dimanche 20 juin 2021

c’est quoi la différence entre un primer SPF 50 et une crème solaire SPF 50 ?

Toutes les filles posent cette question en ce moment car le marché commence à être inondé de formules protectrices quotidiennes, qu’on appelle des « primers » ou des solaires urbains ou des « shields » en anglais (donc des boucliers of course). La différence principale c’est que le primer est conçu pour être utilisé sous le maquillage, il est donc souvent plus léger, plus discret et contient des ingrédients « jolie peau » voire des principes actifs anti-âge comme une bonne crème de jour qui se respecte (et ça la remplace parfaitement en été). Surtout, la formule n’est pas conçue pour être à mort résistante à l’eau au sable et tout ce qui fait la problématique du solaire sur la plage ou en s’exposant très fort. Perso, comme je ne m’expose pas intentionnellement le visage et que je porte souvent un chapeau et des lunettes de soleil quand je suis dehors aux heures critique, je m’en contente… 

mercredi 16 juin 2021

Le makeup Zara




Les marques de fast fashion se lancent toutes dans la maquillage ou le parfum. C’est normal, il y a de l’argent à se faire, les marges sur le makeup sont confortables et les investissements pas trop importants. Sauf qu’il faut apporter aujourd’hui un petit plus, il ne suffit pas d’être bon marché, il y a plein de marques très pro qui occupent le terrain (Kiko, Nyx etc). D’où l’idée de Zara de proposer du makeup rechargeable avec des packs assez classes. Côté textures, c’est très bien, mais c’est bon, c’est pareil, du très bien, il y en a déjà ailleurs… le truc surprenant, ce sont les boîtiers, rechargeables donc, et totalement blancs, sans aucun logo ni marque. C’est super reposant. Les formules se veulent « clean » sans ingrédients controversés, bon, un peu comme tout le monde en ce moment mais c’est moins courant dans les marques peu chères… On aimerait que ce soit le cas de tous les produits Zara et pas seulement le maquillage… Les prix sont très raisonnables : 18 € ce trio de blush, 12 € la recharge de trois blushs et 5 € un par un. 

dimanche 13 juin 2021

Huile Prodigieuse bio Néroli, Nuxe



Voilà typiquement le produit dont tu te dis « mais pourquoi ne l’ont-ils pas fait avant ? » car oui, elle coche toutes les cases cette nouvelle huile… Elle est bio, c’est mieux (même si les précédentes versions étaient depuis longtemps à base d’huiles végétales) et elle sent divinement bon le néroli. Les fans de l’Huile Prodigieuse classique n’aimeront peut-être pas mais moi j’adore. Je la trouve plus discrète, moins solaire sans doute, et surtout, elle me rappelle illico le parfum de la Crème fraîche de Nuxe qui me rend dingo dès que j’ouvre le pot… Cette petite merveille coûte entre 20 et 30 euros selon les points de vente (d’ailleurs j’étais vraiment surprise de constater de telles différences de prix d’un site à l’autre !)

mercredi 9 juin 2021

Crème hydratante, anti-âge ou nutritive ? Je ne sais jamais quoi choisir…

Les sirènes du marketing ont l’art de perdre les consommatrices à force de vouloir en faire trop… Parce que ces dénominations ne correspondent qu’à de grandes catégories et pas à des formulations très précises. Alors en gros, les crèmes hydratantes c’est la base : un mélange d’eau et d’huile dont la fonction est d’empêcher la peau de perdre son eau. Il y a souvent dedans de l’acide hyaluronique, des lipides d’origine végétale : karité, argan, glycérine et des antioxydants (vitamine E, vitamine C). Donc on peut dire que toutes les crèmes sont hydratantes et bien sûr, c’est déjà une première étape pour empêcher la formation de rides. Les crèmes anti-âge font la même chose avec des actifs plus ciblés rides et perte de fermeté comme le rétinol ou les peptides. Les crèmes nutritives affichent souvent plus de lipides et sont conçues pour les peaux très sèches. Voilà le tableau très vite brossé du marché. Mais, au risque de me répéter, si ta peau est contente avec une crème hydratante, pas la peine de changer ! 

dimanche 6 juin 2021

Tu connais un bon shampooing doux ?



C’est Valérie qui ne sait plus à quel shampooing se vouer… Elle a les cheveux longs, secs aux pointes of course, et elle a facilement le cuir chevelu irrité. Elle a beaucoup de mal à supporter les formules bio souvent trop agressives. Je confirme qu’il y du tri à faire dans le capillaire bio. Les bases lavantes qui remplacent le sodium laureth sulfate ne sont pas toujours douces pour le cuir chevelu. Elle adore les produits Christophe Robin mais elle n’a pas le budget en ce moment. Je lui conseille d’essayer le Nodé-A de Bioderma. Pas nouveau mais il a un gros fan-club car il est très doux et bien équilibré. Nodé ça signifie « non-détergence », et effectivement il ne contient pas sodium laureth sulfate et ne délipide pas le cuir chevelu. Il mousse normalement, on n’est pas obligé d’en mettre des tonnes et de frotter longuement (c’est ça qui pose souvent problème avec certaines formules bio). Le prix est très accessible : environ 9 € le flacon de 400 ml.  


mercredi 2 juin 2021

la douche rapide et tiède...


…moins sympa que la douche bien longue, bien chaude (surtout en hiver) mais côté environnement, c’est vraiment mieux et évidemment vous vous en doutiez ! Cela dit, pour la petite minute info, un chiffre à méditer : 70 % de l’empreinte carbone d’un shampooing provient de l’énergie qu’il faut pour chauffer l’eau. D’où l’intérêt d’utiliser des produits faciles à rincer, en shampooings comme en gels douche. Après, chacun doit faire ses arbitrages : parfois le bon vieux savon est plus facile à rincer mais il faut le faire mousser dans ses mains longuement. La vie est compliquée…

dimanche 30 mai 2021

Mai : le mois de la prévention du mélanome

Je vous en remets une petite couche sur la protection solaire ? Le mois de Mai est dédié à la prévention et je reçois des infos qui gagnent à être partagées : un français sur cinq n’utilise jamais de protection solaire à la plage, un sur deux n’en utilise jamais en ville. Bref, il y a tant à faire… Pour ma part, je préconise vraiment de chercher l’ombre et si on n’aime pas les produits solaires (ce qu’on peut comprendre, c’est souvent gras, ça colle…) pourquoi ne pas prendre l’habitude de se baigner avec un tee-shirt protecteur ? Fabriqué dans un tissu qui garantit l’équivalent d’un SPF 50, c’est top pour ne pas brûler quand on se baigne. Ca évite aussi de relâcher des produits solaires dans l’océan ou les eaux usées de la douche. Bien sûr, le cosmétique protecteur reste indispensable sur les zones qu’on ne peut pas couvrir… Et pensez aussi aux chapeaux et casquettes. Il faut vraiment avoir des cheveux super épais pour être protégé, quand on vieillit et que la chevelure perd en densité, c’est aussi une zone à risques… Enfin, pensez à faire vérifier vos grains de beauté par un dermato (si vous réussissez à en trouver un, y a pénurie dans certains coins de France).