dimanche 11 juin 2017

60 millions de consommateurs et Que choisir : rebelote !

Le hors-série sur les cosmétiques est bel et bien devenu un super marronnier de la presse conso, j’en déduis que ça fait vendre… Alors, évidemment, vous vous doutez bien que je ne suis pas d’accord avec tout ce qui y est écrit. Mais pour faire simple, je vais lister ce qui me plaît et ce qui m’agace, ça ira plus vite…  Ce que je trouve bien •On éduque le consommateur en lui apprenant à déchiffrer une liste INCI pour qu’il sache exactement ce qu’il y a dans les produits qu’il achète •On fait pression sur les industriels pour qu’ils changent leurs formules, sachant que dans la plupart des marques, il y a des produits qui sont clean, et d’autres non… On apprend donc à faire le tri. Ce qui m’agace •On peut résumer le numéro entier à une seule phrase : achetez des produits bio de préférence sans huiles essentielles. Voilà, tout est dit. On ne peut qu’être d’accord avec ça mais pas la peine de tourner autour du pot, oui les produits bio alimentaires et cosmétiques sont meilleurs pour la santé quand ils sont bien conservés et bien formulés (or c’est bien là que ça coince !) •On met sur le même plan les ingrédients « perturbateurs endocriniens possibles » et les allergènes ou les polluants alors que les conséquences ne sont vraiment pas les mêmes à long terme. Le truc qui irrite la peau, ok, c’est nul mais pas sur plusieurs générations, contrairement aux PE. •On tape étrangement sur certains produits : exemple le spray solaire Etat Pur au dioxyde de titane. On lui reproche sa forme spray car le dioxyde de titane est dangereux à inhaler. Bon, là on voit que le produit n’a pas été essayé car ce n’est pas une brume, c’est un spray mécanique, le produit sort à l’état pâteux, impossible de l’inhaler ! Dommage de fustiger cette marque qui est très clean dans ses compositions et ses propositions (ainsi que ses prix). •On donne des conseils de beauté en même temps qu’on parle des ingrédients dans les produits et là, je me marre. Ok, je sais que la presse féminine et ses conseils beauté sont souvent ridicules (oui je me flagelle) mais franchement, quand je lis à propos du shampooing, « deux fois par semaine voire une seule, c’est suffisant » je bondis. J’ai hélas, les cheveux gras, j’ai déjà essayé de « tenir » une semaine en vain… C’est une question de production de sébum, c’est ma nature, c’est comme ça. Alors une fois par semaine le lavage de cheveux, c’est une très grosse punition pour moi. J’aimerais bien que 60 millions de conso ne me prenne pas trop pour une idiote, si je pouvais, oui je me laverais les cheveux une fois par semaine.

2 commentaires:

Laurence a dit…

Completement d'accord avec toi. Ce journal ne sait que faire des critiques !! d'ailleurs je ne l'achète jamais !

lunabulle a dit…

Entièrement d'accord - ils ne tiennent jamais compte de tous les paramètres pour émettre leur avis - Tout sauf scientifique !