mercredi 7 avril 2010

les disques à démaquiller lavables


Ils ressemblent à ceux que j’achète par paquets à chaque passage au supermarket sauf qu’ils sont lavables et donc recyclables à l’infini ! (ou presque). Au premier contact, ils sont bien larges et très doux, pas blancs mais plutôt écru. Je tente d’en imprégner un de lotion démaquillante pour les yeux : argh ! la lotion coule sur le disque sans y pénétrer et se repand dans le lavabo ! Sympa ! Je renonce donc pour les yeux. Je teste ensuite avec le lait démaquillant, c’est à dire que, en parfaite journaliste beauté, j’applique mon lait directement aux doigts sur le visage puis je masse pour dissoudre les impuretés. Ensuite seulement, je passe le coton pour enlever le tout. C’est impeccable, la sensation est la même qu’avec un disque habituel de la marque qui commence par un D et finit par un P. Je passe ensuite à la lotion pour rincer mon visage. Je fais super gaffe avec la lotion et là encore, elle a du mal à pénétrer le coton. J’y vais tout doucement mais c’est un peu fastidieux. Au finish, c’est bon, le morceau de coton est imprégné mais pas sans mal. Peut-être qu’à force de les laver, la surface du coton deviendra plus absorbante car un peu “usée” ? Après, mon test se gâte un peu car dans un geste qui tient plus du reflexe, je balance les disques lavables directement dans ma poubelle. Dix minutes plus tard, en train de faire autre chose, je réalise (pourquoi à ce moment là, je ne sais pas) et je vais aussi sec les récupérer ! Le hic, c’est qu’il est conseillé de les laver à 60 ° et je ne fais jamais de machine à 60 °, c’est incompatible aec ma fibre écolo, donc, on fait comment ? J’ai donc lavé les miens à 30 ° dans un filet - c’est conseillé car on les paume facilement dans le linge. 30 °, ça devrait suffire mais plutôt pour des visages pas trop sales, par exemple l’eau démaquillante du matin. Pour éliminer un maquillage waterproof, enlever du vernis à ongles ou nettoyer une peau avec des boutons, on oublie, à cause des microbes... Et merci à Sanoflore qui m’a fait découvrir ce produit par ses envois lors de la semaine du développement durable. On peut les acheter chez bebe-au-naturel.com au prix de 4,20 euros les 6 disques (la marque c’est Lulu Nature). Le souci aussi, c’est qu’il faut en acheter beaucoup pour pouvoir tenir entre deux lessives.

8 commentaires:

Mlle Gima a dit…

Tiens, je parle exactement le la même chose aujourd'hui ^^

Par contre je n'ai pas eut le problème de non-imprégnation avec les liquides.
Cela peut venir du tissage et du matériau dont sont constitués tes disques.Les mélanges coton/chanvre sont effectivement casse-pied pour retenir les liquides.

Mais les pur coton "pelucheux" sont topissime. Vraiment.

Et puis cette histoire de laver à 60° c'est n'importe quoi. Chez moi je lave tout à 40° et je n'ai aucun soucis !

Sof a dit…

sur tes conseils, je vais donc essayer les "pur coton" ! merci mlle Gima !

明宏明宏 a dit…

I do like ur article~!!! ........................................

Anonyme a dit…

Bonjour !
Quelle est la différence entre ça et un gant de toilette ? Niveau hygiène, ça m'a l'air bof.

Sof a dit…

ben en fait, un gant de toilette c'est large et moi, il me faut quatre disques par jour donc quatre gants de toilette, ça fait beaucoup. De plus, le gant c'est beaucoup de surface pour y mettre de la lotion démaquillante, ce n'est absolument pas économique, uniquement valable pour rincer les produits qui s'utilisent à l'eau. Et pour l'hygiène, ça va si on n'a pas la peau pleine de boutons, on s'essuie bien le corps dans des serviettes qu'on lave, non ????

Pia a dit…

Il y a aussi l'éponge de la marque Dr Hauschka, très facile à nettoyer au savon, elle est 100% coton (oui, c'est bizarre pour une éponge) et donc on peut la faire bouillir de temps en temps. Une petite éponge naturelle très aérée peut très bien faire l'affaire d'ailleurs, pour peu qu'on la lave soigneusement à l'eau bien bien chaude après le démaquillage... Je ne suis pas trop adepte de toutes ces lingettes qu'on perd dans le linge, qui s'ornent de taches indélébiles... bof, c'est très compliqué je trouve. J'ai eu mon compte avec les couches lavables de ma fille!!! :-D

Anonyme a dit…

on s'essuie bien le corps dans des serviettes qu'on lave, non ????

========

Oui, mais l'hygiène du corps ça n'est pas la même que celle du visage. La peau du corps est plus restante car moins exposée. La peau du visage nécessite des gestes particuliers. Sinon, on l'utiliserait pas tous ces produits spécifiques visage.
Je mets pas ma crème de corps sur le visage et pas mes sérum visage sur le corps.



Et la question avec ces lingettes, c'est surtout : est-ce que ça n'irrite pas trop le visage et est-ce que ça ne crée pas des boutons parce que niveau hygiène je vois pas la pertinence.

Puis de dire que c'est bio et de recommander à 60 degré pour le lavage c'est proprement ridicule.

Comme ces noix exotiques pour laver le linge censées être bio mais qu'on fait venir en avion !!

Le nombre d'incohérences du bio n'échappe à personne...

Sof a dit…

perso, l'éponge à rincer à chaque fois, c'est vraiment le truc qui me gave, surtout que je ne sais pas si le bilan écologique est meilleur avec les disques à jeter ou les éponges à rincer. Alors que mettre les disques lavables en même temps que le reste de la machine, c'est assez simple... L'hygiène est ok pour moi, allez, un lavage à 30 ° suffit à tout le linge donc pourquoi pas à ça ? à condition bien sûr qu'il n'y ait pas d'inflammation de la peau !