dimanche 13 juillet 2014

la trousse des vacances : carrément rikiki

A force de partir en low cost sans enregistrer de bagages, on finit par faire super simple niveau vanity. Un pauvre sac en plastique transparent, quelques échantillons et basta ! Faut dire que les solaires corps sont dans la valise de celle qui enregistre. Voici mes indispensables de moins de 100 ml à moi : un flacon d’acide hyaluronique d’Etat Pur qui sert aussi bien de soin de nuit que de sérum de mise en beauté. En solaire visage, j’ai pris la BB solaire de Lancôme et le Dream Screen de Benefit car j’adore les deux, je me déciderai au dernier moment et je sens que je vais devoir aussi les prêter... Le vernis Aventure de Dior et un top coat : indispensable d’en remettre une couche tous les soirs si on veut le vernis reste joli pendant plus d’une semaine. Pour mes cheveux, le shampooing Astera de Furterer qui a le bon goût de se vendre en mini-format. En soin, le 60 secondes de Dove est pratique, c’est un monodose mais on peut le faire durer sur deux shampooings sur des cheveux pas trop longs. La crème de nuit et la crème contour des yeux sont des doses d’essai Algenist, la marque qui ne me déçoit jamais (autant partir avec des valeurs sûres, non ?). Et les dosettes de démaquillant pour les yeux qu’on ne présente plus sont celles de la Roche Posay, hyper douces, parfaites pour les peaux sensibles...

Lire la suite!

mercredi 9 juillet 2014

Glam Bronze Soleil Blond, L’Oréal Paris

Les bonnes terres de soleil vendues en grandes surfaces ne sont pas si faciles à trouver mais j’en tiens une ! Habituellement, elles sont toujours trop foncées (quand tu as la peau claire, tu as intérêt à avoir des sous pour te fournir ailleurs !) mais celle-là existe dans une teinte spécifique pour les teints d’endive, la nuance 00 -tout un programme- Soleil Blond. Elle est mate, facile à appliquer et apporte un bel éclat à la peau. Il y a même un miroir et un pinceau pas trop ridicule, le tout pour la somme de 18,90 euros.

Lire la suite!

dimanche 6 juillet 2014

La vie est belle versus L’orpheline...

Quand la parfumerie de niche prend l’exact contrepied de la parfumerie “mainstream” ça donne “L’Orpheline” de Serge Lutens, comme une réponse à La vie est belle, ôde à la pensée positive marquée du sourire XL de Julia Roberts (qui ressemble un peu à Dalida période Gigi L’amoroso, dans la pub, non ?). Et c’est plutôt marrant car avec Serge Lutens, c’est tout un univers gothique et macabre : flacons spéciaux plein de petites croix, inspiration tellement liée à l’enfance qu’on devine douloureuse de Serge Lutens. Et ça sent l’encens... C’est cher, difficile à aller sentir car il n’y a que peu de points de vente. Le flacon est bien sûr sans concessions, pur, radical. Un jus avec égérie et l’autre sans aucune représentation. Mais on raconte une histoire dans les deux cas. La première, un peu mièvre à laquelle on voudrait croire (je suis une personne libre, personne ne me dictera ma conduite, je rayonne), l’autre plus vraie qu’on redoute d’entendre (j’ai un passé fait de cendres et de douleur, je dois renaître). Intéressant comme le parfum nous entraîne vers des univers où l’imaginaire et le fantasme sont rois. Je sais que cela a toujours été le cas, mais on va de plus en plus loin...

Lire la suite!

mercredi 2 juillet 2014

Un compact solaire est-ce assez efficace pour se protéger ?

Bonne question ! En fait, sur le papier, le fond de teint compact solaire est efficace et peut afficher un SPF 50 comme un produit solaire classique. Mais, tout dépend aussi de la façon dont on l’applique. En couche ultra-fine avec sa petite éponge sans trop se tartiner pour conserver un fini naturel, ça devient tout de suite beaucoup moins protecteur. Donc parfait pour se promener en ville en restant à l’ombre mais vraiment pas pour rester des heures à la plage (ou alors uniquement sous le parasol). Perso, je préfère les solaires invisibles (par ex Dream Screen de Benefit que je trouve génial), on peut au choix se maquiller ou pas ensuite, ça ne change rien à la texture de la peau. En fait - attention, grosse méchanceté- je trouve que les compacts solaires étaient très bien il y a 15 ans mais moins maintenant, depuis que les produits à fort SPF peuvent être aussi fins que des crèmes de jour teintées... Donc, même si leur texture est formidable, on se méfie côté protection car en plus, on ne les applique pas forcément de façon totalement uniforme.

Lire la suite!

dimanche 29 juin 2014

Râpe Velvet Smooth, Scholl

Bonjour ! C’est la dingue des pieds qui veut vous présenter son nouveau joujou. Voilà, c’est simple, à partir d’aujourd’hui, on ne va plus tolérer les amas hideux de corne sur les talons parce que franchement, faut pas exagérer, ce n’est pas plus compliqué à éliminer que de se brosser les dents. Avant, je ne dis pas, il fallait investir dans l’appareil sophistiqué avec plein d’embouts et qui prenait de la place mais, là, on ne peut pas faire plus simple. Le manche est tellement gros que la prise en main est idéale. Il est en gomme et tient donc bien en main. L’engin marche avec des piles et le rouleau râpeur est assez ferme pour ôter la corne mais pas trop pour ne pas se retrouver les pieds en sang... C’est aussi prévu pour les madadroits. D’ailleurs, le bon geste, c’est de passer juste une ou deux fois sans insister. Si on le fait une fois par semaine et qu’on crème bien ensuite, on a des pieds doux et sexy en moins de deux minutes. La râpe coûte 35 euros environ et on peut changer les rouleaux quand ils sont usés (ce qui arrive après pas mal d’utilisations).

Lire la suite!

mercredi 25 juin 2014

J’achète quoi comme produits solaires ?

Entre la flippée qui ne jure que par la pharmacie et la désinvolte qui prend le premier prix à l’hyper, celle qui part avec cinq produits et celle qui n’en prend qu’un (ou rien) : le produit solaire est finalement un cas à part dans l’univers de la cosméto puisque même les filles les moins intéressées par ce genre de choses se forcent à en acheter. J’entends parfois des discours comme “je ne prends que des produits de pharmacie, c’est plus sûr” ou encore, “je veux bronzer, je prends du SPF 10”. J’en profite donc, comme chaque année, pour remettre quelques pendules à l’heure. En Europe, tous les produits solaires sont à peu près équivalents. Le fait qu’un SPF ne soit pas de 50 mais de 45, c’est grave pour le fabricant pas très pro mais pas pour le consommateur car il n’y a pas de grosse différence dans la réalité entre un 45 et un 50. Les filtres présents dans les formules viennent de trois ou quatre fabricants. Par exemple, chez L’Oréal, les filtres utilisés sont tous les mêmes (d’ailleurs les plus performants du marché à mon avis) et que l’on achète son produit chez Mixa, Vichy, Lancôme ou La Roche Posay, on aura les mêmes filtres. Bien sûr, le reste de la formule sera différent et ensuite, au consommateur de choisir ses préférences, mais ce ne sera en tout cas pas une question de sécurité. Pour ce qui est du SPF, je suis assez catégorique et je suis l’avis des dermatos, pour moi, les deux à garder sont le 30 et le 50. Le 30 quand on reste en France et qu’on n’est pas trop clair de peau, le 50 quand on va sous les Tropiques ou qu’on a la peau super claire. On bronze moins ? Ben oui, forcément mais pas tant que ça ! Surtout qu’on peut se contenter d’une petite couleur sans y laisser sa peau et que certaines peaux ne peuvent JAMAIS atteindre le marron et restent dans la tonalité pêche. Franchement, paraître dix ans de plus pour avoir la peau foncée pendant 15 jours dans l’année ??? Pour tout ce qui concerne la galénique du produit, on se méfie : moins il y en a, plus c’est agréable et moins on est protégée. Aucun rapport, par exemple, entre un SPF 50 tout fin en spray et une crème bien épaisse SPF 50. Le premier, on doit le réappliquer très souvent (toutes les demi-heures si on est en plein soleil) alors qu’avec la seconde, si on ne se baigne pas, on est tranquille pour deux heures sans souci. Ah, j’oubliais le plus important, une petite révolution pour les solaires et tous les gens soucieux de l’environnement : il existe désormais des solaires qui ont prouvé qu’ils n’étaient pas nocifs pour les fonds marins et les coraux. La gamme Algosun par Algotherm en fait partie, on applaudit et on attend vite que les autres s’y mettent !

Lire la suite!

dimanche 22 juin 2014

Crème solaire teintée, pourquoi j’ai changé d’avis...

Il y a 5 ans encore, on m’aurait proposé un solaire teinté, j’aurais pris la fuite... Et non, ce n’est pas parce que ma peau a changé ou que je me suis habituée à l’idée, ce sont les produits eux-mêmes qui ont changé. Enfin devenus fréquentables. Terminé le truc qui te faisait un teint de mannequin de cire du musée Grévin. Les nouvelles formules sont fines, mates mais surtout naturelles et cette année, on a l’embarras du choix. Peu dosées en pigments, elles apportent juste une mini couleur qui donne bonne mine sans pour autant passer par la case “vrai” maquillage, vite saoulant en vacances. On les applique le matin à la place de la crème de jour et on réapplique en cas d’exposition. Par exemple, celle qui fera mon bonheur cet été est une BB solaire SPF 50 signée Vichy. Une fois étalée, son toucher sec devient bien mat et très naturel, c’est juste parfait pour les peaux mixtes. Pour les peaux super claires, il y a une BB solaire 50 créée par Mixa qui a un super effet flouteur. Le rêve pour les peaux à imperfections... Dans le même style mais encore plus fine sur la peau, la CC Erborian et son SPF 45, qui a, en outre, le bon goût d’exister en mini-format. Celle-là, on peut vraiment la transporter dans son sac pour la réappliquer si on s’expose en terrasse (ce que vous ne faites jamais j’espère à l’heure du dej, car vous savez bien sûr que c’est la pire heure pour se mettre au soleil...). Il est donc désormais possible d’avoir un teint sympa sur la plage sans pour autant y passer des heures ni même ressembler à une mémé trop maquillée (ambiance plages Cannoises !).

Lire la suite!