dimanche 9 février 2014

J’ai 22 ans et j’ai eu un traitement par Roaccutane mais j’ai des cicatrices et des boutons qui réapparaissent, mon teint est irrégulier... Help !

Hélas, les cosmétiques ont leurs limites, j’adorerais pouvoir te dire que telle ou telle molécule peut éliminer les cicatrices d’acné mais, sincèrement, de tels produits n’existent pas. Je te renvoie donc chez le dermato en espérant que tu trouves le bon (pas évident je sais) et que tu lui demandes quelles solutions il propose. Selon moi, le mieux à faire est de combiner soins et traitement dermato. Comme cela concerne le relief endommagé de la peau, le but est de relisser celle-ci, que ce soit à l’aide d’un peeling dermatologique ou de séances de laser (le dermato doit te faire un devis pour ce type d’intervention, car c’est assez cher). Quant aux boutons qui réapparaissent et à l’aspect irrégulier du teint, on peut espérer en venir à bout avec des produits aux acides de fruits ou à l’acide salycilique. Mes préférés sont les gammes Lysalpha de SVR, Sebium de Bioderma et les très efficaces zinc gluconate et acide salycilique de chez Etat Pur. Mais, il y a aussi des formules très intéressantes chez Neostrata que certains dermatos connaissent bien. Enfin, quels que soient les produits choisis, il faut perséverer deux ou trois semaines avant d’avoir les premiers résultats, autant le savoir...

3 commentaires:

Daph' a dit…

Et est-ce que l'urée à partir de 5% pourrait lisser l'épiderme ? Serait-elle moins dangereuse vis-à-vis de l'exposition solaire par rapport aux acides ? Merci :-)

Sof a dit…

je n'ai pas les connaissances scientifiques nécessaires pour répondre à la question... A ma connaissance, l'urée est surtout très hydratante et n'a pas exactement le même rôle que les acides de fruits.

traitement LED a dit…

À un certain âge, nous connaissons tous un problème de peau. Chez les uns, le problème s'efface très vite et pas besoin de traitement, chez d'autres, ce n'est pas le cas. Dans ce cas exposé, oui, je conseille la jeune fille de consulter un spécialiste. Après diagnostic, il saura quel type d'intervention serait adaptée. En plus, avec l'évolution de la médecine esthétique, ce genre de problème se résout très vite.