dimanche 6 janvier 2019

Tu nous fais un best-of 2018 ?

Aïe, je n’avais pas prévu que vous me le demandiez mais maintenant je suis obligée de répondre ! Et c’est le post qui aurait du venir se placer avant le précédent sur les ingrédients… Bref, du grand n’importe quoi chez moi mais tant pis ! Le bilan de 2018, de mon petit point de vue, c’est une énorme remise en cause des marques établies : oui on dirait bien que les consommateurs/trices de beauté ont aussi enfilé leur petit gilet de couleur fluo. Appli en mains dans les rayons (Yuka etc), on traque le perturbateur endocrinien, on pense que les marques nous prennent pour des imbéciles (et, hélas, on n’a pas complètement tort). La grosse casse, c’est dans les marques de soins vendues en parfumeries, elles ne font plus vraiment envie, sauf Dior et Chanel sur le makeup. Du coup, tout le monde revoit sa copie et certaines marques « naturelles » franchissent le pas du bio, c’est le cas de Decléor mais d’autres devraient suivre. Certaines font même le pari d’être bio sans l’afficher, un comble (on en reparlera dans l’année). D’autres encore remplacent très discrètement leurs huiles minérales par des végétales, comme quoi la pression des consommateurs, il n’y a que ça de vrai ! La pharmacie rafle la mise sur le tradi et le bio, pourtant difficile de s’extasier sur la pertinence des conseils prodigués. Le grand gagnant de l’année pour moi, c’est Sanoflore, j’adore tous leurs produits et toutes les copines à qui je les conseille sont satisfaites, y compris et surtout pour traiter les imperfections. La marque coche toutes les bonnes cases : bio, pas trop chère, facile à trouver. Le fait qu’elle soit la propriété d’un grand groupe souvent honni des afficionados du bio (L’Oréal) ne semble pas déranger. Enorme retour du savon, lui aussi écolo et pas cher et maintenant ultra-chic (chez Cosmydor, Ciment Paris = jolis comme des carreaux de ciment que tu adorerais refaire ta salle de bains avec…). La beauté sur internet commence à bien faire bouger le secteur, ça ronronnait et là, ça rugit avec plein de nouvelles marques souvent étrangères qui essayent de rafler leur part du gâteau : par exemple Paï et Ren. Le grand paradoxe, c’est que le maquillage bio n’arrive pas à décoller. Les marques qui se vendent le mieux sont toujours celles qui ont les compositions les moins naturelles, peut-être parce que les grosses consommatrices de makeup sont très jeunes et peu soucieuses de leur santé. On dirait que ça préoccupe les femmes après 25 ans, mais tout ça est très logique. Beaucoup d’ailleurs confondent « vegan «  et « bio », et plus une marque ne peut se lancer en maquillage sans être vegan, les jeunes femmes y font très attention. Là encore ce n’est que mon petit point de vue mais le véganisme en matière de makeup ce n’est pas très compliqué à faire hein. On ne fabrique généralement pas les rouges à lèvres avec du jus de viande. Donc, hormis un colorant d’origine animale et des sous-produits alimentaires type cire d’abeille, rien de bien révolutionnaire dans le maquillage vegan. Ah, j’oubliais aussi, à propos de vegan, la répression des fraudes tape du poing sur la table pour inciter les marques à supprimer la mention « non testé sur les animaux » qui laisse entendre que ceux qui ne l’indiqueraient pas feraient des tests sur animaux, ce qui n’est pas le cas, puisque c’est interdit par la règlementation européenne. Ci dessous, un extrait du communiqué :
« La DGCCRF rappelle que l’expérimentation animale portant sur les produits cosmétiques est interdite par la réglementation européenne. Par conséquent, l’allégation “Non testé sur les animaux” est abusive et ne doit pas figurer sur ces produits. » >…<  L’utilisation de ces mentions constitue une pratique commerciale trompeuse au sens de l’Article L. 121-2 du Code de la consommation dès lors qu’elles contiennent ou véhiculent des éléments susceptibles d’induire en erreur le consommateur. 

Et voilà, la prochaine fois ce sera une amende…

4 commentaires:

Giséle a dit…

Que pensez-vous d’une marque comme Kiehl’s ?
Et quel dommage que le bio soit si cher, ( Sanoflore est la marque qui démontre que le contraire est parfois vrai.

Laurence a dit…

Très Bonne Année!!
En voilà un article intéressant. En effet ça rue dans les brancards, il n'y a qu'à voir le monde dans les parapharmacies où il y a de plus en plus de marques.
Perso, je suis aussi une inconditionnelle de Sanoflore et Cattier .
Après il faut quand même faire attention au faux bio ....
J'aime beaucoup tes articles !

Sof a dit…

@Gisele
J'aime beaucoup Kiehl's pour les textures, ce n'est pas naturel mais les compositions sont souvent pas mal (mais ça varie beaucoup d'un produit à l'autre). Sincèrement, le bio n'est pas hyper cher, Jonzac par exemple est plutôt bien et pas très cher, tout comme Melvita.
@Laurence
Merci pour tes voeux et ton compliment qui m'incite à continuer !
Pour le faux bio, surtout ne pas se laisser avoir par les étiquettes toujours plus vertes et qui promettent des pourcentages de matières naturelles, c'est mieux que rien mais le vrai bio est certifié et possède son étiquette qui le prouve même si c'est en tout petit !

Giséle a dit…

Merci pour votre réponse. Je pensais à la plupart des marques vendues chez OMC, par exemple mais vous avez raison,commençons par des marques de para pharmacie moins snobs et rapport qualité prix excellent.