jeudi 5 juillet 2012

Je veux devenir platine, tu crois que ça m’iras ?

Jessica, je sens que je vais être brutale, le problème n’est pas que le platine te convienne au teint ou pas... Le souci, avec le platine, c’est qu’on a l’impression, en regardant les mannequins sur les défilés que, hop, on se fait une petite tête platine et zou, c’est super cool, ça se réalise en deux secondes et c’est magnifique. La réalité est plus difficile car il va juste falloir que tu choisisses entre une couleur platine et conserver tes cheveux ! Je t’explique la situation. Pour devenir platine, il faut que tu décolores entièrement ton cheveu et c’est une opération très traumatisante. Le produit décolorant pénètre dans la structure du cheveu et lui enlève toute sa mélanine ainsi que pas mal de constituants, ce qui le rend totalement fragile et le rend cassant comme du verre. Certains coiffeurs refusent même de faire du platine sur cheveux longs. Sur cheveux courts, les cheveux sont encore “neufs” et donc pas trop usés ni trop fragilisés. Alors que les cheveux longs sur les pointes sont affinés et usés. Les racines obligeant à refaire le platine toutes les trois semaines, c’est à chaque fois un nouveau traumatisme. Les cheveux fins ne s’en remettent pas... Certaines filles, en faisant elles-même leurs propres décolorations sans respecter à la lettre le temps de pose, ont vu leurs cheveux tomber... Ok, ça repousse mais ça doit faire bizarre sur le moment ! Et autant le savoir, plus on s’éloigne de sa couleur naturelle plus l’entreprise est risquée. Pour info, Marylin Monroe qui les portait courts et était naturellement châtain et pas noir corbeau, a porté des perruques sur certains films tant ses cheveux étaient bousillés... Donc, Jessica, s’il te plaît, réfléchis bien avant de faire n’importe quoi...

2 commentaires:

Anonyme a dit…

la tentation marylin... c'est toujours aussi fort !!!

Beauty-Blonde a dit…

Moi je fais des balayages blond très clair (ma couleur naturel est blond foncé) je préfère faire des balayages plutôt qu'une décoloration, ça fait moins peur