité avec laquelle on s’en sert... Ne croyez pas que cette chasse au profit facile soit uniquement le fait de multinationales cupides. J’ai reçu il y a peu de temps un dossier de presse pour des produits bio dont le prix était passé de 70 à 15 euros en six mois !!!! Voyant que les produits ne partaient pas aux prix grotesques initialement fixés, le fabricant a revu ses prix à la baisse... C’est bien la preuve que les prix de départ ne correspondaient à rien, et, pour ma part, cela me fait douter de la crédibilité de l’entreprise et du sérieux apporté à la conception des produits. Enfin, parfois la hausse des prix vient aussi des changements dans nos habitudes de consommation. Par exemple, en quelques années, nous avons tous plus ou moins abandonné le savon au profit du gel douche. C’est vrai que ce dernier est plus agréable à utiliser mais, quand on veut faire des économies, le savon revient vraiment beaucoup moins cher que le gel douche.

2 commentaires:

Natur'Elle a dit…

Le prix élevé des nouveautés est aussi lié à la "durée de vie" d'un nouveau produit dans un supermarché.
J'ai entendu à la radio que plus de la moitié des produits lancés sur le marché ne persistent pas plus de 2 ans.
Alors, ils rentabilisent.. la pub, la recherche, etc.. à nos frais.

Anonyme a dit…

Bonjour,

De quelle marque s'agit-il svp ? Car j'ai aperçu de nouveaux produits NovExpert bien moins cgers que ceux que j'achète généralement. Est-ce de cela que vous parlez ?