mercredi 21 août 2019

La Crème Visage anti-âge bio, Huygens


Depuis que je suis tombée dans les parfums signés Huygens il y a quelques mois, je ne loupe aucune nouveauté de cette petite marque. Là, c’est une crème anti-âge assez surprenante  : elle est très fondante à l’application, savonne un petit peu comme beaucoup de crèmes bio mais trois minutes après, elle devient ultra mate sur la peau. Autant le dire, c’est assez exceptionnel pour une formule bio. J’aime énormément cette sensation de confort et de douceur sans l’aspect grassouille qui va parfois avec. Rien de super original dans sa formule (des eaux florales, de l’aloe vera, des huiles végétales de carthame et des huiles essentielles de palmarosa et géranium) mais le tout est bien gaulé, avec une odeur pas mal. Elle contient 90 % d’ingrédients bio, est à 99 % d’origine naturelle et son pot est en verre. Elle coûte 59 €, est made in France et sort début septembre. 

dimanche 18 août 2019

Allégations « sans » : la guerre des nerfs…

Depuis le 01 juillet 2019, de nouvelles règles s’appliquent aux cosmétiques visant à interdire les allégations « sans ». Une véritable bombe pour les marques qui font leur beurre sur les peurs des consommateurs (et qui mettent sans parabènes sur leur produit mais le remplacent par un conservateur plus pourri) mais aussi un énorme camouflet à l’industrie florissante de la cosméto bio. Rien n’est simple, il y a des abus de part et d’autre, à vous de vous faire une opinion et d’apprendre à décoder les listes INCI, c’est plus que jamais indispensable. Il y a des choses pas mal dans cette nouvelle réglementation comme l’idée de faire vraiment respecter l’interdiction de mentionner « sans test sur animaux » car c’est la loi depuis longtemps, et on ne peut pas clamer qu’on la respecte (ça reviendrait à dire que les autres ne la respectent pas). Pour rappel, aucun produit européen n’est testé sur animaux. C’est induire le consommateur en erreur que de revendiquer un label cruelty free en Europe. On ne trouvera plus non plus la mention «hypoallergénique» ou «sans allergènes» qui ne veut rien dire et nécessiterait d’en apporter la preuve irréfutable (et c’est bien compliqué). D’autres choses sont plus problématiques. Par exemple, les produits n’ont pas le droit de dire qu’ils ne contiennent pas de substances qui sont autorisées par la réglementation, donc fini le « sans silicones » ou « sans sulfates » pourtant bien pratiques quand on a besoin de ces produits spécifiquement. Idem pour le « sans sels d’aluminium » pour les déos. Du coup, c’est carrément pénible quand on fait ses courses en recherchant cette précision. La raison invoquée, c’est qu’on n’a pas le droit de dénigrer une substance si elle est autorisée dans la catégorie de produits concernée. Résultat, l’industrie du bio crie au scandale, dénonçant une mauvaise interprétation de la loi, remet en cause la valeur légale du texte, se promet d’entrer en résistance et de continuer à revendiquer ce qu’elle ne met pas dans ses formules. Cela dit, je pense que justement le bio peut tirer son épingle du jeu puisque lui seul garantit dans sa charte la non-utilisation de certaines substances. Cela revient à ce que les produits bio soient les seuls qu’on puisse acheter les yeux fermés. Au sujet du « sans sels d’alu », la pub télé a déjà contourné la nouvelle réglementation avec un spot qui dit « aussi efficace qu’avec des sels d’aluminium » et bim ! Les « sans alcool » ou « sans acétone » ou « sans produit d’origine animale » continuent à être autorisés. Parallèlement, la Febea (Fédération des industries de la beauté qui regroupe la plupart des grands acteurs conventionnels du secteur) lance sur son site une vaste base de données regroupant 22000 ingrédients et promet de mettre en ligne toutes les informations à leur sujet, y compris les plus polémiques; ceci afin d’apporter une information la plus transparente possible au consommateur. Bref, à suivre…

mercredi 14 août 2019

Déo charbon magnesium Schmidt’s


Un déo… gris ? Voilà, c’est le premier truc qu’on se dit en avisant celui-ci. Qu’est ce que ça va donner si mes aisselles virent au gris ? Je vous rassure, une fois appliqué, même sur ma peau très blanche, ce n’est pas gris, ouf ! Et il marche aussi bien que les autres versions de la marque (à mon avis les meilleurs sans alu sur le marché). L’odeur est totalement neutre. Il coûte 12 € et dure super longtemps (le précédent m’a fait quasiment 6 mois). Il contient du bicarbonate, certaines trouvent ça irritant pour les aisselles, moi je n’ai jamais rien remarqué à ce sujet. C’est même très doux. Il est sans huiles essentielles et sans alcool bien sûr.

dimanche 11 août 2019

Dentifrice solide à la Chlorophylle, C’est moi qui l’ai fait


Cela faisait longtemps que je voulais tester le dentifrice solide : l’idée qu’on puisse se passer du tube plastique du dentifrice me plaît bien. Donc, quand celui-ci est arrivé sur mon bureau, je me suis précipitée. Je sais qu’il en existe d’autres et depuis longtemps mais c’est celui que j’avais sous la main (et le Lamazuna en forme de sucette avec son bâton en bois est vraiment compliqué à utiliser de l’avis de tous ceux qui ont testé). Résultat des courses : c’est faisable mais il faut un peu s’habituer au geste. Il faut mouiller sa brosse et la passer sur le dentifrice. La première fois, je n’ai pas assez insisté et, du coup, je n’avais pas assez de produit. Sensation désagréable de ne pas avoir les dents bien lavées. La fois suivante j’ai tourné ma brosse deux ou trois fois dans le dentifrice et ça allait mieux. La sensation est différente d’un dentifrice classique mais si on est déjà habituée aux dentifrices bio ça passe. On a moins de mousse en bouche, c’est déstabilisant au début mais à la longue, on se concentre davantage sur le fait de bien passer partout sa brosse à dents et c’est sans doute plus profitable. Le contenant est un petit pot de verre dont la notice nous dit qu’on peut ensuite le recycler en bougie de table. Perso je m’en fous complètement, je recyclerai dans la poubelle de verre. Reste ensuite à régler la question de l’hygiène. Quand on est plusieurs à se servir du dentifrice, cela peut dégoûter certains de devoir tremper la brosse à tour de rôle. Il faut peut-être prévoir d’avoir chacun le sien. Celui que je montre (Diet World) coûte environ 10 euros, c’est cher pour un dentifrice mais la marque dit que cela équivaut à deux tubes de dentifrice, on verra à l’usage. Côté transport, il est vendu dans un petit sac en toile qui fera l’affaire dans une trousse de toilette. Pas génial si on vient de l’utiliser mais pas insurmontable non plus. 

mercredi 7 août 2019

Aqua Allegoria Ginger Piccante, Guerlain


Un bon cru que ce Ginger Piccante, frais comme toutes les Aqua Allegoria mais avec une petite originalité, cette touche d’épice où on devine le gingembre sans tomber dans le pot…On y retrouve la bergamote, comme dans toutes les autres Aqua Allegoria, associée à une rose fraîche et un peu verte qu’on sent très peu et du gingembre confit. C’est à peine sucré, délicieux et surtout très original : par les temps qui courent en matière de parfums ça se fait rare ! Une centaine d’euros quand même, il faudra faire attention à ne pas le vaporiser façon douche et bien le planquer des ados et autres (car après test sur plusieurs personnes, jeunes comme vieux, tout le monde adore). 

dimanche 4 août 2019

Crème Nutri-réparatrice pieds très secs, peaux matures, Akileïne, Asepta


Retrouvée par hasard à la campagne (j’y laisse des produits basiques et j’oublie bien sûr que je les y ai laissés, donc c’est la surprise à chaque fois !), elle fait le bonheur de mes pieds depuis 3 semaines. Destinée aux pieds très secs et peaux matures -il faut que je me reconnaisse dans cette cible, j’ai du mal- je la trouve géniale quand il fait chaud car elle ne colle vraiment pas et pourtant elle hydrate et surtout, embellit la peau (si si je vous jure). Il faut dire qu’en vacances, je marche quasiment exclusivement en birk et qu’à force d’être pieds nus, le dessèchement est encore plus marqué qu’en hiver. Rien à dire sur l’odeur, fine et agréable mais qu’on oublie vite, c’est le but. tout ça pour 7 € environ, c’est juste ce qu’il faut.