mercredi 8 juillet 2020

Je veux un solaire qui remplace ma crème de jour…


J’ai ce qu’il te faut et c’est vraiment le produit top pour toutes celles qui doivent porter un SPF 50 les mois d’été. Que ce soit pour cause de taches ou autres. Il est tout fin, exactement comme une crème légère et il convient bien aux peaux mixtes. Il contient en plus un actif qui inhibe la production de taches. Perso, j’attends toujours 5 minutes après l’application de la crème (solaire ou pas) pour me maquiller et je fais la même chose avec celui-ci, c’est impec. Attention cependant, je l’ai testé pour le sport en extérieur et il ne tient pas bien à la transpiration (en même temps il n’est pas fait pour). Les formules qui résistent à la transpiration sont très waterproof (et il faut soigneusement les démaquiller à l’aide d’un produit gras). Son nom : Advanced Brightening UV Defense Sunscreen SPF 50 (toujours simple à retenir) de Skin Ceuticals. Il coûte dans les 40 euros, cher pour un produit solaire mais pas trop cher pour une crème de jour… 

dimanche 5 juillet 2020

Les produits blanchissants…

ou « whitening » en anglais… Je ne sais pas si vous avez suivi l’actu mais L’Oréal a décidé de renommer ces produits. Mais que de malentendus et de maladresses à propos de tout ça, c’est juste dingue. La plupart des gens sont persuadés que L’Oréal vend vraiment des produits destinés à blanchir la peau. Ca tweete à tout va à propos de ça. Mais, ces produits de whitening ne sont pas des formules chelous qu’on se passe sous le manteau pour éclaircir la peau. Il s’agit juste d’anti-taches. Le fait de les appeler « Whitening », est un souci s'il laisse à penser qu'il s'agit d'obtenir une peau blanche et ils ont raison de les renommer pour dire juste anti-taches (problème numéro 1 des peaux foncées tout comme les rougeurs sont le problème numéro 1 des peaux claires). Bref, énorme amalgame entre ces produits de « whitening » et les formules interdites (en Europe) et dangereuses qui font de considérables dégâts sur la peau. Les tweets émanent souvent aussi de gens qui ne cherchent pas à savoir de quoi il est question : tellement agréable de taper sur LA multinationale. Par ailleurs, je ne pense pas qu’on puisse demander à des sociétés comme L’Oréal de régler systématiquement tous les problèmes de société. Ce qui n’empêche évidemment pas de leur dire haut et fort d’inclure davantage de femmes et de toutes couleurs dans leurs équipes dirigeantes… Voilà, c’était mon humble participation au débat (et je ne suis pas payée par L’Oréal). 

mercredi 1 juillet 2020

Tout se recharge !

Même le déo ! Comme celui-ci de la très jolie marque pour enfants/ados Môme Care qui est sans sels d’alu ni alcool et dont l’odeur est parfaite. Toutes les marques testent actuellement des solutions pour économiser les emballages et les initiatives se multiplient. Les rouges à lèvres avec La Bouche Rouge (en version luxe) et plein d’autres produits à venir comme Mustela. On n’en peut plus de jeter, et les marques se rendent compte que certaines consommatrices préfèrent parfois renoncer à acheter un produit un peu futile s’il est source de beaucoup d’emballages. On devrait aussi voir de moins en moins d’échantillons à usage unique. Tant pis pour celles qui les collectionnaient pour partir en voyage mais ils sont très polluants. Trop petits pour entrer dans la filière de tri, ils volètent sur les déchargent et finissent comme les touillettes à café et autres dans le ventre des poissons (et donc dans notre alimentation sous forme de micro-plastiques). Certaines marques se sont engagées à ne plus en fabriquer (Ren par exemple, toujours à la pointe de la lutte contre le déchet plastique).

dimanche 28 juin 2020

J’ai envie d’un parfum d’été… tu conseilles quoi ?


Tu veux dire un parfum-parfum ou une eau fraîche ? Parce que souvent en été, on a envie d’eaux fraîches. Mais si tu cherches un vrai parfum d’été, c’est celui-ci qu’il te faut, Sea Mimosa de Gas, plus connu pour ses bijoux que pour ses parfums. Et pourtant, énorme crush pour cette composition (et même pour l’ensemble de la gamme qui est très originale). Je vais essayer de le décrire de quelques mots : c’est un parfum qui rappelle les odeurs du sud, le mimosa est vraiment là avec son odeur lactée si particulière. Mais le jus évoque aussi la Riviera sans exubérance, c’est délicat : un vent salé et une touche d’amande sur un fond légèrement musqué. Tout en subtilité, pas commun, il est très loin des odeurs passe-partout de la parfumerie de masse. Et ce qui ne gâche rien, c’est que le flacon est sublime aussi : des rondeurs et un mélange de bois et or. Il coûte 68 euros.

mercredi 24 juin 2020

C’est vrai que le gel hydroalcoolique fait des taches sur la peau au soleil ?

Oui, ça peut, mais ce n’est pas forcément la faute du gel, c’est plutôt dû au parfumage de certains modèles. Si vous en achetez, faites bien attention à le prendre « sans parfum » pour cette raison. Et aussi parce que certains puent atrocement ! J’ai eu le malheur il y a quelques jours de me désinfecter les mains avec un gel proposé à l’entrée d’un magasin, il sentait un parfum sucré écoeurant pomme-d’amour/barbe à papa recuite. J’ai lavé mes mains environ 10 fois ensuite pour essayer d’éliminer cette odeur ultra-tenace, ça sentait encore le soir… et ça incommodait même les autres passagers de la voiture ! Sinon, le gel appliqué au soleil peut théoriquement faire des brûlures à cause de l’alcool, mais il n’y a pas trop de risque car il faudrait en mettre des quantités dingues et ça s’évapore vite. Je rappelle qu’il existe certains produits solaires alcoolisés et ça ne pose pas de problèmes particuliers. Sinon, le gel ça dessèche, je ne vous fais pas un dessin, vous avez capté et les ventes de crèmes pour les mains se portent bien, merci  😄

dimanche 21 juin 2020

C’est quoi la meilleure crème anti-rides ?

La question n’est pas étrange mais ce qui l’est c’est l’âge de celle qui demande : 26 ans… Après petite enquête, j’ai compris que la ride (une seule !) en question était une ride d’expression et pas une ride liée à l’âge ou au soleil car, à 26 ans les seules rides ce sont celles-là et aucune crème ne peut en venir à bout. Faut pas rêver, si vous froncez les sourcils non-stop depuis votre enfance, forcément une ride verticale s’installe et on ne pourra la déloger qu’à coups d’injections de botox (pour décrisper) ou d’acide hyaluronique (pour combler). Cette ride porte un nom, c’est la ride du lion ou ride de la glabelle. Pourquoi lion ? Je ne sais pas peut-être que les lions ont toujours un air furax ? Après, rien n’empêche d’entamer un petit travail sur soi pour cesser d’avoir la rage et arrêter de froncer tout ça. Néanmoins, et bien que je comprenne que cette ride soit un souci, ça m’a fait drôle d’avoir ce genre de demande d’une fille de 26 ans. Je ne juge pas, on fait toujours des fixettes sur des points précis de son visage quel que soit l’âge. Et en commençant tôt les injections à cet endroit, on évite que ça se creuse encore plus. Donc, c’est peut-être une bonne idée.  

mercredi 17 juin 2020

Black Lives Matter et beauté…

… Il y a encore du boulot à faire de ce côté-là mais on avance (pas assez vite). Par exemple, quand on cherche dans les banques d’images des photos pour illustrer des sujets beauté, si on ne précise pas « peau noire » les images reçues sont systématiquement la plupart du temps des personnes blanches (et souvent blondes aussi). Pour avoir des noir(e)s ou asiatiques, il faut le préciser, ce qui est dingue. Alors que pour blanc pas besoin de préciser, ce sera automatique même sans demander, comme s’il s’agissait d’une norme absolue. Ce n’est pas forcément du racisme affiché mais du racisme latent, du à un algorhytme (que quelqu’un a programmé il y a longtemps). Et évidemment, il y a très peu de photos beauté de filles noires en comparaison de celles disponibles en blanches. Peu de demande donc peu de production. Pourtant, là où je bosse, on est tous assez militants sur la question et on prête une attention particulière au sujet, c’est dire…  Et ce qui se passe en ce moment me rappelle un moment gênant il y a 20 ans, j’assistais à la présentation d’une gamme de makeup très pigmentée d’une marque américaine de luxe et je dis innocemment à l’attachée de presse « ça doit être très joli sur les peaux métissées ou noires ». Eclat de rire de la personne « ah ben, c’est pas vraiment notre public ». Sous entendu, ils n’ont pas le fric pour se payer nos produits. Elle s’apprêtait à continuer quand j’ai vu que sa collègue lui filait un discret coup de coude, la collègue à qui j’avais montré quelques instants avant la photo de mes enfants métissés. Et si je vous dis que tout ça change quand même c’est parce que, même eux, ont fini par prendre une égérie noire. Sans doute pour se donner bonne conscience et récupérer toutes les clientes sensibles à la cause mais bon…