mercredi 12 mai 2021

Crème universelle, A-Derma



C’est la crème basique qui convient à tout le monde, enfants comme adultes. Et après l’avoir essayée, j’avoue qu’elle me plaît bien. Elle est simple mais efficace pour hydrater sans graisser. Elle pénètre vite et assouplit la peau sur le visage comme le corps. Elle est sans parfum, sans silicones ni alcool. Et quand on regarde la liste des ingrédients, ça ressemble à plein d’autres crèmes : de la glycérine, de l’acide hyaluronique, du beurre de karité, des extraits d’avoine, tout ça à 98 % d’origine naturelle et à un prix imbattable. On peut l’acheter, à mon avis, les yeux fermés… Elle coûte 8,99 € pour 50 ml. Sur la photo, la pastille de couleur dit 93 % d'origine naturelle mais le site précise 98 % (au cas où vous penseriez que je raconte n'importe quoi 😅)

dimanche 9 mai 2021

Huile en brume Body Hero, Glossier



Pas de doute : malgré des compos pas toujours à la hauteur, la marque Glossier réussit à chaque fois à m’attirer l’oeil et à me tenter. Les emballages, les noms, les odeurs… Ici c’est une huile pour le corps. Pourtant, l’huile sur le corps, je m’y adonne de temps en temps, peut-être une ou deux fois par mois, pas plus, quand j’en ai marre du lait. Mais là, je craque pour sa senteur très délicate de fleur d’oranger, un pur délice, très addictif… Elle coûte 26 €, je vous la montre telle quelle mais elle est vendue avec un petit vapo pour une application pratique, ouf ! Elle est parfaite pour les beaux jours car elle satine joliment la peau sans la graisser outrageusement. Un jour sur deux pour moi ce sera parfait car il me faut aussi en alternance un produit bien émollient qui assouplit la peau. 

mercredi 5 mai 2021

Déodorant Baume Peaux Sensibles Amande et poudre végétale, Nuxe Bio



C’est la grosse bagarre entre les marques en ce moment sur le déo bio (enfin je dis ça tous les ans au mois de mai !). Tout le monde en sort, il y en a plein qui sont totalement inefficaces mais celui-ci est plutôt bien placé pour mener la course en tête. Car il est efficace. Sur du bio c’est pas gagné donc on salue l’exploit ! Il contient de l’amidon de maïs (en gros de la Maïzena!) et des huiles. Il est formulé sans eau. Il ne sent presque rien, un vrai plaisir pour moi. La texture est grasse mais n’est pas désagréable à l’usage sous les aisselles (les miennes n’ont rien remarqué !). En revanche, côté application, ben, faut pas se mentir, c’est compliqué. On l’applique avec les doigts -genre 3 doigts qui font comme une petite spatule- qui ensuite sont gras et qu’il faut laver. C’est barbant le matin quand on est pressée. Très difficile aussi de savoir quelle quantité appliquer, on y va au pif. Alors, j’ai trouvé un truc un peu plus pratique pour l’étaler: une petite éponge plate à fond de teint dont je ne me servais pas. Pas idéal mais mieux que rien, bref, il faudrait quand même retravailler le concept. Il coûte 14,50 €

dimanche 2 mai 2021

Les rides dues au soleil, on s’en fout ?

C’est une copine de ma mère, elle est plus jeune qu’elle, elle a 65 ans. Hyper dynamique et très sympa mais là n’est pas la question. Je l’observe et son visage est totalement traversé par de gros sillons très creux, comme les rides de quelqu’un qui aurait passé sa vie au grand air. Pourtant, elle n’est pas agricultrice, mais elle est souvent dehors au jardin. Elle a aussi deux ou trois très grosses taches brunes sur le visage. J’en parle avec ma mère ensuite et elle me dit « alors elle, les rides, elle s’en fout ». Je comprends et j’approuve, les rides on s’en fout. Mais… Si on ne protège pas son visage du soleil parce que « les rides on s’en fout » , on s’expose à des désagréments bien plus pénibles que les rides, pas forcément à 65 ans mais plus tard, au grand âge quand la peau devient ultra-fine et très sensible. Et avec la hausse de l’espérance de vie, c’est des choses auxquelles il faut bien penser. Tous les vieux autour de moi (en gros ma mère et ses potes de 80 et plus) sont obligés de subir des séances pas sympas chez le dermato pour éliminer les trucs qui dégénèrent  : kératose actinique (une lésion précancéreuse très courante), carcinome… et bien sûr quand on est plus jeune, il y a le risque des dangereux mélanomes. Il y a aussi ma cousine qui est bergère dans le sud, elle a 57 ans. Son nez a tellement brûlé par le passé (et en Montagne pour la transhumance évidemment qu’elle avait autre chose à faire que se tartiner la peau de crème solaire) qu’elle est obligée désormais de porter un protège-nez en cuir quand il fait beau. Voilà. Et bien sûr il ne s'agit que de personnes qui ne pensaient pas s'exposer au soleil (pas des lézards en plein midi sur la plage à St trop). Alors ok les rides on s’en fout mais ne plus pouvoir mettre du tout son visage au soleil parce qu’on a zappé la crème les 30 années précédentes, c’est cher payé.