dimanche 25 juillet 2021

Bodyguard Anti-moustiques parfumé



Tous les ans à l’approche de l’été je reçois des anti-moustiques à tester. Surtout ceux qui sont naturels et promettent une efficacité top. Hélas, les bracelets à la citronnelle et les vapos aux huiles essentielles n’ont jamais marché sur mes moustiques. Seules la chimie avec la pastille dans la prise ou la moustiquaire au dessus du lit fonctionnent vraiment. C’est vous dire si je suis difficile à convaincre sur la question… Mais ce produit-là est le plus efficace de tout ce que j’ai essayé en naturel. Je n’ai pas été piquée quand je l’ai appliqué sérieusement. C’est une lotion alcoolisée qui contient un répulsif (le IR 3535) approuvé par l’OMS, non toxique, et utilisable sur les femmes enceintes, les enfants de plus d’un an, les peaux sensibles. Ca donne un goût pas attractif à votre peau, les moustiques -tigres ou classiques- la survolent sans s’y arrêter (j’adore l’idée !). D’où le mode d’emploi : il faut l’appliquer vraiment sur tout le corps, mais c’est un spray, ça ne prend que trois minutes (et dans les mains d’abord puis les passer sur le visage pour ne pas vaporiser les yeux). C’est légèrement parfumé et il en existe plusieurs versions, ma préférée est celle aux agrumes, super fraîche, un régal quand il fait très chaud le soir. De toute façon, ce n’est pas entêtant du tout, on ne sent plus grand chose dix minutes après l’application. J’ai bien aimé aussi la senteur moringa. Il coûte environ 12 € pour 100 ml.

mercredi 21 juillet 2021

Rare beauty Selena Gomez



Je ne pourrais pas vous dire exactement ce que fait Selena Gomez comme métier dans la vie (chanteuse/actrice etc) le seul truc que je sais c’est qu’elle a genre 244 millions de followers (à partir d’un certain nombre je n’arrive pas à me représenter concrètement de quoi il s’agit, c’est comme les fortunes de milliardaires). Bref, elle est trèèèèès connue, suivie etc. Toujours est-il que, comme toutes ses copines, elle n’a pas du réussir à trouver de produits qui lui convenaient et du coup elle a décidé de les faire elle-même. Ok, elle n’a pas du beaucoup chercher (je rigole…). Autant vous dire que, quand j’ai reçu ses produits sur mon bureau, je n’étais pas dans de bonnes dispositions (quel mauvais esprit !). Et puis… je dois reconnaître que le truc est vraiment bien gaulé. D’abord des packs plutôt sympas, au design original. Et les formules nickel. L’anticernes (sur la photo) Liquid Touch est devenu en un essai mon top de l’année, hyper concentré mais contrairement à toutes les formules du genre, il reste très moelleux à étaler et ne dessèche pas, effet seconde peau garantie. Hyper naturel et efficace, ce n’est pas si courant chez les anticernes. Il coûte 23 € et je pense que j’en ai pour deux ou trois ans avant de le finir ! Il existe en 29 teintes (oui ça va être compliqué de choisir la bonne). Niveau lancement, tout ça ressemble très fort à « tiens, si on refaisait le même succès que Rihanna ? »

dimanche 18 juillet 2021

se démaquiller en été

Quand il fait chaud, on a tendance a privilégier les eaux micellaires pour se démaquiller car on cherche la fraîcheur… Pourtant, si on utilise une crème solaire au quotidien, c’est exactement l’inverse qu’il faut faire, à savoir : opter pour un bon lait démaquillant ou une huile, suivi d’une lotion. Car les crèmes solaires sont toutes formulées pour être résistantes à l’eau et l’eau micellaire ne suffit donc pas à les éliminer. Il faut du gras pour enlever le gras. Et bien masser pour dissoudre. Si on ne démaquille pas correctement, on risque de sensibiliser sa peau à long terme car les filtres solaires sont parfois mal tolérés. Pire encore si on réapplique le lendemain matin son filtre solaire sans avoir correctement nettoyé à fond sa peau. Donc, oui, même si on a l’impression d’avoir la peau propre, mieux vaut faire ça soigneusement.  

mercredi 14 juillet 2021

C’est comment la nouvelle Samaritaine ?



Oui, comme toutes les journalistes, j’ai été invitée à visiter en avant-première la Samaritaine enfin rénovée et réouverte. Bon, c’est magnifique, à l’extérieur comme à l’intérieur. Et côté shopping, je me suis dit que c’était un peu Le Bon Marché en version rive droite. Autrement dit, je ne suis pas sûre de pouvoir y acheter la moindre fringue mais je pourrais bien m’y aventurer pour des souliers en période de soldes. Au rayon beauté -qui est le plus grand d'Europe- on trouve tout ce qui buzze en ce moment, les marques tradi, les marques « clean », et celles qui sont peu chères et qu’on adore genre The Ordinary. La vraie bonne idée, c’est d’avoir prévu un puits de lumière du jour pour regarder les couleurs de maquillage en vrai. Le genre de détails qui fait cruellement défaut dans tous les autres grands magasins… Enfin, pour satisfaire une clientèle asiatique qui reviendra peut-être un jour, on y trouve des marques comme Clé de Peau du groupe Shiseido, ultra premium (ça veut dire chère 😉). Il y a aussi un spa Cinq Mondes, très beau (et plutôt grand comparé aux spas habituels de grands magasins avec des mini-cabines), totalement insonorisé et pas inaccessible côté prix. 

dimanche 11 juillet 2021

Eau Micellaire, Dermatherm



Voilà une marque qui fait un vrai retour et qui, selon moi, a eu un peu de mal à trouver son public jusqu’ici. Elle est bio et très neutre, sans aucun conservateur puisque les produits sont stériles. Leur conservation est rendue possible grâce à un procédé UHT (oui comme le lait) assez inédit pour des cosmétiques. Quand elle a été lancée il y a quelques années, je pense que les consommateurs de bio n’étaient pas en attente de formules super safe pour peaux sensibles. Mais les choses ont considérablement changé ces dernières années. et c’est peut-être le bon moment. C’est 100 % naturel, sans huiles essentielles ni alcool : un parfait mix pour une consommatrice de pharmacie en quête de bio. L’eau micellaire coûte 16,10 € et la marque propose aussi des crèmes visage, contour des yeux, masques etc. La marque appartient au Laboratoire Gravier, pionniers sur la cosméto bio (depuis 1975) et fabricants pour pas mal d’autres marques (les petites qui n’ont pas de quoi se payer un labo à elles).

mercredi 7 juillet 2021

Et l’e-commerce dans tout ça ?

Je ne sais pas s’il vous arrive d’acheter vos cosmétiques sur internet mais, sachez qu’en France nous ne sommes pas si nombreuses que ça à faire nos courses beauté en e-commerce. A peine 15 % des ventes de cosméto se font en ligne, ça laisse de la marge pour les années à venir ! Bien sûr ça a galopé ces derniers mois mais on est loin du Royaume Uni où 35 % des ventes passent par ce biais. En tout cas, c’est évidemment Amazon qui se taille la part du lion, c’est le numéro 1, suivi par Sephora et Nocibé. L’info qui changera peut-être la donne c’est que Sephora a conclu un accord avec Zalando pour proposer tout son catalogue sur le site en question. A suivre…

dimanche 4 juillet 2021

Le parfum sympa de l’été 21 ?



C’est lui, Verveine Cactus de L’occitane… Il est frais mais pas que ça, j’imagine que cette note cactus (inventée sans doute, car le cactus à ma connaissance ne sent pas grand-chose) apporte l’effet acidulé qui lui donne toute son originalité. Moins herbacé que la Verveine habituelle et finalement un peu plus urbain. J’adore aussi son flacon tout dégradé (c’est une obsession le dégradé en ce moment pour moi…). Il coûte 54 € le flacon de 100 ml et se décline aussi en gel douche, crème mains, lait après-soleil… 


mercredi 30 juin 2021

Est-ce que les crèmes anti-taches empêchent de bronzer ?

Oui normalement, si elles sont bien faites elles empêchent les mélanocytes de fabriquer de la mélanine et la mélanine de monter dans les couches de la peau pour bronzer. En gros, elles mettent au ralenti le processus de pigmentation. Si en plus elles contiennent des filtres solaires, c’est sûr qu’on ne bronzera pas du tout. Alors, oui mais on fait quoi si on veut bronzer ? Et bien, on choisit son camp, soit on bronze et on ne vient pas chouiner en octobre qu’on a des taches, soit on met un SPF 50 et on ajoute ensuite de la terre de soleil ou de l’autobronzant pour se consoler. L’idée, quand on a des taches -ou peur d’en avoir- c’est justement de fuir absolument le soleil et de renoncer à bronzer. Le bronzage, ça donne bonne mine à 30 ans mais à 45 et plus, ça ternit et vieillit la peau. Pour la simple et bonne raison que, au lieu de se répartir idéalement et de faire une jolie couleur uniforme à la surface de la peau, ça se met en paquets à certains endroits (les fameuses taches donc). Et vraiment, si tout le petit peuple de la cosméto est focus sur les taches, ce n’est pas un hasard. On pourrait remplacer le mot « taches » par le mot « bronzage en pointillés » histoire que tout le monde comprenne parfaitement de quoi il s’agit. « Bonjour, je voudrais une crème anti bronzage en pointillés », c’est moins vendeur, j’en conviens, mais au moins, ça reflèterait mieux la réalité !

dimanche 27 juin 2021

Gel Douche Solide Basis Sensitiv, Lavera



Je vous entends déjà ricaner… « hin hin hin, du gel douche solide, n’importe quoi, du savon quoi… ». Je le sais parce que c’est exactement ce que j’ai dit en découvrant le produit. Pourtant, après essai, je vous assure que ce n’est pas la même chose. Déjà, ce n’est pas le même procédé de fabrication. C’est beaucoup plus doux que du savon, moins rêche au contact de la peau, la mousse est toute fine, bref, rien à voir. Pour tout dire, j’ai beaucoup aimé l’expérience. Il est prévu pour une utilisation sur le corps et les cheveux, je ne l’ai pas encore essayé sur les cheveux, mais pour ne pas s’encombrer pour partir en vacances, c’est une piste sérieuse… A signaler : le produit est climatiquement neutre, toujours bon à savoir. Et bio of course. Il coûte 4,50 € environ

mercredi 23 juin 2021

Volume Millions de cils, Le Baume Noir, L’Oréal Paris



Allez hop ! L’Oréal dégaine son mascara naturel faisant d’un coup bouger toutes les lignes du marché cosmétique. L’idée, c’est qu’on ne va plus chercher dans une marque spécialisée un mascara noir naturel mais dans la marque la plus mainstream… Et le mascara est très bien, très équilibré, pas hyper volumateur mais bien allongeant et sans paquets, facile à appliquer et à démaquiller, c’est un sans faute. Maintenant, est)ce que les consommatrices vont adhérer au projet ? Gros mystère… Qui se soucie aujourd’hui d’avoir un mascara naturel à part les filles très calées sur la question ? Il coûte 14 € environ

dimanche 20 juin 2021

c’est quoi la différence entre un primer SPF 50 et une crème solaire SPF 50 ?

Toutes les filles posent cette question en ce moment car le marché commence à être inondé de formules protectrices quotidiennes, qu’on appelle des « primers » ou des solaires urbains ou des « shields » en anglais (donc des boucliers of course). La différence principale c’est que le primer est conçu pour être utilisé sous le maquillage, il est donc souvent plus léger, plus discret et contient des ingrédients « jolie peau » voire des principes actifs anti-âge comme une bonne crème de jour qui se respecte (et ça la remplace parfaitement en été). Surtout, la formule n’est pas conçue pour être à mort résistante à l’eau au sable et tout ce qui fait la problématique du solaire sur la plage ou en s’exposant très fort. Perso, comme je ne m’expose pas intentionnellement le visage et que je porte souvent un chapeau et des lunettes de soleil quand je suis dehors aux heures critique, je m’en contente… 

mercredi 16 juin 2021

Le makeup Zara




Les marques de fast fashion se lancent toutes dans la maquillage ou le parfum. C’est normal, il y a de l’argent à se faire, les marges sur le makeup sont confortables et les investissements pas trop importants. Sauf qu’il faut apporter aujourd’hui un petit plus, il ne suffit pas d’être bon marché, il y a plein de marques très pro qui occupent le terrain (Kiko, Nyx etc). D’où l’idée de Zara de proposer du makeup rechargeable avec des packs assez classes. Côté textures, c’est très bien, mais c’est bon, c’est pareil, du très bien, il y en a déjà ailleurs… le truc surprenant, ce sont les boîtiers, rechargeables donc, et totalement blancs, sans aucun logo ni marque. C’est super reposant. Les formules se veulent « clean » sans ingrédients controversés, bon, un peu comme tout le monde en ce moment mais c’est moins courant dans les marques peu chères… On aimerait que ce soit le cas de tous les produits Zara et pas seulement le maquillage… Les prix sont très raisonnables : 18 € ce trio de blush, 12 € la recharge de trois blushs et 5 € un par un. 

dimanche 13 juin 2021

Huile Prodigieuse bio Néroli, Nuxe



Voilà typiquement le produit dont tu te dis « mais pourquoi ne l’ont-ils pas fait avant ? » car oui, elle coche toutes les cases cette nouvelle huile… Elle est bio, c’est mieux (même si les précédentes versions étaient depuis longtemps à base d’huiles végétales) et elle sent divinement bon le néroli. Les fans de l’Huile Prodigieuse classique n’aimeront peut-être pas mais moi j’adore. Je la trouve plus discrète, moins solaire sans doute, et surtout, elle me rappelle illico le parfum de la Crème fraîche de Nuxe qui me rend dingo dès que j’ouvre le pot… Cette petite merveille coûte entre 20 et 30 euros selon les points de vente (d’ailleurs j’étais vraiment surprise de constater de telles différences de prix d’un site à l’autre !)

mercredi 9 juin 2021

Crème hydratante, anti-âge ou nutritive ? Je ne sais jamais quoi choisir…

Les sirènes du marketing ont l’art de perdre les consommatrices à force de vouloir en faire trop… Parce que ces dénominations ne correspondent qu’à de grandes catégories et pas à des formulations très précises. Alors en gros, les crèmes hydratantes c’est la base : un mélange d’eau et d’huile dont la fonction est d’empêcher la peau de perdre son eau. Il y a souvent dedans de l’acide hyaluronique, des lipides d’origine végétale : karité, argan, glycérine et des antioxydants (vitamine E, vitamine C). Donc on peut dire que toutes les crèmes sont hydratantes et bien sûr, c’est déjà une première étape pour empêcher la formation de rides. Les crèmes anti-âge font la même chose avec des actifs plus ciblés rides et perte de fermeté comme le rétinol ou les peptides. Les crèmes nutritives affichent souvent plus de lipides et sont conçues pour les peaux très sèches. Voilà le tableau très vite brossé du marché. Mais, au risque de me répéter, si ta peau est contente avec une crème hydratante, pas la peine de changer ! 

dimanche 6 juin 2021

Tu connais un bon shampooing doux ?



C’est Valérie qui ne sait plus à quel shampooing se vouer… Elle a les cheveux longs, secs aux pointes of course, et elle a facilement le cuir chevelu irrité. Elle a beaucoup de mal à supporter les formules bio souvent trop agressives. Je confirme qu’il y du tri à faire dans le capillaire bio. Les bases lavantes qui remplacent le sodium laureth sulfate ne sont pas toujours douces pour le cuir chevelu. Elle adore les produits Christophe Robin mais elle n’a pas le budget en ce moment. Je lui conseille d’essayer le Nodé-A de Bioderma. Pas nouveau mais il a un gros fan-club car il est très doux et bien équilibré. Nodé ça signifie « non-détergence », et effectivement il ne contient pas sodium laureth sulfate et ne délipide pas le cuir chevelu. Il mousse normalement, on n’est pas obligé d’en mettre des tonnes et de frotter longuement (c’est ça qui pose souvent problème avec certaines formules bio). Le prix est très accessible : environ 9 € le flacon de 400 ml.  


mercredi 2 juin 2021

la douche rapide et tiède...


…moins sympa que la douche bien longue, bien chaude (surtout en hiver) mais côté environnement, c’est vraiment mieux et évidemment vous vous en doutiez ! Cela dit, pour la petite minute info, un chiffre à méditer : 70 % de l’empreinte carbone d’un shampooing provient de l’énergie qu’il faut pour chauffer l’eau. D’où l’intérêt d’utiliser des produits faciles à rincer, en shampooings comme en gels douche. Après, chacun doit faire ses arbitrages : parfois le bon vieux savon est plus facile à rincer mais il faut le faire mousser dans ses mains longuement. La vie est compliquée…

dimanche 30 mai 2021

Mai : le mois de la prévention du mélanome

Je vous en remets une petite couche sur la protection solaire ? Le mois de Mai est dédié à la prévention et je reçois des infos qui gagnent à être partagées : un français sur cinq n’utilise jamais de protection solaire à la plage, un sur deux n’en utilise jamais en ville. Bref, il y a tant à faire… Pour ma part, je préconise vraiment de chercher l’ombre et si on n’aime pas les produits solaires (ce qu’on peut comprendre, c’est souvent gras, ça colle…) pourquoi ne pas prendre l’habitude de se baigner avec un tee-shirt protecteur ? Fabriqué dans un tissu qui garantit l’équivalent d’un SPF 50, c’est top pour ne pas brûler quand on se baigne. Ca évite aussi de relâcher des produits solaires dans l’océan ou les eaux usées de la douche. Bien sûr, le cosmétique protecteur reste indispensable sur les zones qu’on ne peut pas couvrir… Et pensez aussi aux chapeaux et casquettes. Il faut vraiment avoir des cheveux super épais pour être protégé, quand on vieillit et que la chevelure perd en densité, c’est aussi une zone à risques… Enfin, pensez à faire vérifier vos grains de beauté par un dermato (si vous réussissez à en trouver un, y a pénurie dans certains coins de France).


mercredi 26 mai 2021

le dentifrice, un cosmétique comme les autres ?



Pas tout à fait quand même, mais il en prend le chemin avec de nouvelles marques bien décidées à changer la donne. Problème, c’est souvent bien plus cher qu’un dentifrice classique (ici 12 €). Mais les initiatives sont plutôt intéressantes. Comme celle de Gallinée, la marque de cosméto spécialisée dans les pré et pro-biotiques qui se propose de nourrir les bonnes bactéries de la bouche tout en éliminant les nocives. Ca va à l’encontre de tout ce qu’on fait habituellement : les dentifrices « classiques » sont remplis d’ingrédients anti-bactériens, en gros on tue tout ce qui bouge… Je n’ai pas la formation scientifique suffisante pour approuver ou non la démarche mais je serais curieuse de savoir ce qu’en pensent les dentistes. En tout cas, ça donne un produit très particulier, pas moussant, plus proche des dentifrices bio que des autres. Il faut s’habituer mais pour moi qui utilise souvent des formules bio, c’est ok. Il ne contient pas de fluor. D'ailleurs, gros débat sur le fluor dans les dentifrices actuellement, les dentistes hurlent au scandale, mais il est bien difficile de se faire une opinion...

dimanche 23 mai 2021

J’ai acheté un top coat incroyable sur un site US…

C’est la fille de ma meilleure amie qui parle, et je regarde intriguée le produit puis le site de la marque américaine. Verdict : oui le top coat semble très efficace, hélas la compo signale qu’il contient du toluène, ingrédient qu’on ne retrouve quasiment plus dans les vernis vendus en Europe car il est toxique. Mauvais quand on le respire et potentiellement repro-toxique… Donc, bon, il y a de bonnes raisons pour ne pas le trouver en Europe. Et c’est vraiment important de se méfier quand on achète des cosmétiques sur des sites hors UE. Certains produits ne sont pas autorisés à la fabrication ni à la vente en Europe (et donc en France) mais peuvent être achetés à l’étranger et expédiés… 

mercredi 19 mai 2021

le produit bavard



Celui qui dit plein de trucs sur son emballage, comme cet exfoliant signé FAB (First Aid Beauty) et qui s’appelle Exfoliant corporel contre la peau bosselée kératinique. Il s’adresse à celles et ceux qui souffrent de KP (Kératose Pilaire pour les intimes). C’est un problème de peau assez pénible mais pas grave : les ouvertures des follicules pileux se kératinisent et sont rugueux. La peau n’est pas douce au toucher et présente des mini-points un peu inesthétiques. Je dis « un peu » car franchement, ce n’est pas hyper moche, de loin on dirait des taches de rousseur. Le produit contient 10 % d’acides de fruits et c’est a priori la seule formule capable d’atténuer la kératose pilaire. Mais, hélas, ce n’est pas miraculeux, ça améliore à peine. Il existe aussi d’autres produits avec le même genre d’ingrédients (en moins bavards) mais voilà, aucun n’est efficace au point d’éradiquer totalement la KP, contrairement à ce que laisse entendre l’emballage. Les dermatos préconisent des formules à base d’urée, un petit peu efficaces aussi mais pas spectaculaires. Désolée pour celles qui espéraient…


dimanche 16 mai 2021

devenir un ingrédient sexy…

Il est long le chemin qui rend un ingrédient incontournable et désirable. N’est pas Caudalie qui veut à pouvoir vendre des cosmétiques à base de pépins de raisin… La bave d’escargot, pourtant réputée bonne pour la peau, ne fait pas hurler de bonheur des foules de beautystas. L’escargot, on se l’imagine rampant et gluant et, en plus, en ces temps de véganisme, c’est un animal, ça ne passe pas très bien. On aura beau nous dire que les bestioles n’en meurent pas, c’est un fait, la proximité avec l’animal dans la cosméto fait partie du passé. Surtout que le pangolin et la chauve-souris sont passés par là, on se méfie aussi… Du coup, le légume revient en force : bien de chez nous, on sait ce que c’est, donc facile à comprendre, bon pour la santé aussi, il n’y a donc pas beaucoup à faire pour lui attribuer des mérites. De là à dire que l’huile d’oignon de chez Waam ou l’huile de brocoli de Aroma-Zone déplacera les foules, j’ai des doutes… En fait, s’il y a bien un bilan à faire en ces temps de pandémie, c’est que la science opère un retour fracassant. Là où on se méfiait il y a encore un ou deux ans, désormais on applaudit la recherche et les scientifiques qui sont -peut-être- en train de nous sauver. Alors les noms d’ingrédients comme « acide ceci ou acide cela » ne font plus peur et presque tout le monde sait qu’une bonne crème de jour contient de l’acide hyaluronique et de la niacinamide. Bientôt l’acide azélaïque fera parler de lui car il est souverain pour combattre l’acné et la peau sensible (ou les deux). Mais peut-être que l’alpha-arbutin, ingrédient star contre les taches sera la vedette de l’automne ?  

mercredi 12 mai 2021

Crème universelle, A-Derma



C’est la crème basique qui convient à tout le monde, enfants comme adultes. Et après l’avoir essayée, j’avoue qu’elle me plaît bien. Elle est simple mais efficace pour hydrater sans graisser. Elle pénètre vite et assouplit la peau sur le visage comme le corps. Elle est sans parfum, sans silicones ni alcool. Et quand on regarde la liste des ingrédients, ça ressemble à plein d’autres crèmes : de la glycérine, de l’acide hyaluronique, du beurre de karité, des extraits d’avoine, tout ça à 98 % d’origine naturelle et à un prix imbattable. On peut l’acheter, à mon avis, les yeux fermés… Elle coûte 8,99 € pour 50 ml. Sur la photo, la pastille de couleur dit 93 % d'origine naturelle mais le site précise 98 % (au cas où vous penseriez que je raconte n'importe quoi 😅)

dimanche 9 mai 2021

Huile en brume Body Hero, Glossier



Pas de doute : malgré des compos pas toujours à la hauteur, la marque Glossier réussit à chaque fois à m’attirer l’oeil et à me tenter. Les emballages, les noms, les odeurs… Ici c’est une huile pour le corps. Pourtant, l’huile sur le corps, je m’y adonne de temps en temps, peut-être une ou deux fois par mois, pas plus, quand j’en ai marre du lait. Mais là, je craque pour sa senteur très délicate de fleur d’oranger, un pur délice, très addictif… Elle coûte 26 €, je vous la montre telle quelle mais elle est vendue avec un petit vapo pour une application pratique, ouf ! Elle est parfaite pour les beaux jours car elle satine joliment la peau sans la graisser outrageusement. Un jour sur deux pour moi ce sera parfait car il me faut aussi en alternance un produit bien émollient qui assouplit la peau. 

mercredi 5 mai 2021

Déodorant Baume Peaux Sensibles Amande et poudre végétale, Nuxe Bio



C’est la grosse bagarre entre les marques en ce moment sur le déo bio (enfin je dis ça tous les ans au mois de mai !). Tout le monde en sort, il y en a plein qui sont totalement inefficaces mais celui-ci est plutôt bien placé pour mener la course en tête. Car il est efficace. Sur du bio c’est pas gagné donc on salue l’exploit ! Il contient de l’amidon de maïs (en gros de la Maïzena!) et des huiles. Il est formulé sans eau. Il ne sent presque rien, un vrai plaisir pour moi. La texture est grasse mais n’est pas désagréable à l’usage sous les aisselles (les miennes n’ont rien remarqué !). En revanche, côté application, ben, faut pas se mentir, c’est compliqué. On l’applique avec les doigts -genre 3 doigts qui font comme une petite spatule- qui ensuite sont gras et qu’il faut laver. C’est barbant le matin quand on est pressée. Très difficile aussi de savoir quelle quantité appliquer, on y va au pif. Alors, j’ai trouvé un truc un peu plus pratique pour l’étaler: une petite éponge plate à fond de teint dont je ne me servais pas. Pas idéal mais mieux que rien, bref, il faudrait quand même retravailler le concept. Il coûte 14,50 €

dimanche 2 mai 2021

Les rides dues au soleil, on s’en fout ?

C’est une copine de ma mère, elle est plus jeune qu’elle, elle a 65 ans. Hyper dynamique et très sympa mais là n’est pas la question. Je l’observe et son visage est totalement traversé par de gros sillons très creux, comme les rides de quelqu’un qui aurait passé sa vie au grand air. Pourtant, elle n’est pas agricultrice, mais elle est souvent dehors au jardin. Elle a aussi deux ou trois très grosses taches brunes sur le visage. J’en parle avec ma mère ensuite et elle me dit « alors elle, les rides, elle s’en fout ». Je comprends et j’approuve, les rides on s’en fout. Mais… Si on ne protège pas son visage du soleil parce que « les rides on s’en fout » , on s’expose à des désagréments bien plus pénibles que les rides, pas forcément à 65 ans mais plus tard, au grand âge quand la peau devient ultra-fine et très sensible. Et avec la hausse de l’espérance de vie, c’est des choses auxquelles il faut bien penser. Tous les vieux autour de moi (en gros ma mère et ses potes de 80 et plus) sont obligés de subir des séances pas sympas chez le dermato pour éliminer les trucs qui dégénèrent  : kératose actinique (une lésion précancéreuse très courante), carcinome… et bien sûr quand on est plus jeune, il y a le risque des dangereux mélanomes. Il y a aussi ma cousine qui est bergère dans le sud, elle a 57 ans. Son nez a tellement brûlé par le passé (et en Montagne pour la transhumance évidemment qu’elle avait autre chose à faire que se tartiner la peau de crème solaire) qu’elle est obligée désormais de porter un protège-nez en cuir quand il fait beau. Voilà. Et bien sûr il ne s'agit que de personnes qui ne pensaient pas s'exposer au soleil (pas des lézards en plein midi sur la plage à St trop). Alors ok les rides on s’en fout mais ne plus pouvoir mettre du tout son visage au soleil parce qu’on a zappé la crème les 30 années précédentes, c’est cher payé. 

mercredi 28 avril 2021

Peut-on faire confiance à une marque qui fait des fautes ?



En gros, la vraie question c’est : l’amateurisme a-t-il sa place quand on achète un cosmétique ? Bon, vous vous doutez de la réponse venant de moi, mais je détaille pour le plaisir. J’ai déjà eu pas mal de fois entre les mains des notices de produits mal traduites et pleines de fautes, ça m’a agacée parce que quand on n’est pas foutu de se payer un traducteur autre que google translate, on n’essaye pas de s’implanter sur le marché français plein de râleuses dans mon genre… Là, c’est autre chose -pire- les produits sont français. Et je ne peux pas m’empêcher de penser que le peu de soin mis à rédiger peut refléter tout le reste, composition, choix des ingrédients etc (et le site est truffé de fautes aussi). Histoire de laisser quand même sa chance au produit et n’écoutant que mon courage, je l’ai testé. Hélas, la formule est aussi bof que l’étiquette. En gros, de l’eau distillée, des hydrolats, de la glycérine et de l‘aloe vera. Pas aussi hydratant donc que ça prétend l’être, c’est de la flotte améliorée et ça n’est pas du tout suffisant pour une peau sèche. Alors, les produits sont bio mais pas certifiés, ce qui ajoute à l’amateurisme du reste… C’est une toute petite marque qui le restera sans doute avant de disparaître et qui vend ce sérum 27,50 €. 

dimanche 25 avril 2021

L’alcool dans les crèmes visage…

Tout le monde sait que l’alcool n’est vraiment pas génial sur la peau et pourtant, tous les ans, on voit débarquer à l’orée de l’été des formules « légères » qui sont des crèmes hydratantes vite absorbées et bourrées d’alcool (alcohol denat en 2 eme ou 3 eme position dans la liste des ingrédients). Franchement, elles ne conviennent à personne. Les peaux sèches doivent les fuir à tout prix, sinon bonjour le boulot pour relipider ensuite une peau toute cartonnée. Et les peaux mixtes doivent les fuir aussi car, à force d’éliminer sans ménagement le sébum, la peau en produit encore plus par effet rebond. Idem pour les peaux grasses. A mon avis, mieux vaut ne rien mettre sur sa peau en été -ou un sérum léger- qu’appliquer un fluide à base d’alcool. Pas de souci avec le soleil en revanche, l’alcool ne fait pas de taches sur la peau. Beaucoup le croient encore mais dans un parfum, ce qui pouvait faire des taches au soleil, c’était les matières premières servant au parfum (les extraits) pas l’alcool. Et normalement, depuis quelques années c’est un problème réglé car on sait maintenant débarrasser les matières premières des substances photosensibilisantes dans les parfums.   

mercredi 21 avril 2021

Fond de teint poudre, Fenty Beauty



Pro Filt’r Soft Matte Powder Foundation : c’est son nom complet. J’avoue que je ne comprends pas bien l’intérêt de donner des noms qu’on a du mal à retenir mais bon… Si vous arrivez en disant « fond de teint poudre Rihanna » chez Sephora, je suppose qu’ils comprendront. Bref, tant pis pour le nom mais côté texture, c’est top. Pour moi, qui suis une pro du fond de teint poudre, c’est une formule très bien conçue. Elle est modulable : on peut obtenir un résultat ultra-léger ou plus couvrant selon les besoins. Mais la poudre étant très fine et peu pigmentée, ce ne sera jamais très couvrant (perso c’est pour ça que je l’apprécie). Je conseille de l’appliquer au pinceau kabuki pour avoir un résultat naturel, l’éponge je n’ai jamais trouvé ça très efficace pour les fonds de teint poudre, ça fait vite des plaques, l’application n’est pas facilement homogène. En plus, avec le pinceau, l’opération prend très exactement 30 secondes. C’est idéal pour les peaux mixtes car l’effet est mat, mais évidement pas assez hydratant pour les peaux sèches. Gros casse-tête pour le choix de la nuance, il y en a 50 ! Surtout sans pouvoir aller choisir en magasin. Le site de Sepho propose un outil pour trouver la bonne couleur mais j’avoue que j’y crois moyen, pour moi rien ne vaut le test en vrai. En même temps, avec autant de nuances, même si on n’est pas pile poil dans la précision il n’y a pas trop de risques de se planter. Il coûte 34 euros. 


dimanche 18 avril 2021

Crème fondante hydratante, Akane



C’est la suite du post concernant les pots de crème qu’on nous recommande de réutiliser comme pots à bijoux ou pots de fleurs… Voilà le pot vraiment écolo qui passe au compost et ne contient pas de plastique car il est en cellulose de bois. Il est moche, c’est vrai mais tant pis (et il va falloir s’habituer, c’est le premier dans son genre mais sûrement pas le dernier). La texture est vraiment bien, ni trop grasse ni trop légère et parfaitement émolliente, la peau est toute souple ensuite. Idéale selon moi pour les peaux mixtes. Côté actifs, on y trouve des polyphénols de pomme et de l’acide hyaluronique. Son prix ? 25 € , plutôt raisonnable. Et tout est fait en France et bio bien sûr.

mercredi 14 avril 2021

Gouttes violettes anti-reflets chauds, Re-Start Color, Revlon



Voilà un produit reçu il y a peu et qui va filer directement dans la salle de bains de ma mère car elle a les cheveux blancs (et pas moi, pas encore…). Je trouve l’idée très bonne, voilà pourquoi je partage aussitôt. Pas de retour d’expérience donc pour l’instant. Le principe : on ajoute de deux à six gouttes de ce concentré violet à son shampooing ou à son après-shampooing. On laisse poser trois minutes et on rince. C’est plutôt pas mal parce que ça permet 1) de doser soi-même le produit pour celles qui flippent de se retrouver avec les cheveux violets 2) de ne rien changer à sa routine : pas besoin d’acheter un shampooing différent etc. Je pense qu’il est préférable de faire le mélange dans un petit bol avant de l’appliquer pour avoir une préparation bien homogène. Evidement ça fonctionne aussi pour éviter les reflets jaunes dans les cheveux blonds. Le produit coûte dans les 20 euros selon les sites pur 50 ml mais vu qu’on en utilise que quelques gouttes, il durer trèèèèèèès longtemps ! Et pour info, la notice est écrite en caractères minuscules, un non-sens vu le public auquel ça peut s'adresser (les souris grises)...

dimanche 11 avril 2021

Super Serum 10, Nuxe



Il est joli ce nouveau sérum plein de bulles. Mais plus encore que son look, c’est sa texture qui est bluffante. Il bénéficie d’une technologie mise au point par Capsum qu’on a déjà vu et essayé pas mal de fois (chez Chanel et bien d’autres). La texture est super agréable car les bulles sont des lipides en suspension dans un sérum aqueux à l’acide hyaluronique. Du coup on a une hydratation très fine et fraîche. La prouesse technologique, c’est que les billes d’huile sont des huiles végétales fractionnées ce qui n’était pas le cas jusque là. Il n’y a ni huile minérale ni silicones dans la composition. On y trouve aussi des cellules natives d’edelweiss à l’action anti-âge et de la niacinamide dont on ne peut plus se passer dans les formules récentes tant elle améliore en quelques jours/semaines le grain de peau (si, si ! c’est vraiment l’actif le plus intéressant du moment). Côté odeur, c’est frais et très léger, plutôt une bonne surprise pour moi car à part l’odeur de la Crème fraîche de beauté à laquelle je suis totalement addict, je ne suis pas toujours fan des autres senteurs de Nuxe (trop présentes pour moi souvent). Là ce n’est pas du tout le cas. Il coûte 70 €, c’est assez cher mais il dure longtemps.


mercredi 7 avril 2021

Regard Glow, Payot



L’anti-cernes des feignasses ? C’est lui ! ou des maladroites, au choix… Bref, un anti-cernes qu’on peut appliquer les yeux fermés (mais que je suis drôle). Les perfectionnistes, passez votre chemin. Ca ne camoufle pas grand-chose mais c’est justement ce qui fait toute la différence, c’est le petit truc qui réveille le regard et défatigue. Comme la formule n’est pas très pigmentée, il n’y a qu’une teinte qui va à tout le monde (bon, ça m’étonnerait quand même que ça convienne aux peaux très foncées). En plus, l’effet est rafraîchissant quand on l’étale, c’est super agréable. Le stick est large, on le met directement sur le cerne et on tapote vite fait. La compo est bien puisque à 99 % naturelle, c’est rare pour un produit de maquillage. Il coûte 32 € 

dimanche 4 avril 2021

Au top de l’agacement…



… avec ces marques qui m’expliquent que je peux transformer mon pot de crème corps en pot de fleurs en mettant de la terre et des graines dedans. Vous croyez vraiment que je vous ai attendu pour recycler les pots que je trouvais jolis ? Par ailleurs, est-ce que vous croyez vraiment qu’un pot de produit corps de 200 g fait un bon pot de fleurs ? Croyez-vous vraiment que j’aie envie d’un pot de fleurs marqué « gommage corps » dessus ? -oui, parce qu’il n’y a pas une étiquette à arracher, le nom et la notice sont gravés. Croyez-vous vraiment pouvoir vous en tirer aussi facilement sur la question des emballages plastiques qui polluent ? Ayez au moins la décence d’assumer vos emballages. Et croyez-vous vraiment que je vais faire ça avec tous les pots de produits cosmétiques que je consomme et me retrouver avec une vingtaine de pots par an (moches et pas pratiques avec des trucs écrits dessus) remplis de graines chez moi ? Au moins, certains font du greenwashing plus intelligent, là c’est vraiment prendre les gens pour des débiles. Je suis furax ! Et ce n'est pas la petite carte à planter insérée sous le couvercle qui changera la donne (oui, c'est ça la "surprise" dont on nous parle sur le couvercle)...

Et oui, je sais que j’en ai déjà  parlé il y a quelques semaines mais c’était une marque qui proposait que je transforme son pot en boîte à bijoux, la prochaine qui me suggère que je transforme son pot en réservoir à trombones, je crie 😉 Et non, je n’ai rien de mieux à proposer si ce n’est mettre les pots dans le bon bac à poubelles dans l’espoir que ça deviendra un autre pot de crème sans avoir besoin de produire du plastique neuf. Et encourager la pratique du vrac et de la recharge.

mercredi 31 mars 2021

Anthelios Age Correct SPF 50, La Roche Posay



Ca y est, il y a de vrais rayons de soleil dans le ciel et de vraies peaux qui vont avoir des taches… Donc, comme tous les ans, je teste à tour de bras des solaires visage « quotidiens » pour savoir lequel aura ma préférence de avril à septembre. Pas facile de trouver la perle rare, surtout pour les peaux mixtes. C’est normal, car faire une formule solaire très protectrice sans gras, c’est compliqué, les filtres étant liposolubles. Ce que j’attends avant tout d’une protection, c’est qu’elle soit efficace bien sûr, mais aussi que je ne la « sente » pas sur mon visage toute la journée. Car généralement, je me sers du solaire comme d’une crème de jour en appliquant juste un sérum dessous. Et celle-ci est vraiment top : très équilibrée, pas grasse mais hydratante et légère sur la peau. Il faut s’appliquer un peu, ça ne s’étale pas exactement comme une crème de jour, c’est plus épais, mais après 5 minutes, c’est comme si on n’avait plus rien sur la peau. Le flacon pompe est pratique et hygiénique. Et on a affaire à un vrai produit anti-âge et anti-taches, la formule contient de l’acide hyaluronique, du pré-résorcinol (ani-taches) et de la niacinamide (apaisant et anti-imperfections). Et sinon, en matière de solaires, ma préférence va à des formules conventionnelles, car je trouve que les bio ne donnent pas entièrement satisfaction. Les filtres minéraux ne sont pas agréables, laissent des traces blanches et me donnent un teint de cadavre… Mais je ne renonce pas, j’en teste de nouvelles régulièrement. Quant à l’impact environnemental et/ou sanitaire des crèmes solaires, il y a débat et la balance ne penche pas toujours du côté du bio. Elle coûte 27 euros sur le site mais visiblement moins cher ailleurs (environ 20 euros)

dimanche 28 mars 2021

Le shampooing solide est-il un savon déguisé ?

J’ai des doutes me dit Valérie, j’ai l’impression qu’on essaye de me vendre un truc qui existe depuis l’antiquité mais plus cher…

Normalement non, car le processus de fabrication n’est pas le même. D’ailleurs si vous vous lavez les cheveux avec un savon, vous verrez tout de suite la différence ! Il y a une histoire de Ph, En gros, le savon est basique et rend les cheveux poreux et ternes, c’est franchement pas top (en même temps, si vous êtes au fond de la pampa et que vous n’avez rien d’autre, ça fera bien l’affaire). Le shampooing solide doit donc être acide -comme le cuir chevelu- et utiliser des tensio-actifs dédiés qu’on ne trouve pas du tout dans le savon. Souvent il y a aussi beaucoup d’huiles dans les savons surgras et c’est pas génial… Cela étant dit, le résultat des shampooings solides sans après-shampooing c’est pas merveilleux non plus, il faut à mon avis systématiquement un après-shampooing. Pas conseillé donc à celles qui n’en utilisent jamais. Nobody’s perfect… Et pour revenir sur le marketing du truc, forcément comme le marché est à ses débuts, pour l’instant c’est la jungle : tout le monde veut y être et beaucoup lancent des formules qui ne sont pas géniales, juste pour être là et occuper le terrain. Le tri s’opèrera au fil des mois quand les consommateurs ne rachèteront pas (voilà qui justifie l’existence de journalistes conso dans mon genre…)

mercredi 24 mars 2021

les petits gants démaquillants KTCare



J’imagine que les gants démaquillants vous connaissez, genre Glov et compagnie, mais ceux-là sont un peu différents. Leur tricotage est plus serré et surtout ils sont d’un format très pratique pour y glisser les doigts mais pas la main entière. Du coup, c’est assez ergonomique et facile. Ils sont plus chers que les autres (17 euros le gant), mais ça c’est sans doute parce qu’ils sont Suisses 😆. Néanmoins ils sont très solides. Comme avec les autres, pas besoin de produit démaquillant, l’eau suffit. Et ça se lave à l’eau chaude. L’idéal étant donc d’en avoir plusieurs pour alterner… 

dimanche 21 mars 2021

Infaillible 24 H Fresh Wear, L’Oréal Paris



Les fonds de teint poudre, j’adore mais il est très difficile d’en trouver de bons. Je crois que mon préféré est le Bare Minerals, mais toutes les filles qui l’ont essayé -sur mes conseils- me disent qu’il n’est pas très couvrant… C’est vrai que la couvrance n’est pas mon premier critère, je trouve que l’uniformité est plus importante (attention, ce message s’adresse aux vrais pros, je pense que j’ai déjà perdu les autres en route). Ce qu’on demande à un fond de teint poudre, c’est avant tout d’offrir un résultat léger, à mon avis… Celui-ci, signé L’Oréal Paris, a le mérite d’être peu cher (18 euros environ) et il est assez couvrant. Peut-être pas top sur les peaux sèches, plutôt pour les peaux mixtes. Je déconseille de l’appliquer avec la petite éponge fournie, sur ce type de formule, ça se dépose en plaques pas homogènes. Mieux vaut utiliser un pinceau kabuki ferme, en le tournant un peu dans le produit puis en faisant des ronds larges sur le visage. Surtout, contrairement à ce que beaucoup de femmes font, d’où les fréquentes déceptions, il faut absolument attendre 5 minutes entre la crème de jour et le fond de teint poudre. Le temps que la peau ait un peu absorbé la crème. Si on est trop pressée, la poudre se mélange à la crème et le résultat n’est pas nickel, genre teint brouillé… 


mercredi 17 mars 2021

Garnier obtient le label « Cruelty Free International »

C’est le label avec un lapin bondissant et qui garantit que les produits ne sont pas testés sur animaux. Ok, vous allez me dire, c’est quand même étrange de demander ce label alors que les tests sont interdits en Europe (et donc en France) ? Oui mais non… En fait, pour le consommateur, c’est la sécurité que les produits ne sont pas testés aussi dans les pays qui n’interdisent pas les tests sur animaux. En gros, que la marque est vertueuse pas uniquement là où c’est obligatoire. Ce label a le mérite d’être hyper sérieux et peut auditer la marque labellisée à n’importe quel moment sans prévenir, façon descente de police ! Le truc intéressant dans l’histoire c’est qu’il y a finalement assez peu de très grandes marques qui ont le label car c’est ultra-compliqué pour elles. Beaucoup plus que pour les petites marques aux structures plus souples et plus rapidement auditées. Sur le site du label, il y a la liste des marques, et vraiment peu de mastodontes de l’industrie, à part peut-être Natura, le groupe Brésilien.

dimanche 14 mars 2021

Hier j’ai reçu ça :

Le groupe Unilever va retirer le mot « normal » de tous les emballages et publicités de ses marques de produits de beauté et de soins, dans le cadre du lancement de Positive Beauty, sa nouvelle vision et stratégie Beauty & Personal Care.

Et ça n’est pas une blague (j’ai cru un bref moment, j’avoue). Et là, en même temps que je vous parle, je viens de me remettre en police de typo « normale » parce que plus haut c’était en gras. Du coup je suis morte de rire parce que je pense que bientôt la typo normale va se faire engueuler par la typo gras et l’italique ne va pas être contente non plus parce qu’elle aussi se considère comme normale ! La marque cite un sondage (fait dans plusieurs pays) qui me laisse rêveuse : 80 % des 18-35 ans pensent le mot « normal » a un impact négatif. Bon, tout ça me plonge dans des abimes de réflexion.. Mon souhait le plus cher pour l’humanité, ce n’est pas de bannir le mot normal, mais de faire en sorte que tout le monde se sente normal. Ce qui n’est pas la même chose. Par ailleurs, si ma peau est sensible et s’irrite pour un rien, oui tout ce que je veux c’est qu’elle redevienne « normale ». Qu’elle aille bien quoi… Les mots n’existent que par le contexte dans lequel ils sont employés. Supprimer le mot normal pour supprimer la norme, mais quelle idée merveilleuse. Les racistes aux Etats-Unis ne prononcent que rarement le mot nègre, ils ont juste appris à parler autrement, hélas pas à penser autrement, car c’est bien plus complexe. Dans le cadre de cette action « Positive Beauty », la marque s’engage aussi à ne plus retoucher aucune photo de pub, que ce soit pour la couleur de peau, la forme, la texture de la peau etc. Bravo, mais en attendant, les cabinets des médecins esthétiques sont remplis de jeunes filles qui veulent au plus vite un visage parfait, et pas celui de la pub Dove. Après, c’est peut-être moi qui me trompe mais je trouve ridicule qu’on me dise à tout bout de champ « mais oui, tu es belle, tu es la meilleure, tu es une superwoman » comme j’entends à longueur de messages sur les réseaux sociaux, ça me les brise (les ovaires…) ! Qu’on arrête de me dire ça, parce que ça existe déjà depuis longtemps, c’est la méthode Coué. Et au lieu de parler, mettez-moi de la diversité dans les pubs sans venir geindre que vous l’avez fait. Bref, tout ça pour vendre des gels douche et des déos… Et en passant, je viens de lire le passionnant livre de Thomas Chatterton Williams « Autoportrait en noir et blanc » sous-titre : désapprendre l’idée de race. C’est un livre sur le métissage et ça me parle beaucoup. 

mercredi 10 mars 2021

tu connais un bon coiffeur ?

Euh, oui, non, chais pas… pas un mois ne passe sans que revienne cette question. Tout le monde cherche un bon coiffeur. Perso, j’en connais effectivement plein de bons : Olivier Lebrun, Delphine Courteille, Massato… Mais les copines vont me dire « ok, mais c’est des stars, c’est cher ! ». Effectivement, c’est plus cher qu’un coiffeur anonyme d’une grande chaîne de salons. Normal. l’artisan qui passe du temps sur votre tête, qui a une grande expérience, un certain talent et une bonne notoriété, a un prix. Il y a sûrement des artistes méconnus dans des petits salons qui sont moins chers mais ils sont difficiles à trouver car la coiffure, comme tout le reste, s’uniformise un peu. Une cliente qui paye 40 euros, on ne va pas rester une heure sur sa tête, il faut que ce soit rentable et que tout le monde gagne sa vie. A moins de 70 euros, c’est compliqué… Evidemment, si c’est pour égaliser les pointes tous les deux mois, inutile de payer cher, mais pour une vraie coupe, les grands salons sont des valeurs sûres. A condition toutefois de ne pas tomber sur l’apprentie (qui peut s’entraîner sur les autres coiffeurs et ses copines pour se faire la main mais pas sur vous). D’ailleurs, pour limiter les risques avec un nouveau coiffeur, vous pouvez aussi demander au patron du salon de vous indiquer qui serait le plus à même de vous convenir. Et de bien prendre le temps de montrer votre tête avec les cheveux secs (au besoin même quelques jours avant le rendez-vous). N’hésitez pas aussi à montrer des photos de coiffures qui vous plaisent pour être bien certaine de parler de la même chose le coiffeur et vous.

dimanche 7 mars 2021

Savon liquide Algue Velours, Compagnie de Provence



Y a pas de mal à se faire du bien… Surtout en ce moment (c’est le bon gros prétexte pour s’enfiler des pots de Nutella). Et donc, tant qu’à se laver les mains jusqu’à s’arracher la peau, autant que ce soit avec un produit qui fait illico partir en Grèce avec son flacon bleu magnifique ! Franchement beau, il a tout bon aussi côté formule (98 % naturelle) et il est rechargeable (avec ce que vous voulez d’ailleurs). Le toucher est assez incroyable aussi, tout doux et velouté, je me surprends depuis deux jours à le caresser (coucou c’est la folle). Bref, on aimait déjà toute la gamme de Compagnie de Provence mais là, c’est du grand art… Cette beauté coûte 19 € les 485 ml, c’est du verre et tout est made in France. 

mercredi 3 mars 2021

la cosméto allemande : chic, chère, austère

Des packs blancs, sans fioritures, des emballages sobres et pratiques, pas de tape à l’oeil, des formules précises, très naturelles, sérieuses et une absence totale de discours marketing, limite anti-marketing. La crème anti-âge s’appelle crème anti-âge et rien d’autre. Susanne Kaufman, Barbara Sturm, Dr Hauchka, Ringana… Sur le papier, ça devrait forcément me plaire et pourtant, rien à faire, je n’arrive pas à être attirée. Un peu comme si on m’amenait le plus beau mec de la terre et que je ne ressentais aucune émotion… je m’égare mais c’est l’idée, il manque le petit grain de fantaisie, le petit truc inattendu, voilà pourquoi il n’y en a pas beaucoup dans ma salle de bains -alors que ce serait tellement chic.

dimanche 28 février 2021

Les compléments alimentaires beauté, ça marche ?

Pas une semaine sans une nouvelle marque de compléments alimentaires spécialisés beauté. Nouveau filon ? Je serais tentée de dire oui (et il faut bien remplacer le marché des crèmes amincissantes, très déprimé !). Donc, tu veux une belle peau ? Tu avales une gélule tous les jours et oh miracle, à la fin du pot, tu as une belle peau. Sauf que ce n’est pas si simple… Attention déjà à tous ceux qui ressemblent à des bombecs, ils sont sucrés, c’est pas malin de prendre un complément alimentaire et se sucrer en même temps. Même si c’est peu de sucre. Surtout, le risque, c’est que ça pousse à en consommer plus que nécessaire (puisque c’est pour mon bien !). Donc exit les pseudos-haribos. Ensuite, question : comment être sûre que tout ça va faire du bien à ma peau (et pas juste à mon estomac ?). Là, ça coince : au bout du compte ça fera du bien à votre peau, une fois que tous les organes se seront goinfrés. Oui, ok… Je reconnais que c’est sans doute pas mal de se supplémenter en oméga 3, sachant qu’on en a peu dans notre alimentation. On peut aussi faire un checkup de son alimentation et se faire aider par un naturopathe pour rééquilibrer tout ça (et ajouter de l’huile de Colza bio à sa vinaigrette, manger des sardines en boîte…). Les suppléments en zinc et magnésium sont très bons aussi pour la peau et les cheveux, mais ils sont aussi nécessaires à l’ensemble de l’organisme pour d’autres raisons. toutefois, pour celles qui ont la peau grasse et des imperfections, le zinc a fait ses preuves (ainsi que les vitamines du groupe B). On nous explique aussi que prendre certains compléments alimentaires incite l’organisme à fabriquer ses propres ressources. Je vous laisse juger mais, perso, le coup de boire du collagène liquide pour que ma peau finisse par comprendre qu’il faut en fabriquer, je n’adhère pas, personne ne m’a encore montré suffisamment d’études pour me convaincre. Idem pour l’acide hyaluronique. Ca relancerait sa production dans la peau. Bien trop hypothétique pour moi. Ce qui est difficile aussi c’est de bien comprendre ce qu’il y a dans les gélules, de l’extrait sec ? (ou ES : le principe actif de la plante bien concentré) ou la plante entière, bien moins chère ? Voilà pourquoi, au final, j’accorde rarement ma confiance à des marques de compléments alimentaires qui ne font pas « médicales ». Pourtant, je m’y intéresse vraiment et je suis typiquement une cliente potentielle (soucieuse de son bien-être et branchée naturo). Du coup, je fais ma petite cuisine perso: des cures de deux à trois mois de magnésium et zinc, de la vitamine D et beaucoup, beaucoup de légumes frais et variés dans mon assiette (mais ne nous voilons pas la face, c’est contraignant à préparer et je ne suis pas archi-sûre que ce soit forcément mieux).   


mercredi 24 février 2021

Le rétinol, il faut se méfier ?

Oui, si on a la peau sensible, on a tout intérêt à y aller mollo avec le rétinol. Ca ne veut pas dire qu’il faut totalement s’en passer mais l’appliquer un jour sur trois par exemple et bien surveiller sa peau pour voir si elle devient trop rouge ou « cuisante ». Mais au fait, pourquoi s’infliger ça ? Et bien parce que c’est une molécule anti-âge qui fonctionne (il n’y en a pas tant que ça…) sur les rides, la fermeté, les taches et qu’elle fonctionne justement parce qu’elle agresse un petit peu la peau. La forçant ainsi à se renouveler. D’où l’intérêt d’apprendre à bien la doser. 

dimanche 21 février 2021

L’atelier du sourcil : La pince à épiler ultime



Elle ne fait pas le café mais presque… Donc elle épile, elle brosse -grâce au petit goupillon- et surtout, elle éclaire ! Et sa lumière est super puissante. Bref, ultra-pratique pour les maniaques du poil ou celles qui n’ont pas de lumière du jour dans leur salle de bains, ou qui aiment s’épiler la nuit… Elle est vendue 28 € et livrée dans un petit fourreau de tissu noir pour ne pas l’abîmer au fond de la trousse à maquillage (c’est là qu’on les retrouve les pinces à épiler mourantes, non ?)

mercredi 17 février 2021

KylieSkin, on en parle ?



Il est temps que je fasse un petit coming out. J’ai beau être adepte du bio, plutôt décroissante, zéro déchet, toussa… en moi sommeille une vieille Barbie qui se jette sur tout ce qui est rose. En plus je suis blonde, donc dès que je porte du rose, on dirait VRAIMENT une vieille Barbie. Et les produits que je vous montre là, ceux de Kylie Jenner (pour celles qui ont passé les dix dernières années dans une grotte non connectée, c’est la soeur de Kim K), je les trouve sublimes. Ce qui me retiendrait de les acheter c’est l’idée de filer du fric à la famille Kardashian mais sinon, j’irais direct claquer ma paye… En plus, là vous ne pouvez pas toucher, mais c’est tout doux. Bon, la légitimité d’une fille refaite de partout à me vendre des produits de beauté, ça se discute (enfin non ça ne se discute pas justement, on s’en fout, de toute façon c’est pas elle qui les fait). Gros tiraillements entre mon moi social (raisonnable, bon goût) et mon moi profond (Barbie, limite vulgos). Allez, je retourne enfiler mes mules roses à talon et mon boléro de satin bordé de fourrure (rose), c’était les fringues que je préférais pour ma Barbie.

dimanche 14 février 2021

Sans conservateurs ?

Allez un petit point rapide sur les produits qui peuvent se vanter d’être sans conservateurs. Il n’y en a pas tant que ça mais quand même… Déjà ceux dans lesquels il n’y a pas d’eau comme les cosmétiques sans eau, solides ou poudres donc. Il y a également les huiles -végétales ou minérales- qui au pire rancissent et perdent une partie de leurs propriétés mais peuvent être utilisées pendant trèèèèèèès longtemps. Autre option sans conservateur, la cosméto stérile : c’est ce qu’a développé Pierre Fabre pour certains de ses produits. C’est idéal pour les peaux sensibles, le produit est stérile dans son emballage et comme il n’y a pas de retour d’air, pas de contamination possible avec nos pattes. Certains produits unidoses sont aussi sans conservateurs puisqu’on les utilise une fois seulement. Mais dans la pratique, les unidoses sont souvent des échantillons, et ils contiennent quand même des conservateurs puisqu’on ne fait pas de fabrication spéciale pour eux, juste des emballages plus petits. En passant, les unidoses, c’est vraiment du déchet inutile. Autre solution pour se passer de conservateurs, fabriquer en petites quantités et mettre en gros la date d’achat et d’ouverture sur le produit et le finir dans les trois mois max… C’est la solution que propose la marque Danoise Nuori. Compliqué mais très efficace car on est sûre d’avoir une formule saine et dotée d’ingrédients actifs (mais pas pour celles qui oublient leurs produits dans les étagères). Sinon il y a aussi la cosméto UHT, stérilisée comme le lait longue conservation. Pourquoi pas, mais adieu les vitamines et les ingrédients un peu fragiles (ils sont nombreux) qui craignent les températures élevées. Et sinon, il y a le frigo mais j’en ai déjà parlé, perso ça ne me convient pas. Bref, pas de solution idéale. Il y a généralement plus de conservateurs dans les crèmes en pots car on y met les doigts, les tubes sont plus hygiéniques et donc moins « contaminables ». Mais en réalité, si le produit existe à la fois en pot et en tube, on fait rarement pas une fabrication spéciale. 

mercredi 10 février 2021

J’ai testé le coton-tige réutilisable…



… parce qu’il ne faut jamais dire jamais et qu’il y a plein de gens qui trouvent ça génial. Bon, je précise que je n’utilise pas de coton-tiges en plastique, qui sont d’ailleurs interdits et qu’on ne trouve plus. Les coton-tiges que j’achète sont en bambou, c’est facile à éliminer dans les déchets et si ça arrive dans la mer, les tortues ne s’étranglent pas avec (ça se délite dans l’eau bien avant). Et alors ? Alors rien, je n’ai pas adoré. Ok c’est efficace, l’embout est muni de picots qui récoltent le cerumen (pardon pour les détails). Mais attention, là je vais raconter ma life, moi j’aime me servir d’un coton-tige juste après le lavage des cheveux parce que j’ai un peu d’eau dans les oreilles. Et c’est là que c’est moins bien qu’un vrai coton-tige, ça n’absorbe pas. Côté lavage, ça reste simple : de l’eau et du savon. Voilà, vous savez tout…


dimanche 7 février 2021

Bouclier Anti-Pollution Fluide Protecteur Jour, Alban Muller



Et revoilà la marque qui ne dit rien aux gens mais qui parle bien aux professionnels de la profession (dommage ce ne sont pas les plus gros acheteurs de cosmétiques bien évidemment) : Alban Muller, société qui a une excellente expertise dans le bio et qui conçoit et fabrique pour ceux qui n’ont pas les moyens de se payer un labo exclusif (ça fait du monde). Bref, j’avais déjà parlé du contour des yeux, parfait et voici un fluide de jour, hydratant et fin, vite absorbé, parfait aussi. La texture est à mi-chemin entre la crème et le gel, c’est frais mais ça hydrate et repulpe à fond. Côté ingrédients, on y trouve des extraits de grenade, figue de barbarie et graines de lin qui renforcent la barrière cutanée. En gros et vite résumé, la formule est bio, hydrate idéalement, protège sans coller, sait se faire oublier et c’est tout ce qu’on lui demande… Il coûte 49 €.  

mercredi 3 février 2021

la cosméto qui va au frigo

Sur le papier, elle pourrait révolutionner la beauté puisque si on met ses crèmes au frigo pas besoin de les bourrer de conservateurs. Sauf que : la cuisine et la salle de bains, chez moi c’est pas à coté, et chez d’autres, c’est pire car c’est parfois carrément pas au même ETAGE ! Autre solution, le mini frigo dédié aux produits directement dans la salle de bains. Alors là, ça m’achève parce que je trouve ça moche, ça ruine la déco, et encombrant. En plus, j’ai pas envie d’un truc supplémentaire qui marche à l’électricité. J’ai quand même fait le test de garder certains produits au frigo et la vérité c’est que je les y oublie (je viens d’en retrouver un c’est pour ça que je fais ce post 😉 . en plus, j’aime pas le contact du produit froid sur ma peau. Bref, pas pour moi… 

dimanche 31 janvier 2021

Gucci Westman et ses tutos de makeup…



Il m’arrive de regarder des tutos savants de makeup artists super calés pour en apprendre davantage sur certaines pratiques (par exemple Pat MacGrath ou Lisa Eldridge) mais perso, mes préférés sont ceux de Gucci Westman. C’est une maquilleuse ultra célèbre et talentueuse qui a aussi sa propre gamme de makeup (géniale, belle, compo clean mais of course très chère). Elle a réalisé pas mal de vidéos dispos sur YouTube. Ce qui est top c’est qu’elle n’a pas 20 ans -même si c’est une super belle femme- donc on voit bien son boulot sur sa peau un peu ridée, avec des rougeurs (elle a un peu de rosacée). Elle ne cache rien et c’est une adepte d’un look naturel amélioré, ce que je m’acharne à reproduire depuis des années (et que le monde entier m’envie…#blague). On peut la voir utiliser les blushs et fonds de teint en sticks (mon obsession). Bien sûr tout ça se passe dans un monde merveilleux américain et riche avec des baraques de malade mais c’est aussi ce qui fait tout le charme du truc, parce que c’est beau. Beige/feutré/chic/ ma vie idéale 😉  Sa leçon de makeup sur Julianne Moore est magnifique. 

mercredi 27 janvier 2021

Le sérum pour les mains et les pieds, Même



Le marché des crèmes pour les mains -ça ne va pas vous étonner- a le vent en poupe. Evidemment, à force de les laver non-stop, on n’a plus rien qui les protège, du coup ça mouline sérieux du côté des labos pour trouver des formules sympa. Celle-ci en fait partie et d’autres qui lui ressemblent vont arriver sur le marché : très fluides, quasi transparentes et pas collantes du tout, elles isolent la peau et sont géniales pour récupérer les épidermes gercés et irrités. Tout ça avec 98 % d’ingrédients naturels et pour 10,50 €. Il en faut très peu à la fois et ça fonctionne aussi pour les pieds ; c’est bien car les produits pieds sans huiles minérales sont rares…