dimanche 23 décembre 2007

les tendances chez Sephora

On ne se refait pas : j’ai beau recevoir vingt dossiers de presse de nouveaux produits par semaine, la journée portes ouvertes Sephora reste un must absolu à laquelle je me précipite avec autant d’avidité que si je n’avais pas vu un pot de crème pendant dix ans. Il faut dire que toutes les marques sont là pour présenter leurs nouveautés, c’est à la fois pratique et intéressant. D’abord, le décor : cette fois, c’était à 100 mètres de la maison, dans “L’hotel Particulier”, une maison transformée en hôtel avenue Junot. C’est très exactement dans le passage de la sorcière et ça m’a rappelé plein de souvenirs puisque c’était le chemin que je prenais pour emmener les enfants à l’école rue Lepic, quand ils étaient petits (il y a donc deux siècles). L’endroit est juste sublime, je n’en dis pas plus, vous risqueriez de baver sur le clavier... Alors, qu’est ce qu’on se mettra sur la tronche au printemps prochain ? Et bien, des produits bio, ça ne fait aucun doute car Sephora s’y met aussi avec de nouvelles marques. L’une est californienne : “Juice Beauty”, et propose avec “Green Apple” des produits plutôt fun pour du bio. L’autre, c’est “Vegeticals”, une marque conçue par les créateurs des produits pour hommes Skeen. Les formules sont à base de principes actifs issus de racines. La marque revendique des “textures bio deuxième génération”, je vous traduis : des textures bio mais sympas à utiliser, les vieux fabricants de produits bio apprécieront ! On note aussi l’arrivée des capillaires bio John Masters, un coiffeur New-yorkais. Les packs sont top, tout en sobriété et les prix élevés mais pas délirants (20/25 euros les shampooings). De plus, le rayon cheveux bio n’est pas encore trop encombré, comparé aux soins visage. Par ailleurs, Sephora continue d’étendre sa propre gamme de produits en déclinant ses rouges à lèvres en trois nuances : les satinés, les semi-transparents (mes préférés) et les shine (qui ont un effet mouillé sur les lèvres). Il est techniquement impossible de ne pas trouver un rouge à lèvres qui corresponde à ses goûts, même pour la plus exigeante (chiante ?) des consommatrices. Il y avait aussi une marque de docteur, fraîchement débarquée, et qui vend des crèmes à 140 euros pour les moins chères, dans des pots qui font joli dans les salles de bains. Le créateur des produits est un chirurgien esthétique super connu mais le type de la marque n’a pas du être suffisamment convaincant car j’ai aussitôt pensé que des crèmes sympa, dans de jolis emballages, à 140 euros, on en avait déjà plein les rayons... Voilà, c’était un très rapide tour d’horizon mais je reparlerai sans aucun doute de certains produits ! En attendant, patience, toutes ces merveilles n’arrivent qu’au mois de mars.

2 commentaires:

evydemmentbio a dit…

bonjour, je viens de découvrir votre blog - je suis ravie de constater que les cosmétiques vont être de plus en plus à l'honneur !concernant Juice Beauty cette marque est déjà diffusée sur internet, j'avais étudié la possibilité de la référencer dans la boutique mais il y avait quelques ingrédients qui ne me convenaient pas (phenoxyéthanol et edta notamment)
bonnes fêtes de fin d'année
evy

Sof a dit…

oui, on peut considérer que c'est un bon début pour sephora mais c'est clair que l'enseigne ne sera pas, pour l'instant, une référence en matière de bio. Après tout, chacun son truc ! bonne année !