mercredi 1 juillet 2015

Gel Moussant mains et corps Rhubarbe-Coing, Durance

Je vous présente la tuerie de l’été... Et pourtant, je ne suis pas fan des odeurs de nourriture dans les produits lavants (le genre tarte au citron et gâteau au chocolat dans mon gel douche, non merci !). Mais là, comment vous dire... C’est juste démoniaque cette senteur. Acidulé comme j’aime mais avec un fond de gourmandise. Le flacon coûte 10,30 euros, c’est pile le genre de somme qu’on hésite à mettre dans un savon pour les mains, mais parfait, en revanche comme cadeau pour les incrustes de week end ou de vacances. A ce prix là vous avez quand même un bon produit avec une base lavante correcte, pas du sodium laureth sulfate et pas non plus de phénoxyathanol ni de parabens. Tout le monde ne peut pas en dire autant, certaines marques très “déco” vous vendent des produits du même genre, plus chers et moins bien formulés. Et pour les plus généreuses ou les incrustes longues, on peut y adjoindre la bougie dans la même gamme...

dimanche 28 juin 2015

faut-il appliquer une crème de jour avant le solaire ou pas ?

Une fois de plus, je sens que je vais faire une réponse qui ne va satisfaire personne à cette question qu’on me pose et repose... Donc, ça dépend. De ta peau et de ton produit solaire aussi. Par exemple, pour ma peau mixte, en été, s’il fait chaud, je me passe de crème de jour la plupart du temps. J’applique un sérum et trois minutes après, un solaire oil free et basta (que je renouvelle si je m’expose vraiment ce qui n’arrive...jamais). Je précise que c’est une routine de temps chaud car la peau produit plus de sébum à ce moment là et on transpire davantage aussi, ce qui laisse un film protecteur en surface. Si ta peau est plutôt sèche, je te conseille de lui apporter quand même du confort avec un soin de jour hydratant. L’alternative, c’est un sérum suivi d’une crème solaire confortable (pas oil free donc). Dans tous les cas, il ne faut pas que ça tiraille et on se méfie de la juxtaposition à l’infini des produits. Ce n’est pas toujours utile et, parfois, les produits qui ne sont pas étudiés pour ça finissent par pelucher...

mercredi 24 juin 2015

Source Micellaire Enchantée, Garancia

En ce moment, il pleut des eaux micellaires ! Uriage en lance trois d'un coup, Mixa et Garnier essayent d'attirer les consommatrices de pharmacie avec des eaux aussi. Bref, tout le monde veut un bout de l'énorme gâteau que représente la Créaline H20 de Bioderma. Et on pourrait presque croire que c'est facile à faire une eau micellaire. En fait, pas tant que ça puisqu'il y a des ratés. Je m'en suis fait la réflexion en testant les yeux fermés (et c'est le cas de le dire) celle d'Avène, reformulée pour un meilleur pouvoir démaquillant. Parfaite pour éliminer les maquillages tenaces mais bien trop agressive pour mes yeux, d'ailleurs, il faut être honnête, le flacon ne mentionne pas cet usage, mais pour moi cela allait de soi avec un produit Avène ! Au finish, le vrai coup de cœur que j'ai eu dans toute cette flopée d’eaux, c'est pour les trois de Garancia (oui, la marque aux pouvoirs magiques !!!). Comme toujours, c'est fait en dépit de tout bon sens marketing et c'est sûrement pour ça que ça marche. Au lieu de proposer des eaux pour différents types de peaux, Garancia formule les trois pour les peaux sensibles et les parfume différemment. Sur le papier, j'aurais juré que je ne voulais pas d’eaux micellaires parfumées pour le visage… mais c'est absolument divin. D'abord parce que les senteurs sont parfaites (rose, oranger, amande) et que les eaux sont idéales, ultra-douces pour la peau et les yeux. Et côté pack, elles assurent : ce sont des 100 ml (ça voyage donc en cabine) avec une pompe et on peut les recharger grâce à des eco-recharge de 400 ml. Fidèle à sa réputation de marque perchée, Garancia a mis des mots d'amour que l'on peut lire en transparence à l'intérieur du flacon ! 13,90 euros le flacon rechargeable et 15,90 euros la recharge de 400 ml (pour le coup, c’est vraiment économique). 

dimanche 21 juin 2015

Tan Deepener SPF 30 Sun Beauty, Lancaster

C’est LE produit qui a fait fantasmer ma peau de blonde pendant des années. Cette gelée caramel, ultra-sensuelle, parfumée et qui fait paraître la peau encore plus dorée en été... Sauf que c’était inenvisageable sur peau claire car le produit n’affichait pas de protection élevée. Changement d’époque : cette année, il existe enfin avec un SPF 30. La senteur estivale, la texture gourmande, le pot mythique : tout y est, mais en version safe. Reste à savoir si Lancaster arrivera à le vendre en PACA : vous savez comme moi que les habitudes ont la vie dure. Sans compter que les filles qui ont la trouille des coups de soleil investissent plutôt dans des marques de pharmacie (Lancaster, tu aurais pu te réveiller plus tôt ?!)... Il coûte 38 euros et on peut ne PAS le partager avec le reste de la tribu, c’est un produit égoiste.

mercredi 17 juin 2015

Addition Concentré Eclat Corps, Clarins

Sorti l’été dernier en version visage, le concept de cet autobronzant vous a peut-être échappé, surtout si vous êtes du genre à fuir les autobronzants justement. Pour le corps, c’est tout aussi bien, sinon mieux... On résume, c’est un concentré, on en ajoute quelques gouttes à son produit préféré, juste au moment de l’application, dans le creux de la main. Tout simple mais super efficace car on peut doser selon sa peau et ses désirs. C’est vraiment idéal pour les peaux claires, trop souvent abonnées aux traces orangées alors qu’elles ne veulent pas nécessairement un “bronzage” mais un “je voudrais sortir jambes nues sans que ma peau paraisse verte”. Autre bon point, l’absence d’odeur désagréable caractéristique de certains autonbronzants. Au bout du compte, c’est comme si on se fabriquait son lait corps autobronzant progressif à la dernière minute. Il coûte 40 euros mais dure très longtemps.

dimanche 14 juin 2015

As-tu une solution contre les poils incarnés ?

Ah, je vois que ça s'épile en ce moment… Alors, les poils incarnés, chère Mélanie, c'est une vraie tannée. Ca arrive plus souvent avec des poils frisés car ils vrillent plus facilement dans la peau mais pas que, et on peut en souffrir sur les zones de frottement (épilation du maillot…) et même sur la barbe pour les peaux noires (et c'est très très fréquent). Pour les prévenir, le mieux est de raser plutôt qu'épiler à la cire, comme ça le poil repousse droit. Pas fun, je sais et pas longue durée non plus, on est d'accord. Certaines conseillent le gommage exfoliant mais je ne trouve pas ça assez efficace. Reste les crèmes spécifiques comme Kérapil de Noreva ou Dermo K de chez Avène. Leur action consiste à dissoudre la kératine (avec par exemple de l'acide glycolique, de l'urée…) mais c'est comme tout, ça ne marche que si l'on s'en sert. Je sais, c'est idiot de dire ça mais certain(e)s attendent une efficacité au bout d'une application et ce n'est juste pas possible (comme quand tu as des boutons et que tu achètes des produits anti-boutons la veille de la boum… ça ne marche pas !). Bref, si on veut vraiment les éradiquer, il faut appliquer la crème tous les soirs ou au pire, un soir sur deux, mais très régulièrement quand même. Et pour la barbe, la meilleure solution est d'opter pour le rasage électrique car il rase de moins près. Les poils repoussent sans avoir à se faufiler un chemin dans la couche cornée. Autre option, la mini-barbe de trois jours, entretenue à la tondeuse. Et là, plus de poils incarnés, plus d'irritations désagréables et de joues en feu. Juste "Papa, tu piques !".  

mercredi 10 juin 2015

Soin Premier Thérapiste, Kérastase

Vous le constatez, en ce moment, niveau routine capillaire je suis comme folle... Entre le low poo, mon nouvel ami, les shampooings sans sulfates et ce soin qui s’utilise avant le shampooing, rien ne ressemble plus à avant. Pour celui-ci, l’idée, c’est le “reverse care”, concept une fois de plus rapporté des Etats Unis et qui propose d’utiliser le masque avant le shampooing. Tellement malin qu’on se dit “mais j’aurais du y penser”. Oui, parce que pour nourrir des cheveux fins sans les plomber, c’est idéal. Ca se fait sur cheveux mouillés comme un masque habituel, on laisse poser trois minutes et on rince vite fait avant de passer au shampooing. Dans la formule mise au point par Kérastase, on trouve un complexe ultra-réparateur, la gamme promet de “recréer la fibre capillaire”. Bon, même moi qui suis toujours très méfiante vis à vis du marketing débridé des marques de produits capillaires, je dois reconnaître que j’ai vu la différence au premier essai. Plutôt encourageant. Est-ce qu’on peut le faire avec tous les masques cheveux ? A mon avis oui, puisque, par définition, c’est le genre de produit qu’on n’applique pas sur les racines. Plus les longueurs (qui trinquent à chaque lavage, n’oublions pas) sont gainées et plus elles résistent aux shampoouinages répétés. C’est donc parfait pour celles qui lavent leurs cheveux fins et plats souvent et ont les longueurs mitées. Car, au final, la chevelure est très légère mais bien nourrie. Il coûte 30 euros.