mercredi 10 février 2016

New Dimension, Sérum Combleur Restructurant, Estée Lauder

C’est sûrement un exercice difficile pour une marque comme Lauder de lancer un nouveau sérum alors qu’on possède déjà dans son catalogue le plus célèbre d’entre eux, l’Advanced Night Repair. Du coup, on dirait qu’ils ont pris systématiquement le contre-pied des codes de ce monument cosmétique, histoire d’avoir une chance de le vendre à toutes celles qui ne sont pas attirées par l’ANR. Résultat, il y a une égérie, Eva Mendes, le flacon est opaque alors que l’autre est transparent etc. On peut le regarder sous toutes les coutures, il nous crie “il n’y a pas qu’un seul sérum chez Lauder !”.Sauf que... Ca fait des années que chez Lauder on nous dit que l’ANR fait tout, mais absolument tout, pour toutes les peaux et mieux que les autres. Et, pour ma part, je trouve que c’est vrai, c’est un de mes produits préférés depuis longtemps. Alors ? Et bien on peut leur reconnaître un certain savoir-faire sur le sérum car il est très réussi aussi, la différence ? Peut-être un chouïa plus riche, une texture moins liquide. Plus siliconé aussi je pense. Il contient pas mal d’ingrédients anti-âge réputés efficaces et promet de redéfinir les contours du visage. Mouais. Là, on a le droit de douter, le produit qui te lifte la peau sans bistouri n’est pas près d’arriver. Il coûte grosso modo le même prix que l’ANR (dans les 90 euros) mais dure sans doute moins longtemps car j’ai remarqué qu’il en fallait plus. Dernier point, l’odeur est très discrète, c’est tant mieux !

dimanche 7 février 2016

les plus beaux produits capillaires du monde ?

C’est le titre que je décerne à Davines dont les précédents produits étaient déjà très beaux, mais là, c’est le top ! Tout en rose pâle et noir, la gamme “Your Hair Assistant” est chic et pas mièvre (bon et puis ça va bien avec le carrelage gris souris de ma salle de bains), on est tellement loin des codes habituels des produits capillaires de luxe (oui, vu les prix, on parle de luxe). Je n’ai pas encore tout testé mais déjà la laque est une tuerie; elle est noire avec une étiquette blanche. Oui, tout le monde peut le faire mais personne ne le fait. Autre info hallucinante pour qui connaît un peu le monde merveilleux du produit capillaire : elle ne sent rien. Oui, rien. Donc, encore moins que la Elnett qui est la plus supportable niveau odeur. J’ajoute qu’elle ne cartonne pas le cheveu, reste toute souple et fixe dans figer, bref, je suis fan. Elle coûte 22 euros. On est d’accord, c’est cher pour de la laque mais si on n’utilise aucun autre produit de styling (qui alourdissent le cheveu et ne donnent jamais l’effet escompté...), ça reste raisonnable.

mercredi 3 février 2016

tu peux me conseiller un bon fond de teint longue tenue ?

Il n’y en a pas 50 que j’aime, la plupart du temps je trouve que le résultat est trop “plâtré” mais celui-ci, Double Wear Light de chez Lauder, est mon favori absolu. Je conseille pour faire la fête toute la nuit et avoir un teint impec et mat pas figé. Il s’étire parfaitement aux doigts, pas besoin d’y aller avec trop de précision : quatre ou cinq touches pour l’ensemble du visage et basta. Autre détail d’importance, il ne marque pas les rides ou les pores, et pour moi, ça fait une grosse différence car le fond de teint sur peau mature (ben oui, faut se rendre à l’évidence) ça peut vite virer à la cata... Petite précision, sa formule se déphase de temps en temps, surtout quand on ne l’utilise pas tous les jours. La phase huileuse sort d’abord et ça fait peur... Pas de panique, il faut refermer le tube et le secouer vigoureusement pour remélanger les phases. Et j’avoue que je n’aurais jamais eu l’idée de l’utiliser s’il ne m’avait pas été conseillé par Patrick Lorentz, le formidable maquilleur Lauder (un maquilleur qui donne de vrais conseils aux femmes de plus de 22 ans, croyez-moi, c’est précieux !).

dimanche 31 janvier 2016

makeup low cost : il y a des bonnes surprises

Evidemment, il faut fouiller et tester car dans l’avalanche de produits, on ne retiendra pas tout, loin s’en faut... Là, par exemple, j’ai eu un vrai coup de coeur pour ce fard à paupières nude de la marque Essence (en gros c’est moins de 5 euros). C’est un taupe mat mais soyeux. La texture, toute douce, est due à la matière assez particulière, c’est un fard cuit. Très facile à appliquer et mat sans être rêche, ce qui n’est pas toujours le cas, même quand on les paye 20 euros ! Essence s’achète dans les hypermarchés Auchan.

mercredi 27 janvier 2016

Rouge Idéal, Une

La bouche mate bien rouge, on n'y échappera pas : perso j'ai résisté pendant des années mais ça y est, je suis addict, surtout avec un teint naturel "bonne mine". Toutes les marques ou presque proposent des textures mates mais quand c'est Une qui s'y met, et en version stylo (car ils ont déjà des mats en rouge à lèvres classique), c'est forcément mieux (plus naturel déjà !). Oui, c'est vraiment mat, on n'est pas dans l'entre-deux. Ce nouvel opus est dispo en quatre couleurs et c'est là que l'affaire se corse. Pas simple de choisir, elles sont très proches, sauf peut-être la nuance brique (M09) mais les trois autres ne sont pas faciles à départager. J'aurais préféré des noms plus évocateurs, bordeaux, prune ou carmin, histoire de savoir à quoi m'attendre une fois appliqué, mais comme ce n'est pas le cas, je conseille de les essayer, au moins sur le dos de la main. 15,90 euros 

dimanche 24 janvier 2016

Shampooing neutre, Natura Siberica

Parfois, je suis limite xénophobe (oui, je sais c’est mal) et quand on me présente des produits bio Russes, je tique. Je vois illico la mafia, des empoisonnements au plutonium et que sais-je encore. Tout ça après avoir fait Russe LV1 (enfin, peut-être à cause de ça ?! ce n’est pas grâce à ma note de Russe que j’ai eu mon bac...). Bref, alors que tout le monde a testé ces produits il y a deux mois, moi je m’y suis mise il y a deux semaines. Et c’est carrément une très bonne surprise. Le shampooing, conçu pour les cuirs chevelus sensibles, mousse bien pour une formule clean, se rince facilement et laisse les cheveux doux et pas emmêlés comme du foin (avec masque ensuite de toute façon dans mon cas). Le produit sent bon mais pas trop fort -ma hantise, je déteste les soins capillaires ultra parfumés- et c’est un grand format, peu cher (10 euros environ les 400 ml). Niveau coiffage ensuite, c’est nickel pour moi, les cheveux sont souples et pas trop mous (les personnes concernées comprendront le concept de cheveu mou, les autres se réjouiront d’y échapper). Toute la gamme est en exclu chez Monop. Il y a des produits certifiés, d’autres non, c’est très variable mais il y a de quoi faire. Celui-ci est sans sodium laureth sulfate, sans PEG, sans huiles minérales et sans silicones of course. La marque semble très engagée dans la préservation des ressources naturelles et les ingrédients viennent, pour beaucoup, de Sibérie. Pas de bol, tous les produits sont très jolis sauf celui-là qui ne paye pas de mine...

mercredi 20 janvier 2016

Tu préfères les produits avec ou sans silicones ?

C'est une vraie question que l'on se pose quand on sait décrypter les étiquettes de ses produits : faut-il préférer les produits avec ou sans silicones et qu'est ce que ça change. Pour moi – et je vais donner une réponse qui ne satisfait personne - ça dépend. Je n'en veux absolument pas, par exemple, dans les produits capillaires car ça "plastifie le cheveu". Les silicones donnent une matière apparemment lisse et pleine de santé mais finissent par déshydrater. En gainant le cheveu, plus aucun soin ne peut pénétrer. C'est même dingue de voir des soins à l'huile de perlinpinpin dont le premier ou second ingrédient sont des silicones : l'huile ou l'extrait de perlinpinpin ne risque pas de faire effet. Dans les soins visage, je suis plus nuancée, je veux bien qu'il y en ait un peu mais je préfère quand même “sans” pour les mêmes raisons que celles citées plus haut. D’autant plus que les crèmes très siliconées peluchent facilement, surtout quand on applique ensuite un maquillage du teint par dessus. Là, ça peut virer à la cata avec grosses boulettes pelucheuses à la racine des cheveux et bon énervement le matin avant de partir. Les silicones n'apportent rien, à part un toucher extra-doux et les formulateurs (doués) savent désormais s’en passer. La preuve avec tous les nouveaux soins bio, au toucher très proche des crèmes de la parfumerie conventionnelle et formulés sans silicones puisque le bio l'interdit (c’est pas dégradable). En revanche, là où j'aurais du mal à m'en passer, c'est dans les produits de maquillage, surtout pour le teint avec tous les flouteurs/ compacts/fonds de teints etc dont je fais grand usage. Et pour info, il y en a plein dans les BB cream.