mercredi 10 décembre 2014

Ceci est une éponge en konjac

La Coréemania continue au rayon beauté avec l’arrivée des éponges pour le visage en konjac. Normal, me direz-vous, après le succès des BB creams, il faudrait être fou pour laisser encore un produit Coréen seul dans son pays ! Le konjac, on le connaissait déjà chez nous pour son utilisation alimentaire (ça gonfle dans l’estomac sans apporter de calories) mais en beauté, je découvre. Et visiblement, je retarde gravement car le buzz sur les blogs date d’il y a deux ans. Perso je ne connais aucune fille qui l’utilise régulièrement, mais tout ça devrait changer sous peu car des marques super connues vont bientôt s’en emparer (quel suspense !). Celle que j’ai sous la main n’est pas des plus esthétiques mais elle ne coûte rien ou presque (Elite, 4,50 euros environ ans les hypermarchés). Ca pourrait presque ressembler à une prothèse mammaire criblée de trous. Pareil sur la consistance : mou et souple (ben, oui, je sais, en fait c’est la forme qui me fait penser à une prothèse mammaire !). Les Coréennes (et les Japonaises aussi) s’en servent pour nettoyer leur visage sans l’agresser. Et c’est vrai que c’est moins violent qu’une brosse. Bien entendu, c’est fait pour celles qui lavent leur visage à l’eau. J’ai donc risqué ma peau pour la tester puisque moi, ma routine est plutôt lait + tonique ou eau micellaire. Alors ? Ben, oui ok, c’est bien mais je n’ai pas eu LA révélation... Je n’ai pas senti, par exemple, au contact, une différence hallucinante avec les éponges de démaquillage utilisées en institut pour éliminer les masques (souvent rondes et roses). Oui, c’est doux mais de là à lui prêter des vertus inouies, je ne suis pas sûre. L’aspect exfoliant, par exemple, m’a complètement échappé. Ca chatouille vite fait la peau. Sur bazar-bio, il y en a de toutes les formes avec plein de propriétés différentes selon les végétaux ajoutés à sa composition (argile verte, rose, rouge, charbon de bambou). En gros, on trouve les éponges en konjac entre 5 et 10 euros et il faut les accrocher (il y a un fil) pour les faire sécher correctement. Il y en a même pour le corps mais là je m’interroge : est-ce qu’il ne serait pas temps d’initier les Japonais et Coréens aux joies du gant de toilette (en éponge qui a connu la guerre et qui gratte un peu) avant que l’usage de celui-ci ne disparaisse des salles de bains Françaises ?

1 commentaire:

Sara Lager a dit…

Coucou, j'utilise l'éponge konjac depuis maintenant plusieurs mois (le soir en général) et j'ai contrairement à toi été bluffée. Bon nous avons surement une peau différente .... J'ai la peau mixte avec encore des boutons d'acné sur les joues (haut des pommettes plus principalement). Le soir j'enlève tout d'abord le maquillage sur mes yeux avec mon lait, puis j'utilise la mousse nettoyante caudalie. Je passe immédiatement l'éponge konjac sur mon visage mousseux. Elle réussit a m'enlever toutes les traces de maquillage et j'ai noté une amélioration progressive de ma peau (pores resserrés). Je sens vraiment après chaque nettoyage que ma peau est lavée en profondeur (sans pour autant être irritée). Si un soir je n'ai pas l'éponge avec moi je ressens que le nettoyage n'est pas 100% complet. De plus elle est super pour enlever les masques. Bref j'en suis fan :) Gros bisous. Sara