mercredi 22 septembre 2021

As-tu testé la coloration végétale Ivive de René Furterer ?

Non car je ne colore pas mes cheveux, je les décolore avec un balayage et j’ai très peu de cheveux blancs. Donc, pas d’avis perso sur le produit mais j’ai plein de consoeurs qui l’ont testée (et qui sont très exigeantes sur la question) et qui ne tarissent pas d’éloges. En gros, elles disent que cela gaine les cheveux et que le rendu est brillant, la texture du cheveu est respectée mais que, attention, ça ne couvre pas les cheveux blancs de façon opaque comme une coloration chimique. C’est une coloration bio, proposée par les coiffeurs (pas tous…) et certains l’associent à d’autres colorations pour les racines très blanches. Evidemment ça ne s’improvise pas, il faut vraiment un bon technicien. Les bons points par rapport aux autres colorations végétales qui existent, c’est que c’est rapide (45 minutes max) et compatible avec les colorations chimiques : on peut jongler de l’une à l’autre sans problème. Petit rappel : avec d’autres colorations végétales, c’est une opération impossible et les cheveux peuvent virer au vert (très très galère… il faut attendre la repousse ou tout couper). D’où l’intérêt de toujours bien spécifier ce qu’on a fait sur ses cheveux à son coiffeur et de toujours lire deux fois les notices des produits utilisés à domicile ! Elle est dispo en 7 teintes.

dimanche 19 septembre 2021

Holidermie : alignement des planètes



Le monde de la cosméto croule sous les nouvelles marques, je n’arrive plus à les compter ces derniers mois. Pourtant, certaines auront de façon quasi sûre, un succès immédiat. Et c’est le cas de Holidermie. Née il y a un an, elle a été lancée par l’ex-styliste de Vogue Mélanie Huynh et surfe sur la tendance du in and out, à savoir compléments alimentaires pointus associés à des soins, le tout ponctué de gestes de yoga du visage. Tout est très très bien formulé, efficace, clean. La créatrice de la marque s’est entourée de pointures pour le développement des produits (une ex Clarins, le parfumeur Francis Kurkdjian etc). Côté look, c’est franchement réussi aussi. Tout est rose pâle -bon évidemment le produit que je montre est gris pâle ! ça donne super envie. En photo la Crème Hydra Energisante Holiglow, impec pour les peaux normales à sèches qui n’aiment pas les textures riches, perso je l’adore. Elle coûte 55 €

mercredi 15 septembre 2021

Emmaüs Solidarité et L’Oréal…

Certains ont du mal à imaginer un partenariat entre Emmaüs et L’Oréal, pourtant, ça fait déjà dix ans que ça dure. Ce mariage de la carpe et du lapin a permis la mise en place d’ateliers de socio-esthétique, de séances de coiffure etc. Pour aller encore plus loin, le groupe de cosmétiques ouvre un espace dédié à la beauté dans un local d’un centre d’hébergement du 10 ème arrondissement de Paris géré par Emmaüs. Sur orientation d’un travailleur social, on viendra y chercher des produits et des conseils, dans le but de favoriser la resocialisation et la réinsertion. Ateliers collectifs et soins individuels seront proposés. La mise à disposition de produits d’hygiène et de beauté sera basée sur un système de bons pour acquérir des produits. L’aspect très positif (selon moi) c’est que plutôt que recevoir un produit au pif, les bénéficiaires pourront choisir ce qui leur fait plaisir. Et s’intéresser à son image, cela participe pour beaucoup à la confiance en soi et au bien-être général, physique comme mental…

dimanche 12 septembre 2021

Qu’est ce que tu as dans ton sac à main pour les retouches ?

En vrai, quasiment plus rien. J’ai traîné pendant des années une petite trousse remplie de makeup de secours et je ne m’en servais jamais. Pas parce que je n’en avais pas besoin mais parce que je n’y pensais pas, tout simplement ! Donc j’ai arrêté la petite trousse mais j’ai encore un baume à lèvres et un rouge à lèvres vermillon un peu shiny et pas très mat (mais c’est très « pré-covid ») pour me donner bonne mine le soir. Il faut dire que j’ai arrêté aussi les sacs à main grands formats. En cause une méchante capsulite (maladie typique de la meuf de 55/60 ans qui a les épaules bloquées et des tendinites à revendre). Adios le cuir, maintenant j’ai un modèle en nylon poids plume qui fait la taille d’un gros bouquin. Je suis régulièrement obligée de le vider et de reconsidérer ce qu’il y a dedans car il finit par être tellement boudiné que je n’arrive plus à le fermer (et en plus c’est moche). En même temps, les gros sacs statutaires de grandes marques qui coûtent un smic, c’est parfois mignon sur les jeunes femmes, mais passé un certain âge ça fait tout de suite rombière et vieille bourge donc pas de regrets. Je préfère m’alléger en vieillissant. 😉

mercredi 8 septembre 2021

Non, tous les shampooings solides ne sont pas bio…

Et pourtant c’est ce que croit une de mes copines. Et je sais qu’elle n’est pas la seule. En ces temps de grande confusion entre la question du déchet plastique qui se superpose à celle des formules « clean » c’est un grand fourre-tout dans lequel plus personne n’y comprend rien. Les suremballages cartonnés naturels ajoutent à la confusion. Cela étant dit, beaucoup de formules sont sans silicones et sans sulfates, mais pas toutes. Donc, une fois de plus, c’est mieux de lire les étiquettes. 

dimanche 5 septembre 2021

1% pour la planète, vous connaissez ?

Dans la jungle des actions caritatives, il y a beaucoup de bonnes intentions mais peu de vrais changements à long terme. D’où mon envie d’expliquer certaines initiatives. Par exemple le 1 % pour la planète, démarche assez rare dans les sociétés de cosméto, qui consiste à donner 1% de son chiffre d’affaires (pas de ses bénéfices, c’est ce qui fait la vraie différence). L’ONG a été crée en 2002, entre autres, par Yvon Chouinard, le fondateur de la marque Patagonia. Actuellement il y a 2500 entreprises dans le monde qui donnent mais seulement deux gros contributeurs dans la beauté en France : Caudalie (qui en est le premier contributeur mondial dans le domaine des cosmétiques) et Léa Nature. Pas de boîtes avec des actionnaires car il est difficile de leur expliquer « coucou, on va vous donner moins d’argent à la fin de l’année car on réserve 1% du chiffre d’affaires à l’ONG qui s’occupe de la planète. ». Donc, la plupart des entreprises qui y contribuent sont familiales et presque toutes engagées dans le bio. Caudalie n’est pas bio mais pas très loin puisque qu’elle possède une charte de fabrication qui exclut 60 ingrédients. Parmi les autres sociétés qui donnent, j’ai repéré celles-ci : Horace, Ho Karan, Holidermie, Ladrome, Acorelle, Nostra, Prescription Lab, Rodolphe… Mais il y en a d’autres, elles sont listées sur le site de l’ONG qui y détaille aussi les actions menées et les projets. Bref, c’est vraiment intéressant pour celles et ceux qui tiennent compte de ce critère dans leurs achats.

mercredi 1 septembre 2021

Rouge G, Guerlain



Le luxe, ça me plait quand ce n’est pas juste pour payer plus cher un truc qu’on trouve partout. Et là, avec Guerlain, c’est l’exemple parfait de l’objet luxueux qui mérite son succès. Oui c’est cher mais l’écrin à 36 euros, évidemment on le garde longtemps. Celui-ci fait partie de la nouvelle collection avec des écrins recouverts de tissu. Avec des carreaux c’est Graphic Tartan mais il existe aussi en tweed ou en velours rouge. Ensuite, on ajoute la teinte de son choix (33 euros). On peut acheter plusieurs teintes et les changer dans l’écrin selon l’humeur ou la saison. Pour celles qui ne connaissent pas l’objet, on fait glisser le rouge à lèvres et le capot s’ouvre pour découvrir un miroir très pratique…