dimanche 27 septembre 2020

Concentré Regard Jeunesse, Alban Muller



Bien rare que je tombe raide dingue d’un contour des yeux, surtout en bio. Au mieux je les trouve agréables à utiliser et hydratants, au pire ils sont trop fluides et ne servent à rien. On dirait que ce n’est pas un domaine totalement investi par le bio. Celui-ci change carrément la donne. La marque, Alban Muller, ne dit pas grand-chose aux non initiés mais c’est un très fameux fabricant à façon spécialisé en extraits végétaux depuis 1978. Alors, pour celles qui l’ignorent, un fabricant à façon est une entreprise qui se charge de formuler et fabriquer des cosmétiques (ou autres) pour une autre entreprise qui les commercialisera sous son nom. Souvent des petites marques bien sûr qui n’ont pas les moyens d’avoir un labo et une usine mais qui, commercialement parlant, ont quelque chose à dire (ou pas ;-). Ceci pour expliquer qu’ils ont vraiment du savoir-faire sur la formulation en bio et naturel. Surtout que c’est subtil le contour des yeux, il faut que ce soit hydratant sans être gras pour ne pas faire gonfler les paupières et que ça fonctionne aussi bien sur les rides, les poches et les cernes. Revenons au produit : sa texture est un peu épaisse et très dense ce qui repulpe vraiment la zone de la patte d’oie- ultra fine et ultra déshydratée chez quasiment tout le monde- mais elle est totalement absorbée dans la minute. Bluffant même à la première application. Le flacon pompe permet de ne pas mettre ses doigts dans le pot, toujours plus safe, surtout avec une formule bio. Dans la formule il y a des extraits de ginkgo, du marron d’inde de la vigne rouge et de l’acide hyaluronique. Rien de révolutionnaire mais des actifs qui marchent bien sur ces problématiques. Il coûte 49 €, c’est un peu cher mais vue la quantité utilisée, le produit dure très longtemps.

mercredi 23 septembre 2020

Choisir sa crème selon son âge ?

Le nombre de copines qui arrivées à 50 ans pensent qu’elles doivent changer de crème ! Dingue… Elles pensent basculer dans le monde des femmes matures et qu’il faut une formule adéquate. Le souci, c’est que les crèmes pour peaux matures sont souvent très riches et sur une peau mixte, bonjour les boutons ! Il vaut mieux observer sa peau pour choisir le bon produit. Si elle ne change pas à 50 ans, pas besoin de changer de formule, ça ne sert à rien. Les signes à bien interpréter : une peau qui tiraille plusieurs heures après avoir appliqué sa crème, des rougeurs, un inconfort, des fines ridules de sécheresse. Et parfois ça arrive à 45 ans ou à 65 ans…   

dimanche 20 septembre 2020

je vois de plus en plus de cosmétiques à l’huile d’olive, c’est pas plus simple de la mettre directement sur la peau, telle quelle ?

Oui, c’est souvent ce qu’on est tentée de faire quand les ingrédients sont aussi basiques et faciles à trouver. Ce n’est pas interdit évidemment mais on n’aurait alors que les vertus antioxydantes de l’huile d’olive sans les bénéfices d’un vrai soin, à savoir une texture agréable et pas forcément ultra-grasse, un effet délicat sur la peau ainsi que les actions des autres ingrédients qui lui sont associés et qui peuvent aussi agir en synergie. C’est tout l’intérêt de la formulation réussie : ne garder que les avantages d’un ingrédient en gommant ses inconvénients. Et l’odeur de salade grecque sur le visage, c’est pas top ! Cela étant, le jour où j’arrive dans une maison en ayant oublié mon lait pour le corps, si je dois rester plusieurs jours, comptez sur moi pour faire un tour en cuisine et piquer la bouteille d’huile d’olive. Appliquée sur la peau encore humide après la douche, elle fera le job (à condition de ne pas s’habiller dans les 10 secondes…)

mercredi 16 septembre 2020

On touche le fond ?



Oui. Donc un gel douche solide. C’est pour les gens qui ne savent pas que les syndets existent sans doute. J’essaye de comparer et je vous dis. Un suspense insoutenable…

dimanche 13 septembre 2020

Olea Therapia, Sanoflore



L’huile pour le corps, perso, je sais que c’est souvent ce dont ma peau a besoin mais je lui offre rarement ce cadeau. De temps en temps quand j’ai le temps. Le week-end par exemple. mais avec celle-ci, ça pourrait bien être tous les matins ! Sa texture n’est pas grasse, (oui je sais c’est étrange, elle se présente pourtant comme une huile…) c’est une huile fraîche : attention concept ! Bizarre, mais c’est pourtant exactement la sensation en l’appliquant. En vrai, c’est une texture à bien agiter avant utilisation car elle est biphasée. Et aussitôt appliquée, aussitôt absorbée. On peut s’habiller dans la minute. Parfaite quand il fait chaud, elle laisse un joli fini satiné sur la peau. Toutefois, elle a les défauts de ses qualités et ne sera pas assez riche pour moi en hiver…La senteur est une pure merveille : un mélange de thym, citron et orange, à la fois tonifiant et frais, j’en suis dingue. Tout est évidemment bio et le prix est correct, environ 22 €. Elle existe en trois senteurs (et trois vertus différentes selon les huiles essentielles utilisées) mais c’est vraiment celle-ci ma préférée.

mercredi 9 septembre 2020

Creme Fraîche en brume, Nuxe



La Crème Fraîche de Nuxe, c’est une de mes crèmes préférées depuis longtemps. J’ai longtemps été accro à sa texture qui hydrate sans coller. Idem pour son odeur de fleur d’oranger. Voilà pourquoi j’avais hâte de tester la version « brume ». Habituellement, je ne suis pas très portée sur les brumes, je m’en fous plein les yeux (oui parce que j’oublie de les fermer #débile). Donc, là j’ai fait bien attention, j’ai vaporisé sur les joues et de près ou alors dans ma main et j’ai étalé. Et j’ai adoré. C’est surprenant : léger comme de l’eau et bien hydratant. Au début, on se dit que ça ne va jamais suffire et puis, au bout de quelques minutes on sent bien que si. Pas suffisant pour l’hiver bien sûr, mais en ce moment c’est parfait. C’est idéal aussi en soin de nuit; à se demander pourquoi on se met encore des vraies crèmes sur la peau…  Elle coûte 18 € environ

dimanche 6 septembre 2020

Les trucs qui s’améliorent quand on vieillit

C’est cadeau pour la rentrée, un pur concentré de pensée positive ! Ouais, c’est trop top de vieillir… Donc, ok, on a beaucoup de raisons de se lamenter sur la peau qui tombe, les cheveux aussi etc. MAIS, il y a un ou deux trucs moins pires que les autres et les voici : on a moins de poils et ils poussent moins vite (sauf certains poils blancs étrangement vigoureux) et c’est formidable de faire des économies sur les épilations sans compter le merveilleux gain de temps de ne plus avoir à s’épiler si souvent. Pour les carnations blanches, on a meilleure mine, la peau devient un chouia plus jaune en vieillissant et on a moins l’air d’être un vampire en plein hiver (en plus on sait qu’il faut mettre du blush !). Cette petite couleur, je crois qu’elle s’explique par le phénomène de glycation du collagène dans la peau, ça « caramélise » en quelque sorte, c’est pas terrible pour la structure de la peau qui devient moins ferme et moins rebondie mais pas trop mal du point de vue de la couleur. Du coup, on bronze souvent plus vite à 50 ans qu’à 20 mais il faut faire attention car on aura aussi plein de taches et ça c’est moyen. Enfin, le top quand on est vieille, c’est qu’on voit beaucoup moins bien. Du coup, on n’est plus du tout obsédée par le point noir ou le sourcil qui repousse, on ne les voit plus !