dimanche 21 septembre 2014

mes pinceaux

C’est quand j’en oublie un pour partir en vacances que je me rends compte que je ne peux rien faire sans, même si je clame haut et fort qu’on peut se maquiller avec les doigts... Donc, autant vous les présenter, ces compagnons fidèles. Le gros du haut c’est un kabuki joufflu signé Givenchy. Il est dense et ferme et me sert à appliquer les fonds de teint compacts. J’effleure le produit puis je passe le pinceau sur le visage : aucune surcharge, un résultat maquillage nickel et le compact dure bien plus longtemps qu’avec l’éponge. Toutes celles à qui j’ai conseillé le geste l’ont adopté... Ensuite en partant de la gauche, il y a mon gros pinceau à poudre Clarins. Moins dense que le kabuki, il sert à balayer les restes de poudre libre sur le visage (chez moi, la poudre s’applique en tapotant avec une houpette de coton -lavable-). Ensuite, il y a mon préféré pour les yeux, un double embout de chez Bare Minerals. Je me sers principalement de l’embout à poils fins et denses que l’on peut passer le long des cils. Avec une ombre brun foncé, ça souligne comme un eye-liner mais en plus doux et pas de risque d’avoir une ligne tremblotante moche. Après il y a un autre Bare Minerals, plus court et plus plat que celui à poudre, parfait pour la terre de soleil. Enfin, un pinceau à blush biseauté de Sephora qui rend le geste très facile. Le nettoyage ? J’ai envie de dire “plus souvent !” surtout quand j’aperçois certains pinceaux dans les trousses de maquillage. Well... Poils écrabouillés qui n’ont pas vu le shampooing depuis... des années ? Passons sur le fait que c’est dégueu (ouh ouh ! les filles qui se plaignent d’avoir des petits boutons, vous m’entendez ?) et encore plus sur une peau mixte ou grasse car le sébum retient toutes les poussières. L’autre souci, c’est le résultat maquillage. Quand le pinceau est sale, il ne répartit plus correctement le produit. Et pourtant, c’est simple et rapide. De l’eau tiède, deux gouttes de shampooing, on fait mousser, on rince abondamment et on resserre avec les doigts pour remettre en forme avant de laisser sécher à l’air libre. On fait ça le dimanche aprem et le lundi matin, c’est sec. Une fois tous les 15 jours (allez ! déjà une fois par mois !) et ils dureront 20 ans sans problème. Prochain post : on les achète où ?

Lire la suite!

mercredi 17 septembre 2014

Day Wear, Soin expert multi-protection non-gras, Estée Lauder

Encore quelques rayons mais déjà une envie de réconfort sur la peau... Avec cette crème Lauder, on a un peu tout ça puisque son SPF est de 25 (c’est bien pour maintenant) mais que sa formule est une crème non-grasse. C’est assez subtil d’ailleurs parce que c’est hyper confortable à l’application, on dirait que c’est gras et puis non, ça ne fait pas briller la peau (faut avoir la patience d’attendre 3 minutes quand même) mais bon, pour les peaux mixtes toujour en quête de l’impossible équilibre, c’est ce qui se fait de mieux. Elle contient aussi un complexe anti-oxydant pour prévenir le vieillissement de la peau et apporte une bonne hydratation. Oserai-je dire que c’est le soin bien pour les vieilles peaux mixtes (y en a...) ? Elle coûte 58,50 euros mais le pot dure longtemps. 50 ml et on en met peu (enfin moi, ma peau se contente de peu).

Lire la suite!

dimanche 14 septembre 2014

Est-ce que le fond de teint peut servir d’anticernes ?

FBI (fausse bonne idée), à moins d’avoir un fond de teint plus clair que ta carnation et donc qui ne te va pas et que tu vas pouvoir recycler en anticernes, le fond de teint habituel ne peut pas faire le job. Parce que la zone du contour de l’oeil a besoin d’être légèrement plus claire, sinon ça fait un drôle d’effet, genre gris, ça éteint le regard... Il y a aussi la question de la texture, l’anticernes est toujours plus pigmenté -donc plus couvrant- que le fond de teint, surtout les fonds de teint les plus récents qui sont légers comme des plumes. Bon, tu peux toujours me rétorquer que tu détestes mettre de l’anticernes et que le fond de teint c’est déjà mieux que rien... Vu comme ça, d’accord, mais ne t’attends pas un résultat parfait. J’en profite au passage pour offrir une petite séance de rattrappage à cet anticernes Shiseido “Voile Correcteur Yeux” qui attendait sagement sans moufter dans mon tiroir que je l’essaye (et sans mordre le Touche Eclat qui prend toute la place, super poli...). En fait, je l’adore. Il est léger, facile à fondre à la peau et son gros format est bien manipulable. J’utilise la teinte 102 Clair et il y a trois nuances. Le tout pour 30,50 euros et 3,8 ml de produit contre 32,50 euros et 2,5 ml de produit pour le Touce Eclat YSL (hé hé !...).

Lire la suite!

mercredi 10 septembre 2014

Eyes Only Volume, Une

Du mascara volumateur en bio ? Il était grandement temps… Enfin, en même temps, inutile de s'emballer outre mesure sur l'aspect volumateur de celui-ci, on n'est pas non plus dans un look faux-cils. La brosse est bien conçue : elle possède 1 face plane pour travailler la racine des cils et deux faces obliques pour bien charger les longueurs. On peut s'en servir basiquement comme n'importe quelle brosse de mascara ou alors choper un petit coup de main qui consiste à la positionner sur le côté plat pour commencer et la faire tourner pour allonger. Mais là n'est pas pour moi l'essentiel du produit; ce serait plutôt sa proposition de couleurs, un noir classique et intense et un brun foncé idéal pour moi et mes potes les blondes à peau claire. Je sais que je fais une fixette sur le sujet mais si vous saviez le nombre de mascaras bruns qui sont des marrons "rouges" et donc ultra-moches sur une peau claire (car ça fait ressortir le rouge de la peau claire qui n'en a pas besoin…), vous compatiriez ! Côté démaquillage, c'est easy et c'est bien normal car le bio ne contient pas de substances douteuses qui font tenir le makeup au delà du raisonnable. Il coûte 18,50 euros

Lire la suite!

dimanche 7 septembre 2014

Balayage ou coloration permanente ? J’hésite...

Je suis blonde, j’ai des cheveux blancs et j’hésite énormément à continuer les balayages car j’ai pas mal de cheveux blancs. Le balayage ne les couvre pas, avant ça se fondait mais là il y en trop... En fait, plus tu pourras tenir avec des balayages (à prévoir assez clairs du coup) et mieux ce sera pour tes cheveux. Car le balayage ne touche pas vraiment le cuir chevelu. De plus, le balayage ne touche pas non plus toute la chevelure et c’est donc moins desséchant. Autre avantage : le balayage dure plus longtemps. En optant pour la coloration permanente, tu seras obligée de refaire ta couleur tous les mois quand les racines commencent à apparaître. Car, contrairement au balayage avec lequel la repousse se fond dans la masse (s’il est bien fait par une pro), la repousse de colo permanente, c’est une vilaine barre bien horizontale aux racines. Autre souci, l’état du cheveu qui, à force d’être coloré, devient très poreux et perd beaucoup de sa substance. Personnellement, je ne trouve pas ça choquant les cheveux blancs mixés aux blonds mais après, c’est vraiment une question de goût... En tout cas, oublie l’idée de la coloration “ton sur ton”, ce n’est pas assez puissant pour cacher beaucoup de cheveux blancs et si tu te laves les cheveux souvent, la couleur se délave très vite.

Lire la suite!

mercredi 3 septembre 2014

Poudre Première, Givenchy

Voilà typiquement le produit ultra-basique dont je me sers tous les jours et pour lequel, bizarrement, la qualité est rarement au rendez-vous. Je rame pour trouver la bonne alors que je teste tout ce qui sort. Pourtant, ça a l’air simple niveau cahier des charges. Trop peut-être... Celle-là fait le boulot : elle matifie et fixe le makeup tout en restant transparente et légère sans faire un teint de cire ou de zombie. Sa texture ne ressemble pas à une poudre classique, elle est beaucoup plus légère mais s’accroche bien à la peau, contrairement aux nouvelles poudres trop “glissantes” (les pro de la poudre comprendront). Je salue donc l’exploit... D’ailleurs, en ce moment, toutes les marques s’obstinent à faire des poudres qui ne déssèchent pas la peau, j’y vois un énorme gourage : à mon humble avis, les filles qui utilisent de la poudre libre veulent un tout petit peu dessécher leur peau mixte ou grasse, sinon quel intérêt ? Puisque avec une peau sèche, on peut franchement s’en passer ou se contenter d’un peu de poudre compacte sur le bout du nez... Comme toutes les poudres efficaces, elle est chère (47 euros) mais, je ne trouve presque jamais de poudre correcte du côté des marques pas chères (alors que sur le mascara et le fond de teint, elles rivalisent avec les plus grandes). Le choix des couleurs est souvent nul, ce qui fait qu’on se retrouve toujours avec une poudre au choix trop beigeasse ou trop plâtre. Ici, on est chez Givenchy et le boîtier est bien sûr très classe, ça ne gâche rien, sauf que je trouve qu’il est difficile d’avoir la dose conséquente (moi je retourne le pot pour la verser dans le capot !). Peut-être pensent-ils qu’à ce prix, on serait furieuses d’en gâcher... Il n’y a qu’une teinte, translucide; parfaite quelle que soit la carnation.

Lire la suite!

dimanche 31 août 2014

Expo Japon au Bon Marché à Paris : la kawaillerie

Je sais, on peut me vendre n’importe quel produit à condition de mettre des petits lapins -en train de préparer des gâteaux de riz- dessus et j’acheterai... Je suis cucul, on ne se refait pas. Mais avouez que ceux-là sont vraiment mignons. Ce sont des papiers absorbants pour le sébum “imprimé lapins” et quand le sébum a été absorbé, les lapins disparaissent. Dingue... Autre dinguerie, le petit étui en tissu avec miroir et piques pour les dents, summum de la coquetterie à dégainer de son sac après le repas au resto. Il y a aussi la marque bio Kotoshina à découvrir absolument et plein d’autres choses. Bref, l’expo Japon du Bon Marché (à partir du 30 Août) promet de bons moments (moins drôle pour le porte-monnaie ?). En plus, la marque aux lapins s’appelle Makanai (ma canaille...), c’est pas trop craquant ? Sauf qu’en vrai, cela signifie “le cadeau fait aux ouvrières” (et non, je ne suis pas fluent en japonais, je me contente de répéter ce que dit le dossier de presse). En effet, celles-ci travaillant dans des ateliers de feuilles d’or firent elles-même des produits à base de restes de poudre d’or pour réparer leurs mains abîmées...

Lire la suite!