mercredi 15 mai 2024

De moins en moins de monde dans les instituts…

…Mais de plus en plus dans les cabinets des médecins esthétiques. C’est un fait, les instituts se vident. Ringards ? Pour beaucoup la réponse est oui. Alors qu’en même temps, il s’ouvre de plus en plus de « maisons de beauté » qui rendent les prestations de médecine esthétique très accessibles. Pas en termes de prix évidemment mais en facilité d’accès, en proximité. On voit de plus en plus de vraies boutiques avec pignon sur rue et au décor chic et épuré. Des sites internet avec une foule d’explications. C’est ce que proposent certains médecins esthétiques. Et c’est souvent moins intimidant qu’un cabinet médical classique. L’avantage aussi, c’est qu’on y trouve des professionnels différents (médecins, assistantes etc) et de nombreux appareils (plein de lasers différents qui sont trop chers à rentabiliser pour un seul médecin). Parfois, il y a aussi quelques prestations un peu new age : massages, coaching… L’institut qui vivait beaucoup de prestations comme l’épilation à la cire se fait concurrencer par l’épilation laser. Ça coûte un bras mais c’est un énorme succès. Et puis, il existe aussi désormais des chaînes d'instituts très spécialisés dans un secteur uniquement. Par exemple, le regard avec l'Atelier du Sourcil ou le Boudoir du Regard et puis bien sûr les ongles. En tout cas, ces nouveaux lieux sont pile dans l’air du temps car les chiffres sont là, les actes de médecine esthétique sont en énorme augmentation, surtout chez les « jeunes » qui sont désormais de plus gros consommateurs de ces actes que les « vieux » (schématiquement résumé).

dimanche 12 mai 2024

La rando…

Je suis en partie en vacances de rando. C’était la première fois que je faisais ça et j’ai adoré. 6 jours de marche avec 15 km par jour et un peu de dénivelé, c’est sportif. j’ai l’habitude de marcher beaucoup mais là, cela engageait tout le corps et c’est très agréable de sentir son corps bien fonctionnel (je précise que c’est une joie de vieille, jamais je n’aurais ressenti ça à 20 ans…). Et j’ai compris la nécessité absolue d’être correctement équipée quand tu marches toute la journée. Car il faut pouvoir oublier les contingences matérielles et se concentrer sur ses pieds ! Côté beauté etc, j’avais prévu un solaire SPF 50 + spécifique pour le visage, bien mat et qui résiste à la transpiration. En même temps, il faisait 15 ° avec beaucoup de vent, donc ressenti 7°, autant dire que je n’ai pas transpiré du visage (mais dans le dos sous le sac à dos dans les montées oui !). Par dessus, un maquillage léger, poudre et blush et voilà. Pas de réapplication de ma crème solaire dans la journée car j’avais une casquette anti-uv avec un genre de jupette à l’arrière pour la protection du cou. Achetée chez Lafuma, je ne l’ai pas quittée de la semaine, et je n’ai pris aucun coup de soleil (ni aucune couleur donc!). Parfois j’avais envie de l’enlever mais regarder la peau du visage du guide me suffisait à renoncer… J’avais envie de l’enlever car ça aplatit les cheveux et ça glisse aussi, mais bon, faut résister. J’ai trouvé très difficile, en revanche, de protéger mes mains. Malgré une application régulière de SPF 50 + au cours de la journée, je suis revenue avec des taches en plus. Les bras n’ont rien pris, puisque bien couverts… Je m’attendais à avoir mal aux pieds, avec des ampoules mais rien. Le choix des chaussettes de rando est capital, je le pressentais mais ça se confirme. Les miennes, achetées par hasard en Ecosse il y a 5 ans sont carrément géniales. 

mercredi 8 mai 2024

Serum Repair Mode, OPI

A force de promettre monts et merveilles pour tout et n’importe quoi, il arrive qu’on finisse par passer à côté des quelques pépites qui tiennent vraiment leurs promesses. Dont ce produit, auquel, avant de l’avoir testé, je ne croyais pas (il traîne depuis plusieurs semaines sur mon bureau). C’est un sérum réparateur pour les ongles qui reconstitue la kératine abîmée des ongles. Magique ? Presque… Mais pas complètement, c’est le même genre d’idée que les produits pour cheveux K18 par exemple. Les ingrédients miment la structure des protéines naturelles de kératine. Bref, ça marche et c’est assez efficace pour constater des résultats sur des ongles abîmés. A raison de 2 applications par jour pendant 6 jours. Surtout que, même si présenté dans un flacon type vernis, cela n’a rien à voir. Il faut moins d’une minute pour poser le sérum qui pénètre et sèche aussitôt. Pas besoin de cesser toute activité, les ongles ensuite ressemblent à ce qu’ils sont au naturel sans vernis. Et c’est bien plus sain comme formule que les durcisseurs. Il y a des différences impressionnantes de prix -du simple au double- d’un point de vente à l’autre sur ce produit, qui coûte entre 15 et 30 euros.

dimanche 5 mai 2024

Anti-UV quotidien Vitamine C, SPF 50+, Garnier


Pour faire suite au sujet « filtres solaires et alcool, bof » voici deux formules qui effectivement mêlent les deux mais qui ont l’immense mérite d’être ultra-agréables à porter. Il faut reconnaître que si on veut se protéger avec un SPF 50 au quotidien, difficile de faire mieux. Rien n’est parfait donc, même si je préfère utiliser ces solaires sur le visage et éviter les formules alcoolisées sur le corps. Faciles à étaler et ne laissant aucun effet gras ou blanc en surface, c’est la protection solaire qui se fait oublier. La formule est dispo en deux versions, une teintée « glow » très réussie qui me servira de pseudo makeup du teint en vacances et une invisible qui l’est vraiment, pour moi de mai à septembre. En plus de son SPF, la compo intègre de la vitamine C. Pas grand chose à dire, pour moi c’est assez anecdotique, la vitamine C stabilisée est moins efficace que la pure en poudre qu’on mélange à sa crème au moment de l’utilisation (comme chez Garancia) mais c’est mieux que rien. La formule correspond donc bien à son objectif anti-taches. Surtout la « glow », qui contient des oxydes de fer agissant comme colorants de la formule et qui protègent très efficacement de la lumière bleue naturelle (celle du grand soleil, pas celle des écrans). Et comme Garnier est une marque grand public vendue en grandes surfaces, les prix sont vraiment petits : 13 € environ. 

mercredi 1 mai 2024

Concentré Lavant Topialyse, pâte à mousser, SVR

La marque commence à être de plus en plus spécialisée dans les produits « rupturistes » vendus en pharmacies, destinés aux peaux sensibles et peu chers. A tel point qu’on est nombreuses à se précipiter sur leurs nouveautés. Voilà le petit dernier, un produit lavant concentré, formulé sans eau, que je vais tout de suite glisser dans ma trousse de toilette pour les vacances car son tube de 100 g est équivalent à 400 ml de gel douche (comme si j’allais partir deux mois en vacances, ah ah ah). La consistance est une crème épaisse dont il faut faire sortir une grosse noisette à faire mousser sur le corps (ou le visage) mouillé. La marque dit de doser l’équivalent de deux doigts, je trouve que c’est presque trop. Côté formule, c’est tout doux et utilisable par toute la famille, nourrissons compris. Avec de la niacinamide, de la glycérine, des huiles de coco et de bourrache, l’action hydratante est bien perceptible. Il coûte 14,90 €

dimanche 28 avril 2024

Que Choisir et les crèmes solaires

Les gros titres qui pointent du doigt les allégations inexactes des crèmes solaires, ça m’énerve. Je m’explique. Oui, c’est embêtant que les crèmes affichent des indices qui ne correspondent pas à ce qui est dans la formule. Mais, pardon, les indices, c’est théorique et tellement éloigné de la réalité de l’utilisation des solaires qu’on ne devrait même pas en avoir besoin. D’ailleurs une marque comme Esthederm ne les affiche pas (et ce depuis 30 ans et plus) et se contente de « haute protection » ou « très haute protection ». Car personne ne calcule à la minute près son temps d‘exposition au soleil. De plus, les méthodes de calcul ne sont pas standardisées, il y a des marques qui le font in vitro et d’autres in vivo (sur humains cobayes) et pas mal de différences d’une méthode de calcul à l’autre. Or, le vrai problème de santé publique, ce n’est pas de mettre un indice 30 ou 50, c’est tout simplement de mettre un produit solaire et de le mettre souvent et de ne pas s’exposer inutilement. Donc, jeter l’opprobre sur les produits solaires en disant qu’ils ne sont pas fiables ne va sans doute que renforcer la défiance des utilisateurs. « Ils ne sont pas fiables, ça ne sert à rien… ». Pourtant il vaut 1000 fois mieux mettre un indice 30 en pensant que c’est un 50 que ne rien mettre du tout évidemment. De plus, l’indice 30 n’est pas très éloigné en termes de protection de l’indice 50. Pour info, un SPF 30 bloque 95 % des UVB, un SPF 50, 97 % et un SPF 50+, 98 %… Et souvenez-vous, il y a des années, on a supprimé la mention « écran total » car cela laissait croire qu’il existait un produit capable de bloquer tous les rayons, ce qui est faux. Que Choisir a beau jeu d’annoncer en intro que le mélanome est un problème de santé publique. Fondamentalement, ce n’est parce que la crème est un indice 42 au lieu de 50 que cela va changer la donne, c’est d’appliquer cette crème -même indice 42- en couche assez épaisse et la renouveler toutes les deux heures, de ne pas s’exposer entre 12 h et 16 h et de rechercher l’ombre systématiquement. Mettre en lumière un faux problème là où on a besoin de s’inquiéter du vrai problème.

mercredi 24 avril 2024

All hours Poudre Hyper Bronze, Yves Saint Laurent

Quand on bave sur le sac Saint Laurent mais qu’on renâcle devant son prix stratosphérique il y a la solution de consolation avec le poudrier qui reprend exactement le même décor matelassé et son logo doré. Celui-ci contient une poudre de soleil géniale car super fine et très facile à appliquer sans devenir orange. Donc pour celles qui, comme moi, aiment le naturel sublimé, c’est la fête ! J’utilise la teinte n°1 Light Sepia, très discrète mais qu’on peut accentuer à volonté. J’adore aussi le fait que la formule soit sans parfum (au secours les terres de soleil senteur monoi…). Il y a 5 teintes, c’est assez rare pour un bronzer. Je suis allée voir les avis sur le produit et c’est assez tranché. Il y a celles qui apprécient énormément le côté « naturel et discret » et la team déçue car elles trouvent le produit trop peu pigmenté. Pour moi, bien sûr c’est ce qui fait tout son intérêt, il y a déjà plein de produits super pigmentés sur le marché. Son prix : 56 €, cher évidemment, mais le pack vaut le coup/coût (pour celles que ça fait vibrer!).