mercredi 15 février 2017

La Pâte Grise de Payot : sa vie, son oeuvre

Il est bien possible que ce produit soit seul et unique en son genre. Tout le monde a tendance à croire que c’est un produit anti-boutons mais c’est plus subtil, en fait, la formule fait mûrir les boutons (et non pas mourrir !). Dit comme ça c’est marrant, mais c’est vrai ! On applique le truc bien épais sur le bouton et le lendemain, la pustule est devenue soit un bouton perçable soit un bouton asséché. Pour moi, c’est un des produits les plus efficaces qui soit, mais il faut accepter la contrainte du truc qui doit se faire le soir et la petite couche de pâte grise très glam, et qui ne sèche pas, sur la face ! La formule -qui a quand même du changer un chouia entre temps- fête ses 70 ans. Elle contient un extrait de schiste et des choses plus classiques : talc, zinc etc. En cas de gros bouton, on le fait deux soirs de suite. Celle que je vous montre est l’édition limitée créée pour son anniv. La marque a demandé à une blogueuse de la décorer et la blogueuse a mis des pois. On dirait que les blogueuses (les vraies hein, pas moi !) aiment bien les pois ces temps-ci, chez Nuxe, on a des pois aussi sur le flacon d’Huile Prodigieuse. Si j’étais graphiste, ça m’agacerait… mais comme je suis blogueuse, j’attends mon heure :) Ah, et la pâte grise ne coûte rien : 22 euros, et à moins d’avoir le visage totalement couvert de boutons, le pot dure très très longtemps (un ou deux ans facile pour une vieille peau, et forcément moins pour un épiderme ado) !

Aucun commentaire: