mercredi 18 septembre 2019

L’anti-âge pour le corps, on va en reparler…



… pour l’instant j’essaye tout un tas de produits mais promis j’en reparle bientôt. Car effectivement, pourquoi se tartiner le visage de formules antirides en tout genre si c’est pour laisser la peau du corps en friche. Evidemment, ça ne s’adresse qu’aux femmes qui n’ont pas peur de s’appliquer un lait corporel tous les jours (moi je ne peux pas m’en passer hélas) car sinon inutile d’espérer quoi que ce soit. Un peu comme quand on applique un anti-cellulite pendant 8 jours en espérant avoir un résultat… Donc, depuis quelques jours, j’ai remplacé mon lait corporel classique par ce traitement lissant au rétinol de Paula’s Choice. Très hydratant, il contient aussi de l’huile d’onagre et du karité; avec des silicones, hélas, mais la texture est néanmoins parfaite et très équilibrée entre confort et absorption. Le rétinol sur le corps, c’est vraiment une bonne idée pour les peaux matures (= vieilles 😉) car ça lisse le relief cutané, ça régénère et atténue les taches. il coûte 31 €, cher pour un lait corporel mais destiné à toutes celles qui me disent « moi mes rides sur le visage je m’en fous, mais ce que je ne supporte pas c’est la peau du corps toute moche »… 

dimanche 15 septembre 2019

j’ai testé le kobido…

… Et c’est la première fois que ça m’arrive : je me suis carrément endormie pendant le soin (ok j’étais vraiment crevée, j’avais enchaîné trois nuits de 6 h) mais s’endormir pendant qu’on vous pince la peau, je ne pensais même pas que c’était possible. Il faut dire aussi que j’étais chez moi, donc totalement relax. C’est une formule qui se pratique de plus en plus, l’esthéticienne se déplace et on s’installe tranquillement. Pour moi, c’était allongée sur un lit et elle était derrière moi assise en tailleur. Zéro sensation de gêne, c’était parfait. Pas besoin ensuite de ressortir, on reste dans son cocon. Evidemment il faut que la maison soit libre de toute marmaille/mari/copains sinon on risque vite de déchanter. J’ai adoré le soin et son effet lumineux sur la peau même si c’est assez surprenant au début. Les pincements et tapotements sont bien présents mais ne font pas mal. D’origine japonaise, on dit du kobido qu’il agit  comme un lifting naturel, car il tonifie les muscles et stimule la circulation, ce qui est toujours bénéfique à la peau pour favoriser les échanges cellulaires. Bon, pour ça il faudrait le faire une fois par semaine pendant deux mois pour s’en apercevoir et ça coûte quand même un bras (70 euros) mais même après une séance on a un joli résultat. La méthode exige une véritable connaissance de l’anatomie du visage, on n’est pas dans l’à peu-près et rares sont les esthéticiennes formées. La chorégraphie est très précise et subtile avec passage d’un rouleau de jade et de gua-sha, les petits instruments chinois en jade aussi (je crois) qui procurent une étrange sensation, à la fois froide et hydratante sur la peau. Bref, je suis carrément conquise par les deux choses : le kobido et le fait de ne pas avoir à me déplacer (feignasse !).

mercredi 11 septembre 2019

C’est quoi cette déferlante de cosmétiques vegan ?

Oui, un raz de marée même… Tout le monde est vegan désormais. Mais si on y regarde de plus près (avec le sens critique très prononcé qui est le mien et ma petite perfidie) on s’aperçoit que le vegan est une bonne aubaine pour certaines marques. Ca permet de se racheter une bonne conscience même avec des formules pas clean du tout (car la plupart des produits vegan ne sont pas bio) et comme beaucoup de consommateurs confondent bio et vegan, hop ni vu ni connu, on passe pour une marque naturelle. Alors que, devenir vegan pour une marque, ce n’est pas bien sorcier, il suffit de supprimer quelques ingrédients d’origine animale comme la cire d’abeille ou le miel. Je rappelle au passage qu'on ne fait pas de cosmétiques avec du jus de viande, d’où la facilité de se lancer sur le créneau très porteur du vegan. Bref, le marketing est sans limites (mais on le savait déjà depuis longtemps…)

dimanche 8 septembre 2019

Extra Firming Yeux, Clarins


Et vous le contour des yeux, vous l’aimez comment ? Bien hydratant ? Gélifié ? Frais ? Moi je sais qu’il me faut maintenant une formule assez riche que je double souvent ensuite d’un peu de base siliconée pour atténuer le côté plissé soleil de la patte d’oie. Puis je passe au makeup avec anti-cernes obligatoire (mais n’oubliez pas que je suis journaliste spécialisée beauté, j’utilise des tas de produits, je sais que ça peut faire peur). L’avantage avec celui-ci c’est qu’il fait les deux, contour des yeux hydratant et base siliconée, il lisse vraiment la peau à condition de le poser en couche fine (comme tout ce qui contient des silicones sinon ça bouloche). Le fini est bien mat, grâce encore aux silicones, ça floute impec les rides. C’est davantage un baume qu’une crème, on en met l’équivalent d’un grain de riz par oeil et ça suffit. Il contient aussi de la cafeïne comme beaucoup de formules contour des yeux pour décongestionner les éventuelles poches. Il coûte 57 € mais dure longtemps. Perso je le garde pour le jour uniquement, pas la peine de flouter mes rides la nuit…

mercredi 4 septembre 2019

Le balayage à l’argile, c’est plus naturel ?

Je ne sais pas pourquoi il y a un sujet autour du balayage à l’argile en ce moment, une influenceuse a du ressortir ce vieux serpent de mer (dont on parlait déjà dans les années 80) ou bien un coiffeur a fait une pub particulièrement réussie ? En tout cas, Laura veut savoir si ce type de balayage est plus naturel qu’un balayage classique. Alors, attention, grosse déception en vue : non, hélas pas plus naturel, même avec la présence de l’argile. En fait, toute opération de décoloration du cheveu ne peut se faire qu’avec l’aide de la chimie (ou du soleil), il n’y a pas de procédé naturel pour le faire et croyez bien que le jour où ça existera, je serai la première à tester (car je suis une balayée) et j’en parlerai illico. Le fameux balayage à l’argile consiste simplement à appliquer de l’argile au moment de la décoloration ce qui -soi–disant- gaine le cheveu et le protège. Argument totalement infondé pour moi dans la mesure où pour décolorer, le produit de décoloration doit justement pénétrer au cœur du cheveu pour le dépigmenter. Il existe des tutos pour faire ce balayage à l’argile mais, bien sûr on ajoute de l’eau oxygénée à l’argile pour décolorer, ce qui revient à faire très exactement ce que fait le coiffeur… L’eau oxygénée ce n’est pas naturel, autant le savoir. 

dimanche 1 septembre 2019

Une bonne brosse (pour la vie)


Je crois que depuis mon adolescence j’ai essayé absolument tous les modèles de brosses, en fonction de la longueur de mes cheveux, de leur coiffure et de ce que les copines me conseillaient. Pendant longtemps, j’ai été adepte de la brosse avec picots de plastique montés sur coussin pneumatique, je détestais et déteste encore les picots métalliques et je n’aimais pas trop les brosses en sanglier. Et puis un jour, sur les conseils d’un coiffeur très persuasif, j’ai insisté et depuis, je ne retournerai pour rien au monde vers le plastique. En fait, le poil de sanglier fait briller le cheveu et n’irrite pas le cuir chevelu, il le masse au contraire et assure une bonne répartition du sébum et une aération idéale du cuir chevelu. C’est un investissement mais ça dure à vie. La mienne est une Carita que j’ai depuis vingt ans, hélas elle était vernie et à force, le vernis part par petits bouts. Ce qui ne risque pas d’arriver avec celle que je vous montre sur la photo. Signée Olivier Lebrun, elle est totalement naturelle, pas de blanchissage ou de vernis, en frêne issu de forêts françaises gérées durablement, les soies ne sont pas traitées non plus (pas blanchies), elles sont effilées pour pénétrer dans la chevelure et atteindre tous les cheveux et elles sont plantées dans un coussin de latex naturel. Le manche est façonné manuellement afin que le bois soit très doux même sans vernis. Bref, du sublime boulot, très artisanal car fait par une entreprise labellisée Patrimoine Vivant, ce qui se fait de mieux en la matière, ce qui explique (et justifie) le prix de 95 €. Elle existe en version cheveux fins ou cheveux épais.