dimanche 20 janvier 2008

le bio multi-labellisé

En attendant de voir un jour une harmonisation globale des labels de certification pour les cosmétiques bio (oui, on peut toujours rêver), certaines marques internationales commencent à faire labelliser leurs produits sur tous les marchés concernés. C’est le cas de Origins, la marque “nature” du groupe Estée Lauder qui arrive en pharmacies fin janvier avec 9 produits bio. Ces 9 produits possèdent tous la certification bio des Etats-Unis et 7 sont déjà certifiés Ecocert, le label français. Le but, à terme, étant évidemment de faire certifier les 9 produits. Ne croyez pas que la démarche soit simple, les cahiers des charges pour les cosmétiques bio sont proches mais pas tous identiques et satisfaire aux exigences des uns et des autres rend la tâche plutôt ardue ! Mis à part le fait qu’ils sont très classe avec leurs packs blancs sobres et purs, les produits anti-âge sont conçus à partir des travaux du Dr Andrew Weil, le pape de la médecine préventive anti-âge. Comme tout ce que dit ce type est super intéressant et qu’il a largement montré ses compétences en matière de prévention par la nutrition, on a plutôt tendance à avoir envie d’essayer au plus vite les produits. Sachant, de plus, que c’est à partir de ses travaux que Origins a formulé une de ses crèmes les plus géniales, on peut légitimement être attirée. Dans toute la gamme, j’ai personnellement beaucoup aimé la lotion nourrissante pour le visage, bien confortable sans être trop riche. Elle laisse la peau super souple mais mate. Je suis moins fascinée par les senteurs des produits, très “tisanes” qui sont celles que l’on retrouve souvent dans le bio mais, là encore, c’est une question de goût. Les filles devant qui j’ai ouvert les produits ont trouvé les odeurs “divines” ! Toute la question, maintenant, c’est de savoir si les nouvelles consommatrices de bio, très attendues dans les pharmacies, vont se laisser tenter par des produits américains que l’on trouve habituellement dans les parfumeries....

1 commentaire:

sylvieF a dit…

c'est du bio riche, car les petites marques n'ont pas trop les moyens de faire certifier plusieurs fois leurs produits... le consommateur va le payer au bout du compte !