dimanche 1 février 2015

Skin Foundation Stick, Bobbi Brown

Tiens tiens, ça fait au moins un mois que je n’ai pas évoqué un produit Bobbi. Mais c’est parce que j’ai carrément oublié de parler de ce fond de teint stick. Il y en avait un dans la gamme d’origine mais celui-ci est totalement nouveau. Pour moi, c’est comme un fond de teint compact qu’on aurait un peu dopé. Pratique et facile à ranger dans une trousse et ultra-simple à utiliser. Mais il est aussi plus couvrant qu’un compact habituel et modulable à volonté (si l’effet est trop léger, on peut repasser dessus sans souci). Côté application, on fait ça à l’intuition : une barre de produit sur chaque joue, une bien large sur le front, une petite sur le nez, idem sur le menton. Ensuite on lisse du bout des doigts et basta. Résultat : du frais, du naturel avec une peau lumineuse et sans imperfections. Surtout qu’avec les 24 teintes proposées, on ne peut pas se louper, à condition de ne pas l’acheter n’importe comment (donc pas sur le site internet pour un premier essai) mais en demandant conseil aux maquilleuses du stand ou du magasin. Son prix ? 40 euros mais il dure assez longtemps, bien plus longtemps en fait que n’importe quel compact.

Lire la suite!

mercredi 28 janvier 2015

Beurre corps Olive, Fragonard

Tout de suite, pas de malentendu : le truc ne sent pas l'huile d'olive. On est plutôt dans la fleur d'oranger et je viens de réaliser pourquoi l'odeur me plaisait autant : on n'est pas super loin de celle de la Crème Fraîche de Nuxe que j'adore (et je sais que je ne suis pas la seule). Ce parfumage est 100 % naturel, c'est encore mieux. Sur la texture, c'est riche mais frais et fondant, bien hydratant, parfait en ce moment. La déco du pot, et de toute la gamme puisqu'il y a plusieurs produits, est ravissante, alors qu'il n'est pas toujours évident de renouveler le genre après les nombreuses déclinaisons de L'Occitane et toutes les autres marques revendiquant la Provence. Fragonard, marque Grassoise, est légitime sur le sujet et se paye le luxe de faire du Provençal pas ringard, avec une petite touche 50's. Le pot coûte 28 euros, pas si cher considérant qu'il en faut peu. Bon, ben Nuxe, tu n'as plus qu'à sortir une crème fraîche de corps…

Lire la suite!

dimanche 25 janvier 2015

Hydra-beauty Micro-Sérum, Chanel

Très techno, le nouveau sérum Chanel... Je ne sais pas si vous voyez bien sur la photo mais c’est un fluide transparent rempli de micro-gouttelettes de soin (camelia et un complexe anti-oxydant), libérées lors de l’application. La texture est surprenante, fraîche comme de l’eau sur la peau mais elle hydrate et repulpe comme un sérum et même comme une crème, en ce qui me concerne. A tel point que je pense le garder pour l’été, car c’est assez rare d’avoir un produit aussi frais et hydratant à la fois dans une formule sans alcool. Généralement, les fluides très aqueux sont décevants car ils sont agréables mais laissent la peau désséchée une demi-heure après l’application. Là, non et c’est une sensation super agréable. Le parfumage du produit est raccord avec le reste de la gamme Hydra beauty, perso j’adore et en plus, il s’évanouit très vite sur la peau. Mais je sais, ça va à l’encontre de mes goûts habituels qui me portent vers des cosmétiques très peu parfumés. Je me renie parfois... Evidemment c’est cher (81 euros) car c’est Chanel mais on en met très peu.

Lire la suite!

mercredi 21 janvier 2015

Pour avoir un effet lisse “miroir” sur les cheveux, il faut utiliser quoi ?

C’est Lola qui pose la question car elle adore avoir les cheveux lisses (bien sûr les siens ont le genre de boucles dont je rêve, mais elle déteste...). Donc, je réponds que c’est un sacré boulot qui ne s’obtient qu’au prix d’une discipline d’enfer : plaques lissantes tous les deux jours et application de produit bien siliconé pour lisser la fibre. Le produit coiffant est, dans ce cas, assez indispensable car c’est lui qui donne cet effet “cheveux de poupée” dont beaucoup d’ados raffolent. Pas la peine d’y mettre un prix dément, les formules habituelles des marques de supermarché sont aussi mauvaises que les autres mais ont le mérite d’être moins chères ! Petite remarque : beaucoup de ces produits contiennent des silicones et de l’alcool. Tant qu’à faire, autant se contenter uniquement de silicone car l’alcool déssèche terriblement la chevelure qui souffre déjà bien assez avec les plaques. Généralement, les sprays sont alcoolisés et les sérums uniquement siliconés, mais ce n’est pas une règle absolue, lisez les étiquettes ! S’il est indiqué “alcool” en première ou deuxième position sur la liste des ingrédients c’est que le produit en contient beaucoup. Quant à l’aspect doux des cheveux, ce sont les silicones qui font ça, mais c’est assez illusoire car elles ne pénètrent pas le cheveu (et du coup empêchent aussi les vrais produits de soin de pénétrer mais c’est une autre histoire...). Pas la peine d’en mettre des tonnes, quelques gouttes suffisent à lisser. Et même au contraire, si on en met trop, on obtient l’effet inverse, ça alourdit et aplatit le cheveu. D'ailleurs, mieux vaut utiliser un shampooing sans silicones pour ne pas trop charger la fibre.

Lire la suite!

dimanche 18 janvier 2015

Peau sèche ou peau déshydratée, quelle différence ?

C’est drôle comme cette question revient souvent et je comprends qu’on se la pose, j’ai mis moi-même un certain temps avant de saisir la nuance. Pour faire simple, on va dire que la plupart du temps, la peau sèche est une question de génétique, on naît avec une peau sèche et on la gardera plus ou moins toute sa vie. Elle a tendance à être rugueuse et rêche si on ne la nourrit pas car elle ne produit pas assez de sébum pour se faire un film hydrolipidique efficace à la surface de la peau. Il lui faut un apport quotidien de lipides comme du beurre de karité ou d’autres huiles végétales. La peau déshydratée, quant à elle, peut être sèche ou mixte, mais ce qui lui manque c’est de l’eau. Elle n’est pas souple, pas rebondie mais elle peut produire assez de sébum ou même trop. Il est possible qu’elle n’ait pas un apport suffisant en eau de l’intérieur (donc, on n’oublie pas de boire, ça ne peut pas faire de mal...) mais surtout, on doit la protéger pour éviter qu’elle ne perde cette fameuse eau de l’intérieur. C’est là que la recherche de la crème idéale devient un casse-tête car celle-ci doit être assez émolliente (elle doit ramollir la peau en quelque sorte) mais pas trop grasse. Si après l’application on brille, c’est qu’elle est trop grasse. Si on brille après quelques heures, ce n’est plus uniquement la faute de la crème mais celle de notre peau qui surproduit du sébum... Ce qui explique que l’on peut parfois se passer de crème quand on a la peau déshydratée et se contenter d’un bon sérum repulpant.

Lire la suite!

mercredi 14 janvier 2015

Excellence Age Perfect, Coloration Crème Nuancée, L'Oréal

En ouvrant le produit, on a juste envie de dire, enfin ! Oui, il était temps que la grosse maison sorte une coloration vraiment faite pour les cheveux tout blancs et matures qui en ont marre de passer à la case colo tous les mois. Mais tout intéressant qu'il soit, le produit demande quelques explications car certaines (je les connais) vont se jeter dessus et être déçues. Alors, petit décodage. Au départ, c'est fait pour les femmes de plus de 65 ans qui sont 75% à renoncer à la coloration (en termes de marketing, L'Oréal ne pouvait PAS abandonner la partie, on est d'accord). Mais j'en connais qui n'attendront pas 65 ans pour l'utiliser. En gros, c'est une coloration moins dosée que les habituelles (pour avoir un résultat light un peu méché, pas l'effet "casque" qui fait vite perruque), forcément blonde (pour que la repousse du blanc soit discrète) et qu'on applique à l'aide d'une brosse bi-face. Un côté large pour le gros de la chevelure, des racines aux pointes, et un côté fin pour les zones précises comme les tempes, là où se concentrent les cheveux blancs. Du coup, le résultat ressemble à un balayage clair. Ce qui est sans doute la meilleure alternative quand on en a marre de se colorer tout le temps. Inutile d'espérer avoir un brun dans le même genre, c'est impossible. Mais il y a quand même 8 nuances, du blond foncé au blond clair pour un prix de 12,10 € 

Lire la suite!

dimanche 11 janvier 2015

Lignes parfumées : on lit aussi les étiquettes !

Bonjour c’est la rabat-oij ! En même temps, en ce moment, on a moyen envie de rigoler, non ? Bref, c’est juste histoire de casser l’ambiance pour toutes celles qui ont reçu en cadeau à Noël le lait corporel assorti à leur parfum. Non mais vous avez pensé à regarder la composition de votre produit chéri ? Parce que moi oui et j’ai trouvé des ingrédients bien peu à la hauteur du prix du produit et du luxe affiché. Par exemple, des tas de crèmes corps avec pour ingrédient principal de la paraffine (donc de l’huile minérale très très cheap). Quand le tube coûte 60 euros, je trouve ça hallucinant. D’où mon coup de coeur pour les lignes parfumées d’Atelier Cologne qui affichent clairement ce qu’elles ont dans les tripes ou plutôt ce qu’elles n’ont pas. Pas de phtalates, pas d’huiles minérales, pas de colorants, pas de sulfates ni de colorants. Tant qu’à payer cher, autant payer pour de la qualité ! Et en photo, ma préférée : Orange Sanguine. Qui coûte 50 euros, une blinde donc mais qui parfume divinement la peau. C’est à dire que l’on peut carrément se passer de parfum les jours où on l’utilise, ça sent longtemps, bien après l’application, contrairement aux laits corporels classiques. Le gel douche et cheveux est top aussi et hyper concentré. Très dense, avec cinq gouttes de produit on fait tout le corps et les cheveux (à 35 euros).

Lire la suite!