mercredi 18 octobre 2017

Tatoo Brow, Maybelline


Marre de refaire vos sourcils tous les matins ? Il suffit de les passer au tatouage (temporaire je vous rassure). Et ça vient de loin, c’est Coréen (blague de vieille). On m’a fait la démo au bureau et j’ai été absolument bluffée par la technique, ultra-simple et efficace. Même si, oui, ça fout la trouille, ne nions pas. J’ai du trouver un gentil cobaye (ma fille !) car mes sourcils sont trop clairs pour le produit, ça ne fonctionne que sur sourcils châtains ou bruns (le labo essaye encore de mettre au point la teinte pour les sourcils blonds). Comment ça marche ? On applique une couche épaisse de produit (COMME SUR LA PHOTO) avec le tracé que l’on souhaite, c’est un peu gluant/collant ! On laisse poser 20 minutes minimum (plus longtemps c’est possible et ça garantit un résultat encore plus longue durée) et ensuite on décolle le produit du bout du doigt (c’est du peel-off). On passe éventuellement un coton mouillé pour enlever le surplus mais ça y est, le sourcil est fait et le résultat très naturel (évidemment pas de photo du résultat, elle est repartie trop vite, je n’ai pas eu le temps de la photographier). C’est idéal pour celles qui ont les sourcils un peu « dégarnis ». La chose coûte 12,90 euros et on va voir cette technologie débarquer dans pas mal de marques prochainement. 

dimanche 15 octobre 2017

Fond de teint Stick Velvet Matte, Nars


Chaque nouveau produit Nars déclenche l’hystérie chez les fans (moi en premier) et celui-là ne déroge pas à la règle… Bon, ok, c’est encore un fond de teint mais c’est un stick et il est tellement simple à utiliser qu’on se demande pourquoi il ne s’en vend pas des wagons (enfin à 39 euros, il y a un début d’explication !). Mode d’emploi : je trace des gros traits sur le front, les joues, le bout du nez et le menton et j’étale avec les doigts. C’est mat mais velouté au contact des doigts, pas du tout sec, ça uniformise le teint mais on voit bien la peau et ça voyage nickel. Ce que j’adore c’est qu’on peut vraiment n’en appliquer qu’un tout petit peu sur certaines zones et rien sur d’autres sans que ça se remarque. Bon, il y a un embout éponge qui permet soi-disant de mieux fondre le truc à l’application… Totalement inutile pour moi mais peut-être que d’autres trouveront ça pratique. En 20 teintes, y compris pour les peaux noires et métissées.

mercredi 11 octobre 2017

Arrêtez de vouloir me libérer (avec un parfum)

Julia Roberts qui s’ébroue joliment pour rompre ses chaînes (en diamants, les chaînes), Cate Blanchett qui dit oui à la liberté, Kristen Stewart, nouvelle Gabrielle Chanel, qui fonce dans un mur qu’elle explose pour passer de l’autre côté. Et Natalie Portman qui se casse le jour de son mariage… C’est gentil mais j’ai du mal à entrer dans le scénario. Drôle de paradoxe quand même que tous ces parfums qui nous invitent à « sortir des carcans qu’impose la société » pour vendre le plus possible de flacons et qu’à la fin tout le monde sente la même chose ! Par ailleurs, j’ai des envies de libération plus concrètes : la parité salariale et pourquoi pas, soyons folles, la parité ménagère (la charge mentale, je ne l’évoque même pas). Voilà qui va demander davantage de boulot. Tiens, je crois que je préfère encore les parfums qui disent « avec moi tu vas pécho » façon Poison Girl (limite chaudasse on est d’accord) ou Keira, toute en sensations, avec sa combinaison de daim à même la peau et la grosse moto qui démarre -j’y vois comme un message subliminal de la fille qui peut s’amuser toute seule-. Au moins, ces filles-là sont vraiment libérées…

dimanche 8 octobre 2017

La question de l’eau sur le visage…


… fait débat. Deux camps s’affrontent , celles qui ont besoin d’eau pour se sentir propres/réveillées et celles qui détestent parce que ça agresse leur peau. Là où ça se complique, c’est qu’on peut changer de camp au cours de sa vie. Alors, je vous livre mon petit point de vue car la question revient souvent entre copines. Quand j’étais jeune (aïe, c’est parti pour un post de deux kilomètres), ma peau était grasse et je ne jurais que par le nettoyage à l’eau. Mon produit fétiche c’était le Doux Nettoyant Moussant de Clarins dont l’odeur me replonge désormais illico dans mes souvenirs d’ado ! Le soir je me démaquillais au lait et tonique car - et c’est toujours ce que je fais- pour moi, il n’y a pas plus efficace pour éliminer vraiment le maquillage. Et puis vers 30 ans, ma peau est devenue un peu moins grasse mais toujours mixte et j’ai basculé sur l’eau micellaire qui faisait ses débuts (oui les jeunes, l’eau micellaire est assez récente dans l’histoire de l’humanité). Je trouvais que c’était plus confortable et je sentais ma peau moins sensible grâce à ce type de formule. Et c’est plus pratique pour moi car le nettoyage à l’eau ça dégouline partout sur mon peignoir, faut pencher sa tête en avant, j’ai de l’eau dans les yeux, toussa toussa… SAUF QUE, j’avoue, pour avoir la peau ultra-nette, le nettoyage à l’eau est top. Mais j’estime que ce n’est pas nécessaire tous les jours, surtout quand la peau n’est pas archi-grasse. Je le fais donc une fois par semaine, le week end évidemment car je m’applique. Et le choix du produit a son importance, je sélectionne une formule douce, éventuellement avec un outil : éponge ou brosse électrique ou gant démaquillant (par exemple avec le démaquillant En Deux Coups de Baguette de Garancia, c’est parfait) ou même pinceau kabuki comme ce matin avec la Poudre Nettoyante de Cha-ling, totalement divine. Elle fait un genre de Chantilly sur le visage, comme une mousse à raser (elle coûte 45 euros mais dure trèèèèèèèès longtemps). Donc à la question nettoyage à l’eau oui ou non, je réponds oui ET non !

mercredi 4 octobre 2017

c’est quoi ces mascaras mous ?


Il se passe toujours quelque chose au rayon mascaras ! Normal, il s’en vend tellement que tout le monde cherche à rafler sa part du gâteau. Donc, la nouveauté, ce sont les tubes mous. L’intérêt ? On peut appuyer sur le tube pour charger davantage la brosse (c’est Dior qui met ça en avant pour son Pump’n’ Volume) et surtout récupérer la moindre petite lichette de produit jusqu’au bout. Même système pour le Bespoke Eyeko et le Lash Carbon H. Rubinstein. Pour l'instant uniquement dans ces marques chères (30 euros environ) mais ça ne devrait pas tarder à arriver en grandes surfaces...  

dimanche 1 octobre 2017

Des huiles minérales dans les baumes à lèvres ?

A y est, Que Choisir se réveille : il y a des huiles minérales dans les baumes à lèvres (et aussi de possibles perturbateurs endocriniens). Alors, c’est comme les épisodes précédents, c’est pas nouveau, c’est légal et il y en a dans plein de médicaments (pourquoi en parlent-ils moins ?). Je trouve ça aussi grave -voire plus- d’ingurgiter les huiles minérales présentes dans des laxatifs très prescrits plutôt qu’en infime quantité dans les baumes à lèvres. Cela étant dit, depuis des années, mon point de vue est clair : je conseille d’acheter des baumes à lèvres naturels, il y en a plein, y compris en pharmacies, y compris de marques non bio qui les formulent de plus en plus souvent avec des huiles et cires naturelles. Alors, pourquoi une marque comme La Roche Posay continue à préférer les huiles minérales ? Principalement pour des raisons d’allergies possibles avec des produits naturels et pour avoir un effet occlusif sur les lèvres (mais les ingrédients que La Roche Posay utilise ont une certification alimentaire). Plus intéressant : Que Choisir met aussi l’accent sur d’autres soucis concernant les baumes. Ils déconseillent ceux en pots dans lesquels on met les doigts. Ce n’est pas très hygiénique et je ne comprends pas pourquoi on continue à en voir autant. Autre problème, l’engouement pour l’Homéoplasmine, dont certains font un usage immodéré. Elle est potentiellement irritante (à cause de l’acide borique qu’elle contient) et pas du tout destinée à être utilisée sur les lèvres. Ce n’est pas parce que c’est une marque homéopathique qu’on peut en faire n’importe quoi… Et pour repérer les huiles minérales dans les formules, c’est facile, généralement, ça vient en premier dans la liste de ce genre de produit et sous les appellations mineral oil ou paraffine ou paraffinum liquidum ou petrolatum. 

mercredi 27 septembre 2017

Le makeup de Rihanna


Riri fait des fonds de teint (et un tas d’autres trucs). Je vous rassure, elle ne les fabrique pas dans sa cuisine mais avec l’aide d’une filiale de LVMH. Bon, ils savent faire et la formule est plutôt pas mal, bien couvrante et pourtant facile à appliquer. Résultat un poil trop maquillé pour le jour en ce qui me concerne, mais le soir, c’est nickel. La vraie prouesse, ce sont les 40 couleurs, ce qui signifie que toutes les peaux métissées et noires, asiatiques, blanches trouveront leur bonheur. Pas si courant. Un peu cher -33 euros- mais pas tant que ça au vu de la quantité : le flacon doit pouvoir durer un an, il en faut vraiment très très peu.