dimanche 24 mai 2020

L’eau de Bien-Être bio Mandarine d’Italie et Bergamote de Calabre


Bien-Être, forcément vous connaissez, ça traîne dans toutes les salles de bains de France depuis 1962… Alors, par curiosité, la prochaine fois que vous passez dans un supermarché, allez sentir ce petit bijou, une cologne tout à fait dans la lignée de ce que la marque propose depuis plus de 50 ans mais en version bio. Et, à mon humble avis, bien meilleure que beaucoup de parfums bio qui sont déjà sur le marché. Elle est juste délicieuse et très addictive : agrumes pétillants en tête, fleur d’oranger en coeur et, pour finir, fond boisé pour donner du corps et un poil de tenue à toute cette simplicité. Tout ça pour 9,99 €, ça vaut carrément le coup. Et puis, comme le voyage en Italie, c’est un peu râpé pour cette fois-ci, autant faire venir l’Italie ici ! Le jus est signé Sidonie Lancesseur de la maison Robertet. 

mercredi 20 mai 2020

Jaha Dukureh


On pourrait jouer les cyniques et se dire que tout ça c’est encore une récupération de plus. Mais on peut aussi être optimiste et saluer l’audace… de la part de L’Oréal Paris de nommer Ambassadrice Internationale de la marque une militante incroyable de la cause des femmes dans le monde. Son non, c’est Jaha Dukureh, et j’avoue mon ignorance, je ne le connaissais pas. Elle a été nominée pour le Prix Nobel de la Paix en 2018 et a obtenu dans son pays d’origine la Gambie, l’interdiction de l’excision. Elle se bat depuis des années contre les mutilations génitales féminines et les mariages de mineurs. Et là, on verra sa photo partout pour promouvoir des rouges à lèvres et c’est bien (à mon humble avis). D’ailleurs, voilà, maintenant je n’écorche plus son nom, je le connais et c’est déjà un grand pas, non ? 

dimanche 17 mai 2020

Connaissez-vous ces marques ?


ça m’étonnerait ! (ou alors vous travaillez dans la beauté ?). C’est impressionnant le nombre de nouvelles marques en ce moment sur le marché. Toutes ont quelque chose de spécial. Une histoire autour d’un ingrédient ou une compétence sur une formule, genre les sérums et la marque ne fait que ça ou les lotions. Certaines sont bio, d’autres sont Coréennes (rarement les deux). Mais leur point commun, c’est qu’elles sont toutes neuves et répondent au besoin des millenials d’utiliser des marques récentes, nées en même temps qu’elles ou presque et pas des marques « vieux monde ». Beaucoup se revendiquent « clean » mais toutes ne le sont pas, loin de là. Je trouvais déjà l’aventure risquée pour pas mal d’entre elles mais avec la crise actuelle du covid, c’est évidemment encore pire. Comment réussir à s’imposer uniquement en virtuel et sans le soutien des magasins ? Des bloggueuses l’ont fait avec du maquillage (Huda Beauty…) mais pour le soin, ça me semble compliqué. Pourtant, parmi elles il y a de vraies pépites dont je vous reparlerai, ma préférée étant Lixirskin. Sa créatrice, Colette Haydon, est à la fois hyper calée, super drôle (elle ne se prend pas au sérieux, j’adore) très inspirante et m’a donnée envie de tester ses produits aussitôt après l’avoir rencontrée (elle est assez cash et dit la vérité concernant la formulation, c’est plutôt rare), les formules sont géniales, les produits jolis (enfin à mon goût hein) et pas très chers (35 € la crème de jour).

mercredi 13 mai 2020

ma barette Bachca


Ok elle a presque le nom de ma brioche préférée mais ce n’est pas pour ça que je l’adore. J’aime son look ultra-simple et surtout, depuis le confinement, c’est devenu ma nouvelle amie. Parce que mes cheveux ont poussé et que je les relève non-stop car je ne les supporte plus tout longs et plats. Donc je fais une espèce de tresse un peu naze sans bien voir car j’ai mal aux cervicales (la joie !) et j’attache le tout avec la barrette qui a le format idéal. Le fait de m’attacher les cheveux permet aussi de bien positionner les lanières de mes masques… Vous savez tout :-) Ca faisait longtemps que je n’avais pas craqué pour des accessoires cheveux. Il faut dire que la marque arrive sur un créneau bien vide, celui de l’accessoire simple et design sans être hors de prix (6,90 € sur leur site). Oui parce que sinon il y a des modèles très classe à 80 euros au Bon Marché ou des modèles très moches pas chers en hypermarchés. Le reste des accessoires est aussi super mignon, pinceaux, brosses, accessoires de manucure : j’ai quasi eu envie de tout en visitant le site. Niveau qualité, je ne sais pas si c’est ultra-résistant mais ça fait déjà 2 mois qu’elle est utilisée quotidiennement et qu’elle se tient… 

dimanche 10 mai 2020

Peeling Solution AHA 30% + BHA 2%, The Ordinary


Test chelou : la suite… J’ai depuis quelques mois un peeling de la mort de chez The Ordinary. Celui que tous les internets s’affolent pour. Il y a celles qui disent que c’est génial et les autres qui hurlent au scandale. Le produit est même interdit à la vente dans certains pays. Oui, il est diablement efficace, tellement qu’il en est limite dangereux pour celles qui ne respecteraient pas à la lettre les consignes. Bref, comme je suis méga-trouillarde quand même, je ne suis pas mega chaude pour l’essayer sur le visage pour l’instant, surtout que je n’ai plus d’imperfections à faire disparaître (privilège de l’âge 😉). L’idée m’est alors venue de l’utiliser sur le corps. Alors voilà, une goutte ou deux sur un cor au pied pour dissoudre la corne ou sur les coudes un peu secs. Très efficace et facile (et puis en ce moment le pédicure, c’est compliqué). La formule est rouge et visqueuse pour une application qui ne dégouline pas et la couleur, c’est pour bien visualiser où tu le mets. On laisse poser 10 minutes max (avec minuteur) et on rince. Evidemment, vu le format, ça ne servira pas sur tout le corps mais sur des mini-zones, c’est top. Et si vous voulez l’essayer sur le visage, je conseille de faire une première fois avec juste deux minutes de temps de pause, en évitant bien le contour des yeux. Pas plus de deux fois par semaine, en gardant à l’esprit que, comme tous les produits à base d’acides de fruits, on ne s’expose pas au soleil sans protection juste après car la peau est fragilisée. Il coûte 8 euros environ.

mercredi 6 mai 2020

Witch hazel and rosewater toner, Mario Badescu


Le produit qui te dit « si tu crois que ça m’intéresse de choisir de jolis emballages »… Ils sont quelques uns sur ce créneau à mépriser grave les packs mignons et Mario Badescu en est sans doute le représentant le plus emblématique. Aux Etats-Unis, la marque (créée en 1967) a ses fans, totalement en phase avec son look minimaliste / normcore. On est au delà du pack cheap, tellement cheap qu’il en devient classe (vous suivez ?). Sous entendu « ce qui compte c’est ce qu’il y a dans nos produits, pas les emballages ». Et l’avantage aussi avec ces packs standard, c’est qu’on peut les recycler pour y mettre d’autres choses dedans et que, du coup, les produits ne sont pas très chers (14 € pour celui-ci). La marque est peu connue ici mais en vente depuis quelques mois chez Sepho et Nocibé. J’ai testé les toniques et je suis totalement fan des textures et des odeurs. Attention, ce ne sont pas des eaux florales naturelles pour celles qui se poseraient la question. Celui-ci, à l’hamamélis et à l’eau de rose purifie sans agresser, hydrate et apaise, je l’adore. Il faudra un jour que je fasse un trèèès long post sur les lotions et les toniques, j’ai l’impression souvent que je suis la seule à les utiliser et pourtant je ne peux pas m’en passer… Mario Badescu a une côte d’enfer aussi avec ses soins anti-boutons, super efficaces (et du coup souvent copiés par les autres marques).

dimanche 3 mai 2020

crème de jour avec filtres, le débat sans fin ?

Surtout qu’au lieu de se simplifier, ça se complique : certains scientifiques pensent que la lumière bleue (celle des écrans télé et ordi) est néfaste elle aussi. Pour l’incidence sur le sommeil, c’est prouvé, mais sur la peau ? Cela ferait surtout du tort à celles qui ont tendance à avoir des taches comme le melasma (masque de grossesse). Pour autant, faut-il, comme certains le préconisent appliquer une crème de jour avec filtres même quand on reste confinée à la maison ? Sincèrement, à chacune de mesurer le bénéfice/risque. Pour ma part, je dis non aux filtres solaires dans ma crème de jour pour rester devant un écran ou même devant ma fenêtre. Oui les UVA passent au travers des vitres et la lumière bleue est peut-être responsable de taches, mais je pense qu’une accumulation de filtres (potentiellement allergisants) sur ma peau et ensuite dans les eaux usées n’est pas une meilleure solution.