mercredi 22 octobre 2008

un investissement à long (très long) terme


Ce n’est pas tous les jours que je gobe les promesses des labos en matière d’anti-âge mais là, je suis convaincue. Eh, oui, ça arrive même aux plus sceptiques... Je vous ai déjà parlé du Pro-Xylane, cet ingrédient mis au point par L’Oréal : la marque le met dans tous ses produits anti-âge puisqu’on le retrouve chez Vichy, dans Derma Genèse de L’Oréal Paris, chez Lancôme, La Roche Posay etc. C’est un signe que l’ingrédient est prometteur, et, aussi que L’Oréal rentabilise sa recherche, pour être plus terre à terre. Le Pro-Xylane est plus ou moins dosé selon les marques, souvent on le trouve à 5 % dans les crèmes. Celle-ci, excusez du peu, en contient 30 % ! Et c’est la seule sur le marché. Le Pro-Xylane, pour rappel, renforce la jonction entre le derme et l’épiderme et redonne de l’élasticité à la peau. Vous me direz, peu importe qu’il y en ait 5 ou 30 % si l’ingrédient en question n’a pas une affinité particulière avec la peau pour y pénétrer et y rester. Mais là, oui, puisqu’on retrouve une partie du Pro-Xylane appliqué à l’intérieur de la peau après biopsie. La crème contient aussi de l’extrait de myrtille, antioxydant. L’extrait de myrtille a aussi une action contre la glycation, un processus par lequel le collagène vieillissant “caramélise” au fil des années et finit par perdre toute son élasticité (mais, quelle horreur !) Evidemment, la crème coûte un bras et demi (160 euros) et inutile de vous précipiter dessus avant 45 ans, ce serait un peu gâcher car le Pro-Xylane intervient sur des processus de vieillissement qui se mettent en route à partir de cet âge-là (à peu près...). La texture est, de plus, assez riche, bien pour des peaux sèches ou en hiver pour les autres. Comme tout le reste, c’est préventif. Vous ne saurez que dans dix ans et après l’avoir utilisée tous les jours ou deux fois par jour si cela valait le coup. La crème s’appelle A.G.E Interrupter, Skin Ceuticals. Points de vente sur www.skinceuticals.fr. En même temps, vous pouvez déjà constater que les filles qui s’occupent de leur peau, ne fument pas et ne boivent pas des litres ont une plus jolie peau que celles qui ne font rien du tout et se couchent avec leur maquillage. Evidemment, c’est de plus en plus difficile à comparer car on trouve de moins en moins de filles qui ne font “rien”... Sans compter celles qui font des retouches discretos à coup d’injections.

3 commentaires:

Pia a dit…

Ahhh!!! Skinceuticals... tout ce que j'ai testé de cette marque s'est avéré génial. Le vieillissement de la peau c'est quand même un truc très inégal. J'ai des copines très raisonnables qui à 34, 35 ans ont déjà une peau assez marquée. C'est difficile de savoir quand s'enclenche le processus...

Anonyme a dit…

les filles qui marquent "tôt" ont souvent la peau sèche, celles qui ont la peau grasse n'ont pas de rides mais une peau bien épaisse qui se relâche vers 45 ans et pour ça, il n'y a que le lifting hélas ! au secours !!!

Pia a dit…

Hahaha! Ben alors je suis contente d'avoir la peau graaaasse! Points noirs je vous aime! (jamais j'aurais cru dire un truc pareil.) Et puis bof, allez, au bout du compte lifting ou pas on ressemblera toutes à soeur Emmanuelle, l'enjeu étant d'être aussi marrantes!

Et la gym faciale, c'est bien ou pas?