mercredi 18 mai 2022

Est-ce que toutes les crèmes hydratantes se valent ?



Intéressante question de Maeva, qui veut savoir si en entrant dans une pharmacie et en demandant une crème hydratante, les produits proposés sont équivalents. Réponse : même si ce sont des produits qui ont la même fonction, les compositions varient d’une formule à l’autre, comme avec les autres cosmétiques. Basiquement, on y retrouve souvent de la glycérine, du beurre de karité, de l’acide hyaluronique et d’autres corps gras mélangés à de l’eau pour former une émulsion. Pendant très longtemps, les crèmes, surtout en pharmacie, contenaient des huiles minérales qui ont l’avantage d’être totalement inertes et sont très bien tolérées, mais obtenues par la pétrochimie, plus personne n’en a envie (alors que c’est plutôt une valorisation des sous-produits mais bon…). Là où il y a des différences, c’est souvent sur la façon d’apporter ces corps gras à l’intérieur de la peau. Celle sur la photo, Cerave encapsule les céramides (du gras qui sert de ciment entre les cellules et qui constituent 50% de l’épiderme) pour assurer une libération prolongée tout au long de la journée. La peau reste donc bien hydratée sans être grasse. Elle contient également de la niacinamide, formidable pour apaiser les peaux irritées et à imperfections. Sans parfum et à un prix très light (12 €) elle est testée non comédogène. Il y a d’autres marques intéressantes comme Avène, Bioderma ou La Roche Posay et je conseille vraiment si on a une peau qui a tendance à avoir des irritations de choisir une formule sans parfum. En bio, la Crème Miraculeuse de Jonzac, sans alcool ni huiles essentielles et non parfumée également est parfaite.  

dimanche 15 mai 2022

BarePro Fond de teint poudre compacte, BareMinerals



La marque BareMinerals revient à ma plus grande joie ! Et mon produit préféré, c’est ce fond de teint compact qui peut réconcilier toutes celles qui détestent les fonds de teint liquides ou les trouvent trop fastidieux à appliquer chaque matin. Donc c’est le petit frère du fond de teint compact qui existait il y a quelques années avec une formule plus naturelle. Il est toujours aussi efficace et modulable. Pour un résultat discret, je déconseille de l’appliquer avec la petite éponge fournie, on en met trop. L’idéal, c’est un pinceau bien ferme comme un kabuki (je sais je répète ça çà chaque post sur le fond de teint compact mais visiblement il y en a qui n’ont toujours pas compris). On balaye sur le produit et on balaye ensuite le visage. On obtient un fini mat, avec un teint unifié mais sans marquer ni les pores ni les rides. J’ai eu beau essayer des dizaines de fonds de teint liquides, c’est celui-ci qui remporte tous les suffrages… Tellement pratique et rapide ! Il coûte 37 € et existe en 35 teintes ! Et impossible de trouver l’équivalent en grandes surfaces moins cher, les formules sont beaucoup plus épaisses (le fini plombe le teint) et le choix de teintes trop limité. Le concurrent direct dans ma salle de bains c’est un Mac, donc même genre de prix.

mercredi 11 mai 2022

ceci n’est pas une blague…

Ci-dessous le mail que j’ai reçu il y a quelques jours. Non seulement il y a en ce moment deux nouvelles marques de cosmétiques par jour, mais on me suggère d’utiliser les mêmes que mon cheval (comme si c’était super naturel pour tout le monde d’avoir un cheval !). Alors, bon, nul doute que les produits doivent être très bien, ils sont bio, naturels etc. Mais sincèrement, est-ce que j’ai envie de partager ma salle de bains avec le cheval ou de faire des allers retours entre l’écurie et la salle de bains avec ma trousse de toilette ? Sérieux ? Je sais que les temps sont durs et que certains sont prêts à déployer tous les arguments possibles pour vendre des produits mais là, on vient de franchir une vraie limite ! En même temps, merci parce que j’étais pliée de rire. (et l’argument « afin d’aider à réduire la consommation globale de produits », c’est énorme et je l’entends très souvent, on peut aussi faire le choix de ne pas produire du tout de nouveaux produits vu qu’il y en a déjà des tas sur le marché.)



Objet : Et si vous utilisez les mêmes cosmétiques que votre cheval ?

Bonjour,

La gamme des essentiels est conçue pour le bien-être des animaux, des humains et de la nature.

La créatrice crée et fabrique elle-même les produits de sa gamme afin de garantir la traçabilité de chaque ingrédient et l’efficacité des soins. Tous les produits sont naturels, certifiés bio et ne contiennent ni matières animales ni huiles essentielles qui peuvent provoquer des réactions à l’utilisation.

Elle imagine des soins multi utilisation, aux multiples propriétés afin d’aider à réduire la consommation globale de produits.

Ils sont donc adaptés aux chevaux, mais aussi, aux autres animaux de compagnie comme les chiens et les chats et... aux humains !

Elle propose 5 essentiels pour prendre soin de son animal, de soi et de la nature

- Le Gel réparateur BIO cheval, chien, chat et humain
- L’Authentique Karité BIO cheval, chien, chat et humain
- L’huile Quotidienne BIO pour sabots
- Le Shampoing Doux BIO cheval et chien
- La Lotion assainissante BIO pour fourchette pourrie

Nous feriez-vous le plaisir de présenter l'un de ces produits, ou le concept ?

Souhaitez-vous recevoir l'échantillon de votre choix, en vue d'un éventuel projet éditorial ?

dimanche 8 mai 2022

Urea Repair Plus mousse pieds, Eucerin



C’est la saison des pieds bien entretenus qui recommence ! Perso, c’est un vrai boulot de maintenir des talons pas trop moches, il faut que je crème au moins 3 ou 4 fois par semaine pour un bon résultat. Et oui, ça me saoûle. Donc toutes les options faciles m’intéressent. Comme cette mousse pour les pieds avec 10 % d’urée lancée par Eucerin. En 20 secondes, c’est fait, le bonheur ! La peau est bien hydratée et assouplie et on ne glisse pas ensuite dans les chaussures car ce n’est pas gras. Il existait déjà des mousses du même genre dans d’autres marques (Alessandro, Vitry) mais celle-ci a le mérite de se trouver encore plus facilement en pharmacies. Elle coûte 14 € environ et il faut très peu de produit (au début évidemment on en met trop car ça sort bien vite du flacon !). 

mercredi 4 mai 2022

12 mois de recherche, 2 ans de développement et 50 essais

Voilà, c’est ce qu’on entend parfois lors d’une présentation de nouveaux produits. Et à chaque fois, ça me fait ricaner. En gros, c’est pour signifier que la mise au point n’a pas été facile, on a ramé grave, les ingrédients ne se laissaient pas faire, toussa. Bon, ben oui et alors ? On s’en fout totalement. D’abord parce qu’on ne nous dit jamais « c’est un produit qu’on a formulé en deux jours, c’était super simple » et pourtant ça arrive. Et même il arrive qu’on pense qu’il aurait fallu rester plus longtemps sur la formule parce qu’elle est nulle, hi hi. Mais je m’égare. Enfin, bref, savoir que la formule a été super compliquée à mettre au point ne dit rien, mais absolument rien, de son efficacité. Qu’on se le dise ! Et puis aussi, c’est le boulot des formulateurs et des directeurs scientifiques de faire plein d’essais et de la recherche, sinon à quoi servirait leur salaire ? On mettrait les ingrédients dans la machine et on touillerait !

dimanche 1 mai 2022

Bronzing Radiance Self-Tanning Cream, Freshly Cosmetics



Encore une nouvelle marque ? Oui mais celle-là a visiblement un max de clientes déjà avec une énorme visibilité sur les réseaux sociaux. Autant vous dire que bien sûr j’étais passée à côté ! Discours identique à toutes les autres « on ne trouvait pas ce qu’on voulait sur le marché alors on a créé notre marque… ». La marque est espagnole et c’est là-bas qu’elle est la plus connue ce qui est normal. J’ai donc essayé un de leurs plus grands succès, le lait autobronzant progressif. Et je suis la bonne personne pour tester puisque c’est le genre de produit que j’utilise de mai à septembre… Verdict : il est impeccable. D’abord il sent bon ce qui est déjà une petite prouesse pour un autobronzant et il est dosé à le perfection pour les peaux claires. Il contient, comme souvent dans les progressifs, un mélange d’erythrulose et de DHA . Le premier ingrédient donne une couleur plutôt marron ultra légère mais n’apparaît qu’au bout de 24 h et la DHA, c’est l’actif autobronzant classique que tout le monde déteste, qui sent mauvais et tire vers l’orange mais il en faut quasi obligatoirement pour avoir une vraie couleur et ça colore en quelques heures. Le mélange des deux fait un faux bronzage assez réussi. Je l’ai appliqué deux matins de suite pour voir une coloration subtile (zéro traces oranges) et je n’en remettrai que dans trois jours pour maintenir cette couleur. Entre temps j’hydrate un max car la DHA capte l’eau dans la peau et ça dessèche. Visiblement il y a peu de DHA dans le produit car elle apparaît loin dans la liste INCI. Par expérience je sais que si elle est en haut dans la liste, j’aurai des traces car c’est trop dosé… A ce sujet, impossible de trouver la liste INCI des produits sur le site, c’est pourtant obligatoire (le genre de truc qui m’énerve vraiment, car on demande juste aux marques de respecter la loi) et je l’ai donc lue en tout petit sur le produit. Le prix est de 29 € pour 200 ml et le flacon est en verre. Assez cher donc mais revendiqué à 99,9 % naturel (ce qu’on aimerait pouvoir checker soi-même avec les ingrédients). Mes alternatives bon marché sont les habituels Lait effet soleil de Mixa à 4 € (mais avec silicones) ou Bronze Effect de Nivéa à 9 € (mais avec huiles minérales). Dernier point, on peut tout à fait l’utiliser sur le visage aussi.

mercredi 27 avril 2022

Des probiotiques partout



Et aussi des prébiotiques et même des postbiotiques… C’est principalement Gallinée qui a initié le mouvement en mettant en avant le fait que les peaux sensibles avaient besoin qu’on rééquilibre leur flore cutanée. Alors, une précision s’impose : dans les cosmétiques il ne s’agit pas, contrairement aux compléments alimentaires, de bactéries vivantes, ce ne serait pas possible (et de toute façon interdit). Il s’agit donc d’ingrédients qui nourrissent la flore et les bonnes bactéries. Avec une idée forte qui est le contraire de ce qui s’est fait pendant des années, à savoir, respecter les bactéries plutôt que les tuer toutes comme c’était le cas avant dans les cosmétiques pour les peaux à problèmes (en gros des boutons). Du coup, c’est vraiment intéressant pour toutes celles qui ont à la fois une peau ultra-sensible avec rougeurs et irritations et de l’acné. Parce que les produits classiques anti-boutons sont bien trop agressifs pour ces peaux : on dézingue les boutons mais la peau est ensuite à vif et il faut la surgraisser pour la récupérer donc cycle infernal de boutons qui reviennent… Depuis les débuts, la gamme de Gallinée s’est bien étoffée avec des produits un peu tous azimuts, comme un pain lavant parfait (et sans parfum) ainsi qu’un sérum jeunesse et un contour des yeux, super pour les paupières irritées. C’est bien formulé et idéal pour les peaux sensibles mais l’appellation « sérum jeunesse » me laisse un peu sur ma faim. Ca ne raconte pas grand chose sur le mode d’action… Le sérum coûte 45 € et le contour des yeux 24 €.