dimanche 7 octobre 2018

Encre de peau All Hours Foundation Stick, Yves Saint Laurent


C’était cet été, on se préparait mes copines et moi pour la soirée d’anniversaire de l’une d’entre nous. Elles ont fait irruption dans ma chambre : elles adorent regarder en détail ce que j’apporte comme maquillage, persuadées que je cache des trésors que je ne leur donnerai jamais (elles ont raison ;-) Bref… Et là elles m’ont demandé de les maquiller, ce que j’ai accepté de bonne grâce (vocation refoulée de makeup artist) mais on n’avait pas beaucoup de temps et je n’avais pas non plus une valise de makeup avec moi. J’ai donc travaillé surtout leur teint en deux coups de fond de teint en stick (c’était celui de Bobbi Brown) et de blush crème. Je me tue à le répéter, mais si on ne travaille pas son teint après 50 ans, se maquiller les yeux et la bouche ne sert à rien (j’insiste, la fraîcheur du teint ça se travaille). Et là, les trois ont complètement flashé sur le fond de teint en stick : « c’est carrément génial, pourquoi tu ne nous en as jamais parlé ? », « c’est hyper facile à étaler », « c’est vachement naturel, j’adore », « on dirait qu’il n’y a rien sur la peau et pourtant c’est mieux »… Un catalogue de verbatim à faire pâlir une armée de publicitaires. Bien sûr, j’en avais déjà parlé au moins vingt fois mais je n’avais jamais « montré ». Donc, je redis : le stick, c’est comme du fond de teint compact mais plus facile à appliquer et un peu plus mou. On trace un trait sur le front, un sur le nez, un sur chaque joue, un sur le menton, puis on passe ses doigts dessus en étirant vers l’extérieur et c’est tout. Donc, pour mes copines -et les autres-, voici celui de Yves Saint Laurent, petit, pratique, très cher (45 euros), très facile à appliquer avec les doigts. La formule siliconée fait que ça glisse bien sur la peau et que le résultat reste mat une fois que les huiles volatiles se sont évaporées. Avis aux oiseaux de nuit, il est waterproof et tient 24 heures tout en offrant un fini naturel, un exploit ! Et tout ça en 20 teintes.

Aucun commentaire: