mercredi 13 décembre 2017

Le cosmétique rigolo : oui ou non ?


On se pose sérieusement la question au vu de la déferlante de masques Made in Corée dans les rayons de Sepho ou Monop. Il y a aussi les baumes à lèvres panda ou lapin et puis… ça s’arrête là, parce que quand on veut se procurer une crème anti-âge, visiblement on n’a plus du tout envie de rigoler. Une marque comme Bénéfit, qui réussit à amuser ses consommatrices avec du makeup, tient moins bien le challenge en ce qui concerne ses soins (pas sûre que ça se vende beaucoup). Dans les marques marrantes, on trouve aussi du bio (Pulpe de vie par exemple) mais à force de ne pas prendre son sujet au sérieux, on a tendance à croire qu’elle ne s’adresse qu’aux enfants ou aux ados. C’est comme si le concept du produit un peu décalé ne fonctionnait pas du tout pour la beauté. Quand c’est rigolo et pas cher, on n’y croit pas. Mais ça fait des chouettes cadeaux de Noël pas très chers et toujours appréciés. Je conseille surtout les masques pieds et mains, pas trop impliquants niveau soin et super pratiques. 

dimanche 10 décembre 2017

Starmiroir : le miroir magique


Je vais peut-être le commander au Père Noël car après l’avoir testé, je suis convaincue. Il est fait par une toute petite boîte et il ne pourra sans doute pas fournir toutes les demandes (vous êtes prévenues mais il paraît qu’il en a une centaine d’avance). Le truc existe depuis longtemps mais on voit bien que ce n’est pas une multinationale, niveau communication, c’est un peu compliqué (oui, on peut avoir un produit génial et ne pas savoir bien le vendre, c’est dommage mais c’est fréquent). Mais bon, j’arrête le teasing et je vous dis en quoi il est magique : il permet de se voir de très près sans lunettes. Là, normalement, si vous êtes miro ou vieille, ça fait tilt. Oui, vous avez bien lu, vous pouvez vous voir de près pour épiler vos sourcils, scruter vos points noirs (ou pire !), appliquer votre mascara et corriger les bavures sans rechausser les lunettes. Il est équipé, en plus, d’une lumière très efficace qui n’éblouit pas. L’objet en lui-même n’est pas sublime mais côté services rendus, aucun autre miroir ne lui arrive à la cheville. Je ne vais pas m’étendre sur le procédé technique qui permet d’obtenir ça (pas tout compris car je suis davantage communicante qu’ingénieure, hein !) mais sachez que le miroir en question est concave. Il coûte 160 euros et on le trouve sur miroir-grossissant-lumineux.com

mercredi 6 décembre 2017

Pâte Lavante Volumisante au Rassoul pur et extraits de rose, Christophe Robin


Il y a tout un tas de stars qui vouent un culte à Christophe Robin. Bon, je vous le dis tout de suite : ce n’est pas complètement par hasard et pas uniquement parce qu’il est adorable avec tout le monde (star ou pas star). Il assure en coloration (ok c’est très cher) mais il fait aussi des produits incroyables. Ne se contentant pas de mettre son nom sur une gamme comme le font tous les autres, j’insiste : il y a peu de coiffeurs ou coloristes aussi investis dans la formulation des produits. Je vous avais déjà parlé du shampooing solide, mais j’ai aussi testé (et j’utilise souvent) la pâte lavante au rassoul. Si vos cheveux sont à tendance grasse, plats et fins, c’est la formule magique. Ayant déjà utilisé du rassoul en masque il y a longtemps, je m’attendais à ce que le produit ne mousse pas, en fait il mousse bien. Certes, il est sans sulfates mais il contient quand même des tensio-actifs, donc il lave vraiment. Pour les mêmes raisons, je m’attendais aussi à devoir mettre la moitié du pot pour bien laver. Ce n’est pas le cas (du coup ce n’est plus si cher que ça). La texture granuleuse est un peu surprenante mais le produit se masse facilement et se rince vite et bien. Précision : la pâte est difficile à appliquer directement sur le cuir chevelu. Il faut en prélever une cuillère à café environ, et étaler ça sur la paume des deux mains, ensuite on place les mains sur le cuir chevelu et on répartit. Une fois qu’on a bien étalé, on rajoute une louchette d’eau pour émulsionner et on masse. Je vous fais part de mon expérience car j’ai un peu galéré la première fois. Attention, masque ou démêlant obligatoire sur les longueurs car la formule a un effet désséchant, c’est vraiment pour les cuirs chevelus à tendance grasse ou mixte. Les autres doivent passer leur chemin. Je l’utilise environ une fois sur trois shampooings. La pâte coûte 39 euros

dimanche 3 décembre 2017

This Works, No Wrinkles Midnight Moisture


L’emballage me rebutait –trop gros, trop gris, trop de plastique gaspillé-, le nom de la marque « This Works » ne me disait pas grand-chose (c’est prétentieux, non ?), mais voilà, après essai, je l’adore ! C’est une crème de nuit très riche et moelleuse à l’application, elle repulpe la peau mais, surprise, ne la graisse pas (et pas de silicones ni d’huiles minérales dans sa formule très clean) car elle reste parfaitement mate sur la peau. This Works mise sur les grands principes de chronobiologie en privilégiant des extraits végétaux précis selon le moment de la journée, ça sent fort les plantes mais c’est plutôt agréable. En toute logique, la crème de nuit favorise donc le sommeil (c’est ce qu’il me faut), en plus d’apporter des principes actifs anti-âge comme le karité, le jojoba, le rétinol et l’acide hyaluronique. Entre-temps, j’ai appris que This Works avait été créé par l’ancienne journaliste beauté de Vogue UK, ce qui me plonge dans des affres de perplexité. Du genre : mais t’es vraiment trop couillonne, tu aurais du créer ta marque il y a des années etc. Grosse crise de jalousie et d’auto-fouettage. Elle coûte 59,90 euros chez Sepho (aussi sur feel unique) et dure très longtemps.

mercredi 29 novembre 2017

Crème Corps Effet Protecteur Seconde Peau, Jonzac


J’avoue, son look ne me fait pas grimper aux rideaux (il n’aura pas le droit de traîner longtemps sur l’étagère, ça va ruiner la déco). Mais, divine surprise à l’essai ! Ok, il savonne un peu mais pas trop, contrairement à tant d’autres laits bio qu’il faut masser pendant de longues minutes pour les faire pénétrer. L’odeur est idéale aussi, agréable, pas du tout tenace et c’est tant mieux, on l’oublie trois minutes après. Très léger sur la peau, il hydrate vraiment sans poisser ni coller et il n’est pas trop liquide. La peau reste bien souple. Il contient de la glycérine, du beurre de karité et plein d’ingrédients pas révolutionnaires mais très bien équilibrés dans la composition. Il est prévu pour être utilisé par les enfants et les bébés (oui vous avez le droit de le partager avec le reste de la famille !). Tout ça pour un prix sympa : 14,25 euros les 200 ml. 

dimanche 26 novembre 2017

100Bon : comme son nom l’indique… 


S’il y a bien un secteur que le bio n’a pas encore su conquérir, c’est le parfum, mais attention, ça pourrait vite changer… La preuve avec100Bon qui fait du parfum naturel, pas cher et qu’on va enfin pouvoir trouver partout ou presque. Jusqu’à présent la marque était dispo au Printemps à Paris, désormais, on peut la shopper au Monop beauté et chez Beauty Success. Les formules ne sont pas certifiées bio car certains modes d’extraction sont difficilement certifiables mais, et c’est déjà énorme par rapport à la parfumerie conventionnelle, elles sont garanties sans phtalate, sans pétrochimie et sans colorant. Par ailleurs, les flacons sont rechargeables (joie !). Alors, côté senteur, c’est plus brut que la parfumerie tradi mais ça évolue joliment sur la peau. Ca ne tient pas très longtemps car il n’y a pas de fixateurs (et c’est mieux) mais dans les notes chaudes et boisées, le jus est suffisamment intense. Moi j’ai craqué pour L’Eau de Thé et Gingembre, un pur régal et même si ça ne tient pas beaucoup, je suis prête à m’en vaporiser plusieurs fois par jour… (la fille qui n’a peur de rien) Une idée des prix ? 35 euros les Eaux et 45 euros les Concentrés, dans des flacons de 50 ml. Pour recharger, soit on achète une grosse bouteille de 200 ml (à 59 euros pour les Eaux et 89 euros pour les Concentrés) soit on va au bar du Monop avec son flacon pour une recharge en vrac. 

mercredi 22 novembre 2017

Brillance ou volume, il faut choisir ?

Je crois… En tout cas, je remarque, au fil des essais de shampooings que plus ceux-ci sont volumateurs et plus ils laissent le cheveu terne. C’est logique car, au contraire, les shampooings qui font briller lissent les écailles du cheveu, ce qui renvoie la lumière. Or, plus les cheveux sont lissés et moins ils sont volumineux. Bref, il n’y a pas de formule idéale mais moi, avec des cheveux fins, j’ai choisi mon camp. Je préfère encore les avoir volumineux et un peu ternes que plats et brillants. Surtout qu’on peut toujours apporter un peu de brillance une fois que les cheveux sont secs en reprenant les pointes dans une brosse ronde ou en appliquant un peu de crème de jour spécifique cheveux (par ex une noisette d’Eclat Naturel de Leonor Greyl), sur les pointes uniquement. Attention, n’espérez pas grand-chose des sérums siliconés (transparents et tout glissants), ils donnent une illusion de brillance mais dessèchent le cheveu à la longue. Et n’oubliez pas, si vous utilisez des shampooings bio, de forcer sur l’après-shampooing.