mercredi 27 août 2014

Makeup Automne 2014

Pas la peine de se plaindre qu'il n'y a pas assez de teintes faciles à porter dans les collections de makeup, suffit d'attendre, les taupes, les beiges et les bruns finissent toujours par revenir. Car personne n'arrive jamais à finir les palettes de tons bleus/verts/roses. On les achète éventuellement mais on ne les porte que très rarement, non ? Cet automne par exemple, on est servies (moi surtout !), c'est la fête à l'ombre taupe. Toutes plus jolies les unes que les autres, je vais avoir l'embarras du choix. Et dans des textures ultra-fines, délicates, vite posées (au doigt directement, on ne s'embête pas) qui tiennent. Celle-là est une Clarins de la collection Automne/Hiver, référence Taupe, comme son nom l’indique donc. A une copine qui me demandait ce que c'était la différence entre ça et rien, je répondais justement que c'était ce petit rien qui faisait toute la différence. Ca habille la paupière qui autrement est nue et parfois un peu rouge, en tout cas rarement d'une couleur uniforme. On est d'accord, vous pouvez y mettre un peu de poudre compacte, ça marche aussi mais en moins joli. "Ombre Matte Taupe" coûte 25 euros et c'est ma nouvelle chouchoute…

Lire la suite!

dimanche 24 août 2014

Poudre-Khôl Orientale, By Terry

Je ne sais pas si Terry a été la première a développer ce genre de produit (il me semble que Rouge Baiser en a proposé un il y a quelques mois), toujours est-il qu'on peut lui faire confiance pour repérer une bonne idée. D'ailleurs, des milliers de filles lui disent secrètement merci tous les matins pour le Touche Eclat Yves Saint Laurent qu'elle a lancé quand elle n'avait pas encore sa propre marque. Là, c'est le geste de l'application du khôl qui pourrait bien connaître une mini-révolution. On parle du vrai khôl, pas du crayon mais de la poudre qu'on dépose à l'aide d'un petit cône de bois parfois un peu rêche -oui, mais ça c'était avant- celle qui fait un regard mystérieux, si joli sur les brunes. Alors, la révolution, c'est quoi ? Ben son applicateur précisement, un embout mousse souple, super précis et tout doux sur les paupières. On peut le faire glisser sur la peau ou sur le bord intérieur de la paupière (dans l’oeil quoi !) pour y déposer la poudre ultra-pigmentée sans être une vraie experte du geste. Attention, il y a toujours le risque d’en faire tomber un peu, comme avec le vrai khôl, sur la joue. Mieux vaut donc le poser tout au début du makeup (ou même avant le nettoyage de la peau le matin) pour pouvoir passer ensuite un coton avec un peu d’eau démaquillante sur la joue. Je l’ai testé aussi façon smoky en floutant la paupière supérieure du bout du doigt. Résultat hyper convaincant et super facile. Il coûte 32 euros chez Sepho.

Lire la suite!

mercredi 20 août 2014

J'ai entendu dire qu'il existait du vernis bio, c'est vrai ?

Non, ce n'est pas vrai… Désolée de te décevoir mais le vernis bio n'est pas encore au point. J’en avais déjà parlé en juin 2013 et rien de bien nouveau sous le soleil. Et même s'il y a des marques qui font de gros efforts sur la composition des vernis en remplaçant un max d'ingrédients synthétiques par des ingrédients issus des végétaux, un vernis pour tenir, doit contenir des solvants et ça, c'est pas bio du tout. Petite précision : tous les vernis dignes de ce nom ne contiennent, désormais, plus de toluène, phtalates ou formaldéhyde. Du moins tous ceux vendus en Europe sous législation européenne. J'ai appris récemment que la répression des fraudes avait trouvé chez certains distributeurs de fringues (des grandes enseignes, je ne me souviens plus lesquelles et ça n'a pas trop d'importance, l’idée c’est qu’il s’agit de marques qui ne sont pas spécialisées en cosméto) des vernis importés -mais là n'est pas le souci- et dont la composition n'était pas conforme à la législation en vigueur ici. C'est bien embêtant car ce sont des produits pas chers, typiquement le genre de truc qu'on prend avant le passage en caisse et qu'on offre à sa fille/nièce de 8 ans pour qu'elle arrête de nous casser les oreilles. Et à qui on a bien sûr interdit l'accès à nos OPI/Essie/Chanel… Bon, passons sur le fait qu'appliquer du solvant sur des ongles de petite fille ne soit pas fantastique (j'ai pas envie de me faire lyncher là…), mais au moins limitons les dégâts et appliquons-leur justement les marques sus-citées ou Kure Bazzar ou Une. Pas la peine de les exposer à des composants cancérogènes, non ? Je dis ça, je dis rien… Bon, il y a aussi la solution de ne jamais fréquenter ces magasins où les fringues sont fabriquées dans des pays où les travailleurs n’ont aucun droit... Ca va faire de la place dans les penderies !

Lire la suite!

dimanche 17 août 2014

Le flanker lasse…

Le flanker, vous ne savez pas ce que c'est ? En fait, si, vous savez ! C'est la énième déclinaison d'un parfum connu. Et c'est devenu tellement courant qu'on cherche où sont les vraies nouveautés sur ce marché très concurrentiel où plus rien ne se crée (sauf quand on est prêt à dépenser 150 euros dans une marque de niche…). Du coup, quand vous arrivez dans le magasin, si vous êtes accro à un grand classique du genre Miss Dior ou même à une nouveauté d'il y a moins d'un an, vous avez intérêt à être très attentif car il y a pas mal de chances pour que le produit qu'on vous met sous le nez soit une déclinaison récente qui porte le nom de votre parfum mais ne sent absolument pas pareil. Pour les marques, le flanker sert à rentabiliser les énormissimes sommes dépensées en pub lors des lancements et évite que le nom d'origine ne retombe dans l'oubli. Mais, du point de vue de la senteur -est–ce même bien utile d'aborder la question ?- c'est n'importe quoi car, ça n'a plus rien à voir avec le produit initial. Certaines marques en ont fait une spécialité : voyez Dior avec Poison puis Hypnotic Poison et Pure Poison. Armani et son Code pour homme qui se décline en Code Ultimate, Code Sport et Code Ice, vous dormez ? Moi aussi... Jusqu'à Opium qui va exister en Black Opium et qui rappelle Coco Noir de Chanel. Pour faire chic et moderne, on fait noir : ça manque quand même un peu d’imagination (oups, excusez-moi, ils ont aussi fait une nouvelle photo et changé de mannequin).

Lire la suite!

mercredi 13 août 2014

Liquid Summer Maestro, Armani

Je ne parle pas souvent du maquillage Armani, particulièrement cher mais souvent très bien conçu et d’une qualité hors du commun (dans le genre de Nars en fait). Il a ses fans et quelques produits cultes comme le mascara Eyes to kill, assez bluffant ou le fond de teint Maestro. Là, le produit qui m’a tapé dans l’oeil cet été, c’est cette espèce de liquide marron vendu dans un flacon avec pipette. Le maquilleur maison m’avait fait la démo sur la main et c’était étonnant. Une gouttes ou deux suffisaient pour obtenir un teint bronzé comme si on s’était VRAIMENT mis au soleil. Le tout en restant bien mat, sans couvrir la peau mais en gommant les imperfections et avec une tenue de malade puisqu’une fois étalé ça ne bougeait plus. Donc, pour celles qui n’ont pas encore trouvé le bronzage fake de leurs rêves - de toute façon il fait tellement mauvais qu’on ne risque pas de bronzer en vrai-, c’est peut-être celui-ci... Seul souci, il en faut vraiment deux gouttes pour tout le visage et on a tendance à en mettre trois ou quatre, ce qui est trop. Et là, ça ne pardonne pas, on se transforme en vieil indien illico. En même temps, à ce train là, le flacon peut durer je pense quinze ou vingt ans... Franchement, moitié moins en quantité et moitié moins cher, on aurait adoré ! Le truc coûte 51 euros mais on peut le prêter aux copines ! J’ai testé aussi l’application au pinceau (type pinceau à poudre joufflu) : on pose deux gouttes sur la main et on étale sur le visage, ça marche très bien aussi et c’est plus facile à doser qu’aux doigts. Côté couleur, c’est plutôt pour les peaux moyennes à mates, pas hyper claires.

Lire la suite!

dimanche 10 août 2014

Glitter Off natural nail base coat, OPI

Drôle de produit mais franchement intéressant pour les nail addicts (désormais très nombreuses !). C’est une base blanche, qui devient transparente quand elle est bien sèche -au bout de 10 minutes- et qui permet de retirer les vernis dans utiliser de dissolvant car on la pèle tout simplement ! Et ça marche ? Ben oui ! On prend un bâtonnet de buis, on gratte un peu un des bords de l’ongle et hop, le vernis part en pellicule. Elle s’appelle “Glitter Off” car elle est vraiment super efficace pour éliminer les vernis pailletés bien épais pour lesquels il faut souvent s’armer de patience (et y laisser la moitié de la bouteille de dissolvant). Bien aussi en voyage quand on ne veut pas emporter un flacon de dissolvant. Ca tient quand même un peu moins longtemps qu’une application classique mais l’avantage, c’est que tout part d’un coup et qu’on peut donc refaire un ongle sans abîmer les autres puisque pas de coton de dissolvant. Et dessous, l’ongle reste en bonne santé. Attention toutefois, le résultat n’est pas assez costaud pour être utilisé sur les pieds... Elle coûte 13,90 euros

Lire la suite!

mercredi 6 août 2014

The Natural Pedicure Ritual, Kure Bazaar

La vraie maniaque de la mise en beauté des pieds - que j’assume être - a trouvé un nouveau joujou. Ce masque trainaît depuis quelques semaines dans mon tas de produits à tester mais le temps me manquait. Du coup, je l’ai embarqué en vacances et c’était juste une magnifique idée ! Non pas que le produit soit totalement nouveau, je pense qu’on fait ça depuis un bail dans les spas pour pieds mais moi je n’avais pas encore testé en vrai, les pattes enfermées dans des chaussons de plastique remplis de crème bien hydratante. Le seul truc à faire, c’est de bien masser pour que la crème se glisse sur absolument toute la surface du pied. Ensuite, on s’allonge dans sa chaise longue et on prend son bouquin, l’idée étant que la peau reste le plus longtemps possible (une demi-heure, c’est parfait) en contact avec la crème. Puis on enlève les chaussons et on masse bien pour faire pénétrer (s’il y en a trop, on remonte le long des jambes). N’ayez surtout pas la mauvaise idée, comme moi, d’enfiler vos birk et de vaquer à d’autres occupations. Ce n’est pas fait pour, les chaussons ont craqué au bout et j’ai mis de la crème partout... Mais, mis à part ce détail, j’ai été carrément bluffée par le résultat. On récupère des pieds d’enfant, je ne les avais pas eu aussi doux et beaux depuis longtemps. Surtout qu’après avoir marché dans le sable, ils étaient bien secs donc c’était tout bénéf. Bon, je trouve que c’est cher pour ce que c’est (6 euros le masque) mais rien n’empêche de faire le truc soi-même. Vu que les chaussons ne permettent pas d’autres activités, autant emballer ses pattes dans des sacs de congélation dans lesquels on aura mis de la crème. Pas la peine de mettre de la crème spécifique pour les pieds, elles sont souvent trop épaisses donc difficiles à masser. Mieux vaut une crème un peu fluide et il en faut beaucoup pour bien imprégner le pied. Je sais, c’est pas glam mais au vu du résultat, vous me remercierez (si, si).

Lire la suite!