dimanche 23 juin 2019

Crème lavante apaisante Gallinée


Je ne sais pas si vous avez entendu parler de cette nouvelle marque mais son positionnement est très intéressant. Elle propose des formules étudiées pour respecter la flore cutanée afin de rééquilibrer celle-ci pour les peaux qui sur-réagissent. On y trouve des pré et post-biotiques qui nourrissent les bonnes bactéries sans jamais décaper. L’approche est originale et les produits le sont aussi. Comme ce soin lavant pour les cheveux qui ne mousse pas du tout. Faut s’habituer déjà à l’idée et à la formule aussi ! Car certes ça lave -pas eu de souci particulier ensuite ni de cheveux poisseux- mais on a du mal à savoir quelle quantité il faut en mettre, est-ce qu’il faut le diluer ou pas ? Moi j’ai eu tendance à beaucoup frotter pour laver, à un moment ça me grattait presque le cuir chevelu à force de frotter, ce qui est exactement ce qu’on veut éviter ! (le mieux est l’ennemi du bien on le sait !). Mieux vaut aussi ne pas attendre d’avoir le cuir chevelu trop sale pour l’utiliser et prendre un peu son temps. Pas fait pour les brutasses qui font leur shampooing en deux minutes (moi en mode speed parfois et oui je me fais peur). L’idée aussi, c’est de persévérer avec ce type de produit, surtout si on a un vrai problème de cuir chevelu à régler. Au final, mes cheveux étaient d’une très grande douceur, bien brillants et légers. Je le conseillerais aux cheveux fins et, pourquoi pas, gras qui en ont marre d’avoir le rebond de production de sébum le lendemain du lavage. Surtout qu’il contient aussi de l’acide lactique qui exfolie très délicatement pour assainir ainsi que de l’eau de riz fermentée, aux propriétés nettoyantes douces. La crème coûte 25 € les 200 ml.

jeudi 20 juin 2019

Peut-on dire d’un produit SPF 10 qu’il protège du soleil ?


…Comme ce produit de maquillage du teint bio qui l’affirme sur son dossier de presse. Franchement ce n’est pas une bonne idée et ça décrédibilise encore un peu plus les solaires bio (qui n’en ont pas besoin). En gros, tous les produits de maquillage du teint peuvent revendiquer un SPF 10, car à partir du moment où on met des pigments dans une émulsion, surtout minéraux, on a très vite un SPF 10. Mais un SPF 10 ne sert pas à grand chose contre le « vrai » soleil, la preuve il n’y a quasiment plus de produit solaire SPF 10 vendu. Donc attention, on n’est pas protégée avec un SPF 10.

dimanche 16 juin 2019

les listes d’ingrédients courtes, c’est mieux ?


Oui, surtout si on a la peau un peu sensible. Car être exposée à un maximum d’ingrédients multiplie les risques d’y être allergique ou intolérante, c’est juste mathématique. Et plus encore quand il s’agit de zones naturellement sensibles comme le contour des yeux ou les lèvres. Par exemple, sur la photo, une liste d’ingrédients d’un produit Coréen pour les lèvres. C’est une bonne marque, a priori fiable mais là c’est carrément trop ! Surtout que les ingrédients naturels, pourtant largement revendiqués, ne viennent que bien après les autres. A titre de comparaison, les gammes réputées bonnes pour les peaux sensibles s’obligent à formuler avec un maximum de douze ingrédients. 

mercredi 12 juin 2019

On le jette quand, son mascara ?

Je crois que c’est le produit de maquillage le plus vendu et pourtant on est nombreuses à ne pas savoir quand on doit le jeter. Pas vous ? On pompe le goupillon dans le flacon pour récupérer la matière. On se demande s’il est vraiment bien fini, on le traîne des semaines jusqu’à finir par enfin s’en procurer un autre. Et là, avec le nouveau tout frais tout neuf, on réalise qu’on aurait pu jeter le précédent un mois plus tôt tant la formule était devenue moins efficace. Et encore, j’en connais même qui gardent le vieux pour le laisser dans une trousse de maquillage improbable au bureau. Evidemment, il ne sert jamais, sauf le jour où on en a vraiment besoin et là, niet, tout est sec !😩

dimanche 9 juin 2019

Moon River, Huygens


Huygens ? encore ? Ouais… c’est une fois encore mon énorme coup de coeur de la saison. Déjà le nom, trop joli, Moon River… Le flacon tout dégradé, j’adore aussi. Et puis une fois dedans c’est l’extase pour moi : un accord de thé dans un jardin d’agrumes, du géranium poivré en coeur, tout ça sur un fond boisé de cèdre. C’est une cologne intense, c’est à dire que ça tient un petit mieux qu’une cologne habituelle. Et cerise sur la compo : elle est bio à 84 % et naturelle à 95 % sans filtres UV, sans colorants, sans phtalates. 98 euros les 100 ml, un vrai luxe mais -c’est assez rare que je dise ça- pour moi ça les vaut et le flacon est un grand format. Le nez qui a créé la senteur est Corinne Cachen.

mercredi 5 juin 2019

Est-ce qu’il faut vraiment changer de soins en été ?

Non, il ne faut pas, on fait comme on veut, mais… ça peut être une bonne idée quand il fait chaud de moins surcharger sa peau en corps gras, surtout si elle a tendance à avoir des mini boutons blancs sur la zone T. Une bonne occasion aussi pour essayer de nouvelles formules, par exemple des lotions hydratantes ou des brumes en spray (si on aime le geste : pas moi je m’en fous partout !). Mais attention aux produits choisis, il y a encore trop de formules « été » qui contiennent de l’alcool et ce n’est vraiment pas nécessaire. Les sérums peuvent aussi parfois suffire, surtout si on les fait suivre d’un produit solaire. 

dimanche 2 juin 2019

Les solaires teintés, pourquoi c’est bien…


Je sais que vous ne les aimez pas, je le sais parce que j’étais comme vous. D’ailleurs, quand mes copines me demandent un produit solaire à puiser dans les stocks, si j’essaye de leur donner une formule teintée, elles font la tronche. Pourtant, franchement, ce serait bien de se faire violence car ils sont vraiment très intéressants. Déjà parce que leurs formules ont bien changé, aujourd’hui ils sont quasi imperceptibles sur la peau, pas de risque d’avoir un pseudo fond de teint impossible à étaler. Et aussi -cerise sur le gâteau- parce que c’est vraiment protecteur pour la peau, notamment de la lumière bleue, celle qui vient des écrans et qui favorise l’apparition des taches (oui bientôt vous verrez qu’on nous prescrira le fond de teint sur ordonnance !). Et ce grâce aux oxydes de fer présents dans leurs compositions et repéré dans toutes les marques vendues en pharmacies et en parfumeries. Et puis, pour celles qui ont la trouille des filtres chimiques, c’est aussi une bonne façon de mettre des écrans minéraux sans avoir de traces blanches (les traces beige c’est moins compliqué à gérer). En photo ma préférée du moment, la Crème Minérale Compacte Teintée 50 + Bariésun Uriage, qui existe désormais en deux teintes. Elle coûte environ 13 euros.