dimanche 18 avril 2021

Crème fondante hydratante, Akane



C’est la suite du post concernant les pots de crème qu’on nous recommande de réutiliser comme pots à bijoux ou pots de fleurs… Voilà le pot vraiment écolo qui passe au compost et ne contient pas de plastique car il est en cellulose de bois. Il est moche, c’est vrai mais tant pis (et il va falloir s’habituer, c’est le premier dans son genre mais sûrement pas le dernier). La texture est vraiment bien, ni trop grasse ni trop légère et parfaitement émolliente, la peau est toute souple ensuite. Idéale selon moi pour les peaux mixtes. Côté actifs, on y trouve des polyphénols de pomme et de l’acide hyaluronique. Son prix ? 25 € , plutôt raisonnable. Et tout est fait en France et bio bien sûr.

mercredi 14 avril 2021

Gouttes violettes anti-reflets chauds, Re-Start Color, Revlon



Voilà un produit reçu il y a peu et qui va filer directement dans la salle de bains de ma mère car elle a les cheveux blancs (et pas moi, pas encore…). Je trouve l’idée très bonne, voilà pourquoi je partage aussitôt. Pas de retour d’expérience donc pour l’instant. Le principe : on ajoute de deux à six gouttes de ce concentré violet à son shampooing ou à son après-shampooing. On laisse poser trois minutes et on rince. C’est plutôt pas mal parce que ça permet 1) de doser soi-même le produit pour celles qui flippent de se retrouver avec les cheveux violets 2) de ne rien changer à sa routine : pas besoin d’acheter un shampooing différent etc. Je pense qu’il est préférable de faire le mélange dans un petit bol avant de l’appliquer pour avoir une préparation bien homogène. Evidement ça fonctionne aussi pour éviter les reflets jaunes dans les cheveux blonds. Le produit coûte dans les 20 euros selon les sites pur 50 ml mais vu qu’on en utilise que quelques gouttes, il durer trèèèèèèès longtemps ! Et pour info, la notice est écrite en caractères minuscules, un non-sens vu le public auquel ça peut s'adresser (les souris grises)...

dimanche 11 avril 2021

Super Serum 10, Nuxe



Il est joli ce nouveau sérum plein de bulles. Mais plus encore que son look, c’est sa texture qui est bluffante. Il bénéficie d’une technologie mise au point par Capsum qu’on a déjà vu et essayé pas mal de fois (chez Chanel et bien d’autres). La texture est super agréable car les bulles sont des lipides en suspension dans un sérum aqueux à l’acide hyaluronique. Du coup on a une hydratation très fine et fraîche. La prouesse technologique, c’est que les billes d’huile sont des huiles végétales fractionnées ce qui n’était pas le cas jusque là. Il n’y a ni huile minérale ni silicones dans la composition. On y trouve aussi des cellules natives d’edelweiss à l’action anti-âge et de la niacinamide dont on ne peut plus se passer dans les formules récentes tant elle améliore en quelques jours/semaines le grain de peau (si, si ! c’est vraiment l’actif le plus intéressant du moment). Côté odeur, c’est frais et très léger, plutôt une bonne surprise pour moi car à part l’odeur de la Crème fraîche de beauté à laquelle je suis totalement addict, je ne suis pas toujours fan des autres senteurs de Nuxe (trop présentes pour moi souvent). Là ce n’est pas du tout le cas. Il coûte 70 €, c’est assez cher mais il dure longtemps.


mercredi 7 avril 2021

Regard Glow, Payot



L’anti-cernes des feignasses ? C’est lui ! ou des maladroites, au choix… Bref, un anti-cernes qu’on peut appliquer les yeux fermés (mais que je suis drôle). Les perfectionnistes, passez votre chemin. Ca ne camoufle pas grand-chose mais c’est justement ce qui fait toute la différence, c’est le petit truc qui réveille le regard et défatigue. Comme la formule n’est pas très pigmentée, il n’y a qu’une teinte qui va à tout le monde (bon, ça m’étonnerait quand même que ça convienne aux peaux très foncées). En plus, l’effet est rafraîchissant quand on l’étale, c’est super agréable. Le stick est large, on le met directement sur le cerne et on tapote vite fait. La compo est bien puisque à 99 % naturelle, c’est rare pour un produit de maquillage. Il coûte 32 € 

dimanche 4 avril 2021

Au top de l’agacement…



… avec ces marques qui m’expliquent que je peux transformer mon pot de crème corps en pot de fleurs en mettant de la terre et des graines dedans. Vous croyez vraiment que je vous ai attendu pour recycler les pots que je trouvais jolis ? Par ailleurs, est-ce que vous croyez vraiment qu’un pot de produit corps de 200 g fait un bon pot de fleurs ? Croyez-vous vraiment que j’aie envie d’un pot de fleurs marqué « gommage corps » dessus ? -oui, parce qu’il n’y a pas une étiquette à arracher, le nom et la notice sont gravés. Croyez-vous vraiment pouvoir vous en tirer aussi facilement sur la question des emballages plastiques qui polluent ? Ayez au moins la décence d’assumer vos emballages. Et croyez-vous vraiment que je vais faire ça avec tous les pots de produits cosmétiques que je consomme et me retrouver avec une vingtaine de pots par an (moches et pas pratiques avec des trucs écrits dessus) remplis de graines chez moi ? Au moins, certains font du greenwashing plus intelligent, là c’est vraiment prendre les gens pour des débiles. Je suis furax ! Et ce n'est pas la petite carte à planter insérée sous le couvercle qui changera la donne (oui, c'est ça la "surprise" dont on nous parle sur le couvercle)...

Et oui, je sais que j’en ai déjà  parlé il y a quelques semaines mais c’était une marque qui proposait que je transforme son pot en boîte à bijoux, la prochaine qui me suggère que je transforme son pot en réservoir à trombones, je crie 😉 Et non, je n’ai rien de mieux à proposer si ce n’est mettre les pots dans le bon bac à poubelles dans l’espoir que ça deviendra un autre pot de crème sans avoir besoin de produire du plastique neuf. Et encourager la pratique du vrac et de la recharge.

mercredi 31 mars 2021

Anthelios Age Correct SPF 50, La Roche Posay



Ca y est, il y a de vrais rayons de soleil dans le ciel et de vraies peaux qui vont avoir des taches… Donc, comme tous les ans, je teste à tour de bras des solaires visage « quotidiens » pour savoir lequel aura ma préférence de avril à septembre. Pas facile de trouver la perle rare, surtout pour les peaux mixtes. C’est normal, car faire une formule solaire très protectrice sans gras, c’est compliqué, les filtres étant liposolubles. Ce que j’attends avant tout d’une protection, c’est qu’elle soit efficace bien sûr, mais aussi que je ne la « sente » pas sur mon visage toute la journée. Car généralement, je me sers du solaire comme d’une crème de jour en appliquant juste un sérum dessous. Et celle-ci est vraiment top : très équilibrée, pas grasse mais hydratante et légère sur la peau. Il faut s’appliquer un peu, ça ne s’étale pas exactement comme une crème de jour, c’est plus épais, mais après 5 minutes, c’est comme si on n’avait plus rien sur la peau. Le flacon pompe est pratique et hygiénique. Et on a affaire à un vrai produit anti-âge et anti-taches, la formule contient de l’acide hyaluronique, du pré-résorcinol (ani-taches) et de la niacinamide (apaisant et anti-imperfections). Et sinon, en matière de solaires, ma préférence va à des formules conventionnelles, car je trouve que les bio ne donnent pas entièrement satisfaction. Les filtres minéraux ne sont pas agréables, laissent des traces blanches et me donnent un teint de cadavre… Mais je ne renonce pas, j’en teste de nouvelles régulièrement. Quant à l’impact environnemental et/ou sanitaire des crèmes solaires, il y a débat et la balance ne penche pas toujours du côté du bio. Elle coûte 27 euros sur le site mais visiblement moins cher ailleurs (environ 20 euros)

dimanche 28 mars 2021

Le shampooing solide est-il un savon déguisé ?

J’ai des doutes me dit Valérie, j’ai l’impression qu’on essaye de me vendre un truc qui existe depuis l’antiquité mais plus cher…

Normalement non, car le processus de fabrication n’est pas le même. D’ailleurs si vous vous lavez les cheveux avec un savon, vous verrez tout de suite la différence ! Il y a une histoire de Ph, En gros, le savon est basique et rend les cheveux poreux et ternes, c’est franchement pas top (en même temps, si vous êtes au fond de la pampa et que vous n’avez rien d’autre, ça fera bien l’affaire). Le shampooing solide doit donc être acide -comme le cuir chevelu- et utiliser des tensio-actifs dédiés qu’on ne trouve pas du tout dans le savon. Souvent il y a aussi beaucoup d’huiles dans les savons surgras et c’est pas génial… Cela étant dit, le résultat des shampooings solides sans après-shampooing c’est pas merveilleux non plus, il faut à mon avis systématiquement un après-shampooing. Pas conseillé donc à celles qui n’en utilisent jamais. Nobody’s perfect… Et pour revenir sur le marketing du truc, forcément comme le marché est à ses débuts, pour l’instant c’est la jungle : tout le monde veut y être et beaucoup lancent des formules qui ne sont pas géniales, juste pour être là et occuper le terrain. Le tri s’opèrera au fil des mois quand les consommateurs ne rachèteront pas (voilà qui justifie l’existence de journalistes conso dans mon genre…)