dimanche 9 mai 2010

de la Perlite partout

Quand L’Oréal investit sur un ingrédient, il le met partout et c’est souvent la preuve que l’ingrédient a bénéficié d’une recherche conséquente. Cette saison, c’est la Perlite dans les déodorants. Alors, qu’est ce que c’est, la Perlite ? C’est un extrait minéral issu de roches volcaniques. Après chauffage à haute température, la Perlite est broyée. La poudre obtenue absorbe beaucoup d’eau et sèche instantanément. On voit aussitôt l’intérêt de la mettre dans un déo, surtout quand on veut se passer des sels d’aluminium, seuls ingrédients capables de bloquer vraiment la formation d’auréoles. Mais, alors, pourquoi donc lancer une nouvelle gamme de déodorants chez Garnier dont la plupart (sauf un) sont AVEC sels d’aluminium et Perlite ? Du coup, c’est la grosse confusion dans les rayons ! Au même moment, on retrouve la Perlite (ou minéralite selon les marques) dans d’autres déos de L’Oréal mais, cette fois-ci, sans sels d’aluminium comme le nouveau déo La Roche Posay ou les récents déos de Narta à la Pierre d’alun. Au finish, on peut acheter un déo “minéral” avec ou sans sels d’alu comme si le minéral était une nouvelle façon de lutter contre la transpiration. Sachant que pour beaucoup d’entre nous, la présence de sels d’alu est désormais un critère de choix super important, il va falloir vraiment lire les étiquettes trois fois et avec de bonnes lunettes. Pour celles qui lisent les étiquettes, les sels d’aluminium apparaissent sous la dénomination “aluminium chlorhydrate”.

1 commentaire:

Miss Lollipop a dit…

Ouais, un déo appelé minéral alors qu'ils contient des sels d'alu en plus de la perlite, c'est à y perdre son latin ! les marques ne font rien pour nous faciliter la vie (en même temps, c'est pas leur but 1er mais quand même, un peu plus de transparence, ou même une législation !! aaah, greenwashing, quand tu nous tiens...) moralité : à nous consommateurs d'apprendre à bien décrypter les étiquettes...
Merci pour cet article !